Bretagne : le Conseil d’Etat autorise les Canadiens à détruire la forêt de Lanouée avec 16 éoliennes !

Mondialisation Publié le 19 avril 2021 - par - 17 commentaires

Les mêmes qui nous font des cacas nerveux sur l’écologie, la préservation des espèces, le vilain Blanc pollueur… se couchent devant les multinationales pollueuses et profiteuses avec leurs éolienne, aux dépens des espèces protégées.

Quel cirque, non mais quel cirque ! Quel cinema, non mais quel cinéma !

Pauvre forêt de Lanouée, abandonnée, sacrifiée sur l’autel de la mondialisation, sur l’autel de l’arnaque éolienne… voir note 1. Le Conseil d’Etat aux ordres de Macron a donc clairement privilégié les éoliennes au lieu de préconiser le maintien et le développement du nucléaire afin d’assurer l’indépendance énergétique de la Bretagne.

J’avais assisté il y a 2 ans au procès de 7 braves gars qui, pour préserver leurs vaches des méfaits des premières éoliennes construites sans autorisation dans cette forêt, avaient détruit le transformateur des dites éoliennes… ce qui leur avait coûté cher et avait carrément bouché tout avenir pour les paysans co-responsables de l’affaire avec les indemnités réclamées par les propriétaires d’éoliennes.

https://resistancerepublicaine.com/2019/09/20/eoliennes-vandalisees-en-bretagne-6-mois-de-prison-avec-sursis-pour-7-gilets-jaunes/

Un électrochoc. Anne-Marie Robic, déléguée pour le Morbihan de la société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France (SPPEF) n’en revient toujours pas. « Je n’étais pas prête à ces conclusions. C’est terrible, inacceptable ».

Cela fait 7 ans que l’association se bat aux côtés de Bretagne vivante et de plusieurs riverains, pour empêcher le projet de parc éolien porté par la société Les moulins de Lohan, filiale du groupe canadien Boralex. Sept années de bataille judiciaire rythmée par des décisions tantôt favorables, tantôt défavorables à la cause des défenseurs de la forêt.

Ce jeudi 15 avril, le Conseil d‘Etat a donc tranché définitivement : la société Les moulins de Lohan a le feu vert pour construire et exploiter ses 16 éoliennes dans la forêt de Lanouée (Morbihan).

16 hectares de prise au sol pour 16 éoliennes

L’entreprise québécoise Boralex est spécialisée dans la production d’énergie renouvelable. En Bretagne, son projet, porté par sa filiale Les Moulins de Lohan, est de construire un parc de 16 éoliennes de 185 mètres de haut dans la partie sud-est de la forêt de Lanouée située sur la commune des Forges dans le Morbihan. Sur une parcelle de 331 hectares ces 16 éoliennes et les routes d’accès auront une prise au sol de 16 hectares dans cette forêt qui est aussi le deuxième massif forestier breton.

Ces installations doivent permettre de produire 50 mégawatts, de quoi alimenter en électricité 50 000 personnes, d’après le porteur de projet.

Un réservoir de la biodiversité

Le busard Saint Martin, l’autour des palombes ou l’engoulevent d’Europe sont quelques-unes des espèces d’oiseaux qui nichent dans la forêt de Lanouée. Mais celle-ci abrite aussi des amphibiens, des chiroptères, et quantité de plantes rares. Au total 66 espèces protégées y ont été recensées.

Pour Anne-Marie Robic le parc éolien va inévitablement faire fuire ces espèce et dénaturer complètement la forêt. Pour le Conseil d’Etat les objectifs de la transition écologique et la production d’énergie renouvelable priment sur la protection de la biodiversité.

[…]

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/morbihan/lanouee-le-conseil-d-etat-autorise-le-parc-de-16-eoliennes-en-foret-2048917.html

.

Note 1 la forêt de Lanouée

Cette forêt, très ancienne, à sol nettement acide2, couvre une grande partie de la superficie de la commune de Forges de Lanouée. Une petite partie nord-ouest, correspondant à 98 hectares soit 5 % de sa superficie, se trouve sur la commune de Plumieux, dans les Côtes-d’Armor2.

La partie Nord-ouest, une tourbière, est classée ZNIEFF de type I en raison de la présence du piment royal et du rossolis intermédiaire2. Les zones de tourbière sont colonisées par la grassette du Portugal2. La forêt comporte une hêtraie et une chênaie sur colline, et du houx2.

Une soixantaines d’espèces d’oiseaux, dont certaines rares, ont été recensées dans la Forêt de Lanouée, dont une dizaine y nichent à l’année, dans les zones de futaie, de taillis sous futaie, et les landes ouvertes ou peu boisées2. Son recensés l’Autour des palombes, le Busard Saint-Martin, l’Engoulevent d’Europe, le Pic noir, le Pic cendré, le Pouillot siffleur et la Fauvette pitchou2. La forêt abrite aussi des Campagnols amphibie2.

[…]

Le groupe Louis-Dreyfus a acquis la forêt de Lanouée en mai 2007, via sa filiale Ressources Forestières1. En 2015, ce groupe la revend à l’investisseur canadien Boralex5, via sa filiale « Les moulins du Lohan », qui engage des travaux de défrichement sur une douzaine d’hectares pour construire un parc éolien. Les associations de protection de la faune sauvage estiment que ces travaux mettent en péril la biodiversité6. En raison d’une tentative de passage en force du groupe Boralex, qui a entamé ces travaux sans attendre les autorisations judiciaires, les travaux sont suspendus par décision de justice de la cour de Rennes le 11 juillet 2017, et la forêt rachetée par un groupement forestier dans lequel figure la Caisse des dépôts et consignations5,7. La forêt demeure un domaine privé. Nicolas Hulot, alors ministre de l’Écologie, critique le jugement du tribunal administratif de Rennes, soutenant la société « Les moulins du Lohan »8.

Le rachat ne met pas un terme au projet de parc éolien5 situé en dehors des parcelles boisés achetées : le 4 février 2019, le rapporteur public de Nantes préconise l’autorisation de ce projet9. Par ailleurs, les routes sont déjà goudronnées et élargies, et des surfaces bétonnées pour permettre la pose du socle des éoliennes10.

Des zadistes, opposants à ce projet, appellent à occuper ce site en février 2019, dans l’objectif d’empêcher la reprise des travaux11,12. Le rachat par un groupement forestier dans lequel figure la Caisse des dépôts et consignations est entériné discrètement en décembre 201813. Le projet de parc éolien est examiné devant le Conseil d’État en octobre 201914. Le 1er novembre, un conflit entre veneurs et opposants à la chasse à courre entraîne trois hospitalisations de veneurs à l’hôpital de Ploërmel15.

Wikipedia.

Note 2 l’imposture éolienne

https://resistancerepublicaine.com/2019/02/28/grand-debat-sur-la-transition-energetique-remplacer-les-centrales-nucleaires-par-des-eoliennes/

https://resistancerepublicaine.com/2018/11/30/la-grande-arnaque-des-eoliennes/

https://resistancerepublicaine.com/2018/12/05/les-eoliennes-reconnues-dangereuses-pour-la-sante-humaine/

Print Friendly, PDF & Email
17 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
jojo
jojo
il y a 19 jours

quelques sacs d’engrais et hop, plus d’éoliennes…………………………..

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 19 jours

C’est aussi dans la logique de leur ligne politique puisque pour « préserver la pureté de l’air ambiant » ; la couche d’ozone, lutter contre le réchauffement climatique il faut : ÉLIMINER le bétail à cause de leur « pets » ; être responsable et ne plus faire d’enfants (contrainte qui ne concerne pas les musulmans, les orientaux, les africains ; ceux-là, espèce protégée et à protéger – [pour l’instant]).

  1. Plus de bétail mais manger de la viande, oui ! pourquoi pas pourvu que chacun soit son propre producteur biologique en prélevant des cellules de la joue pour en faire des beefsteaks .
  2. Donc, maintenant en tuant la faune avec les éoliennes et le déboisement…. ça se tient.

C’est écolo-dingo, c’est écolo vert mais pas celui de la nature, c’est écolo-rouge, écolo-noir, écolo-brun. La totale, avec les pseudos bons sentiments et bonnes intentions on en fait bien du mal au monde vivant, que ce soit la nature, la végétation, la flore, le monde animal et l’humain.

CELTE 56
CELTE 56
il y a 19 jours

C’est honteux, scandaleux, inacceptable ! Il va falloir ressortir les bonnets rouges.

Paco
Paco
il y a 19 jours

Faudra pas cracher sur les punks zadistes, s’ils décident de foutre le boxon.

Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 19 jours

Que pensent les écolos de cette merveilleuse nouvelle ? Ils doivent être contents, ils vont avoir une énergie verte !

Rock n rott
Rock n rott
il y a 19 jours
Reply to  Sugarhawk

Les ecolos n’en pensent que du bien…
ils s’en mettent plein les » fouilles  » via les subventions.
C’est le même système que pour les migrants, si il n’y avait pas le fric en ligne de mire…
Ils n’ont d’intérêt que pour leurs porte-monnaies, le bien être des personnes ou de la nature ca leur passe au-dessus de la tête c’est même stratosphérique.
Je ne dirais même pas que c’est une bande de bons à rien mais une bande de mauvais a tout.

Christian Jour
Christian Jour
il y a 19 jours

Ben quoi, c’est ça l’écologie. Une bande d’abrutis qui sont pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour. La bêtise à l’état pur et pourtant beaucoup vote pour eux.

Argo
Argo
il y a 19 jours

Les éoliennes ne produisent pas ou peu d’électricité, on bétonne les terrains pour les installer, terrains perdu pour l’éternité! On devrait mettre des dynamos dans le cul de chaque écolo, puisque ce sont tous des moulins à vent tellement ils brassent d’air.

Rock n rott
Rock n rott
il y a 19 jours
Reply to  Argo

Et ce fameux parc eolien à Lanouée qui doit produire 50 mgwtt … mais à une condition et pas la moindre : c’est que le vent souffle en CONTINU à 80km/h. Tu vois l’arnaque et ce n’est pas la seule…

Folavoine
Folavoine
il y a 19 jours

Qu’ils se dépêchent de porter l’affaire devant l’ UE . Il y a des avocats en France pour ce genre de saloperies.
Qu’ils appellent Yannick Jadot et le maire de Bordeaux. Cet abruti ne peut pas dire qu’il s’agit d’arbres morts.
Nom de Zeus ! Que deviennent les Bretons, des chiffes molles ?
Ils se souviennent l’union pour le Larzac ? Que les zadistes reviennent, des tracteurs, des tours de surveillance, etc….
J’ai la haine de ces cons avec leurs éoliennes merdiques.

hello
hello
il y a 19 jours

l’éolienne est l’emblême le plus représentatif de la bêtise crasse de ces chevaliers de l’apocalypse qui n’hésitent pas à défigurer la beauté de nos régions pour des utopies dangereuses et irrationnelles : ils sont à combattre de toute urgence

Le sacristain
Le sacristain
il y a 19 jours

Au lieu de construire des éoliennes, ils serait préférable d’implanter des hydroliennes
( turbine hydraulique sous-marine qui utilise l’énergie cinétique des courants marins) ou des éoliennes off shore (éolienne implantée au large des côtes). Les panneaux solaires sont également beaucoup plus productifs et saccagent moins le paysage.

zipo
zipo
il y a 19 jours

vu la catastrophe écologique que représente les éoliennes avec un rendement de 2% ,il faut étre complètement » timbré  » pour polluer une forét avec ces engins !A moins évidement d’avoir touché des subsides .Comment des élus peuvent’ils tolérer 2% d’énergie verte et 98% de pollution sur combien d’années pour un cout faramineux!

Armand Lanlignel
Administrateur
Armand Lanlignel
il y a 19 jours

La faiblesse de la Bretagne, c’est qu’elle ne produit pas l’électricité nécessaire à sa consommation. Une centrale nucléaire a été projetée en 1978 à Plogoff, mais le projet a dû être abandonné à cause de nombreuses oppositions. On ne peut pas tout avoir, il faut faire des choix et privilégier le moindre mal.

Dorylée
Dorylée
il y a 18 jours

On se souvient de la lutte du  » peuple breton  » contre le projet de centrale électro nucléaire de Plogoff. Aujourd’hui, les  » boutou koad  » (sabots de bois en breton, surnom caricatural des autonomistes locaux) laissent saccager leur pays par les moulins à vents des mondialistes, partout, toujours plus hauts et toujours aussi inefficaces mais tellement rentables pour leurs promoteurs. Dans les temps anciens, on disait des escrocs :  » Ils vendent du vent !  » Aujourd’hui, les vendeurs de vent ont pignon sur rue, sont adulés des pseudos écologistes (mais vrais crétins) et volent l’argent directement sur nos comptes avec la bénédiction du gouvernement complice.

bm77
bm77
il y a 18 jours

Que vont faire les écolos du coin ??? Et les zadistes ?ce serait pas mal d’assister à une gueguerre à l’intérieur de ce mouvement ! Je pense qu’il ya des écolos sincères et d’autre qui font de la politique en se mettant au service du mondialisme pour imposer des normes . Hors en matirère d’écologie les situations sont très différentes d’un pays à l’autre. on ne peut proposer quelque chose de standardisé!
Le mondialisme veut imposer des standarts parce qu’ils ont l’intention de continuer à cautionner des politiques agricoles destructrices ne prenant pas en compte les parcularités locales . c’est ça l’imposture écolo mondialiste!

Dorylée
Dorylée
il y a 18 jours
Reply to  bm77

Les zadistes ??? Il suffit de voir les tas d’ordures qu’étaient devenus Sivens et Notre Dame des Landes après le départ des crassous. S’il n’y a que ces pouilleux pour protéger la Terre, je comprend mieux qu’on cherche à aller vivre sur une autre planète !

Lire Aussi