La Totale ! Les passeports vaccinaux planifiés avant la pandémie !

La Totale !

 

Nous faudra-t-il bientôt vivre… plus bas que terre ?

Ne plus rien décider, ne plus penser, se taire ???

Moi, je l’entends, ce bruit de bottes !

Au secours, Platon, Aristote !

Nous faudra t il mourir d’être contestataire ?…

PACO. La démocrature !

17/04/2021.

https://lesmoutonsenrages.fr/2021/04/16/des-passeports-pour-les-vaccins-ont-ete-planifies-avant-meme-le-debut-de-la-pandemie/#more-133944

 180 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Ok Paco, j’ai vérifié, l’histoire de la Micropuce est authentique, mais très différente de ce qui est annoncé dans l’article, qui est donc bel et bien une fake news.
    L’article que vous citez dit ceci :
    –[copié-collé]–
    Les scientifiques du Pentagone ont créé une micropuce qu’ils veulent injecter dans votre corps pour détecter le coronavirus dans votre corps avant même que vous ne présentiez des symptômes. 
    ——————–

    La vérité est que le Pentagone a bien développé une telle puce, mais en revanche ils ne veulent rien injecter du tout dans nos corps : ces puces sont développés pour les soldats servant dans l’armée américaine.

    Voir ici en anglais :
    https://www.cbsnews.com/news/last-pandemic-science-military-60-minutes-2021-04-11/

    Voir ici en français :
    https://www.youmaker.com/video/86bed231-60ea-4226-b41d-70f788dd3f5c

  2. Ca m’a l’air d’être un gros n’importe quoi. Simple question, admettons que le délire ci-dessus soit vrai. Admettons. Quel rapport entre le Pentagone (ministères de la défense américaine) et UE.

    Bref, si tout n’est pas forcément faux dans la page indiquée, il y a à boire et à manger.


    Microchip COVID du Pentagone

    Les scientifiques du Pentagone ont créé une micropuce qu’ils veulent injecter dans votre corps pour détecter le coronavirus dans votre corps avant même que vous ne présentiez des symptômes. Ils ont également créé un filtre pour extraire le virus de votre sang.

    • Et même en y réfléchissant, pourquoi le Pentagone (donc le ministère de la défense), voudrait m’injecter une micropuce, à moi, français. En quoi est-ce une question de défense américaine de « micropucer » un français.
      Comment s’y prendraient-ils pour m’injecter cette micro-puce, sans que je m’en rende compte ? A l’intérieur d’un vaccin Pfizer ? Et comment récupérerait-il l’information (si je suis ou non porteur du virus) ?

      Bref, c’est vraiment n’importe quoi.

        • Oui, c’est un copier-coller du même article. Donc deux sites différents diffusent le même article.
          Ici aussi (sur profession-gendarme.com) on retrouve le délire sur la micropuce du Pentagone.

        • Et de nouveau, réfléchissez bien à l’intérêt de cette soi-disant puce. Elle collecterait des infos, soit, super ! Mais comment les retransmettrait-elle ?
          A quoi bon mettre en place un système qui collecte des données individuelles, s’il est impossible de les retransmettre à l’initiateur de la collecte ???????

          • Une puce est faite pour accumuler l’information. Quand elle est en présence de la machinerie qui sert à ça, elle transmet cette information. La machinerie en question, est elle aussi en train de se mettre en place. Tout le monde s’en rend compte.Il suffira, j’imagine de passer sous un portique. Comme ceux que les bonnets rouges ont foutu par terre à l’époque…

          • Et vous pensez que le gouvernement français, va laisser le Pentagone installer des portiques ou autres récepteurs, dans toute la France ?
            Et après que la France eut autorisé le Pentagone à agir sur son territoire avec l’installation de ces récepteurs, vous pensez que ça servira les intérêts militaires américains (Pentagone = ministère de la Défense) de savoir que le citoyen x ou z, a le covid. Et comment fera-t-on pour chaque variant ? Une nouvelle puce ?

            Sérieusement, cela ne vous semble pas totalement sans queue ni tête ?

          • Les choses sans queue ni tête, car elles existent, peuvent très bien, servir de paravent de tremplin et de je ne sais quoi d’autre permettant la mise en œuvre de stratégies dignes de la science-fiction.

          • La preuve que ceci est une blague, c’est qu’à aucun moment, la moindre source n’est fournie quant à l’origine de cette micropuce du Pentagone. On aurait pu avoir un lien vers un dossier fuité sur Wikileaks, ou vers les déclarations d’un chercheur ayant participé à ce projet, mais ici, rien, nada, on nous annonce cette histoire de Micropuce comme un dogme religieux auquel il faudrait adhérer. Non, j’ai mon esprit critique, c’est même un des fleurons de notre civilisation et ce qui nous différencie de l’Islam : si on me dit « Crois ! » alors je demande des preuves. Ici, tout comme dans l’Islam, on pense que les preuves sont superflues. Non, je ne marche pas, et on est ici, bel et bien dans ce qu’il faut qualifier de complotisme, à savoir un délire sans preuve, qui persuade par son énormité, et qui voit une hostilité présumée d’un Grand Méchant (ici l’armée US).

            Donc, non, désolé, je ne marche pas.

          • La science-fiction est maintenant au cœur de l’histoire. Je ne ferais aucun commentaire à ce propos.

  3. Cela corrobore le fait que l’agence nationale de sécurité sanitaire a publié un avis sur l’hydroxychloroquine en novembre 2019 demandé le 8 octobre.
    J’ai trouvé l’avis en question :

    L’Anses a été saisie le 8 octobre2019 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé (donc l’état) pour un avis sur une proposition d’arrêté portant inscription de l’hydroxychloroquine sur la liste II des substances vénéneuses.

    https://www.anses.fr/fr/system/files/ANMV2019SA0175.pdf

  4. Dans ce pays, bientôt les peines seront décidées avant les procès ! Oups, je crois que c’est déjà fait!🤫🤫🤫🤫🤫

Les commentaires sont fermés.