Les témoignages des drames post-vaccination s’accumulent chaque heure

HALTE A LA VACCINATION COVID DES ENFANTS ! STOP DESINFORMATION  MEDIATIQUE [1]

Un nouveau cri d’alarme !

En attendant que les médias fassent leur travail comme cela commence en Allemagne avec le journal Bild[2] qui fait son mea culpa ou en Irlande où un grand journal titre sur les morts de la vaccination[3], combien faudra-t-il d’articles, de vidéos pour informer nos concitoyens de l’horreur de cette substance génique appelée vaccin, sans en avoir les caractéristiques, à l’intérêt nul pour les enfants qui ne risquent rien du covid et ne transmettent pas le virus, dont les risques sont loin d’être négligeables,  en particulier cardiaques.

Même l’agence du médicament français ANSM enquête sur le lien entre myocardites et thérapie génique. Quand on connaît leur lenteur à la détente, il y a de quoi être inquiet…[4]

 

La litanie quotidienne du frère ou du copain moqueur fier de se vacciner et mort six semaines plus tard, des personnalités qui ont vanté le pseudo-vaccin à la télé italienne américaine anglaise ou française qui disparaissent brutalement d’une crise cardiaque… Deux présentateurs de la télévision britannique, un espoir du tennis de 12 ans, un mannequin et une célèbre youtubeur handicapé féru de sport et suivi par 260.000 personnes qui avait fait la pub du vaccin il y a quelques semaines, meurent brutalement de crise cardiaque et même un footballeur de l’Inter de Milan, danois qui s’écroule sur le stade et s’en tire avec un défibrillateur. Quel sera son avenir sportif, et les assurances vont -elles l’indemniser à hauteur de ses pertes financières ?  Ce jour une infirmière argentine meurt brutalement quelques jours après le vaccin et presque toujours le même scénario brutal.

Hasard ? Coincidence me dira-t-on ? Ça commence à faire beaucoup et s’additionne aux chiffres des agences comme le Vaers aux USA, l’EMA, l’ANSM, ou anglaise [5].

LA PROPAGANDE DE LA BBC MISE EN CAUSE

Le cri d’alerte du jour succédant aux appels de collègues américains en particulier est celui d’un groupe de médecins britanniques accusant  la BBC de diffuser des déclarations simplistes et biaisées sur la vaccination des enfants ( juin 17, 2021). Ils demandent à tous de diffuser largement leur lettre ouverte.

La UK Medical Freedom Alliance a envoyé cette lettre ouverte  au Professeur Devi Sridhar concernant l’épisode de BBC Newsround (7 juin 2021) faisant la promotion de la vaccination Covid pour les enfants.

La UK Medical Freedom Alliance a envoyé cette  lettre de plainte au professeur Sridhar en réponse aux déclarations qu’elle a faites dans l’émission BBC Newsround, diffusée dans la plupart des écoles britanniques, qui comprenait plusieurs affirmations fausses ou trompeuses. Par exemple, les vaccins Covid-19 seraient sûrs à 100 %,  les enfants devraient se faire vacciner pour protéger leurs parents et  les avantages pour les enfants seraient supérieurs aux risques.

INVRAISEMBLABLE TRIPLE MENSONGE : les pseudo-vaccins sont dangereux, incapables d’empêcher les transmissions et les enfants ne transmettent pas le covid.

L’injection ne protègerait pas leurs parents, si même il était éthique de leur demander cela, mettre leur vie en péril pour un risque mineur de maladie pour leurs parents jeunes à risque infiniment faible de mourir du covid.

« Présenter un message aussi simplifié et biaisé est, à notre avis, profondément irresponsable, relève de la propagande et a un impact négatif sur le processus de consentement pleinement éclairé. Nous avons demandé au professeur Sridhar de retirer immédiatement l’intégralité de son message et de présenter des excuses publiques claires pour avoir déformé les faits relatifs aux problèmes de sécurité des vaccins Covid-19 chez les enfants. »

Veuillez partager cette lettre aussi largement que possible sur vos canaux de médias sociaux et avec les journalistes, les médias, les célébrités et autres. Merci pour tous et en particulier les enfants.

.

Lettre ouverte de l’Alliance britannique pour la liberté médicale adressée à :
Professeur Devi Sridhar concernant l’épisode de 
BBC Newsround (7 juin 2021) sur les vaccins anti-covid pour les enfants.

“Nous aimerions partager avec vous notre lettre ouverte à la MHRA datée du 7 juin 2021 concernant les vaccins Covid-19 pour les enfants.[6]

Cette lettre est une réponse à votre récente apparition sur BBC Newsround, où vous avez fait plusieurs déclarations qui ne sont absolument pas soutenues par des preuves scientifiques.

Les préoccupations sont principalement liées, mais pas limitées, aux points suivants :

« Vous déclarez que l’avantage du vaccin pour les enfants serait qu’ils n’auraient alors « pas à s’inquiéter de Covid-19 ». Les enfants sont déjà dans une position où ils n’ont pas à s’inquiéter du Covid-19, car le risque pour eux est proche de zéro.

Vous affirmez qu’un autre avantage serait qu’ils sont alors susceptibles de ne pas infecter leurs parents.

Les enfants ne jouent pas un rôle majeur dans la transmission, et les essais réglementaires ne prouvent pas non plus que les vaccins empêchent la transmission.

Il s’agit clairement d’une déclaration destinée à provoquer une réaction émotionnelle de culpabilité suivie d’un sentiment de devoir, et en tant que telle, il s’agit de propagande plutôt que de conseils factuels.

Vous affirmez que le principal inconvénient du vaccin est qu’il s’agit d’une « autre injection dans votre bras ».

 

Il s’agit d’une déformation grossière des risques connus et inconnus d’effets indésirables graves potentiels des vaccins Covid-19 pour les enfants.

Nous sommes sûrs que vous savez que le CDC aux Etats-Unis a convoqué une réunion d’urgence, spécifiquement pour discuter des centaines de cas de myocardite survenus chez des jeunes après la vaccination [7]

Des effets potentiellement mortels et des décès ont été signalés chez de jeunes adultes et des enfants aux Etats-Unis et en Israël, ce à quoi vous ne faites pas du tout référence.

Vous trouverez les références pertinentes à tous ces points dans notre lettre ouverte.

Dans la situation actuelle, marquée par l’incertitude et la peur, le public se tourne vers les professionnels pour obtenir des conseils équilibrés.

Présenter un message aussi simplifié et biaisé est, à notre avis, profondément irresponsable. Lorsqu’il s’adresse spécifiquement à un groupe d’enfants vulnérables, il est impardonnable.

Nous notons que la version actuellement accessible de votre déclaration sur Newsround a déjà été expurgée, car vous avez initialement affirmé que le vaccin Pfizer-BioNTech était sûr à 100 %.

Vous deviez être conscient que le fait de déclarer toute intervention médicale sûre à 100 % sape la crédibilité de quiconque.

Modifier un article après qu’il a déjà été diffusé et visionné par un très grand nombre de personnes et d’enfants, sans explication ni excuses publiques, est très irrégulier. Le commentaire à la fin de la transcription écrite, se contentant de noter une correction, ne touchera pas la majorité du public qui a entendu et assimilé votre affirmation initiale.

Nous vous demandons donc de retirer immédiatement l’intégralité de votre message et de présenter des excuses publiques claires pour avoir déformé les faits relatifs aux problèmes de sécurité des vaccins Covid-19 chez les enfants”.

14 juin 2021

« Nous demandons que votre rétractation et vos excuses soient diffusées aussi largement que votre message initial, et plus particulièrement à toutes les écoles où ce matériel a pu être montré à des enfants.

Nous attendons une réponse confirmant que vous avez pris les mesures appropriées, ou justifiant les raisons pour lesquelles vous ne l’avez pas fait.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.
Alliance britannique pour la liberté médicale www.ukmedfreedom.org

Cc : BBC
Rt. Hon. Gavin Williamson – Secrétaire d’Etat à l’Education
Rt. Hon. Oliver Dowden – Secrétaire d’État au numérique, à la culture, aux médias et aux sports Shirley-Anne Somerville – Secrétaire d’État écossaise à l’éducation et aux compétences » 

En conclusion

Les témoignages de drames post vaccination y compris chez des enfants s’accumulent chaque heure… Il suffit d’ouvrir Tweeter ou Telegram pour trouver une nouvelle histoire tragique de parents ayant perdu leur fils de 32 ans pour rien et qui veulent alerter sur les réseaux sociaux faute de pouvoir s’exprimer sur les grandes chaines de télévision.

Tous ceux qui participent à la désinformation auprès des enfants et de leurs familles porteront le poids de ces décès, mais aussi de ces enfants devenus invalides à vie, pour RIEN, pour soutenir inconsciemment le projet funeste de quelques milliardaires contre l’Humanité.  Tous  ceux qui par leur silence contribuent à l’accumulation de nouvelles victimes.

Les responsables commencent à être mis en cause comme le Dr Fauci dont le Sénat américain demande le licenciement dans une nouvelle conférence de presse[8]. Nous y reviendrons, mais personne ne peut être sûr de son impunité. Tous les tyrans tombent un jour. Tâchons de limiter le nombre de victimes dans cette attente.

Nicole Delépine

 

https://ripostelaique.com/les-temoignages-des-drames-post-vaccination-saccumulent-chaque-heure.html

 268 total views,  5 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Il serait bon que les gens voient les interviews sur Odysee ! Elles ont interdites sur Youtube mais peuvent être vues sur les plateformes où la liberté d’expression est totale, et où la censure n’a pas de place !

  2. Tiens, leur fameux slogan, les antibiotiques c’est pas automatique, on ne l’entend plus.

  3. Bonjour, quand des patients me demandent pourquoi je refuse le vaccin pour mes patients et moi-même, je leur réponds que tous les soignants, de l’aide soignante au chirurgien prennent la responsabilité de leurs actes. Nous avons obligation de souscrire une assurance professionnelle en cas de faute professionnelle. Ceci facilite la relation de confiance indispensable entre le professionnel et son patient pour tout acte médical. Dans le cadre de ce vaccin, les laboratoires et les médecins ont demandé l’immunité. C’est très inquiétant. Non seulement ils n’ont aucune confiance en leur produit, et en plus ils nous demandent de payer leur inconscience 1 deuxième fois. Le contribuable paye le vaccin, qu’il décide ou non de se laisser empoisonner, et si malheureusement il développe des effets secondaires, ce sera le parcours du combattant pour faire reconnaître le lien. Et au bout du compte même s’il a gain de cause, l’état donc le contribuable s’est engagé à indemniser les labos et les médecins de toute poursuite judiciaire. Elle est pas belle la vie? Voilà pas besoin de s’aventurer sur le terrain glissant pour se faire accuser de complotisme. Après, libre à eux d’aller se faire piquer à la chaîne, dans ces magnifiques vaccinodromes, sans sérologie préalable…c’est vraiment fatigant de répéter et de voir que les gens y courent malgré tout.

  4. Pour lutter contre le Covid prendre chaque jour matin et soir, 3 gouttes d’HE. Procédez de la sorte : dans un flacon teinté avec compte gouttes , mettre 20 gouttes de chaque HE : lavande fine – origanum compacticum – tee tree – eucalyptus citronné – et Ravintsara qui à lui seul est un puissant anti virus. Mettre aussi dans votre masque quelques gouttes d’HE quand on voit le nombre de bactérie présentes dans les masques que l’on porte, voir l’étude faite par des parents aux USA c’est abominable.Il ne faut pas oublier que les HE ont plus d’effets que les antibiotiques auxquels les virus et les bactérie se sont habitués depuis longtemps.

  5. A quand le passage devant la justice populaire pour le véreux (véran) , salomon , la buzin ,delfraizy ,casse noisette (castex) et surtout le foutriquet pour assassinat du peuple en bande organisée ?

    • Vous oubliez le principal coupable macron, le personnel d’une entreprise exécute les ordres et taches données par le boss, même si ils sont coupables de complicité le principal coupable est le boss, quant aux vaccinés ils doivent assumer leurs soumission , personne ne les oblige à se vacciner, ils ont une part de responsabilité, celle d’avoir fait le vaccin, quand ils signent la décharge ils sont conscients des risques pris, voilà pourquoi les parents de doivent pas imposer le vaccin à leurs enfants ,ils en seront eux aussi responsables de toutes complications devant la justice.

  6. Les vaccins sont toujours en AMM conditionnelles. Rien que ça, ça devrait donner à réfléchir. Exigez d’être traité. Les traitements existent et sont efficaces si on se soigne dès les premiers symptômes. Comme toute maladie, d’ailleurs. Même un rhume est plus facile à soigner dès les premiers symptômes. N’oubliez pas qu’un virus est différent d’une bactérie. Les médicaments agissent sur les bactéries, peu sur les virus. Le gros du travail, c’est notre système immunitaire qui le fait. Ce sont nos globules blancs qui tuent les virus, pas les médicaments. Pour une maladie virale, les médicaments qu’on vous donne sont en majorité des dopants du système immunitaire et des antibactériens pour prévenir des infections (les antibiotiques). Exigez de vos médecins qu’ils prescrivent le cocktail Raoult ou l’ivermectine en prophylaxie, faites une cure de vitamines et de zinc / cuivre et ne cédez pas à la peur. SI vous êtes mentalement perturbé, cela se ressent sur votre système immunitaire. Profitez de l’été, allez au soleil et voyez les vôtres. Faites vous plaisir. Mais ne vous faites pas vacciner avec les poisons du gouvernement.

    • Les gens en général (pas seulement les Français) ont tellement peur de mourir qu’ils en oublient de vivre.

    • Tout à fait le patient a le choix de son traitement ou du type d’intervention et doit s’imposer. C’est un dialogue avec le thérapeute qui doit exposer à son patient les différentes possibilités de soin. Tout comme le patient est en droit de refuser les soins.

Les commentaires sont fermés.