Lagardère quitte la Cité…

Sur l’air D’Olga de P. Perret
Allô Roger
Mon vieil ami de la cité
Paraît qu’tu as déménagé
Veinard !
Mon p’tit Roger, je dois bien t’dire
Que tu as eu raison d’partir
Ici y’a tout l’temps du mouvment
Et aussi des emmerdements
Y’a d’plus en plus de femmes voilées
Y’a en a même carrément bâchées
Et comme on a un bel été
Mais qu’est ce qu’elles doivent transpirer
Certains gosses vont pas à l’école
Ils préfèrent voler des bagnoles
Les professeurs du lycée
Se gardent bien de la ram’ner
Pourtant quand on est arrivés
Avec Marie ma bien aimée
On était vraiment très contents
D’avoir ce beau petit logement
Allô Roger
Mon vieil ami de la cité
Paraît qu’tu as déménagé
Veinard !
Il est venu plein de dealers
Ils ont cassé l’distributeur
Pour retirer quelques billets
Il faut au moins une heure à pied
L’escalier a été tague’
On a souvent des pneus crevés
Alors pour aller au boulot
Faut s’taper bus et puis métro
Et même dans l’quartier d’à côté
On entend souvent les pompiers
Y’a des jeunes qui brûlent des autos
Et qui leur jettent des pierres dans l’dos
Les flics ont beau se démener
Ils se font aussi caillasser
Bref en un mot comme en deux cents
On peut peut plus vivre tranquillement
Allô Roger
Mon vieil ami de la cité
Paraît qu’tu as déménagé
Veinard !
Y’en a qui sont allés râler
Parce qu’y avait pas de mosquée
Pour essayer d’avoir la paix
Le maire il a dû accepter
J’espère qu’y en a qu’ca va calmer
On pouvait à peine circuler
À cause de ces centaines de culs
Qui bloquaient plusieurs de nos rues
Heureusement qu’la r’traite approche
Ici c’est devnu tellement moche
Avec Maman on veut s’tirer
Respirer ailleurs d’lair plus frais
Comme on a bossé toute not vie
On a fait des économies
On s’est trouvé une tite maison
Dans une ville loin de ces cons
Allô Roger
Voilà c’est comme si c’était fait
On va bientôt déménager
Youpie !

11 Commentaires

  1. Et ne voilà t’y pas que la mouquère se plaint à notre Jupiter de ne pas avoir assez de mixité dans l’école de son immigré.
    La mouquère est toute voilée, du tissu jusque sous le menton, et notre Manumicon de l’écouter religieusement.
    Il est vrai que ces enfants migres ont perdu leurs souffre-douleur, leurs petits dhimmis à racketter et à soumettre à leur drogue importée,
    faut vraiment qu’elle soit culottée,
    et l’autre tache de l’écouter !!!
    Pauvre France !!!!

    • Dans mon bled, on leur fait la gueule! Le peu qui sont venus sont repartis!

  2. J’en suis parti il y a longtemps de la « cité » !

    Mais après la cité, il faudra quitter le quartier, puis la ville, puis le refuge provincial et la campagne puis… le pays.

    J’ai continuellement en mémoire trois exemples : l’Empire byzantin, le Liban et l’ex-Yougoslavie.

    • Avant de quitter la France, faisons tout péter, qu’ils récupèrent un champ de ruines! Tiens je demanderais l’asile politique à Poutine!

      • Petite faute dans le texte ci-dessous lire rackette au singulier merci de corriger

  3. Cher Lagardère, longue vie et plein de bonnes choses! J’avais envie de parodier la chanson de Perret, Cuisse de mouche, devenant Tête de mouche tueur de banlieue!

  4. Voilà où on en est, déménager pour échapper, excusez-moi d’avance du mot que je vais employer, à cette faune, ces hordes de sauvages qui squattent et détruisent notre beau pays! qu’ils soient tous maudits jusqu’à la dernière génération, et aussi ceux qui les soutiennent, c’est à dire leurs souteneurs! Le lapsus est intentionnel !

Les commentaires sont fermés.