Et maintenant, « ils » ont décidé de vacciner nos enfants dès l’âge de 6 mois !!!

Ce qui frappe quand on écoute les infos, c’est que les journalistes donnent l’impression de parler de la même chose au même moment en ayant le même avis. Comme des clones se basant uniquement sur les informations issues de l’Agence France-Pravda (AFP) ou d’experts proches du gouvernement (ou, ce qui revient au même, de Big Pharma).

Par exemple, après avoir fustigé en meute le professeur Raoult et son traitement, vous remarquerez que plus aucun média subventionné ou d’État ne parle de traitements préventifs ni n’invite de personnalités anti-vaccin anti-Covid. Car, selon la doxa progressiste qui n’a que ce mot à la bouche, ce sont des COMPLOTISTES et l’on ne débat pas avec ces gens-là.

Dans ces médias, il y a aussi des « modes » comme, par exemple, donner chaque soir le nombre de morts et de personnes en réanimation (sans doute pour donner l’impression que le Covid tue plus que la Grande peste de 1347). Ou bien accuser les vaccinés de la première vague de se relâcher sur les gestes-barrières et, donc, d’attraper… le Covid (au cas où les gens douteraient de l’efficacité des vaccins).

Et puis la dernière mode, voyant que des millions de Gaulois réfractaires rechignent toujours à se faire piquouser à l’ARN magique ou à la potion classique, c’est de cibler les enfants, nos enfants. Car, voyez-vous, ils souffrent non seulement de “troubles psychiatriques consécutifs à la pandémie » mais aussi du“PIMS”, une maladie spécifique aux enfants qui se caractérise par “une inflammation” après avoir contracté le Covid » (HuffPost). Surtout que des centaines de millions de doses leur restent sur les bras…

Il devient donc urgent, car « ils » l’ont décidé, de vacciner nos enfants, du nourrisson à l’adolescent. Dès la rentrée dans les établissement scolaires (avec ou sans l’approbation des parents  ?)

Problème : et si, dès septembre-octobre, un nouveau variant insensible aux vaccins anti-Covid actuels remettait en cause cette stratégie sanitaire de vaccination tout azimut ? Et nous replongeait à nouveau dans le cycle infernal du confinement ad vitam æternam

Vaccination des enfants et des adolescents: les souhaits d’Alain Fischer [“Monsieur Vaccin” du gouvernement – NDA]

Selon Alain Fischer, la vaccination des 16-18 ans sans comorbidité devrait intervenir “très vite” après l’ouverture de la vaccination pour tous les 18 ans et plus le 31 mai. Il mise sur une date avant l’été, c’est-à-dire courant juin.

En revanche, il faudra attendre quelques mois pour vacciner les 12-15 ans […] Si la vaccination venait effectivement à s’ouvrir aux ados à la rentrée, Alain Fischer plaide pour qu’elle ait lieu en milieu scolaire, précisément dans les collèges

Si jamais il devait y avoir vaccination des enfants [de moins de 12 ans], ce ne serait pas avant début 2022, a-t-il affirmé sur BFMTV (HuffPost – 21 mai 2021)

Covid-19 : une vaccination indispensable pour les enfants et les adolescents ?

Le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale se positionne en faveur de la vaccination des enfants et adolescents, sous réserve de s’assurer de la sécurité et de l’efficacité des vaccins (La Croix – 11 mai 2021)

Immunité – Vaccin anti-Covid : bientôt au tour des enfants et ados ? (Libé – 9 mai 2021)

Covid-19 : bientôt la vaccination pour les adolescents et les enfants

Va-t-on étendre aussi la vaccination aux enfants plus jeunes ? De plus en plus de pays annoncent qu’ils vont le faire. Le Québec doit commencer par les adolescents à partir de 12 ans d’ici fin juin. Les États-Unis, l’Allemagne veulent le faire dès cet été pour espérer une rentrée scolaire plus simple (France – Info – 7 mai 2021)

 

Les États-Unis commencent à vacciner les enfants de plus de 12 ans contre la Covid-19

À fin mars, plus de 3,4  millions d’enfants ont été infectés, selon l’American Academy of Pediatrics. 14 000 auraient été hospitalisés et 279 sont morts.

Parcs, écoles, plages, centres aérés : on va chercher les enfants là où ils se trouvent

Dès ce jeudi, 15 000 pharmacies dans tout le pays sont prêtes à vacciner des jeunes. Pédiatres, généralistes sont également sur le pied de guerre.

Mais le plus étonnant restent les lieux, parcs publics, écoles et plages, où le vaccin pourra également être administré aux ados (France Inter – 14 mai 2021)

Même les nourrissons auront bientôt le droit à leur vaccin à ARN messager !

Covid-19 : faudra-t-il vacciner les enfants, et à partir de quand ?

Allez, répétons en chœur avec les médias : « le Covid, c’est tabou, on en viendra tous à bout car avec le vaccin, les bénéfices l’emportent sur tout »

 

[…] Des demandes de mise sur le marché. BioNTech et Pfizer ont annoncé vendredi avoir déposé une demande d’autorisation au sein de l’Union européenne de leur vaccin anti-Covid pour les jeunes de 12 à 15 ans…

Avec BioNtech, l’Américain [Pfizer] a aussi commencé un essai sur des moins de 12 ans. Moderna cible également un public très jeune puisque son essai KidCOVE compte enrôler des enfants de 6 mois à 12 ans.

[Aux États-Unis, en mai 2021, 10 000 enfants de 6 mois à 11 ans testent ces vaccins à ARN messager – NDA]

Johnson & Johnson a, lui, commencé un essai auprès des 12-17 ans. AstraZeneca s’était aussi lancé dans un essai réduit auprès d’enfants de 6 à 17 ans avant de le suspendre en raison des rares cas de thromboses apparus en Europe lors de la vaccination de la population adulte (JDD – 30 avril 2021)

 125 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. entre ce qu’ils veulent faire, et ce que nous devons leur laisser faire, il y a un pas !!!!!!!
    c’est pourquoi la guerre est indispensable ,et vite……..je ne vois pas d’autre solution pour faire cesser cette folie furieuse…….

  2. Je trouve cela pervers,le gouvernement ment et manipule cette histoire à son avantage vous verrez la ils ont libérés la France entre guillemets pour mieux nous enfermés derrière accusant les non vaccinés d’être responsable des nouveaux variants..Et derrière nous avons des laboratoires qui proposent des vaccins dont il est légitime de se méfier surtout que ses mêmes laboratoires trainent des casseroles qui fait que la confiance n’existe pas.. Pour ma part je garde en mémoire cette phrase que je me répète chaque jour  » la vérité libère l’ignorance tue »

  3. Ils ne vont pas tarder à injecter leur poison aux fétus in-utero pour en faire des zombies irrécupérables, c’est déjà un peu ce qu’ils font en piquant les femmes enceintes.

  4. Il faut comprendre que les médecins aujourd’hui sont essentiellement formés par les laboratoires pour l’utilisation des médicaments, c’est la même chose pour les vaccins. Le médecin est devenu pour la très grande majorité d’entre eux, un diffuseur, un commercial, un partenaire et forcément il est fortement influencé si on lui dit que tel vaccin ne pose aucun problème même si la vérité est tout autre.

  5. Avant d’analyser des détails, raisonnons en général. Selon d’INSEE en 2020-2021 la mortalité de moins 65 ans reste la même et celle pour moins 50 ans diminue. Donc, COVID touche seulement de 70 ans et plus.
    Si le vaccin fonctionne VRAIMENT avec l’efficacité déclarée de 95% et, après la vaccination à 90% de la population vulnérable, l’épidémie devrait disparaître pendant 1 à 2 mois. Et tout cela sans aucune immunité collective. Comme l’épidémie est toujours là, la conclusion est suivante : tous les médicaments utilisés pour la vaccination sont défectueuses. Il faut les jeter dans la poubelle et chercher quelque chose plus efficace.

  6. et après on va nous dire que le sjeunes qui naissent aujourdhui seront centenaires ………………. les pauvres

  7. aujourd’hui aux States ,un enfant sur deux a des problèmes de santé : autisme , allergies………….
    Trump avait bien essayé de faire quelques chse mais même en tant que président il est tombé sur les puissances de l’argent
    Il ne faut pas oublier qu’en vaccinant c’est le double effet kiss cool .
    Ils émargent deux fois : une première fois avec la vciination et une seconde fois avec les maladies engendrées par la vaccination.

  8. La recherche de méga-profits rend dingue et devrait être encadrée par le législateur

  9. Je vais finir par croire à la reincarnation.
    On ne peut pas developper une telle perversion, un tel sadisme assumé en une seule vie.

  10. Vacciner des innocents, c’est un crime! Les personnes qui désirent se faire vacciner, soit, mais des tout-petits, des mineurs? C’est ignoble! 😠😠😠😠😠😠😠

  11. Allons-nous les laisser empoisonner ,assassiner nos enfants ,vos enfants ? Peuple de France Réveil toi ;Sort de ta Léthargie : tes enfants qui sont ton avenir sont en DANGER !

  12. C’est de la folie, ça va être une hécatombe. Dans le meilleur des cas ils seront stérilisés. Les envahisseurs vont être contents un boulevard sans chrétiens va s’ouvrir devant eux. Jamais au grand jamais dans toute l’histoire un grand peuple c’est auto suicidé, c’est une première. Nous sommes en présence du mal à l’état pur. Pourtant en 2017, on l’avait dit que macron était un fou furieux très dangereux, mais personne ne nous à cru. Voilà ou on en est maintenant.

    • Pierre Cassen (riposte laïque) a peut-être raison sur un truc là guerre civile ne sera peut-être pas contre les envahisseurs mais peut-être plutôt entre vaccinés et non vaccinés

  13. Ce sont les criminels de l’Etat Profond qui refont surface avec leur plan satanique des années 39/45 contre l’humanité.

Les commentaires sont fermés.