Les Noirs sont-ils racistes comme tout le monde ?

Racisme République et laïcité Publié le 9 juin 2021 - par - 28 commentaires

L’Actu, le quotidien pour adolescent, abordait, comme tous les jours, les marottes des journaleux progressistes :  le réchauffement climatique, le Covid et le complotisme anti-vaccinal et, bien sûr, le racisme…

Le « racisme-qui-n’est-pas-une-opinion-mais-un-délit » est devenu une sorte de notion fourre-tout : Le Robert nous explique, par exemple, que l’on peut être « raciste » envers les femmes ou les homosexuels.

D’ailleurs, le but premier de la loi Avia n’était-il pas de pénaliser l’islamophobie, une forme de « racisme anti-musulman » ?

A partir de cette définition du Robert, tout le monde est raciste puisqu’il est impossible d’aimer tout le monde. Moi, puisque je suis islamophobe. Racistes également les transphobes, les biphobes, les grossophobes mais aussi les catophobes, les antifaphobes, les fachophobes etc.

Alors, partant de ce constat, les Noirs sont, bien sûr, racistes comme tout le monde. Et racistes, évidemment, sont les Noirs n’aimant pas les Blancs.

Par exemple, l’actrice Tracy Gotoas peut déclarer tranquillement aux journalistes de L’Actu qu’« Ado, j’étais la seule Noire d’un collège privé. Ça a été un vrai choc ».

C’est-à-dire qu’elle est choquée – pour ne pas dire révulsée, dégoûtée – de se trouver dans une classe de Blancs, dans un pays historiquement blanc. Imaginez les cries d’orfraies si, à l’inverse, un collégien blanc arrivant dans un collège public de Seine-Saint-Denis s’offusquait que « Ado, j’étais le seul Blanc au milieu de Noirs et d’Arabes. Ça a été un vrai choc »…

Tracy Gotoas n’est-elle donc pas (un peu) raciste en essentialisant les autres élèves par leur seule couleur de peau ?

Dans un collège public ou privé d’une petite ville du Cantal, de Laponie, de Russie ou d’Islande où le Blanc est la norme, Tracy Gotoas, pleine de préjugés, aurait eu sans doute la même réaction : « quelle horreur, QUE des Blancs ! ». Comme si la peau blanche était devenue, en Occident et avec l’invasion migratoire couplée à la haine de soi gauchiste, quelque chose d’anormal.

Pourtant, à la place de la discrimination et des lynchages fantasmés (L’Actu nous gratifie d’un article sur les 100 ans du massacre raciste de Tulsa), Tracy Gotoas et les autres malheureux « racisés » de France auront bénéficié du collège des Blancs, du théâtre municipal des Blancs et des sociétés de production des Blancs avec l’argent des Blancs.

Finalement, les Noirs sont racistes comme tout le monde mais préfèrent quand même vivre chez les Blancs.

 

Print Friendly, PDF & Email
28 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bouillot
Bouillot
il y a 15 jours

Pas heureux ils restent en Afrique ces tares. Qu est ce qu ils ont à se plaindre tout le temps…

GAVIVA
GAVIVA
il y a 15 jours
Reply to  Bouillot

eh oui, découvrir qu’elle n’est pas dans le bon pays ni dans le bon CONTINENT c’est un choc. La solution ,qu’elle REPARTE!

Argo
Argo
il y a 15 jours

Eh ben ça y est ; je vais encore broyer du noir après avoir fait un bien sombre rêve. Ils nous en font vraiment voir de toutes les couleurs avec leurs récriminations.

durandurand
durandurand
il y a 15 jours
Reply to  Argo

Bonsoir Argo ,exactement et malheureusement je vois que l’avenir est noir ,vraiment noir ni gris , ni blanc , mais noir ,très noir .

Boronlub
Boronlub
il y a 14 jours
Reply to  durandurand

Bonjour, c’est sûr, avec 2 milliards en Afrique noire à l’horizon 2050, et qu’on encourage à venir, au lieu de les contenir, l’avenir proche est très très sombre.

Claude Laurent
Claude Laurent
il y a 13 jours
Reply to  Argo

Est-ce pour cela que la mode est au Gris en décoration d’intérieur ?

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 15 jours

Le racisme est interdit mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas naturel, nous sommes tous plus ou moins racistes. Le racisme est une réaction de protection et de sauvegarde quand on se sent menacé dans son intégrité physique, territoriale, culturel, philosophique, son mode de vie, ses habitudes, etc… etc… c’est alors la partie primitive de l’individu qui s’exprime comme le grognement d’un animal qui va mordre. Quand un noir traite un blanc de raciste, c’est exactement comme s’il se traitait de raciste lui-même car il a exactement le même comportement humain. Quand il y a du racisme quelque part, c’est le signe d’un déséquilibre qui annonce un problème et qu’il faut le prendre en compte.

Monique
Monique
il y a 15 jours

Je suis noire et je peux vous dire que beaucoup dans ma communauté vous haïssent. Je crois que cela vient du complexe d’ infériorité, de la jalousie vis-à-vis des blancs.

UN GAULOIS
UN GAULOIS
il y a 15 jours
Reply to  Monique

J’ai le bonheur de connaître des Noirs chrétiens. La religion nous rassemble de même que l’amour fraternel et le partage.
Comme quoi, il y a autre chose que la couleur de peau qui divise les gens.

Boronlub
Boronlub
il y a 14 jours
Reply to  UN GAULOIS

Je connais un couple de réfugiés Erythreens, chrétiens, on partage sur bien des points les mêmes analyses du monde moderne, il n’y a pas de racisme entre nous, ni dans un sens ni dans un autre. Mais chacun veut rester soi-même, se respecte soi-même et respecte l’autre. Ils voudraient pouvoir retourner un jour en Erythrée, si la situation de leur pays s’améliore (pour les Chrétiens, en tout cas).

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 15 jours
Reply to  Monique

Oui, je pense qu’il y a un blocage sur le fait de ne pas accepter que le blanc, l’Occidental (et nous n’y pouvons rien) soit l’acteur du monde moderne, c’est lui qui est à l’origine de toute l’avancée civilisationnelle et dans tous les domaines qu’il est possible d’imaginer, la science, les techniques, la philosophie, le droit, les sciences humaines, la médecine, la communication, l’internet par exemple vient des Etats-Unis et la France a inventé la première voiture, le premier téléphone, l’appareil photo, l’Allemagne est très avancée en chimie, l’Italie, c’est l’art, etc… etc… l’Occident à côté du sud c’est un bouillonnement créatif et bien sûr c’est d’autant plus difficile à accepter qu’il n’existe pratiquement pas d’apports des pays en voie de développement. L’indigène peut se revaloriser mais il doit utiliser la bonne manière de le faire, il doit accepter l’héritage du blanc comme un héritage de l’homme et non comme un héritage du blanc, il ne faut pas confondre l’intelligence de l’homme avec sa culture. La cancel culture est une grossière erreur qui ne fera que monter les noirs contre les blancs alors que ce n’est pas nécessaire.

UN GAULOIS
UN GAULOIS
il y a 15 jours
Reply to  PASCAL ALEVEK

Tout à fait d’accord. Le noir qui a pris la peine de s’instruire et qui a fait sienne les valeurs occidentales, a pu trouver un bon travail et de fait participe au bien commun. A l’inverse l’esprit revanchard lié au colonialisme et la nonchalance ne peuvent qu’entraîner qu’un comportement parasitaire qui mènera à l’affrontement.

Armand Lanlignel
Administrateur
Armand Lanlignel
il y a 14 jours
Reply to  PASCAL ALEVEK

Les  »Jaunes » aussi ont été inventifs, par exemple la boussole qui a permis aux navigateurs de s’aventurer sur les océans. Les Blancs ont été inventifs à cause de leurs conditions de vie difficiles, en particulier l’hiver où rien ne pousse, il a fallu cogiter avec persévérance pour survivre. Il semble que ce ne soit pas le cas sous les tropiques où la nature est plus généreuse.
Pour avoir la paix, il faut que chacun ait sa place sur Terre. Alors, attribuons un numéro de parallèle à chaque individu (en fonction de la couleur de peau) et qu’il vive à ce niveau. Les Noirs entre les tropiques, les Blancs de blancs prés du cercle polaire, et les autres sur les intermédiaires … Voilà de quoi cogiter !!
A noter aussi que l’oisiveté des gens riches a permis de nombreuses recherches. Même l’électricité a été découverte à cause des amusements de société avec des boules de sureau électrisée ….

Last edited il y a 14 jours by Armand Lanlignel
vade mecum
vade mecum
il y a 15 jours

Je l’ai toujours dit : c’est en Afrique que j’ai vu et entendu ouvertement le plus de racistes

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 15 jours

La fonction d’un dictionnaire n’est pas de définir les mots, d’en décider, déterminer et fixer le sens.

Erreur couramment commise. Le dictionnaire ne fait pas autorité – à l’exception (et encore) du dictionnaire de l’Académie Française.

En effet, le dictionnaire usuel -comme Larousse, Robert, etc. – est un outil pour éclairer le lecteur qui rencontre un mot dont il ne comprend pas ou n’est pas sûr du sens, en fonction du contexte. Cela permet aussi souvent de le préciser.

Mais un dictionnaire doit pour remplir cette fonction tenir compte de tous les usages en cours (ou passés), même impropres.

__

L’emploi du mot « racisme » comme détestation d’un groupe, voire même d’une personne en fonction d’une caractéristique physique ou comportementale est une déviance, un usage approximatif, un barbarisme qui est selon moi lié à l’appauvrissement du niveau intellectuel général.

Les gens, et plus ils sont jeunes plus cela s’aggrave, influencés par des médias ou sévissent les béotiens (en particulier journalistes) tiennent de plus en plus des propos ou raisonnements marqués par l’ignorance, l’inculture, le manque de logique, etc.

On assiste à un appauvrissement dramatique de la langue, à tous les niveaux, rétrécissement du vocabulaire, du champ lexical, raccourcissement des phrases, grammaire de plus en plus indigente et incorrecte, simplifiée jusqu’au télégraphisme (on devrait dire aujourd’hui textoïsme).

Et langage pauvre rime avec idées pauvres.

D’où l’emploi de plus en plus désordonné de ce mot, « racisme », pour n’importe quelle situation d’animosité, de colère, de conflit, de détestation contingente entre deux personnes. Le racisme est mis à toute les sauces et remplace tous les autres mots existant, comme xénophobie, intolérance, détestation, rejet, antipathie, aversion , antagonisme, mépris, répulsion, etc…

Boronlub
Boronlub
il y a 14 jours

Bonjour, tout à fait d’accord avec votre analyse.
‘Comment sommes-nous devenus si cons’, un livre que je n’ai pas encore lu, mais dont le titre semble faire écho aux réflexions de bon sens qu’on peut encore se tenir, quand on a eu la chance de naître avant la mise en oeuvre des destructions qu’on voit partout autour de nous.

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 14 jours
Reply to  Boronlub

Vous soulevez un problème fondamental. Comment les jeunes générations, élevées dans cette déculturation, qui baignent dans cette langue appauvrie depuis la naissance*, pourraient-elles avoir conscience de cette déstructuration? Elles n’ont pas de point de comparaison.

* pour juger de cet appauvrissement, il suffit de comparer les journaux d’il y a 50 ans et ceux d’aujourd’hui, on voit comment les écoles de journalistes ont imposé une écriture pour neuneus stéréotypée.
voir aussi la réécriture « simplifiée » des livres pour enfants, comme le club des 5. Simplifiée et passée à la moulinette idéologique « progressiste ».

Boronlub
Boronlub
il y a 14 jours

Oui, on peut se demander quels sont les objectifs visés. Et des éléments de réponse viennent vite à l’esprit, mais que la plupart des ‘jeunes’ ne veulent même pas entendre. Le piège est très bien monté.

Christian Lesuffleur
Christian Lesuffleur
il y a 15 jours

Même les animaux le sont ! Mettez une poule blanche dans un poulailler de poules noires ou vice-versa, vous allez voir comment elles se ruent sur l’intru .Et je dis aux cons Vous croyez en dieu ? Posez vous la question du pourquoi il a fait des continents bien distincts. Pourquoi n’a-t-il pas mélangé les couleurs ? Ne contrariez pas dieu .rentrez chez les vôtres

durandurand
durandurand
il y a 15 jours

Bonsoir , tout à fait d’accord avec vous .

Machinchose
Machinchose
il y a 15 jours

prelevé chez Desouche

xxxxx

« Bourbon  il y a 8 heures
Bouhaf, Kebbab, Alimi, Ben Mohammed, Brakni, Bouzrou …
Y’a pas à dire, une histoire française !

xxxxxx

j’ ai bien ri !!!!!

jones
jones
il y a 14 jours

le racisme anti blancs n’a pas de sens, il faut parler de haine antiblancs, ce n’est pas le sentiment de supériorité qui anime les Maghrébins ou les Africains,(l’homme blanc a démontré sa supériorité dans tous les domaines: il a tout inventé),c’est au contraire le sentiment d’infériorité qui s’est mu en haine, jalousie et frustration, les juifs refusent le terme de racisme antijuif et parlent d’antisémitisme malgré que bon nombre d’entre eux ne sont pas sémites (sépharades et ashkénazes).

lagouardette
lagouardette
il y a 14 jours

OH OUI PIRE QUE LES BLANCS beaucoup SONT ULTRA RACISTEs

Armand Lanlignel
Administrateur
Armand Lanlignel
il y a 14 jours
Reply to  lagouardette

Attention, si vous mettez toute une communauté dans le même sac, vous risquez un procès ainsi que Christine, responsable de ce site.

Phil2
Phil2
il y a 14 jours

Combien de temps allons nous supporter ces jérémiades encore ?
Plein le c…..!

Boronlub
Boronlub
il y a 14 jours

Vouloir être soi-même ça ne signifie pas détester les autres, et ce n’est pas être raciste. Mais les gauchistes décérébrés, avec leur courte vue et leur refus des réalités, nous entraînent à voir du racisme là où il n’y en pas, et ils refusent de le voir là où il y en a. La haine de soi gangrène toute réflexion.

marcguimeud@
il y a 14 jours

Je vous invite à écouter les radios communautaires africaines et du magrebe musulman, vous aurez votre réponse sur le racisme des noirs et musulmans. Je connais aucune radio française de souche qui exprimé des propos Raciste sur les noirs ou arabe.

Claude Laurent
Claude Laurent
il y a 13 jours

Concurrence victimaire des mémoires : des africains reprochent la conquête arabo-musulmane du Maghreb. Plusieurs vidéos à ce sujet. Le vivre-ensemble explose de partout.
https://twitter.com/i/status/1270246929314861056

L’Afrique, malade de ses tribus, ethnies, bref de son racisme ( par Marie NZIGAMYE )
https://www.lalibre.be/debats/opinions/l-afrique-malade-de-ses-tribus-ethnies-bref-deson-racisme-51b88b27e4b0de6db9ac8884 

Lire Aussi