Royaume Uni : une video tournée secrètement montre des tests PCR contaminés par des écouvillons

covid 19 Publié le 6 avril 2021 - par - 4 commentaires
Merci à Dominique Schwander  qui nous a signalé cette video (avec ce commentaire « on peut imaginer qu’il se passe la même chose en France ») et merci à Rochefortaise qui a accepté de la traduire…
Traduction
La BBC Panorama a envoyé une journaliste infiltrée dans l’un des plus importants laboratoires de test covid au Royaume-Uni. Elle a filmé en secret et a découvert les preuves de la possibilité de risques de contamination et de la pression existante pour atteindre les objectifs fixés.
Commentaires de celui qui regarde le film tourné secrètement  :
« ce que vous voyez ici est absolument fou ! »
« c’est évident que cela conduit à une contamination ! »
Ce laboratoire à Milton Keyes reçoit chaque jour des milliers d’échantillons de test coronavirus.
Les tests les plus fiables sont appelés PCR.
A chaque manoeuvre, cette machine traite les échantillons mis en pipette de 8 personnes et les déplace vers une plaque où ils sont examinés.
La journaliste infiltrée :
« Oh, regarde ce truc gluant !« 
Le test PCR est tellement sensible qu’il détecte la moindre trace du virus, c’est pourquoi il est essentiel qu’il n’y ait pas contamination.
Certains échantillons sont épais et gluants et la machine les transporte au dessus d’une plaque dont on suppose qu’elle est propre.
« Oh, vous avez vu ça ?« 
Si un échantillon est gluant, cela pourrait contaminer les autres.
« Oh, il y en a un autre ! »
« celui-là dégouline beaucoup ! »
« regarde ce gros truc gluant ! »
La journaliste incognito (infiltrée) de la BBC pense qu’il pourrait y avoir contamination mais le technicien qui lui fait la formation sur la machine n’a pas l’air de penser qu’il y a un problème.
Journaliste :
« le bout d’une pipette a coulé quand c’est passé au-dessus, je ne pourrais pas dire où c’est allé … »
Technicien
« laisse tomber ! »
« Si ça passe au-dessus de la plaque, tu es supposée tout recommencer, mais …. (murmures …) »
« la plupart des gens ne le font pas ? » (bruits)
« la plupart des gens, quand ils voient ça, ils arrêtent la machine et essuient« 
De temps en temps, les techniciens nettoient avec leurs gants ou un mouchoir en papier.
Journaliste :
« ça a dégouliné de ce côté »
Technicien :
« ah ! »
« ce truc gluant, ça a seulement …..(murmures ….) »
Chris Denning, de l’Université de Nottingham : « ce que vous venez de voir est complètement fou ! c’est fou parce qu’ il est évident que cela va entraîner une contamination. A chaque fois qu’il y a un point de contact, il y a la possibilité d’une contamination. Dès que voyez cela, arrêtez le système et cherchez ce qui se passe, cela ne représente aucun intérêt de continuer à examiner les échantillons parce que le risque de contamination est énorme« 
La journaliste infiltrée :
« je crois qu’un écouvillon s’est déplacé en traversant ! »
Le technicien ;
« Oh ! bon ! Vous pouvez l’enlever de la pointe ou lui donner un petit coup pour le repousser dans le tube ! Ce n’est pas un problème tant qu’il ne va pas sur la plaque ! »
En même temps qu’un risque de contamination avec les échantillons gluants, il arrive que les écouvillons soient ramassés par la machine et tombent au milieu d’autres échantillons.
Journaliste :
« qu’est-ce qu’on doit faire ! »
La journaliste infiltrée voit ses collègues qui touchent beaucoup les écouvillons avec les gants.
Le commentateur de la vidéo :
« C’est dégoûtant ! c’est ce qui me choque le plus dans tout ce que j’ai vu. Si cette solution comporte une infection complète avec des millions de germes, si vous commencez à secouer, bien sûr des petites gouttes vont se disperser dans toutes les directions et vont se propager dans les tubes voisins. Ce n’est pas acceptable ! »
Le labo dit que s’il y a des problèmes, le personnel est formé pour arrêter la machine, nettoyer et refaire la procédure depuis le début.
Le labo dit aussi que laisser les écouvillons dans les tubes avant de passer dans la machine diminue les risques de contamination.
Le labo dit qu’il est certain que sa façon de procéder respecte les meilleures directives en vigueur dans ce domaine et insiste que son taux de positivité est conforme aux taux nationaux au Royaume-Uni, ce qui prouve bien que ses résultats sont conformes et dignes de confiance.
Le gouvernement dit qu’il exige les normes les plus élevées et va « faire des recherches concernant les allégations qui ont été faites »
Traduit par Rochefortaise pour Résistance républicaine
Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 5 jours

Tout est bon pour imposer les « vaccins » et continuer de terroriser les peuples. Comme ça, ils diffuse un virus qui ne s’étend pas plus que ça au naturel. Ils peuvent faire croire à une pandémie.

Paul ter Gheist
Paul ter Gheist
il y a 5 jours

J’aime bien le dessin d’illustration. On a un cosmonaute qui enfourne son écouvillon dans le nez d’un quidam qui est venu en bus,et va retourner en bus. Pourquoi lui,il n’est pas protégé par une combinaison spéciale ? Quand on visite un site pollué, on s’habille en conséquence, genre présence de radio-activité, et à la sortie on passe par une sas de décontamination. Ici, une fois l’exploit terminé, au revoir et merci de votre visite ; et le cosmonaute,au fond, il enfile une autre combinaison chaque fois qu’il officie ?

zoé
zoé
il y a 5 jours

Le scandale du Covid commence à prendre l’eau de tous les côtés. Ce sera un immense scandale, . Je me souviens d’une histoire : un médecin avait envoyé trois écouvillons à faire analyser les trois étaient exempts de quoi que ce soit, et bien ils sont tous revenus positifs au Covid. le médecin avait piégé le labo. Si tout est à cette image ….

Fomalo
Fomalo
il y a 4 jours

Cela fait des mois que je refuse de me faire écouvillonner les sinus avec leurs bâtonnets suspects. Ouais, bon, pas question de voyager du coup, mais je n’ai aucune confiance depuis le début. Quand on voit que les pseudo- malades attrapent toutes les nosocomialeries possibles à l’hôpital, les amenant à un état sub-claquant à toute vitesse, et quand simultanément, j’entends parler du règlement de novembre 2020 pour l’abattage sanitaire (!) des volailles allahl, je me dis que ce joli mois d’avril va être le pic de contamination et que ça va permettre de prolonger le confinement et..etc..etc.. La vidéo pirate est magistrale, ça donne à penser ce que font les laborantins et autres soignants d’où vous savez, dans les précautions-barrières quotidiennes.

Lire Aussi