Pierre Perret n’aime pas les confinis… Magnifique interview qui fait revivre les vieilles chansons de notre Pierre Perret

covid 19 Musique Publié le 3 avril 2021 - par - 21 commentaires

Belle interview de l’auteur du Zizi, des jolies colonies de vacances, d’Olga, de la cage aux oiseaux... Les gens de ma génération ont grandi en écoutant Pierre Perret sur leur premier électrophone… On n’a pas toujours été d’accord avec Pierre Perret, mais ce n’est pas grave. Ses chansons, toutes simples, toutes pleines de poésie et de bon sens ont bercé les jeunes années des gens de mon âge, à une époque où on ne cherchait pas midi à 14 heures, quand on se contentait d’aimer ou pas un air, une chanson… sans se soucier de savoir pour qui votait le chanteur, le musicien, ce qu’il pensait des migrations ou de l’écologie. On était sains, tout simplement… 

Ici on peut apporter ses baisers….

Ah ! son émotion quand il évoque et entend « Au Café du canal », il a les larmes aux yeux… Peut-être des souvenirs très particuliers, heureux, douloureux ? La rencontre avec une (la) femme aimée ? 

https://amomama.fr/134383-pierre-perret-qui-est-rebecca-sa-femme-b.html

La cage aux oiseaux... ah qu’il était jeune ! Souvenirs, souvenirs… Je connaissais et aimais déjà Prévert à l’époque, j’avais fait le rapprochement et les deux me bottaient. Juste un air de liberté…

Et Les jolies colonies de vacances, elle disaient si bien mon horreur de tout ce qui est vie collective, j’étais trop heureuse d’avoir trouvé un adulte qui pensait comme moi et qui parlait comme moi. Ça date de 1968, tiens, tiens…

Pour rire un bon coup, simplement et sans arrière-pensées, le Zizi, 1975.

Et la poésie d‘Olga ? Avec de l’humour à la Brassens…

 

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
guest
21 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Argo
Argo
il y a 7 jours

C’était une belle époque, hélas révolue, par la faute de ces bachibouzouks!

Emmanuel
Emmanuel
il y a 7 jours

Les jolies colonies de vacances chantent les joies de la vie collective que j’ai connues et bien aimés …

Mia Vossen
Mia Vossen
il y a 7 jours

MERCI!!!!

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 7 jours

Bonsoir Christine ,J’ai juste lu ton entrée en matière , je crois que nous avons aimé et honni Pierrot pour les mêmes raisons….. les bons auteurs ne devraient que écrire et chanter leurs chansons ,Comme aussi les bons acteurs ne faire que du cinéma ?

Michèle
Michèle
il y a 7 jours

Elle venait de Normandie,
Lilly !
Elle se rendait à Paris Lilly
Arrivée à Rochechouard
Elle a eu un coup de cafard,
Y avait pas que des kouffars..

Serge tchuruk l’a licenciée Lilly
en rêvant d »‘une société, sans Lilly
d’une compagnie
Sans usine
A l’étranger, il se débine
Et il nous reste …..

Alors, le Pierrot,
y cause bien, mais, on fait quoi, avec toutes les Lilly de Somalies qui pondent à gogo?

Bonne journée, à toutes et à tous (enfin si possible)

Gérard

PS: Il rejoint son «pote» qui parle de 2 chèvres et 4 moutons, ….
Et sans soucis du lendemain !!!!!

Il faut être nul en agriculture pour rêver que les paysans ne se font pas de soucis pour le lendemain, sinon, pourquoi se suicideraient-ils?

C’est bô de pousser la chansonnette, mais, si on peut rire de tout, OK, on peut, également critiquer les rieurs et baladins !

gigobleu
gigobleu
il y a 7 jours

Tu sais Christine, je suis né en Belgique et y ai vécu presque toute ma vie. De père italien, je porte un nom italien qui ne m’a pas favorisé dans ma carrière professionnelle. Donc porter un nom étranger suscite toujours une certaine méfiance accompagnée parfois de défiance, je l’ai vécu. Pourtant j’adhère entièrement aux réflexions de Zemmour à ce sujet et je suis formellement opposé à l’immigration sauvage que nous subissons. Maintenant je vis en Italie mais avec mon accent belge, je reste un étranger avec, en guise de consolation, la double nationalité belge et italienne. Pour moi Pierre Perret est un grand artiste, un homme de cœur et de profondeur qui a aussi le droit d’exprimer un avis parfois différent du mien.

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 7 jours
Reply to  gigobleu

Peut-être êtes-vous d’une plus ancienne génération… J’ai moins de 50 ans et je ne me souviens pas, en province, dans les années 80, d’un quelconque rejet de mes camarades d’origine portugaise, italienne, sénégalaise ou antillaise. La majorité des lycéens était française de souche mais pour les autres, il n’y avait pas de racisme ou de xénophobie, tout le monde vivait en bonne entente.

Les Français d’origine italienne font quand même partie de notre patrimoine : Platini, Nino Ferrer, Reggiani, Yves Montand et tutti quanti !

gigobleu
gigobleu
il y a 7 jours

Oui, j’ai 15 ans de plus que vous et je ne peux que témoigner de mon vécu. J’ai parfois été marginalisé par mes camarades pour lesquels j’étais un rital du fait de mon nom étranger. Mais surtout, pour certains emplois ou j’étais en concurrence avec des belges de souche, je me suis vu défavorisé par mon patronyme. Bon, c’est de l’histoire ancienne. Et finalement la Belgique s’est même offert un Premier Ministre d’origine italienne, Elio Di Rupo. Il n’a pas été bon pour autant … Il faut relativiser.

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 7 jours

Bon week-end à vous.
Pascal.

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 7 jours
Reply to  Michèle

Merci pour votre commentaire.

Dorylée
Dorylée
il y a 7 jours
Reply to  Michèle

Il faisait semblant d’être gentil, Ali
Il arrivait de l’Arabie, Ali,
Dans un Zodiac plein d’immigrés
Qui venaient nous islamiser
Et mettre le feu au pays

À peine arrivé à Paris, Ali
Il a imposé son avis, Ali
Exigé qu’on honore allah
Et qu’on lui accorde des droits
Qu’on refuse au gens du pays…

Argo
Argo
il y a 7 jours
Reply to  Dorylée

Il venait d’autres pays lointains , Ahmed
Avec lui plein d’anciens colonisés
Par les allocs bien attirés
Par les impôts toutes financées
Bien décidés à foutre la m…

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 7 jours

C’a y est j’ai regardé jusqu’au bout Et même écouté LILI cette trés belle chanson a l’époque et que les sy, traoré et autres ……………… mon fait détester !!

Lagardère
Lagardère
il y a 7 jours

Ma préférée c’est Ma petite Julia.

Anne-Marie G
Anne-Marie G
il y a 7 jours

Ah merci Christine, j’aime beaucoup l’ami Pierrot, particulièrement son ancien répertoire, celui de ses jeunes années, il y règne un climat à la George Simenon, ses chansons tournent autour des petites gens, de leur gouaille bon enfant. J’aime beaucoup aussi la chanson hommage à ses parents : Je suis de Castelsarrasin toute simple, mais qui m’émeut aux larmes, cela me rappelle tant l’ambiance de mes jeunes années. La chose qui m’a le plus étonné à son sujet est que Brassens le détestait lui reprochant d’avoir plagié des chansons ou des textes de la poésie populaire du 19ème siècle ou du début du suivant. Pourtant, qui peut douter que P.P. a un véritable talent de plume et ne manque pas d’inspiration sans devoir emprunter subrepticement à des auteurs plus ou moins connus d’antan ?
J’aime aussi beaucoup ses mélodies qui sont comme la traduction mélodique de ses paroles.
Chanson « je suis de Castelsarrasin »
https://www.youtube.com/watch?v=kc-IN_PXDLY
Je l’écoute souvent, tellement j’aime le climat de ses chansons, sauf les dernières du genre : mélangez-vous.
Par contre « la femme grillagée » est excellente, paroles et musique.

Bouillot
Bouillot
il y a 7 jours

Sacre Pierrot.

Rene Demanet
Rene Demanet
il y a 6 jours

Petit Pierrot a 36 métros de retard avec sa chanson « Ouvrez la cage aux oiseaux ».
En 1940 nous étions évacués à Thénioux dans le Cher, pendant quelques jours avant d’aller
en Bretagne.
Mon frère et moi, deux galopins de 8 et 9 ans, sommes allés dans le village. Un commerçant
avait des tourterelles en cage, sur le trottoir devant sa petite devanture.
Nous avons ouvert la cage aux oiseaux et nous nous sommes sauvés.
Dois-je demander des droits d’auteur à Petit Pierrot du canal de Castelsarrasin ?

Richard Mil
Richard Mil
il y a 5 jours

Comme certains d’entre vous, je prends Pierre Perret en otage pour me plonger virtuellement dans les Trente Glorieuses que je n’ai pas réellement connues. Mais la cuvée 2021 se défend bien : Clara Luciani, Suzane et Hoshi sont délicieuses à écouter même si le message véhiculé prête parfois à controverse… Je crois en la France chansonnière et j’en veux pour preuve le comeback remarqué de Francis Cabrel, à conseiller pour prendre sa place dans le trafic, ça raccourcit les distances sur périphérique escargot.

Lire Aussi