Découvrez nos lois les plus improbables : Ovni interdit à Châteauneuf-du-Pape depuis 1954, par exemple !

A ne pas manquer Loi Service public Publié le 27 mars 2021 - par - 28 commentaires

Taxes sur les sandwichs et salades au taux de 5,5%, sauf s’ils sont consommés immédiatement (10%), à l’exception toutefois de ceux qui sont vendus surgelés et à réchauffer immédiatement : on repasse alors au taux de 5,5%.

Rire ou pleurer ? Ah, qu’il est bon de vivre en Absurdistan…

Alors, ami patriote, assieds-toi avant de lire cet article. Ça t’évitera de tomber sur le cul car il sera déjà posé. Tout le monde sait que l’administration française est la plus volumineuse, la plus complexe, la plus bloquante, la plus inconcevable, j’en passe et des meilleurs.

La France est un tout petit pays. Elle comportait 66.99 millions d’habitants en 2019. La planète, en 2018, comporte 7 447 000 000 (sept milliards quatre cent quarante-sept millions) d’habitants. Ce qui fait que, environ, la France possède un peu moins de 1% de la population de la planète.

La France est donc pratiquement inexistante au niveau de sa population par rapport à la Terre, mais elle est la plus grande, la première, et de loin, par son imbécillité cosmique, dénis des réalités, et stupidités économiques et sociales à n’en plus finir, son administration, et ce depuis environ 50 ans, ce qui n’était pas du tout le cas auparavant.

Ainsi, afin de favoriser son développement économique de façon rigoureusement efficace, ce bon pays France n’a rien trouvé de mieux que d’élaborer un nombre astronomique de textes dans tous les domaines administratifs afin de provoquer le plus grand des blocages des entreprises, démarches de particuliers, artisans, et dans tous les autres secteurs, afin de ne plus en laisser un seul de tranquille.

Il est vrai qu’un pays qui sort des dizaines de lois au premier fait divers, qui en invente des dizaines d’autres par semaine, qui renforce toutes les lois européennes qui sortent, qui multiplient les lois pour gérer la vie privée des Français, et qui n’en supprime jamais depuis des siècles, ça ne peut pas donner quelque chose de bon.

Tu veux du socialo-communisme ? Tu veux de l’interventionnisme d’état à outrance et dans tous les domaines y compris ta vie privée ? Et bien c’est formidable, t’es en France, tu vas trouver ton bonheur !

Pour avoir la liste détaillée de tout ce qui est cité en illustration, tu peux cliquer ici (nouvel onglet), où tu arriveras sur mon site personnel sur lequel je détaille avec beaucoup de précision tout cela.

Mais en voici quelques exemples croustillants, croustillant jaune bien évidemment, car étant les lois de notre pays qui ne cesse d’en rajouter un nombre considérable chaque année et qui n’en supprime jamais.

Par exemple, pour les impôts et taxes, il existe, parmi les 360 impôts et taxes existants en France :

  • Taxes sur les sandwichs et salades au taux de 5,5%, sauf s’ils sont consommés immédiatement (10%), à l’exception toutefois de ceux qui sont vendus surgelés et à réchauffer immédiatement : on repasse alors au taux de 5,5%.
  • Le chocolat noir est 5,5 % mais pas le chocolat au lait. Mais un rocher au chocolat, dont la longueur est supérieure à 5 centimètres et le poids supérieur à 20 grammes; est taxé au taux de 20%
  • Taxe sur le ski de fond
  • Droits de plaidoirie
  • Taxe sur les numéros de téléphone surtaxés
  • Taxe sur la surtaxe sur les eaux minérales
  • Taxe sur les photocopieuses et imprimantes
  • Taxe sur le steak
  • Taxe à l’essieu de poid-lourds
  • Taxe remontées mécaniques
  • Taxe de pavage
  • Taxe de balayage
  • Impôt pylône électrique
  • Redevance archéologique

Et des centaines d’autres… Liste complète, clique ici.

Un article ne devant pas être trop long, je vais juste donner encore quelques exemples de ce pays dans lequel nous vivons, nommé Absurdistan. Pour avoir des tonnes de stupidités et d’imbécillité française dans les réglementations, normes taxes et tout ce que tu voudras, va faire un tour sur mon site ou je détaille tout cela.

Quelques exemples :

La restauration scolaire

 

« L’article L 230.5 du code rural a produit 80 pages de recommandations aussi décisives que celles correspondant aux quantités d’oeufs durs à servir par jour selon les âges. Ainsi, les recommandations sur les oeufs durs à l’unité s’établissent de la façon suivante :

  • enfant de moins de 18 mois : 0
  • enfant de plus de 18 mois en crèche : ¼
  • enfant de plus de 18 mois en maternelle : ¼
  • enfant de classe élémentaire : 1
  • adolescent : 1 à 1,5

 

L’article L 230.5 du code rural intégrant un décret et un arrêté du 30 septembre 2011 indique la place respective des saucisses, oeufs, nuggets, petits pois et autres produits dans tous les restaurants scolaires de France.

« Sur la base de ce rapport, a été adopté un décret du 30 septembre 2011 signé par dix ministres et un arrêté de la même date qui régissent dans tous les détails les menus de tous les restaurants scolaires de France. Bien sûr, personne n’assure le « contrôle », indique le document.

Ce même article et décret indique la place respective des saucisses, nuggets, petits pois et autres produits dans tous les restaurants scolaires de France. Il impose aussi que la paella doit peser 180 grammes en maternelle, 250 au primaire.

La qualité de l’air

La loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 prévoit de surveiller la qualité de l’air dans les endroits accueillant du public. Un décret propose comme « évaluation des moyens d’aération » d’examiner les bouches et grilles d’aération mais aussi de vérifier qu’il y a des fenêtres et qu’elles s’ouvrent facilement. Il fallait bien un décret pour préciser que pour aérer il faut ouvrir les fenêtres ! Pire, un arrêté est en préparation pour définir les techniques de mesure d’ouverture des fenêtres…

Bouche à incendie

Ces normes absurdes peuvent même faire démissionner un maire ! C’est ce qui s’est passé à Cormolain, 400 habitants au cœur du Calvados. Depuis quelques années, c’est la loi : les maires doivent installer des bouches à incendie à exactement 400 mètres maximum, pas plus, de chaque maison. A Cormolain, il en faudrait une vingtaine. Coût total : près de 500 000 €, soit 25 fois le budget annuel de la commune.

Le désormais ex-maire, Jean-François Poulet, a baissé les bras. « Je me doutais que j’allais avoir des trucs comme ça, mais celle-ci c’est la poche d’eau qui fait déborder le vase ! », affirme-t-il avec amertume. « Je n’ai pas envie de faire le Don Quichotte non plus. Me battre contre des moulins comme ça… C’est trop lourd !« 

D’ailleurs les pompiers eux-mêmes admettent que les incendies sont rares dans le département, et qu’un camion-citerne suffit pour éteindre 80% des feux.

Norme de protection d’un scarabée :

10 ans de retard pour l’autoroute A28 et autant de faillites d’artisans qui ne pouvaient pas travailler

Alors, moi le premier, je suis un défenseur coûte que coûte de la cause animale. Mais il ne faut pas tomber dans l’excès manifeste, surtout quand on s’aperçoit ensuite qu’on s’est trompé.

Le scarabée est protégé par la Convention de Berne de 1979 relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe. Ainsi, « la découverte sur le tracé projeté pour l’autoroute A28 du scarabée Pique-Prune protégé par la Convention de Berne a conduit à retarder pendant dix ans un chantier jusqu’à ce que l’on découvre que, très répandu dans le département de la Sarthe, la réalisation de l’autoroute ne le menaçait nullement.

Norme de protection de l’escargot de Quimper :

12 millions d’euros que 40 entreprises ont perdus. L’escargot de Quimper, autre espèce protégée, a empêché la construction d’un stade à Brest. « Le stade brestois évolue en Ligue 1, et pour s’y maintenir, la Ligue lui impose un centre de formation. Les actionnaires du club ont acheté un terrain sur la commune de Plougastel (Brest Métropole Océane), le permis a été déposé. Une association environnementale, Bretagne Vivante, y a trouvé des escargots de Quimper (espèce protégée au niveau national et d’intérêt au niveau européen). L’escargot de Bretagne a eu raison des ambitions du centre de formation du Club de football de Brest », précise le rapport. Résultat, le stade brestois a été contraint d’abandonner son projet. En outre, dans un contexte économique difficile, ce chantier de 12 millions d’euros, pour lequel 40 entreprises ont répondu aux appels d’offres sont perdus.

Et en vrac, prend ce qu’il te plaira…

– les porteurs des cercueils de pompes funèbres doivent être titulaires d’un diplôme

– de nombreux accès pour handicapés ne soient pas réalisés parce qu’un passage est trop étroit de cinq centimètres par rapport à la norme

– ketchup : depuis le 3 octobre 2011, les cantines des écoles primaires situées sur le territoire de la République française ont interdiction absolue de servir du ketchup, afin de prévenir l’obésité. Bientôt le tour des frites ?

– petits bobos : les consignes de l’Education nationale sont strictes : les enseignants n’ont pas le droit d’administrer le moindre médicament, ni le moindre soin aux élèves. Du coup, pour une simple éraflure au genou dans la cour de récréation, ils doivent appeler un médecin ou faire venir une infirmière.

– cigarettes dans les squares. Les fumeurs parisiens doivent se cacher pour s’en griller une. Afin que les services de nettoyage perdent moins de temps à ramasser des mégots, Anne Hidalgo a en effet décidé d’interdire la cigarette dans tous les jardins de la capitale.

– Outarde Canepière. La future ligne TGV sud-ouest empiétant légèrement sur l’habitat de cet oiseau protégé, Réseau ferré de France a été contraint de louer 560 hectares de terres à des paysans voisins pour pouvoir le laisser s’y ébattre. Coût : 336.000 euros par an, payés par les voyageurs.

– dangerosité des métiers. Peu de gens le savent, mais les employeurs sont tenus de recenser par écrit la totalité des risques courus par leurs salariés (y compris tomber de sa chaise ou se cogner dans une porte vitrée, etc…). Cette obligation démentielle, auxquelles peu de sociétés se soumettent, vaut aussi pour les collectivités locales. En Indre-et-Loire, où le préfet l’a récemment rappelé à tous les élus locaux, plusieurs villages ont dû faire appel à des bureaux d’études pour rédiger ce précieux document aux frais du contribuable.

– mais le pompon du père Ubu revient sans conteste à la loi sur la pénibilité. Toutes les entreprises de France sont tenues de mesurer avec précision l’exposition de chacun de leurs salariés aux poussières, à la chaleur, à la pression, aux vibrations, aux charges lourdes, au bruit, aux agents chimiques, au travail de nuit, aux postures pénibles et aux tâches répétitives.

Comme ce bon pays ne supprime jamais aucune loi, en voici quelques-unes assez anciennes mais toujours valables donc applicables :

– il est illégal de s’embrasser sur les rails (pour ne pas mettre les trains en retard)

– aucun cochon ne doit se faire appeler « Napoléon » par son propriétaire (pour ne pas se moquer de l’Empereur)

– une poubelle ainsi qu’un cendrier sont considérés comme des armes mortelles : article 132-75 du code pénal

– les Ovnis sont interdits à Châteauneuf-du-Pape (arrêté municipal de 1954)

– aucune boisson alcoolisée n’est officiellement autorisée sur le lieu de travail sauf la bière, le poiré, le cidre et le vin (décret n° 2008-244 du 07/03/2008)

– tout le monde doit avoir une botte de foin chez soi au cas où le roi passerait avec son cheval

Pour en savoir plus, et beaucoup plus sur ce sujet, et avoir la liste de toutes ces absurdités, clique ici.

Mais je t’ai gardé le meilleur pour la fin.

C’est donc un secret de polichinelle, l’administration française est d’une monstruosité épouvantable, étouffe tout, décourage un maximum. Mais comme on ne comprend jamais rien dans ce pays, qu’on ne tire aucune leçon du passé, on continue plus et toujours plus dans l’imbécilité cosmiques, il se passe ce qui suit.

Cette épidémie du virus chinois a fait découvrir que nous avions en France :

  • Le Ministre de la Santé
  • Le directeur général de la Santé
  • La direction de Santé Publique France
  • Le Directeur de la Haute Autorité de Santé
  • Les Directeurs des Agences Régionales de Santé
  • Le Directeur de l’Agence Nationale Sanitaire
  • La Direction de l’Alliance Nationale pour les Sciences de
  • La Vie et de la Santé : Épidémiologie-France
  • Le Centre National de Recherche Scientifique en Virologie Moléculaire
  • L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et de la Santé.
  • Un nombre d infectiologues parisiens incroyablement et anormalement élevé, probablement lié au fait que les virus et bactéries descendent de l’avion à CDG et ouvrent leur siège social près de la place de l’étoile.

Mais comme tout cela ne suffit toujours pas, et suite à cette Épidémie , nos chers politiques, monstres d’efficacité, de pragmatisme, toujours soucieux d’économiser les finances publiques, vont créer :

  • Le Haut Commissariat de Lutte contre les Épidémies
  • Le Haut Conseil de Veille Sanitaire
  • L’Agence Nationale de Sécurité de Logistique Médicale .
  • 5 000 fonctionnaires en plus (et les petits copains à placer) et où ça ? : à Paris, évidemment !

La médecine française croule en effet sous « l’administratif centralisé »… géré par des technocrates dits « experts », mais totalement incompétents !

Prépare toi, tu vas devoir payer grassement tout ce petit monde !

 

Print Friendly, PDF & Email
28 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Paco
Paco
il y a 14 jours

Ha ouiiii, c’est du gratiné ! Bravo et merci Cachou !

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 14 jours

nous avons là largement de quoi pardonner la folie évoquée à celui qui décolletterait notre bon roi bien aimé et une grande partie de sa cour !!

tintin
tintin
il y a 14 jours

bravo, ceci dit la France pays de l’excellence et de la qualité explique ou pardonne en partie cela.

tintin
tintin
il y a 14 jours

un simple exemple notre code de la route , notre signalisation routière qui frôlait la perfection .c’est simple le nombre de crétins a qui il faut imposer le simple lavage des mains qui est une règle de base de l’hygiène . les choses ne sont pas simple pour ma part je suis fatigué de la vie mais surtout de mes contemporains je suis las las las.

ARGO
ARGO
il y a 14 jours

Par contre, il faudrait édicter une loi, et jamais l’abroger, qui interdirait aux cons de réfléchir. Je pense que nos élus et élues seraient concernés par ce texte.

Last edited il y a 14 jours by Armand Lanlignel
tintin
tintin
il y a 14 jours

tous les jours je lis les articles et commentaires sur rr et rl mais c’est trop à presque 60 ans j’ai raté ma vie et mélangé aux ratages de l’espèce humaine je n’ai qu’une envie m’endormir à tout jamais.

palimola
palimola
il y a 13 jours
Reply to  Cachou

Tintin courage et suivez les bons conseils de Cachou , moi le premier je me coupe bien souvent du monde afin de passer un peu de temps a faire autre chose et oublier un peu l’environnement que ce soit les évènements ou la plupart des gens ………………

Argo
Argo
il y a 11 jours
Reply to  Cachou

Rater sa vie dans ce monde de débiles, c’est peut-être l’avoir réussi quelque part.

palimola
palimola
il y a 14 jours

L’incommensurable complexité du labyrinthe des lois permet surtout aux politiques de ne jamais passer réellement par la case Prison et le pire D’ÊTRE REELUS ! Faut dire il n’y a que chez nous qu’on voit ça , on a vu aussi des coupables de meurtres libérés au prétexte qu’une greffière n’a pas signé quelques pages d’un compte rendu de jugement ( je ne sais pas si c’est le terme exact ) , des années d’enquête pour rien et des sommes colossales jetées aux quatre vents et tout ça vient s’ajouter au laxisme chronique de la  » justice  » de la France .

Jeanne 78
Jeanne 78
il y a 14 jours

Merci Cachou pour votre article. Il illustre parfaitement l’absurdité de certaines lois votées par un ramassi d’empėcheurs de tourner en rond, qui plus est grassement payés par les contribuables.

Dorylée
Dorylée
il y a 14 jours

La connerie française est très réglementée. Je me souviens de ce marin, au début des année 70, qui avait fait un chambard de tous les diables en exigeant la botte de foin encore prévue pour son départ en permission. Et en 1977, l’épouse était encore tenue d’avoir sur elle, l’autorisation écrite de son mari pour sortir en pantalons ; le texte était tombé en désuétude mais n’était pas abrogé.

Dorylée
Dorylée
il y a 14 jours


La taxe n°22  » Taxe intérieure sur les produits pétroliers  » a été modifiée et se nomme désormais TICPE pour  » Taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques  » afin de pouvoir l’appliquer, le moment venu, à l’électricité consommée pour recharger les voitures électriques (index 5 du compteur Linky). Le prix d’une charge complète de ZOÉ à domicile (32 heures !) passera ainsi à 84€ pour 300km d’autonomie. Le vrai bonheur…

kasual
kasual
il y a 14 jours

Merci et bravo pour votre travail. !! Et bonne idée que de pouvoir télécharger sous forme pdf toutes ces mesures élaborées par des glandeurs formatés..et qui forment une caste de privilégiés parasites…

bm77
bm77
il y a 13 jours

Je suis partagé sur cet état des lieux de notre jungle administrative , je pense qu’elle est juste le témoignage d’une volonté des politiques à certaines périodes de notre histoire de prendre en compte le bien -être de leur contemporains . Est-ce que toutes ces lois et ces taxes et impots sont actifs aujourd’hui? je ne crois pas ! Ils ont eu leur raison d’être à une certaine période de notre histoire mais n’ont pas été supprimés depuis bien qu’elles soient devenues caduques.Je pense qu’elles font partie de notre patrimoine historique et témoignent en quelque sorte de notre richesse culturelle . Il ne faut pas oublier que les directives et les normes de l’UE se substituent désormais à beaucoup de nos lois.
Je ne confond pas ces lois, ces codes du travail, ces conventions collectives, liés aux métiers , et autres impots et taxes même si certains peuvent apparaitre aujourd’hui complètement absurdes, mais correspondaient à la réalité d’une époque et étaient les fruits du fonctionnement de notre démocratie Française tout au long de son histoire, avec ce mille feuille administratif actuel qui est lui le symptome du passage de notre constitution nationale à l’adaptation de notre pays au mondialisme avec tous les dangers de l’éloignement des centres de prises de décisions. La régionalisation , les communautés et agglomérations de communes en sontles prémices !
Il est sûr que notre fonctionnement pouvait parfois paraitre complexe pour le néophyte mais c’est ce qui rapprochait les citoyens les uns des autres et obligeait le politique à les prendre en compte.
Prenons les lois sur la laïcité qui correspondaient à la réalité d’une époque , elle n’ont pas été adaptées pour répondre aux nouvelles donnes liées à l’immigration de masse . C’est bien beau d’accueillir tout le magrheb, les subsahariens du mali et autres pays africains en plus de la Turquie ottoman, chez soi, mais le fait religieux musulman, majoritaire chez ces peuples, aurait du nous obliger à mettre nos lois à niveau, quitte à les rendre plus complexes encore !!
Les lois sur la laïcité ont été faites contre les catholiques qui avaient la main mise sur la société, pour imposer la République partout et surtout à l’école pour l’inscrire dans les têtes des plus jeunes tout en garantissant la liberté de pratiquer le culte. Et c’est là dessus que s’engouffre les frêres musulmans pour imposer l’islam partout, en faisant une interprétation contemporaine d’une loi de 1905 ,ne prenant que ce côté libéral de la loi pour pouvoir mettre en pratique la charia dans la société. Ils ont en partie raison puisque cela ne concernait que les religions en vigueur en 1905!
Pourquoi ne pouvons nous pas adapter nos lois en prenant le risque , il est vrai ,de les rendre plus complexes encore?
Pärce que l’on se heurte aux lois de la CEDH qui se substituent aux notres et garantissent la liberté de culte dans tous les états membres, quel que soit l’historique de nos états ! Moralité la simplification et la standardisation n’est pas toujours bénéfique, les choses doivent être traités parfois dans toute leurs complexités ! Ceux qui se satisfont de la simplification à outrance sont souvent des totalitaires !Il faut que cela soit facile pour l’imposer de force !

bm77
bm77
il y a 12 jours
Reply to  Cachou

Merci d’avoir pris le temps de répondre ,et ,qui plus est, dans le détailet beaucoup d’à propos A tes réponses je ressens bien que nous ne nous sommes pas trouvés confrontés tous deux, dans notre vie , aux mêmes problématiques.
Moi j’étais du côté du manche des ouvriers, et toi, plutôt ,en tout cas, il me semble, du côté patron ou encadrement . Une fois dit cela , et sans jugement péjoratif sur les entrepreneurs ou les commerçants et autres , je perçois les chose d’une façon un peu différentes. Tu peux considérer, par exemple ,que les conventions collectives sont autant de freins à la bonne marche et à l’essort même des entreprises . mais moi je les trouve necessaires, comme je les trouve necessaires et sain d’avoir une représentation syndicale de travailleurs dans l’entreprise, car, si le simple bon sens de chacun pouvait suffir , c’est que nous serions dans un monde parfait. Maintenant, une fois cela dit, est ce que, ce que tu considères, toi, comme des contraintes, doivent être appliquées à la lettre? Je ne le crois pas et je ne l’ai pas vérifié autour de moi, dans la réalité. C’est là que le bon sens intervient mais un bon sens concerté avec toutes les parties.
Je me suis retrouvé à faire parfois des heures et des heures, en plus de mon temps de travail, pour pouvoir sortir la production, même si cela occasionnait la tenue d’une brêve réunion d’équipe autour des raisons de ce surplus de travail, et les modalités salariales qui allaient en découler étaient rarement contestées, par les principaux concernés, du moment que les choses étaient claires.
J’ai par contre été témoin, autour de moi,dans une contexte totalement différent, de situations où la personne qui travaillait était dans la contrainte d’être obliger de dépasser systèmatiquement son temps de travail le soir, sinon d’alourdir trop la charge de travail pour ses collègues qui allait prendre leur service le lendemain matin, et tout ceci sans jamais être rétribuée de ces heures supplémentaires . Le patron exploitait parfaitement la conscience et l’esprit d’équipe de la personne en question, et justifiait ce fait, par le manque d’organisation de cette même personnel!!
D’où la necessité d’avoir des conventions collectives claires pour pouvoir les faire prévaloir en cas de conflit ou litige. Surtout quand le chantage à l’emploi est une arme qui fonctionne parfaitement en période de chômage généralisé.
Pour ce qui est de la complexité de ces conventions collectives, elle est souvent lié à l’évolution d’un métier dans le temps et la necessaire adaptation des lois qui s’y réfèrent .
L’ergonomie en est l’un des critères qui doit être pris en compte pour faire évoluer une loi travail.
Certains postes de travail nouvellement créés necessitent les adaptations corporelles qui s’y réfèrent . II faut que cela soit encadré.
Je ne vais par répondre à tous les points parce que je pense que ce serait trop long et fastidieux à lire, mais pour faire court , les lois que je trouve inutiles et même néfastes sont souvent le fait de politiques ministres ou autres qui veulent absolument rentrer dans l’histoire , en marquant leur passage dans un gouvernement même si celui ci a été très bref, par une loi, qui, par ailleurs, portera leur nom. Un peu pour soigner leur égo. Et je dirais aussi que toutes ces lois qui sont une particularité franco françaises sont peut-être liées à l’ histoire de notre pays obligé de faire avec des provinces aussi différentes sans compter le caractère volontier conflictuel du Français qu’il a fallu temporiser par de nombreuses lois .
Maintenant de là à dire que ce sont nos conventions collectives qui ont saboté le tissu industriel , je ne le pense pas, ce sont bien des décisions politiques qui en sont à l’origine .
Pour finir, je dirais qu’il y a des lois qui ont été inventées pour ne pas être applicables et ne sont d’ailleurs jamais appliquées d’où la réputation du Français qui serait un réfractaire ou un indiscipliné ; On peut, parfois, le comprendre !

ALEXIS
ALEXIS
il y a 13 jours

Cachou a raison, c’est l’horreur.
On s’aperçoit de cela quand on créé une entreprise, au départ on est chaud comme la braise, on a le savoir faire, l’expérience, on va casser la baraque et devenir millionnaire.
Et ben mon petit père, on a pas commencé à poser une seule brique (c’était ma branche) que seigneur DTU (document technique unifié) te tombe sur la paletot, et du DTU y en a pour tout le monde, et ça c’est l’arbre qui cache la foret, car à chaque page du code du travail, y’a de quoi te foutre en tôle en deux coups les gros.
Moralité : L’autodidactie génératrice de certaine des meilleures avancées bénéfiques à l’humanité n’est plus permise.

napoleonkom
napoleonkom
il y a 13 jours

Et aussi en France on peut augmenter les taxes mais on ne peut pas les diminuer. Ainsi si dans un secteur donné on décide de diminuer une taxe, il faut en même temps augmenter une autre taxe de manière à compenser la perte de recettes due à la diminution.

Lire Aussi