Macronescu modifie le concours de fin de première année de médecine : des profs de commerce comme jury !

Le concours de première année de médecine a été totalement reformaté.

Sans doute par des Enarques tant la logique générale du concours est devenue absurde.

La nouvelle épreuve finale consiste en un oral, dont le jury est constitué de professeurs de Grandes Ecoles de commerce, dont on sait l’alignement complet sur la mondialisation et donc le politiquement correct.

Que viennent foutre des professeurs d’Ecole de commerce dans un jury de médecine ??,

Donc pas de chimie organique ou de biophysique dans cet oral mais la vérification du degré de politiquement correct atteint par les étudiants.

Voici un texte-type de l’oral , qui circule,  à commenter par  ces  derniers :

 

L’Europe est confrontée à un paradoxe : d’un côté, elle est devenue l’une des premières destinations migratoires du monde depuis ces vingt dernières années, dans un contexte de manque de main-d’œuvre sectorielle et de vieillissement.

De l’autre, elle continue à inscrire les migrations dans le registre sécuritaire de la dissuasion et de la lutte contre l’immigration clandestine comme objectif prioritaire.

Les réponses politiques à ces éléments contradictoires se traduisent par le décalage (« migration gap »), que l’on constate aussi aux États-Unis : déca­lage entre les impératifs étatiques devenus européens de maî­trise des frontières et les lois du marché, décalage entre l’insertion dans une compétition mondiale pour les compé­tences et talents et la frilosité des politiques d’accueil, décalage entre l’affichage des droits de l’homme et les difficultés du « containment ».

L’européanisation des politiques migratoires de gestion des flux s’accompagne de surcroît d’une très grande diversité des situations et des réponses politiques des pays d’ac­cueil qui se réfugient souvent dans l’« opting out », un attentisme légitimé par la spécificité des situations de chacun.

Il s’y ajoute l’inscription des politiques d’intégration dans le régime de la subsidiarité, qui privilégie leur traitement à l’échelon national et local plutôt qu’européen.

Cette analyse débouche sur quelques interrogations : le dialogue avec la rive sud de la Méditerranée, la politique de voisinage à l’est et l’ambiguïté des relations entre migrations et développement pour l’Europe.

La Méditerranée fait un peu figure de Rio Grande, de ligne de fracture géopoli­tique entre l’Afrique et l’Europe.

NDLR: La nouvelle Mecque américaine du woke, la boussole de tous ces tarés d’extrême-gauche.

La fermeture des frontières s’y conjugue avec la libé­ralisation accrue des échanges commerciaux (tels étaient les objectifs du processus de Barcelone, entre 1995 et 2005) mais aussi avec l’absence d’alternative véritable à la migration.

Dans le même temps, les pays d’immigration européens cherchent à limi­ter la part de l’immigration familiale par rapport à la migration de travail salarié, réin­troduite dans plusieurs pays, en souhaitant une immigration temporaire répondant à la structure du marché du travail.

Mais ils peinent à définir collectivement leurs besoins de main-d’œuvre dans le long terme et renforcent leur fermeture vis-à-vis des pays du sud, rendant ambigu le projet d’intégration régionale euroméditerranéenne.

Pourtant, la dépendance des pays européens à l’égard de l’immigration a des chances de s’accroître, compte tenu des faibles ressources démographiques des pays européens de l’Est nouvellement entrés dans l’Union.

Ce texte, à commenter donc, est signé par Catherine Withol de Wenden, une immigrationniste déchaînée qui sévit depuis des décennies.
Voici un extrait de sa notice Wikipédia:
En  2013, elle avance que les migrations « sont un important facteur de développement économique et humain pour les migrants eux-mêmes, pour les pays de départ et pour les pays d’accueil ».
Réagissant au drame deLampedusa, elle dénonce le contrôle de l’immigration par les autorités européennes et propose d’ouvrir davantage les possibilités d’immigration légale4.
En , réagissant aux propos du journaliste Éric Zemmour dans l’émission télévisée On n’est pas couché, elle s’en prend à lui dans un article du Nouvel Observateur, en l’accusant de mensonges et de tenir des discours nourrissant les peurs, semant la confusion et le trouble dans les esprits, et d’alimenter les idées de l’extrême-droite5.
Donc, voilà …
Imaginez-vous en étudiant en médecine bûcheur, désireux de réussir son concours.
Imaginez que vous êtes totalement hostile à l’immigration  et que vous vous retrouviez à plancher sur un tel texte dont l’idéologie immigrationniste est sans équivoque …
Qu’allez-vous faire devant tant de perversité du « règime  diversitaire »  (Bock-Côté) ?
La fermer et chanter comme l’exigent ces modernes Vychinski, non plus les louanges de  Staline, mais celles de l’idéologie immgrationniste du règime Macronescu ?
Ou bien …
Protester, dans votre commentaire  oral,  contre ce texte  d’une immigrationniste délirante et vous faire virer, comme un malpropre,  de votre première année  même si très bien classé dans vos écrits de physique, chime, biologie précédents ?
Parce que là le jury politiquement correct des Ecoles de commerce  ne vous loupera pas : non conforme !
Voilà la France totalitaire de Macronescu où nous sommes …
Etre sali par un reniement de ses convictions.
Ou …
Etre « interdit professionnel » pour les avoir exprimées.
Parce qu’ « interdit professionnel », c’était la situation des intellectuels dissidents dans les régimes des pays stalinisés  de l’Est, durant les années 70.
C’est celle du règime diversitaire de la France de 2021 du règime Macronescu.

17 Commentaires

  1. C’est réellement un examen de conformité idéologique car le texte ci-dessus n’a aucun rapport avec le domaine médical. Il irait très bien aussi à un bac pro de mécanique ou au brevet de pilote de ligne. Avec note éliminatoire, évidemment.

  2. Le premier toubib hypocrite qui me dit que ses « patients » ne sont pas des clients je lui casse la tête.

      • Souvenez-vous!
        « La médecine est une pute, les pharmaciens en sont les macros ».
        A commencer par les Big Pharma.

  3. Pour macron un seul but, détruire, détruire, détruire.

  4. Rien n’oblige de dire la vérité à un jury, j’ai possédé totalement un jury de concours CASU (conseiller d’administration scolaire universitaire) en leur vendant avec une conviction inouïe tous ce qu’ils avaient envie d’entendre car on me posait des question très orientées. L’inspectrice générale et la secrétaire générale d’académie étaient en pamoison (2 féministes de 1ère élevées à la soupe gauchiste) et les mâles du jury en admiration devant mon ouverture aux « minorités ». 20 ans après j’en ris encore.
    Ça promet quand même des concours viciés et un recrutement des plus étrange, et reste à voir l’aspect juridique.

    • Bonjour,

      Oui et c’est ce que fera la totalité des candidats, à mon avis.

      Mais reconnaissez que ce sont des procédés ignobles, dignes des pays de l’Est : obliger les citoyens à chanter n’importe quoi, contre leurs propres convictions.

      C’est l’humiliation pure et simple de l’âme d’un peuple sous la botte des commissaires politiques du règime Macronescu.

      Quel rapport avec des études médicales?

    • J’ai fait l’inverse. À un jury, pour un oral, on m’a demandé d’énumérer mes qualités : j’ai répondu que pour cela il fallait consulter mon épouse, qui prétendait que je possédais tous les défauts du monde, et qui affirmait que je n’avais qu’une seule qualité : j’étais l’être le plus honnête qu’elle n’ait jamais rencontré. Il y avait trois femmes et deux hommes. Ils se sont tous bien marrés. La présidente du jury m’a répondu que par solidarité féminine elle la croyait totalement. Résultat j’ai été reçu premier au concours! Je n’en revenais pas!

  5. Je préconise de faire entrer le boucher du quartier dans le jury, histoire de soigner notre malade mental.

    • Mais c’est que ce n’est pas une mauvaise idée. Ce serait tjs mieux que les élucubrations d’un crétin qui se prend pour Jupiter -Jupiter, c’est Zeus pour les romains, d’ou est tiré pour partie le mot dieu-. C’était déjà pas « L’françois La Francisque » qui tenait à se faire appeler ainsi? Tous démagogues insensés.

  6. Je vais envoyer cet article à ma fille qui était en 1 ëre année de médecine en 1992 ! je ne sais pas comment elle aurait réagit à un questionnaire aussi dingue à 18 ans !

  7. La France est divisée en deux : ceux attachés à la culture, aux prinicpes de liberté, d’égalité, de fraternité de notre peuple et ceux attirés par les idéologies totalitaires mondialistes multicultutalistes rétrogrades mus par la haute finance et l’Islam qui vouent le plus grand nombre à la soumission, aux séparatismes et confrontrations, à l’obsurantisme. Pour le bon devenir de nos enfants, pour que notre pays redevienne un phare de l’Humanité, la proche présidentielle doit redonner le pouvoir aux premiers.

  8. Docteur, j’ai mal au foie et j’ai des migraines! Cher patient. Vous souffrez de complotisme aigu, d’antimacronisme aigu avec un soupçon de xenophobite aiguë ! Vous prendrez deux gélules d’antiamalgame, trente gouttes de xenophylite, vous lirez chaque soir trois sourates du coran, deux pages d’un ouvrage de BHL, ainsi que deux pages d’un livre d’un économiste promondialisme! 🧐🧐🧐🧐🧐

    • Argo, dans les cas extrêmes, en plus de 2 doses d’astra-treblinka, vous devrez faire 5 prières, tourné vers le mec appelé µ …

       » Attention, comme pour le docteur FOURTILLAN, l’internement est aussi une option, nous ne fermons pas cette porte-là  »

      Bobby Al-OR’WELL, livre  » 2024 : l’anné où tout à basculé « 

Les commentaires sont fermés.