Les chancres pour la France…

Par bandes ils sont venus, de haine enfouraillés !!

Et notre beau pays, ils viennent le fouailler…

Furieuse engeance de chancreux,

de violents sales et coléreux,

les démons de l’iSSlam, partout sont éployés…

PACO. Les tueurs hallal…

03/06/2021.

https://www.fdesouche.com/2021/06/02/calais-rixe-au-couteau-entre-une-trentaine-de-migrants-au-moins-4-blesses/

https://www.fdesouche.com/2021/06/03/calais-nuit-daffrontements-entre-300-migrants-armes-de-barre-de-fer-et-police-sept-crs-blesses/

 

 218 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Bien Paco pour ce jeu de mot ! Les chancres pour la France ! Fallait y penser ! Vous avez l’esprit fécond !

  2. Et pour la énième fois, aujourd’hui, la police est allée démanteler un camp de migrants à CALAIS,
    Macrotte a certainement décidé de les injecter dans le tissu social provincial, à la charge des régions et départements,
    pour renforcer ce sentiment diffus d’insécurité qui plane sur notre beau pays

  3. un exemple a suivre pour la France, lors de la Reconquete

    incapables de s’ adapter a un nouvel ordre ou a une culture différente

    les espagnols les ont fait « remigrer » huit siècles plus tard

    «  »
    Ces mesures ont engendré le déclenchement de la Grande Révolte d’Alpujarras, en 1568-1570, des Morisques de Grenade. La réaction du pouvoir politique espagnol ne se faisait pas attendre, les musulmans furent expulsés de Grenade et redistribués en Castille.
    Devant l’attachement des morisques à leur culture, religion et traditions et l’échec relatif de la politique de christianisation menée par l’Eglise, le sentiment de la nécessité de finir définitivement avec le problème morisque s’est accru chez l’Etat espagnol. La décision ne tarda pas à être prise, en 1609, par Philippe III qui, cédant aux incitations des archevêques de Valence et de Tolède, a ordonné l’expulsion définitive des Morisques de toute l’Espagne, en vertu du décret du 22 septembre 1609.
    Commença ainsi une émigration massive de centaines de milliers d’Andalous, au cours de cette année et durant les années qui allaient suivre, vers les ports de la Méditerranée. L’essentiel de ce transfert humain se dirigea vers le Maghreb, particulièrement vers la Tunisie qui a accueilli le plus grand nombre de Morisques, grâce à une politique favorable de la part des Ottomans, déteneurs du pouvoir à l’époque.
    Il faut signaler que les premiers immigrés andalous sont venus en terre d’Ifriqiya dès le XIIIè siècle et qu’ils sont pour la plupart des Sévillans qui ont choisi de s’installer à Tunis, grâce aux relations intimes maintenues entre Séville et l’hafside Zakariyâ qui était souverain sur l’Andalousie Occidentale. Ces premiers venus ont été privilégiés par le pouvoir hafside, vu leur haut niveau culturel et social. Ils étaient « des distingués poètes, des brillants secrétaires, des savants renommés, des princes et des valeureux guerriers » qui ont occupé d’importantes charges politiques et administratives au sein du royaume tunisien.
    Contrairement à cette vague « d’élite », les autres vagues d’immigration étaient essentiellement constituées d’agriculteurs et d’artisans qui ont choisi plutôt de s’installer dans les régions de l’intérieur du pays, surtout dans le Nord de la Tunisie. Cette installation a été encouragée par les autorités turques, à travers d’attractives concessions de terres et de dons, outre les exonérations fiscales.
    Ainsi les Morisques occupèrent les villes et les villages du Cap Bon (Hammam-Lif, Soliman, Grombalia, Turki, Belli, Nianou et Zaghouan), de la Vallée de la Medjerda (Sloughia, Medjez el Bab, Grich el Oued, Tébourba, Djedeida et Guelaat Al Andlouss) et de la région de Bizerte (Ausdja, El Alia, Metline, Ras El Djebel, Porto Farina, Menzel Djemil, Mateur et Bizerte). Les Andalous ont même construit leurs propres villes, tel est le cas de Testour, ville typiquement andalouse.
    Ces nouveaux éléments, intégrés dans la société tunisienne, ont marqué, dès leur arrivée, les villes où ils se sont installés et ont imprégné de leur culture la société locale.

    xxxxxxx

    merveilleux exemple a suivre

    • Machinchose. Ton savoir encyclopédique en ravit plus d’un à chaque fois. grand merci.

  4. Et si les autres pays européens prenaient exemple sur le projet du Danemark en ce qui concerne les migrants !! Utopie ou cela pourrait devenir réalité , aurons nous cette chance c’est a espérer !!!

    • Le Danemark a décidé de secouer ses puces, tous les parasites reçus avec générosité et qui commencent à poser de sérieux problèmes de sécurité, vont être réexpédiés dans leurs pénates,
      Bon débarras !!
      On pourra les imiter en 2022 quand Macrotte sera mis hors circuit

  5. DEe bien des contrees ils sont venus
    asiatiques armeniens juifs italiens espagnoles portuguais polonais ect….
    ET ILS ONT TRAVAILLES et fait chier personne
    mais car il y a un mais les chances de la france eux !! quel calamite !!
    ils ont tout pourris en se servant de nos lois ya du boulot a faire

  6. Toujours le mot juste! Oui des chancres et non des chances! Cinq lignes qui résument tout ce que nous vivons! Ami Paco, merci pour ton courage,chapeau et remerci! 👍👍👍👍👍

Les commentaires sont fermés.