Après les généraux, les policiers en colère adressent une lettre ouverte à Macron

Deux policiers tués en service en l’espace de 12 jours : le syndicat France Police – Policiers en colère adresse une lettre ouverte au président Macron

Monsieur Le Président de la République,

A douze jours d’intervalle, une collègue a été égorgée par un terroriste islamiste à Rambouillet tandis qu’hier, un second fonctionnaire a été abattu par balle à Avignon par un membre d’un gang de narcotrafiquants.

Le temps des belles cérémonies d’hommage est révolu. Vous devez passer des bougies à l’action politique. Ce n’est pas avec des larmes qu’on mène une guerre.

Vous dites vous battre pour le droit à la vie paisible mais ce combat ne se gagne pas avec des mots.

Les policiers et les gendarmes ne peuvent pas se défendre en raison d’un texte sur la légitime défense trop flou, laissant le champ libre à toutes les interprétations jurisprudentielles.

Le police bashing permanent orchestré par les médias et les people entrave considérablement notre action.

En bout de chaîne, la faillite de l’appareil judiciaire annihile notre travail d’investigation.

Les Français ne croient plus en leur justice. La manifestation pour réclamer justice pour Sarah Halimi en est la preuve éclatante.

La population n’a plus confiance dans nos services et s’arme pour se défendre elle-même face aux criminels, les évènements de Stalingrad ne sont qu’un exemple parmi tant d’autres.

Si vous ne voulez pas terminer votre mandat avec le pire bilan en matière de sécurité de l’histoire moderne, notre syndicat de police vous invite à recourir aux dispositions prévues par la loi n° 55-385 du 3 avril 1955.

Dans le cadre de l’état d’urgence, il faut procéder au bouclage des 600 territoires perdus de la République, y compris avec le renfort de l’Armée, en contrôlant et en limitant les entrées et sorties de ces zones par des checkpoints sur le modèle israélien de séparation mis en place avec les territoires palestiniens.

Parallèlement, en recourant au 49-3, il faut adopter en urgence une réforme de la légitime défense pour les policiers et les gendarmes leur permettant d’ouvrir le feu dès lors qu’un fuyard n’obtempère pas ou qu’ils sont l’objet de tirs de mortiers et d’artifices ou de jets de cocktails Molotov.

Notre syndicat de police vous recommande de vous inspirer du modèle brésilien et Philippin en matière de lutte contre le narco-terrorisme.

Les présidents Bolsonaro et Duterte obtiennent d’excellents résultats en ayant donné carte blanche à la police pour reprendre le contrôle des zones de non droit.

L’heure n’est plus au en même temps. Il ne peut y avoir de compromis avec les terroristes et les dealers. Les hésitations, les frilosités politiques et autres tergiversations profitent aux narco-terroristes.

Certain de votre détermination à ne pas abandonner définitivement notre Nation aux mains des trafiquants, recevez, Monsieur Le Chef de l’Etat, l’expression de mon plus profond respect Républicain.

Michel Thooris, secrétaire général du syndicat France Police – Policiers en colère.

 253 total views,  1 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. On a le sentiment et l’impression que les juges rouges sont là pour accélérer et appuyer l’islamisation avec son cortège de dealers de violeurs, de voleurs, d’agresseurs et d’égorgeurs,
    ces juges sont à l’image de LFI et son allakbar.

    allez les flicailles, racketteurs de la route, Gaspard des honnêtes citoyens, montrez ce que vous avez dans le bide !!!!!!!!!!!!!
    Ne soyez pas le ventre mou de la France !

  2. Forces de l’ordre regroupez-vous et retrouvez de la dignité en restant fermes face à ces salopards de politiques en commençant par moussa qui ne vous défend d’aucune façon, face au yéti qui est allié aux racailles …
    Pour exprimer votre colère déposez vos armes, qui ne vous servent à RIEN, en préfectures.
    Votre collègue mérite vengeance et non des pleurs et des excuses vis à vis des salopards.
    Soyez FIERS et DIGNES et ne vous mettez pas à genoux avec les politiques face aux sauvages ….

  3. des lettres, des lettres, des lettres… mais en attendant ….

  4. Le terme  » légitime défense  » suppose qu’il y ait d’abord une attaque. C’est donc l’agresseur qui a l’initiative. Si l’agression est suffisamment violente, la victime n’a aucune chance de se défendre. S’il anticipe l’agression, c’est direction la prison. La victime a donc le choix entre le cimetière et la taule. La question posée aux tireurs américains est :  » Vous êtes vous sentis menacés ?  » Ainsi, si vous courrez vers un policier américain avec un objet dans la main qu’il ne parvient pas à identifier, il va vous commander de vous immobiliser en vous braquant et si vous n’obtempérez pas, il va vous allumer. Ce que les journaleux français montent en mayonnaise dans leurs torche-culs habitués qu’ils sont à excuser les malheureux assassins ayant eu une enfance difficile.

  5. et qui plus est policiers et gendarmes Français dès qu’ils utilisent leurs armes et même en cas de légitime défense contre les racailles et les vermines qui leur tirent dessus sont systématiquement (les policiers et les gendarmes) poursuivis par la magistrature maçonnique et par la police des police (politique) et le parquet qui ouvrent systématiquement une enquête à leur encontre …
    aujourd’hui dans ce pays en France policier et gendarmes Français n’ont que des devoirs
    et les racailles comme les vermines eux ont tous les droits même et surtout de tuer

  6. Se mettre le doigt dans l’œil jusqu’au coude, c’est ce que fait ce syndicaliste policier.Ce qu’il dit c’est exactement ce qu’il faut faire mais Macron ne fera rien, il n’a que le verbe et ignore l’action.C’est un pingoin.
    J’ajouterais que pour mettre en prison indéfiniment les terroristes, il suffirait de leur donner le statut de prisonnier de guerre et les garder en prison jusqu’à la fin de la guerre c’est à dire l’abandon complet du jihad par la totalité des musulmans de la planette.Des camps de prisonniers de guerre coutent beaucoup moins cher que des prisons classiques.

    • ah ! excellente idée ! prisonniers de guerre exilés en Guyane, au milieu des moustiques et des mygales , avec un travail quotidien de huit à dix heures sous le soleil

  7. 2 policiers tués mais on ne parle pas de tous ceux qui ont été blessés pendant ces 12 jours donc il y a urgence sinon ça risque d’être une hécatombe pour la police ?

  8. il s’en fout,il repondra avec quelques promesses……qu’il ne tiendra pas

  9. Bravo pour cette lettre mais quelle sera la réponse de micron ,si ils n’obtiennent rien et bien il faudra des actes et pas seulement manifs avec les menottes à terre.ou bien les policiers continueront à se faire tirer comme des lapins .

  10. Très belle lettre, argumentée, claire et respectueuse. Quelle sera la réponse de L’Élysée ?

  11. C’est madame Crepin qui tient le discours le plus adapté…..N’attendez rien de Macron qui occupe une fonction perdue de la république.

  12. Macron mérite d’être destitué et d’être traduit devant une haute cour de justice pour trahison envers son peuple, et mise en danger de celui-ci. Exilons-le vers un pays d’Afrique, puisqu’il ressent une si grande sympathie pour les ethnies qui la peuplent!

  13. il leur en aura fallu du temps aux syndicats policiers pour se bouger énergiquement,et comprendre enfin ce que Macron leur demande…….se faire tuer sans bouger pour le maintien de la paix sociale…..
    pour que cet état de fait cesse, un seul mot d’ordre: ne plus obéir à un chef que l’on méprise, et qui vous méprise….

  14. Ces lettres ça sert à rien, c’est des actes qu’il faut.
    Ils ont qu’à arrêter de verbaliser a tour de bras la ça fera peut être bouger les choses.
    Quand il y aura moins de fric qui rentrera dans les caisses ,ils se bougeront les fesses.
    MACRON en a rien à foutre des lettres.

  15. Après une génération, les policiers sortiraient-ils enfin de leur déni?

    • Le virer ok mais il sera vite remplacer.
      Par un des siens bien sûr.

  16. Excellentes tournures de phrases, est ce que cette missive recevra un credit minimum de la part de ce gouvernement corrompu ?
    J’y croit guère….
    S’armer et s’unir est la plus sensée des attitudes….
    La fatalité n’existe que pour ceux qui  » n’ont pas ou plus envie DE « 

    • Il ne sait que faire des pantomines depuis son bureau squatté.

  17. Méfiance , le jeu de macron , c’est comme tous les politiques , foutre le bordel et quelques mois avant les élections , refaire ce qu’on a défait ! et les français poisson rouge , voteront en masse pour cet honorable Macron , qui est courageux , vous voyez il fait de grandes choses !! Attention à la manoeuvre !!

    • Bizarre que les médias, aux ordres, ne pratiquent plus la langue de bois, la censure ou les mensonges aux infos, sur l insécurité dans les villes et villages
      La sécurité au quotidien ou paix civile…. sera à coup sur un des themes majeurs de la campagne de 2022 pour Macron

  18. Macron EST le problème. Lui écrire me paraît infantile, ‘profond respect républicain ?’ la raie publique rothchild au service de l’humanité mais pas les français a fait son temps et peut aller se faire foutre ailleurs.

  19. Mieux vaux tard que jamais ! Il était temps que la police ramène le petit dictateur dans le droit chemin !

  20. Je croise les doigts pour revoir la France de ma jeunesse avant le grand départ

Les commentaires sont fermés.