Policiers brûlés à Viry-Châtillon : peines allégées en appel !

Souvenez-vous, le 8 octobre 2016, quatre policiers postés aux portes de la cité de la Grande Borne à Viry-Châtillon étaient agressés dans leurs voitures à coups  de cocktails Molotov par une vingtaine de barbares cagoulés, bien décidés à tuer. On ne dérange pas impunément les trafiquants de drogue dans leur juteux business.

 

Brûlés vifs et lapidés, deux des policiers se sont retrouvés à l’hôpital, dans un état grave, l’un deux entre la vie et la mort.

Et le sinistre François Hollande ne leur avait même pas rendu visite à l’hôpital, préférant se précipiter au chevet du délinquant Théo, blessé au cours d’une interpellation musclée pour cause de rébellion. Comment peut-on se comporter de façon aussi vile et misérable en tant que chef de l’État ?

C’est dire combien ce pouvoir pourri a de l’estime pour ceux qui risquent leur vie pour nous protéger. Pour l’exécutif, un flic c’est du consommable.

Mais qu’un immigré récalcitrant soit malmené lors de son interpellation et c’est l’affolement dans les couloirs de l’Élysée et de Matignon par peur des émeutes. On l’a encore vu cette semaine.

Trois tags sur une mosquée et c’est le branle-bas de combat généralisé. Mais vingt églises brûlées chaque année c’est anecdotique et sans intérêt.

“Soumission, Lâcheté et Renoncement”, la nouvelle devise de la République.

Le pouvoir manifeste plus de compassion pour un délinquant rebelle que pour un policier grièvement brûlé en mission.

C’est ce que nos élites osent appeler “nos valeurs républicaines” ! Leur lâcheté est sans limite.

L’enquête sur le crime de Viry-Châtillon a été longue et difficile. 1 000 personnes furent interrogées, en vain. Omerta oblige. Mais finalement, grâce aux écoutes téléphoniques, au suivi des réseaux sociaux et aux différents interrogatoires, l’enquête a pu avancer.

Dix majeurs et trois mineurs ont été inculpés.

Le Code pénal prévoit que la tentative de meurtre est passible de la perpétuité pour un adulte et de 20 ans de prison pour un mineur.

En première instance, huit des 13 accusés furent condamnés à des peines allant de 10 à 20 ans de prison. Cinq furent acquittés.

Un verdict jugé aussi clément qu’incompréhensible pour les avocats des policiers et pour les syndicats de police.

Le parquet fit donc appel du verdict de la cour d’assises de l’Essonne du 4 décembre 2019.

Mais en deuxième instance, ce sont des peines adoucies qui ont été prononcées hier par les juges !

Sur les 13 accusés, 5 sont condamnés à des peines allant de 6 à 18 ans de réclusion. Huit sont acquittés.

https://www.fdesouche.com/2021/04/18/policiers-brules-vifs-a-viry-chatillon-6-a-18-ans-de-prison-pour-5-accuses-8-jeunes-acquittes-des-peines-moins-lourdes-quen-1ere-instance-bagarre-generale-lors-du-verdict/

On comprend la colère des policiers et de leurs avocats. Le verdict a été accompagné de heurts dans le box des accusés et dans la salle d’audience.

Il est vraiment désespérant de voir un tel laxisme judiciaire face à des criminels qui avaient l’intention de tuer. Les deux policiers brûlés garderont des séquelles à vie.

Comment restaurer l’autorité de l’État face aux racailles dans ces conditions ? Où est l’exemplarité de la peine ? Où est la dissuasion quand la majorité des treize accusés est acquittée ? La complicité serait-elle impunie ?

Il ne peut y avoir pire message de faiblesse que de désavouer un verdict de première instance en le minorant. Car il s’agissait d’une tentative de meurtre, donc d’une intention de tuer.

“Ce verdict est un naufrage judiciaire” dit Thibault de Montbrial, avocat des policiers. Il y avait seize assaillants, seulement cinq sont condamnés.

Un jour viendra où plus personne ne voudra intégrer les rangs de la police, tant les policiers de terrain se sentent abandonnés par le pouvoir et par leur hiérarchie.

On se souvient de l’opération “menottes au sol” en guise de protestation, menée par les policiers de terrain dans de nombreuses villes de France.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/armee-et-securite/toulon-une-quarantaine-de-policiers-deposent-leurs-menottes-au-sol-pour-denoncer-la-stigmatisation-dont-ils-estiment-etre-victimes_4004969.html

Les policiers se sentent “lâchés, abandonnés, trahis.”

Dans leurs rangs, on entend surtout les mots “Ras le bol, mépris, fracture, colère”.

Car la fracture entre les policiers et le ministère de l’Intérieur est béante, depuis que l’inénarrable Castaner a cru bon de traquer le racisme dans la police, voyant un raciste sous chaque uniforme et promettant mise à pied et radiation. Il y a laissé son poste. Mais avec Darmanin, ce n’est guère mieux.

“C’est nous qui sommes fliqués, c’est nous les voyous”, dit une policière écœurée. Comme on la comprend !

La Macronie avec ses délires mondialistes est le pire fléau de la nation.

https://ripostelaique.com/policiers-brules-a-viry-chatillon-peines-allegees-en-appel.html

 106 total views,  1 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. Les flics ! tant qu’ils se défouleront comme des fous sur les GJ et assimilés, le Pouvoir les méprisera, et à juste raison

  2. Quand les policiers ont mutilé des Gilets Jaunes, ont-ils pensé à ce qu’ils faisaient ?ils jouissaient, non alors je ne les plains pas, qu’ils crèvent.

  3. c’est comme ce couple de policiers qui ont été égorgés chez-eux et aux yeux
    de leur bambin garçonnet après avoir été pistés et traqués par leur immonde et infâme
    assassin et qui n’était autre qu’un repris de justice narcotrafiquant mahométan
    un de ces protégés de l’ordure suprême Dupond-Moretti

  4. Tant qu’il y aura des rigolos, qui sur les plateaux télés depuis 50 piges expliquent qu’il faut avant tout faire de la prévention, de l’éducation et que la prison n’est pas la réponse la plus adaptée, je ne vois pas quelle amélioration il faut attendre.

    La seule solution existante la voici:
    Il faut leur claquer la gueule à ces sales cons, une fois, deux fois, trois fois et autant que nécessaire, croyez moi à force ça calme même les plus récalcitrants.

    La riposte doit être supérieure à l’attaque
    Insultes / gazeuse. Coups de poings où de pieds / tonfa. Lancé de pierres / Flash Ball. Tirs de mortiers / fusil à pompe balle en caoutchouc. Armes à feux / fusil d’assaut balle réelle.
    Tout cela sans aucun ménagement, l’objectif étant de neutraliser les assaillants sans aucune considération pour les dommages corporels leur étant infligées.

  5. Bonjour ,chaque jour nous constatons immonde action de la pourrie justice de ce pays, en dernier , assassiner une pauvre femme sous emprise d’une drogue n’est pas condamnable, et vouloir impunément assassiner des policier en les brûlant vifs n’est qu’une simple dérive ,il n’y a qu’une réponse honte a cette corrompue justice , et ce n’est pas avec un mec comme le moretti que celle ci retrouverait ces vrais valeurs. ,on est la risée du monde entier ,avant de vouloir faire régner ordre ailleurs , commençons de le faire chez nous, mais pour cela faut avoir des testicules ce qu’ils manque aux dirigeants qui gouvernent ce pays depuis 30 ans ,des grandes gueules sans aucun courage sécuritaire rétablissons la peine capitale seul véritable option pour sanctionner les crimes. . .

  6. Une seule phrase : tout est pourri, même la justice! Je parie même que c’est des pointures du barreau qui les ont défendus! Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de France!

  7. Plus rien à tirer de cette société de merde : seul un radical coup de balai pourrait changer quelque chose.

  8. L’état et ses institutions ne sont plus crédibles. Il a perdu toute dignité. Incapable de se faire respecter par la racaille et les idéologies minoritaires religieuses, politiques les plus farfelues. Le procès de Viry-Châtillon en est un exemple et le procès de Sarah Halimi aussi !

    • … par les frères francs-maçons magistrats-protecteurs et avocats-défenseurs
      de leurs frères musulmans

  9. on a que ce que l’on mérite !!!
    depuis le temps que l’état se fout de la gueule des FO, qui ne comprennent rien à ce qu’ils endurent( syndicats aux ordres obligent),qui continuent à « obéir aux ordres »,surtout les plus repressifs et débiles,mais à qui l’on empêche de faire leur vrai boulot, peuvent maintenant être outré de ce jugement dirigé……….à eux de réagir autrement…….et de savoir de quel côté ils sont,et ou ils sont emmenés……car on les verra à l’oeuvre le jour ou on leur demandera de tirer sur les foules……

  10. peut-être pourraient-ils songer à une grève du zèle pour pour ne plus verbaliser les non-ports du masque et autres atteintes au confinement ?

    Cela leur est-il seulement venu à l’idée ?

    • Je me demande si ils le savent qu’ils sont aussi haï par la population, qui en a marre de ces flics qui font du zèle pour nous coller le plus d’amendes possible.

      • une grande majorité dans ce corps ont un cerveau, je dirai 60%, le reste la hiérarchie s’en sert pour elle. Le mal vient surtout de la hiérarchie qui impose des notes de services, dont de nombreux fonctionnaires exécutent sans la moindre réflexion.

      • Au lieu de coller des prunes en toutes saisons, il faudrait qu’ils aient la possibilité de tirer au PM sur tous ces emmerdeurs qui tirent des mortiers sur eux ou autres, et si les cités se révoltent pour protester, pas hésiter à employer la même méthode! Plus de prunes mais des pruneaux pour tous ces parasites qui nous pourrissent la vie! On ne retrouvera la paix qu’à ce prix!

    • je pense qu’avec ce verdict, le peuple s’est retourné contre eux, à force de verbaliser à outrance avec des œillères, voilà, ils ont eu le contraire du soutien. Si la police et la gendarmerie veulent le soutien du peuple, alors qu’ils changent la façon de travailler sur la voie publique. Quant aux syndicats de police, mis à part pavoiser devant le sinistre de l’intérieur afin d’obtenir les barrettes qu’ils souhaitent ne jouent que du pipo.

  11. Alors les gars, vous attendez quoi pour manifester, vous retourner contre cet état pourri. Vous attendez quoi pour faire un coup d’état, qu’il gèle en enfer peut être ?

    • Des Glock 17 sous tous les sapins de Noël……. À défaut, des Sig Sauer P226. Les FDO en ont reçu… Mais dans la boîte, pose sur l’arme, il y avait un petit mot du Sinistre de l’intérieur:
       » l’utilisation de cette arme entraîne automatiquement une inscription à Pôle emploi ».

  12. Je voudrais voir qui a composé le jury  » populaire  » …………..

Les commentaires sont fermés.