À cause de dirigeants traîtres, il va falloir se battre pour sauver notre France

Il y a quelques jours, nous avons publié un passionnant mais inquiétant article du capitaine Alexandre Juving-Brunet, sur quelques réalités soigneusement dissimulées de l’armée française. Ce jour, il a accepté de nous accorder cet entretien. Qu’il en soit remercié.

Notre armée est infiltrée par une 5e colonne islamique

Il a également accordé un entretien au site Gérard Info, que nous mettons à disposition de nos lecteurs.

Je suis le produit de la méritocratie républicaine

Riposte Laïque : Avant de débuter cet entretien, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Alexandre Juving-Brunet : Originaire de Toulon, de famille pied-noir ayant vécu 130 ans en Algérie (un de mes aïeux pharmacien-major est décédé de la malaria durant l’expédition sous Louis-Philippe), je suis originaire de la classe moyenne et suis un produit de la méritocratie républicaine : après mon baccalauréat, j’ai étudié au lycée militaire de la Flèche en hypokhâgne/khâgne avant d’intégrer l’École spéciale militaire de Saint-Cyr pour en sortir 13e et pouvoir choisir la gendarmerie que j’ai servie durant 8 ans, en occupant des postes successifs de commandant de communauté de brigades (départementale), de peloton d’intervention (mobile), d’état-major avant de terminer comme officier de liaison au Renseignement militaire durant 2 ans. Après ma démission pour diverses raisons dont ma désillusion sur notre incapacité à juguler le terrorisme dans le sillage de l’affaire Mérah, je suis devenu entrepreneur, ai repris mes études à l’ESSEC, avant de devenir inventeur de technologies brevetées que je commercialise actuellement.

La France est au bord du chaos

Riposte Laïque : Comment avez-vous réagi à la publication de la première tribune des militaires, appelée tribune des généraux, et à la seconde, signée par des militaires d’active qui ont gardé l’anonymat ?
Alexandre Juving-Brunet : Je les ai accueillies avec beaucoup d’enthousiasme en les signant toutes les deux. Mais c’est la réaction déshonorante de nos politiques qui m’a mis en colère et m’a poussé à écrire la lettre « Notre armée est infiltrée » car tout militaire qui se respecte est solidaire de ses frères et sœurs d’armes dans l’adversité. Traiter les généraux de « quarteron de généraux en charentaises » puis de « factieux » et de « putschistes » par des politiciens incapables de défendre dignement les Français relève de la même tactique de ringardisation mais aussi de diabolisation utilisée contre les Gilets jaunes pour les discréditer. Mais cette recette ne fonctionnera pas cette fois-ci : les politiciens vont faire face à une bronca de tous les professionnels confrontés à une réalité que les élites parisiennes calfeutrées ne voient plus : une France au bord du chaos.

Je n’ai jamais pu diligenter d’enquêtes sur des militaires au profil inquiétant

Riposte Laïque : Vous avez publié, sur le site Place d’Armes, relayé par Riposte Laïque, une tribune qualifiée d’explosive. Vous y dénoncez notamment la place importante, dans l’armée française, de militaires ayant la double nationalité, et alertez sur ce que vous appelez une infiltration, voire une cinquième colonne, qui menacerait la cohésion de nos troupes. Pensez-vous vraiment la situation si alarmante ?

Alexandre Juving-Brunet : Oui elle l’est depuis de nombreuses années. Les anecdotes citées dans la lettre ont quasiment 15 ans d’écart (1991 et 2007) et rien ne s’est arrangé depuis : les CIRFA (Centre d’information et de recrutement des forces armées) sont soumis à la politique du chiffre et des quotas qui les poussent à remplir des tableaux Excel malgré leurs efforts pour éloigner les brebis galeuses. Mais le nombre croissant de personnes d’origine immigrée ou de naturalisation récente cherchant pour une bonne part à s’insérer, mais aussi pour certains à bénéficier des formations techniques, tactiques et d’armements au sein des Forces armées pour non pas y suivre une carrière, mais bien pour se former à d’autres fins existe certainement. La politique désastreuse de suspension du service militaire, défendue par des technocrates et autres comptables zélés expliquant tout le bien-fondé de réaliser des économies se fracasse sur la réalité de l’échec de l’assimilation et des milliards justement perdus dans des politiques de la ville partant dans la fumée des incendies criminels des banlieues.

Lors de mon affectation au Renseignement militaire, j’avais été frappé par la « vulnérabilité » de nombreuses recrues présentant des inscriptions répétitives de crimes et délits, avec notamment une forte représentativité de citoyens issus des banlieues, ayant commis des trafics de stupéfiants, véritable gangrène qui se ramifie vers les trafics d’armes mais aussi le salafisme. En m’y penchant plus sérieusement après avoir diligenté des « criblages », c’est-à-dire des passages aux fichiers STIC-JUDEX à l’époque (bases criminalistiques), je retrouvais bien souvent des lieux de naissance à l’étranger ou des parents de nationalités étrangères. Intrigué par la fréquence de ces occurrences, je n’ai jamais pu diligenter d’enquête administrative approfondie sur les 25 000 dossiers annuels que traitait le bureau des habilitations que je commandais alors, en raison de l’absence de soutien de mes chefs qui n’avaient pas de culture policière en raison de notre format interarmées.

Le DPSD à l’époque, devenue DRSD aujourd’hui, était le service de renseignement responsable du suivi des trafics d’armes (notamment avec le DNRED, service de renseignement des Douanes) mais aucune initiative forte n’a été lancée pour se saisir de cet autre problème qui va nous exploser à la figure : l’explosion des trafics d’armes illicites après l’entrée de la France dans le système SCHENGEN.

https://www.place-armes.fr/post/lettre-explosive-le-capitaine-alexandre-juving-brunet-a-rejoint-place-d-armes

L’islam n’aurait jamais dû s’inviter jusque dans les rations de combat de nos soldats

Riposte Laïque : le ramadan vient de prendre fin. Il y a à présent des aumôniers musulmans au sein de l’armée française. Que répondez-vous à ceux qui disent que s’il y a des aumôniers catholiques, il est logique que les musulmans aient les mêmes droits dans l’armée française ?
Alexandre Juving-Brunet : L’armée française est héritière de traditions séculaires voire millénaires à une époque notamment où les armées, armes ou régiments étaient placés sous la protection spirituelle de saints et de patrons : St Michel, St Gabriel, St Georges, Ste Barbe, Ste Geneviève et j’en passe, veuillez m’en excuser pour vos lecteurs. Que les musulmans dont les populations ont crû de façon déraisonnable depuis 50 ans en France veuillent des aumôniers a été entendu : ils en disposent. Par contre, l’islam n’aurait jamais dû s’inviter jusque dans les rations de combat de nos soldats : la France présente des identités cultuelles mais aussi culturelles fortes qu’il convient de respecter quand on veut s’assimiler à un pays. Enfin, la revendication d’aumôniers relève d’une grande hypocrisie à laquelle ont progressivement cédé nos chefs, car le culte musulman n’a jamais présenté la même hiérarchisation que le christianisme. Cette soumission, d’aucuns diraient adaptation, est un fait plus politique.

La nécessité de purger l’armée de ses effectifs séditieux

Riposte Laïque : Vous évoquez, dans votre tribune, un possible soulèvement des banlieues islamisées, dans un contexte de conflit de civilisation, et exprimez votre crainte de refus de combattre leurs frères, chez certains militaires.  Quelles solutions proposeriez-vous, si le péril est tel ? Pensez-vous que le seul fait d’imposer une seule nationalité soit suffisante ?
Alexandre Juving-Brunet : Il est très tard pour proposer des solutions progressives. Les refus d’appareillage pour l’Irak dont je parlais dans la lettre ont évolué vers des mutineries embarquées que les fusiliers marins ont dû réprimer sans que la population ne le sache, Grande Muette et classification des informations obligent.
J’ai parlé dans la lettre, s’il advenait demain une guerre civile, que Michel Onfray reconnaît comme actuelle et larvée, de la nécessité de purger l’armée de ses effectifs séditieux pouvant retourner leurs armes contre leurs anciens frères d’armes devenus ennemis idéologiques. Passée cette purge, les armées pourraient porter assistance au premier rideau policier (Police et Gendarmerie nationales) qui ne pourront pas faire face à une explosion globale. Imposer une seule nationalité est une mesure de préparation des Forces de temps de paix qui ne sera pas la priorité si la situation dégénère.

Une génération d’irresponsables politiques nous trahit depuis 40 ans

Riposte Laïque : Quel est votre regard sur la réaction de nos ministres et députés, et les insultes essuyés, notamment de la part de la gauche, contre nos soldats ? Les considérez-vous comme des traîtres à notre pays ?
Alexandre Juving-Brunet : Oui. Je pense qu’une génération d’ « irresponsables » politiques nous gouverne depuis environ 40 ans. Une prochaine lettre abordera d’ailleurs ce thème central de la haute trahison et de son détricotage depuis Nicolas Sarkozy, ouvrant un boulevard d’irresponsabilité et d’actes auparavant répréhensibles à ces hommes et ces femmes qui ignorent tout de la raison d’État et de leur responsabilité vis-à-vis du peuple français qui leur a transmis un mandat pour assurer, notamment, la sauvegarde des intérêts fondamentaux de la Nation.

Nous ne voyons pas la protection civile entraîner la population face aux risques majeurs

Riposte Laïque : Certains avancent, dans l’esprit israélien, la constitution d’une garde nationale, constituée de citoyens aptes à porter une arme, sous le contrôle du pouvoir et de l’armée, pour compléter les effectifs des forces de l’ordre, nettement insuffisants par rapport à la période qui s’annonce. Cela vous paraît indispensable ?
Alexandre Juving-Brunet : Nécessité fera loi quand la situation se sera détériorée. Mais cette constitution de réserves opérationnelles ne se décrète pas. À l’exception des réservistes des Forces armées ou de la gendarmerie, nous ne voyons pas par exemple la protection civile préparer de plans et entraîner la population face à des crises majeures : la volonté d’infantiliser pour mieux contrôler le peuple français conduit nos politiques à sous-estimer la dangerosité qui vient. Cela pourrait avoir un goût de débâcle de 1940.

Soit la reprise en main martiale de la France, soit sa mortifère dislocation

Riposte Laïque : Beaucoup considèrent que la situation de la France est désespérée, et que votre tribune vient trop tard. Que leur répondez-vous ?
Alexandre Juving-Brunet : La France dispose encore des capacités et des structures pour reprendre le contrôle plein et entier de son territoire mais chaque semaine passée à subir la montée en puissance des violences urbaines et des actes terroristes touchant dorénavant nos commissariats nous éloigne d’une solution de 3e voie privilégiant la souplesse. Tout conduit à une situation cristallisée : ce sera la reprise en main vigoureuse voire martiale, soit le choc nous conduisant à une mortifère dislocation.

Nous devrons nous battre si nous voulons que notre civilisation survive

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter autre chose ?
Alexandre Juving-Brunet : La France est grande et son peuple sage. Mais cette sagesse ne doit pas confiner à la lâcheté : nous devrons nous battre si nous voulons que notre civilisation survive à l’épreuve extraordinaire qui lui est imposée par des puissances oligarchiques financières instrumentalisées par des États et des Empires qui ne se soucient guère de notre survie et utilisent l’outil migratoire pour mieux nous submerger, nous diluer et nous affaiblir dans cette compétition mondiale. Nous sommes les créanciers de toutes les grandes démocraties contemporaines qui se sont inspirées de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Nous avons un rôle crucial à jouer sur l’échiquier mondial mais ce rôle est désormais fragilisé par la trahison de nos élites qui se sont coupées de leurs racines. Enracinons-nous et unissons-nous pour relever les défis des siècles à venir. Sinon, ce sera malheur aux vaincus, Vae Victis. Vive la France !

Propos recueillis par Pierre Cassen

https://ripostelaique.com/a-cause-de-dirigeants-traitres-il-va-falloir-se-battre-pour-sauver-notre-france.html

 1,068 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Oui nous ne sommes plus très loin de la guerre civile, j’en suis persuadé. En quatre mois, plus de 10 000 migrants Algériens ont quitté leur pays pour l’occident…Des dizaines de grands bateaux de pêche, en provenance de la Libye, déversent des centaines et des centaines de migrants à nouveau sur LAMPEDUZA. Des milliers de Marocains se sont dirigés vers la partie nord du pays, anciennement appelé le Maroc Espagnol, et pour qu’elle raison ? Ce sont de futures troupes pour lancer le jihad sur la France et à plus ou moins longue échéance, sur l’Europe. Je pose la question à nos Généraux et Officiers Supérieurs signataires de la Tribune, puisque le pourcentage de Compatriotes Français vous approuvent et sont avec vous, QU’ATTENDEZ-VOUS POUR AGIR ??? Il sera bientôt trop tard, n’attendez pas l’élection Présidentielle, de toute manière elle sera « TRUQUEZ » pour faire gagner Micron 1°. Il faut prendre le pouvoir le plus tôt possible et mettre en œuvre toute une série de mesures pour sauver le pays. La il y a urgence, le feu est dans la maison, il faut l’éteindre avant qu’il n’arrive au toit. Un bon conseil à tous, préparez-vous au pire car ça va faire très très mal et pas qu’à la tête.

  2. Brillantissime synthèse de la situation, formulée par un homme qui sait vraiment de quoi il parle.
    Pendant ce temps là nos irresponsables politiques décident d’investir dans des armes interstellaires, dans un deuxième CDG, des ravitailleurs longue distance etc… qui ne serviront strictement à rien dans les prochains corps à corps sanglants qui s’annoncent.

  3. Au moins on aura une bonne partie de l armee et les FDO pour nous aider. C est sur qu il ne faut plus trop attendre.car les muzz sont armes.

  4. Je suis aux bords des larmes en lisant cet entretien.
    Merci à Alexandre JUVING-BRUNET qui nous redonne espoir et courage.
    Petit à petit notre futur gouvernement prends corps, lui ainsi que le Capitaine Hervé MOREAU y seront indispensables.

    J’honore ces femmes et ces hommes que je soutiens de toute mon âme et de mes forces.

  5. Je l’ai dit, aucun président n’a dirigé la France de manière cohérente depuis le début de la cinquième République! Ce sont tous des collabos de l’islam! Tous, sans exception! 🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷

  6. Excellente analyse.
    Et encore, il ne parle pas de l’embryon de mutinerie (toujours par les mêmes) sur le Porte avions Clémenceau, qu’il a fallu faire rentrer en vitesse du golfe où il était en mission. C’était déjà comme ça à l’époque de chirac. ce qui ne l’a pas empêché de l’envoyer chez les rosbifs fêter Trafalgar… avec l’équipage rendant les honneurs sur le pont d’envol.

  7. Il redonne un peu d’espoir. Néanmoins, je le trouve un peu trop optimiste, notamment lorsqu’il dit que les Français sont un peuple sage. Il n’y a qu’à voir la bêtise de beaucoup sur le Covid. Non, monsieur. Les Français ont malheureusement été abrutis par quarante ans de gauchisme fou.

  8. Ceux qui considèrent la charia supérieure aux lois de la République sont fondamentalement des ennemis de la France, qu’il convient d’expulser ou de dénationaliser. L’idéologie ancestrale rétrograde suprématiste conquérante de l’Islam progresse numériquement, depuis les années 70, au sein même de notre pays, de par la faute de nos dirigeants. Il est grand temps de nous en libérer, sinon c’est accepter, pour nos enfants, leur soumission ou une guerre civile impitoyable.

  9. S’il faut se battre … on se battra !!!
    Mais n’attendons pas trop car plus nous attendons et plus ce sera difficile.

    • J’attend ce jour avec impatience , car il n’y qu’une option pour redonner a notre pays ces vrais valeurs et de le libérer de immonde envahisseur islamisé , j’en dit pas plus , faute d’être censuré , soyons solidaires car l inévitable conflit sera sanglant et seuls les guerriers survivront.

Les commentaires sont fermés.