Général Soubelet : « le premier acte d’un arrivant dans notre pays ne peut pas être une infraction pénale

Le général Soubelet, n°3 de la Gendarmerie, avait écrit, en 2016 « Tout ce qu’il ne faut pas dire », un pamphlet contre la lâcheté du pouvoir politique en matière d’insécurité. Évidemment, il fut aussitôt sanctionné par le gouvernement Hollande – Valls et « placé hors cadre » (Le Point)

Le 14 mai 2021, après les tribunes des militaires, il réitère ses avertissements, notamment sur l’invasion migratoire…

Bertrand Soubelet : « Un pays souverain doit savoir qui est sur son territoire et pourquoi »

Pour Bertrand Soubelet, général de gendarmerie (2S), vice-président du parti Objectif-Franceet co-auteur du livre Repenser la France d’après (éditions Bold, 2021), l’immigration doit être envisagée de manière pragmatique et dans le respect strict de la loi.

Tribune. 

L’immigration n’est pas un gros mot ni une fatalité et surtout pas ce sujet « confisqué » depuis trop longtemps en raison des dogmes.

Une confiscation à double titre.

En premier lieu parce que la France a vécu pendant quarante ans sous l’empire d’une affirmation que personne n’osait publiquement commenter ou critiquer :  » l’immigration est une chance pour la France« .

Voilà le type de slogan faussement humaniste dont certains intellectuels français ont le secret. Le sens de la formule efface parfois le bon sens.

À cause du discours d’associations largement subventionnées par l’État, cette formule a rendu le sujet de l’immigration tabou et intouchable.

Mais tous les tabous finissent par provoquer des réactions de rejet hélas toujours excessives.

Confisqué aussi parce que ce tabou n’était brisé que par une seule formation politique considérée comme marginale et anti-républicaine.

Parler d’immigration équivalait à épouser les thèses du Front National et la nature ayant horreur du vide ce parti s’est approprié notamment la question migratoire.

Cette confiscation est la résultante des théories béates de la gauche et de la lâcheté de la droite qui, devant la pression de la bien-pensance, a été incapable de tenir un discours ferme, équilibré et intelligent, allant jusqu’à renier son identité pour ne pas être assimilée à l’extrême droite.

Cette double confiscation nous met aujourd’hui dans une situation périlleuse où le sens de la mesure et l’avenir de la France ne sont plus les critères essentiels pour mettre en œuvre une politique publique conforme aux intérêts de la communauté nationale.

Or, nous devons envisager l’immigration de manière pragmatique c’est à dire sous l’angle du respect de la loi.

La première des choses est d’affirmer que les demandeurs d’asile (les vrais) ne rentrent pas dans la problématique globale de l’immigration. Accueillir des personnes en danger et persécutées dans leur pays d’origine est avant tout un devoir moral et une obligation que nous imposent les accords internationaux.

Ensuite, ceux qui viennent partager notre destin de manière légale sont les bienvenus à une seule condition. Qu’ils aient conscience de la nature de leur démarche en nous rejoignant.

Car il ne s’agit pas d’importer en France tout ce qu’ils veulent quitter mais de se fondre dans notre histoire, notre culture en pratiquant notre langue et en respectant tout ce qui fait l’identité de la France.

C’est un contrat entre les arrivants et le pays d’accueil.

Nous avons l’obligation de tout mettre en œuvre pour faciliter leur adaptation puis l’assimilation mais également pour contrôler le respect de leurs engagements et, disons-le clairement, nous ne l’avons jamais fait sérieusement.

L’immigration est une réalité qui s’impose à nous, qu’il ne faut pas ignorer afin de ne pas subir.

Et pour cela il est essentiel de la maîtriser avec des règles strictes et un contrôle efficace.

C’est un des plus graves problèmes de souveraineté qui se pose aujourd’hui à la France.

Un pays souverain doit savoir qui est sur son territoire et pourquoi.

Contrairement aux « béni oui oui », je considère, comme la majorité des Français, qu’une personne qui rentre en France en enfreignant la loi ne pourra jamais partager notre destin.

Pourquoi ?

Parce que le premier acte d’un arrivant dans notre pays ne peut pas être une infraction pénale. Il est impossible de fonder une relation saine, durable et constructive sur la base d’un comportement contraire à la loi du pays dans lequel on veut vivre.

Ni les arguments rationnels ni les bons sentiments ne peuvent atténuer ou justifier une entrée illégale.

C’est pourquoi cette règle intangible doit être appliquée dans notre pays : toute personne n’ayant pas respecté notre loi ne pourra jamais être régularisée et encore moins obtenir la nationalité française. Cette règle doit être également mise en œuvre pour les « faux » demandeurs d’asile qui doivent être reconduits sans délai à la frontière.

Il n’est pas là question de couleur de peau ou de racisme ou tout autre argument fallacieux mais d’application de la loi.

D’une manière générale, tout étranger délinquant n’a pas sa place sur notre territoire et doit être expulsé…

Quant à l’hypocrisie qui fait nier à la caste politique le lien incontestable entre l’immigration et le terrorisme islamiste, elle est de nature à aggraver le divorce entre les Français et les dirigeants.

Les derniers attentats prouvent ce lien et les faits sont têtus.

Nier la réalité, éviter les décisions courageuses et ne pas assumer ses responsabilités et ses erreurs voilà toute l’histoire de l’immigration et plus généralement de la France depuis 50 ans.

Les Français en ont assez, les forces de sécurité aussi.

https://fildmedia.com/article/bertrand-soubelet-un-pays-souverain-doit-savoir-qui-est-sur-son-territoire-et-pourquoi

 169 total views,  2 views today

image_pdf

36 Commentaires

  1. il faut à la FRANCE un général, un pur et un dur pour redresser le Pays que macron le fossoyeur a détruit et livré aux envahisseurs/sauvages.
    En urgence, c’est tout sauf macron !!!!

  2. On le voit de partout ce Général Soubelet ,il oublie qu’il a été Député LREM ,il en a marre de ce genre de comique …

  3. Exactement, ce sont les limites du système socialiste, à un moment donné il faut savoir choisir entre eux ou nous sinon nous disparaissons, c’est aussi simple que ça.

  4. Oui encore un qui arrondi les angles et surtout qui évite de critiquer l’invasion migratoire illégale de la France , qui veut plaire aux assoces immigrationnistes et anti-France .Encore un général guimauve qui ne veut pas faire trop de vague , c’est sûr il ira loin vu sa façon de voir les choses.

  5. Sauf qu aujourd hui le vent tourne et nos militaires dénoncent les racailles et les sans couilles du gouvernement . Totalement approuve par nous.0

    • Pour le moment, ils se contentent de dénoncer. Quand, enfin, vont-ils passer à l’action ? Car seule l’action pourra sauver la France du désastre annoncé.

  6. Je viens d’aller voir sur son site ce qu’il proposait pour rétablir l’ordre dans les banlieues – on peut lui reconnaître « le courage » de reconnaître où sont les points « chauds », contrairement aux politocards.
    Il propose une « task force » laquelle s’appliquerait successivement dans chaque zone, elle serait constituée de policiers, de magistrats, de juristes… pour poser un diagnostic et appliquer les mesures correctives en assurant un service 24h sur 24 et 7 jours sur 7.
    La première objection qui m’est venue est très classique : quand la task force se sera établie dans telle zone les voyous iront voir ailleurs le temps qu’elle ait fini son job, même si ailleurs les places sont prises, qu’est-ce qui les empêchera de prendre des vacances au bled en attendant ? En outre, qu’est-ce qui empêchera aux voyous des autres zones d’organiser des émeutes « préventives » pour avertir du « danger » encouru ?
    Ce brave général reconnaît qu’il faut procéder successivement à défaut d' »en même temps » faute d’effectifs !
    Et jamais il n’a l’idée de proposer une baisse des effectifs de l’immigration, terreau des troubles auxquels il veut ainsi remédier.
    Sa grande crainte tout au long de la présentation de son projet, c’est qu’elle soit mal interprétée par les bien-pensants.
    Il parle d’objectif d’assimilation, mais reste à savoir s’il entend par là que les allochtones se réconcilieront avec le roman national, adopteront des prénoms européens (au rebours de son associé Rafik). Sous ce terme, il entend plutôt l’intégration, le fait d’accepter le fonctionnement de l’Etat, moyennant quelques accommodements bien venus en conformité avec la doxa bien pensante.

    • Bonjour Anne-Marie G

      Je saute sur l’occasion – hors sujet – pour vous faire part de de ma pensée au regard de vos commentaires. Même si je ne suis pas toujours en accord avec tous vos commentaires – ce qui est rare – , je reste admiratif des développements que vous en faites, des commentaires qui ont des aspect d’articles que je trouve excellemment écrits et qui me donnent envie de vous lire à chaque édition. J’ai regardé votre profil sans la rubrique des auteurs – 6 articles – j’aurai dit « seulement », Je suis certain que vous feriez un bon auteur, et il serait plus que juste que vous nous fassiez bénéficier de vos talents sous forme d’articles et non seulement de commentaires. J’aime ce que vous écrivez ainsi que le style qui est le vôtre.
      Très sincèrement Gamma.

      • Merci Gamma, je sais que vous êtes vous-même auteur et connais votre érudition que vous m’avez récemment prouvée. Mais je suis très consciente des faiblesses de mon style, la seule qualité que je me concède en la matière est la clarté, la sincérité. Pas assez me semble-t-il pour écrire en tant que rédactrice. Croyez que je suis sincère en écrivant cela, je ne joue ni les sainte-nitouche, ni les fausses modestes. Je ne me désole pas d’avoir un style parfait, je me désole de ne pas en avoir suffisamment pour écrire une prose digne de lecteurs d’un bon niveau, sans toutefois sous-estimer une certaine originalité de vue qui m’est propre. Mais quelque chose dans mon style ne fait pas assez « sérieux », mes expressions, mes tournures témoignent souvent en effet d’un manque d’habitude en la matière. Quand je me relis, je vois ces défauts ! Bref, ce qui me manque peut-être à la base de plus fondamental c’est le goût de l’écriture et de la rédaction, sous-tendu par la peur de ne pas y arriver.

        • Eh bien OSEZ chère compatriote. L’appétit vient en mangeant. Ce qui compte c’est votre pensée. Croyez-vous que je suis un écrivain avec toutes mes « photes » :)? Loin de là.

          • Merci à Gamma, à toi Christine ainsi qu’à MSDO ! Je vous suis très reconnaissante également pour votre soutien à la cause patriote.

    • Oui ! Sans compter que son programme il pense le mettre en pratique, secteur par secteur l’un après l’autre ; comme si nous avions le temps et l’envie de subir encore plus la délinquance et les méfaits de l’immigration.

      On est en urgence ; on ne cesse de répéter que nous sommes en guerre et pas qu’avec le Coronavirus. Sans compter que l’immigration continue et nous arrive de toutes parts même d’Amérique Latine et les migrants ne sont pas que des anges avec des envies de participer à la reconstruction de la France pour son intérêt et dans le respect de ce qu’elle a été et devrait continuer d’être.

      Il semble que le général de Gendarmerie Soubelet n’intègre pas la notion d’urgence dans son projet de reprise en main des territoires français perdus. L’assimilation, l’intégration cela fait des décennies que nous avons en vain ces projets. Combien de temps cela prendrait-il ? « un certain temps » comme disait Fernand Raynaud et ce temps-là supplémentaire, les Français ne sont plus disposés à l’accorder ; ils en ont marre de subir surtout quand l’ont voit que le bilan est surtout la désintégration de la France et de Son Peuple.

      • Chère MSDO, le général Soubelet suscite en effet beaucoup d’espoir et d’enthousiasme dans le camp patriote car ses prises de position l’ont fait connaître. Beaucoup hélas ne cherchent pas à se documenter sérieusement à son sujet s’arrêtant aux apparences et à l’assurance que vous soulignez du personnage et de son titre suggérant une volonté et la capacité de résoudre les problèmes avec détermination, rigueur et l’efficacité propre au militaire.

  7. J’ai beaucoup de réserves sur ce général Soubelet : je confesse que je lui en veux beaucoup de m’avoir poussée à acheter son premier livre « Ce qu’il ne faut pas dire » dans lequel il se contentait de dénoncer les petites entorses aux réglementations diverses, des dysfonctionnements en quelque sorte, des administrations notamment judiciaires. Je suis restée sur ma faim au point de m’être sentie leurrée par un titre fallacieux. Cerise sur le gâteau, il a glacé tous mes espoirs en affirmant que « le FN lui glaçait le sang », à lui, le général dont j’attendais autre chose que de mesquins moulinets verbaux. Et aucune dénonciation du principe de l’immigration continue, comme du reste dans ce texte où sa grande promesse est de rétablir la loi et l’ordre. On se demande bien comment, compte tenu des forces en présence : celles de la diversité, majoritairement jeune et très motivée pour en découdre contre la France et pour l’islam et celles des forces de l’ordre, lesquelles sont continuellement conspuées par la gauche et en effectifs bien inférieurs.
    Il est le seul général vraiment connu du grand public qui affiche des objectifs « courageux » au contraire de l’autre général encore plus populaire que lui, le général de Villiers, lequel n’a pas l’intention de se présenter aux élections présidentielles.
    Mieux vaut donc ce général qu’un politique pour beaucoup qui a plus de chances que d’autres en raison d’une certaine popularité.
    Pour ma part, j’estime néanmoins que son programme est nettement moins ambitieux que celui du général Martinez, inconnu du grand public et pas près de le devenir pour diverses raisons.
    Dans son texte, je ne lis aucune contestation du principe de l’immigration en continue par exemple. Il évoque le droit d’asile certes. Mais il ne précise pas s’il renverra les demandeurs d’asile déboutés, s’il expulsera tous les clandestins, y compris les mineurs non accompagnés, s’il fera vérifier leur âge par des tests… s’il remettra en cause le Pacte de Marrakech, alors qu’il évoque l’obligation d’appliquer les traités internationaux.
    Non, je ne le sens pas, même si ses propositions vont dans le bon sens. Mieux vaut ça que rien, peut-on penser. Certes, mais si l’ordre est rétabli – ce dont je doute ! – l’immigration ira bon train et dans vingt ans les autochtones se retrouveront minoritaires, ils ne seront plus maîtres de leur pays (même plus dans les urnes).
    Le général Soubelet : un pis-aller, et aussi « terrible » avec le RN et les patriotes que doux avec la racaille allochtone. Au nom du sacro-saint : « faut pas stigmatiser, faut pas faire de l’amalgame » seulement applicable aux dépens des autochtones.

    • Bonjour @Anne-Marie G ;

      -« J’ai beaucoup de réserves sur ce général Soubelet »-

      Moi aussi ; il ne me convainc pas. Je me souviens aussi de son rapport devant la commission qui m’avait laissé un goût amer. À dire vrai je n’ai pas aimé, cela ressemblait trop à ce que l’on connaît : le diagnostique mais pas de critique réel sur le système et par contre une condamnation des nationalistes, notamment du FN/RBM/RN.

      J’ai remarqué dans son texte, objet de mon commentaire n° 912293

      Qu’il ne dit pas vraiment la vérité concernant les propositions pour remettre de l’ordre dans notre pays, prétextant qu’il est le seul à avoir la solution et à en parler ; au passage il tâcle encore le RN. Pourtant le programme sécuritaire et de reconquête des banlieues fait partie d’un programme du camp nationaliste depuis la première fois que Marine Le pen s’est présentée aux élections et ce programme a été mis à disposition sur le site du partie. En 2017, ce programme décomposé en 44 parties avait été même coupé en fichettes et présenté sur les réseaux sociaux.

      Non ! Il ne me convainc pas, il ne me séduit pas. Je n’ai relayé cet article que pour que pour les points positifs concernant le constat au sujet de l’insécurité parce qu’en plus il est connu et pour son grade dans la Gendarmerie.

      Moi non plus je n’oublie pas d’autant qu’il confirme sa position à propos du camp nationaliste et son affirmation à prétendre qu’il est le seul à avoir une solution qui plus est ressemble tellement par certains côtés à ce que la bienpensance a toujours défendu.

      • Croyez vous qu’un Général en activité (au moment de son rapport) puisse se permettre de critiquer?
        Déjà que les gouvernementeurs veulent punir ceux en « disponibilité » ( et non en retraite).

    • Peut être le rebaptiser général Souplesse! Beaucoup trop souple avec les problèmes immigratoires !🤔🤔🤔🤔🤔

    • Dans vingt ans les autochtones se retrouveront minoritaires, ils ne seront plus maîtres de leur pays (même plus dans les urnes).

      Inutile d’avoir plus de doryphores: les chef des tas a enregistré la performance à bidet.
      Je suis persuadé qu’il va nous envoyer la facture pour les machines.

  8. nous sommes si nombreux a penser ça, que je me demande ce que nous attendons pour « aller  » l’expliquer a macron et ses lèche culs !

  9. Pas tout à fait d’accord! C’est l’immigration économique qui pose aussi problème ! La France est exsangue, économiquement et industriellement, avec une dette abyssale ! Elle ne peut plus se permettre d’accueillir qui que ce soit en plus sans mettre en danger sa pérennité ! C’est comme dans une famille, quand il y a juste à manger pour ses membres, on n’invite pas les voisins! Quant aux réfugiés politiques ou autres, nous ne sommes pas responsables de leurs éternelles guerres tribales et autres guérillas ! Ras le bol de payer pour ça ! 🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷

    • des réfugiés politique qui quittent leur pays sans leurs femmes et enfants, de plus en assez bonne condition pour semer le chao ici !!!!

      • Bayrou est la planche pourrie de la politique ; il a bouffé à tous les râtelier! Le pape s’aliène tous les cathos en prêchant pour l’accueil des migrants. Bientôt il n’y aura plus que les prêtres dans les églises! C’est un pape de gauche, un castriste, adepte de Che Guevara. Je le soupçonne même d’être communiste. J’ai lu sur un site qui consacrait un article à ce personnage, qu’il craignait pour sa vie? Toute la curie le déteste. Il paraît que lorsqu’il prend son petit déjeuner en commun, personne ne lui parle, tout le monde le fuit. Il est haï au plus haut point. Le prochain devrait être italien, traditionnaliste, s’occupant avant tout de ses ouailles et de sa bergerie. Et ne s’ingérant pas dans la politique des États. Surtout que le Vatican est un état particulièrement corrompu : pédophilie, détournement de fonds, j’en passe et pas des meilleures. Le pontife aura assez de boulot pour ne pas mettre son nez dans les affaires des autres! Quant à la démographie, ils n’auraient pas saigné les classes moyennes pour financer l’immigration, ces mêmes classes moyennes auraient pu avoir plus d’enfants et auraient pu ainsi subvenir correctement à leur éducation. Sans compter les problèmes de logements, dus surtout à l’arrivée massives de migrants, obligeant les Français à fuir ces quartiers.

        • Et l’effondrement de l’Education nationale, professeurs peu formés, mais pédagogistes au discours grotesque et prétentieux , Capes bradé, programmes lamentables et livres scolaires à l’avenant. Pas évident de fourvoyer ses enfants dans cette pétaudière.

          • Bonjour,

            Oui, CAPES bradé …

            Je suis un peu les épreuves du CAPES de maths …

            Désormais, c’est niveau Bac + 3 … mois !

          • Tiens, je croyais qu’ils en étaient déjà à BAC moins douze…
            D’ailleurs, ils veulent prendre le bac, mais seraient bien infoutus de trouver la rivière…

          • Même l’école privée de mon village accueille des élèves muzzs ! Ils sont partout ! Ça devient un cauchemar ! 😎😎😎😎😎

        • Pourquoi ne pas plutôt réinstaller un pape qui a été l’objet d’un coup d’état?

  10. Il a osé dire la vérité devant une commission à l’assemblée nationale, il a été muté. La chanson de Guy Béart reste d’actualité.

  11. SUR SON SITE :

    Quartiers difficiles : la proposition choc du Général Soubelet

    Les territoires perdus de la République, beaucoup en parlent, mais peu apportent des solutions. Dans cette vidéo, le Général Bertrand Soubelet, vice-président d’#ObjectifFrance, présente une proposition puissante, concrète, humaine pour reconquérir ces zones de non droit.
    A voir aussi : Intervention de Rafik Smati sur le même thème

    VIDEO : Quartiers difficiles : la proposition choc du Général Soubelet, Vice-Pdt d’Objectif France

    

Les commentaires sont fermés.