Astra Zeneca : risque de thrombose confirmé par l’agence nationale du médicament !!!

C’est confirmé ! 2 morts récentes dont celle de l’étudiant en médecine nantais… mais Macron-Véran persistent et signent : on continue, au motif que les bénéfices  seraient supérieurs aux risques. Allez en parler à la famille de l’étudiant de 26 ans… quel risque avait-il, à son âge, sans comorbidité, de décéder du Covid ? Et ils songent de plus en plus à vacciner nos enfants !!!! 

Mais puisque l’UE a donné son feu vert, il n’est pas question que l’obéissant valet Macron désobéisse et contrarie maman der Leyen ! Et puis, si on commence à jeter un discrédit sur Astra Zeneca, les gens vont peut-être aussi se poser des questions sur Moderna et Pfizer… ce serait une catastrophe pour leur projet de Great Reset !

.

Vaccin AstraZeneca : l’existence d’un risque « rare » de thrombose confirmée par l’Agence nationale de sécurité du médicament

Tout en soulignant que la balance bénéfice/risque restait « favorable », l’ANSM a confirmé l’existence d’un risque « rare » de thrombose atypique associé au vaccin, après la survenue de nouveaux cas en France, dont deux morts.

Il est « rare », mais l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a confirmé, vendredi 26 mars l’existence d’un risque de thrombose atypique associé au vaccin contre le SARS-CoV-2 d’AstraZeneca, après la survenue de nouveaux cas en France, dont deux morts, tout en soulignant que la balance bénéfice/risque restait « favorable ».

« Neuf cas de thromboses des grosses veines, atypiques par leur localisation [cérébrale en majorité, mais également digestive], pouvant être associés à une thrombopénie [la diminution du nombre de plaquettes dans le sang] ou à des troubles de coagulation ont été déclarés », soit six de plus que la semaine précédente, écrit l’ANSM dans son dernier point de situation sur la surveillance des vaccins contre le Covid-19.

Lire aussi Vaccin d’AstraZeneca : « Le faible nombre de cas de thromboses ne remet pas en cause le rapport bénéfices/risques »

Parmi ces cas, « deux décès » ont été rapportés entre le 12 et le 18 mars, dont celui d’un étudiant en médecine nantais mort le 18 mars plusieurs jours après avoir été vacciné, mentionné lundi soir par l’ANSM dans un communiqué et pour lequel des analyses complémentaires sont en cours, dans le cadre d’une enquête judiciaire. L’agence sanitaire explique :

« Le caractère très atypique de ces thromboses, leurs tableaux cliniques proches et le délai de survenue homogène conduisent le comité de suivi à confirmer la survenue, très rare, de ce risque thrombotique chez les personnes vaccinées par le vaccin d’AstraZeneca. »

Ces cas sont survenus « dans un délai médian de 8,5 jours après la vaccination chez des personnes sans antécédents particuliers identifiés à ce jour », ajoute-t-elle, précisant que sept patients avaient moins de 55 ans, et deux, plus de 55 ans.

Suspension du vaccin d’AstraZeneca : les réponses aux questions que vous nous avez posées

Une balance bénéfice/risque jugée positive

Le vaccin développé par le laboratoire suédo-britannique et l’université d’Oxford avait été suspendu le 15 mars par plusieurs pays européens après le signalement de cas de caillots sanguins, parfois mortels.

La France a levé la suspension vendredi, après un avis de l’Agence européenne des médicaments (AEM) le jugeant « sûr et efficace » et affirmant que sa balance bénéfice/risque face à l’épidémie de Covid-19 était positive.

Lire le détail : Pour l’Agence européenne des médicaments, « les bénéfices » du vaccin d’AstraZeneca « l’emportent sur les risques »

La Haute Autorité de santé a toutefois recommandé de le réserver aux personnes de 55 ans et plus car jusqu’alors les cas de thrombose veineuse cérébrale avaient uniquement été observés chez des moins de 55 ans.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Suspendre le vaccin d’AstraZeneca, c’est surprendre le corps médical dans sa lutte contre la montre »

L’AEM a conclu que le vaccin n’était pas associé à une augmentation du risque global de caillots sanguins mais qu’un « lien possible avec deux formes très rares de caillots sanguins (coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) et thromboses des sinus veineux cérébraux) associés à un déficit en plaquettes sanguines ne [pouvait]pas être exclu à ce stade ».

« Un groupe d’experts » de l’AEM étudie « le mécanisme d’action, les éventuels facteurs de risque sous-jacents et toute donnée supplémentaire pour expliquer les événements observés », rappelle l’ANSM.

Sur 1,4 million de vaccins AstraZeneca injectés en France au 18 mars, environ 5 700 effets indésirables ont été analysés par les centres de pharmacovigilance, en « grande majorité » des « syndromes pseudogrippaux, souvent de forte intensité » (fièvre, maux de tête, courbatures).

https://www.lemonde.fr/sante/article/2021/03/26/vaccin-astrazeneca-l-existence-d-un-risque-rare-de-thrombose-confirmee-par-l-agence-nationale-de-securite-du-medicament_6074628_1651302.html

 267 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. Huile de foie de morue

    ______________________________

    Coronavirus : l’huile de foie de morue vous protège-t-elle de la maladie ?Selon une étude norvégienne, la consommation régulière d’huile de foie de morue serait efficace pour prévenir le coronavirus et ses complications.

  2. Les gens qui ce sont fait vacciner par le Astra ,doivent assumer leur choix et le risque mortel ,on ne les pas obligé à faire ce vaccin, , bien entendu cela n’enlève pas la responsabilité De nos dirigeants pour tous décès du a ce vaccin ,eux aussi devront assumer le moment venu leur responsabilité en justice, ne très famille assume aussi son choix, celui de ne faire aucun vaccin , et si on doit mourrir sa ne sera pas par le covid mais en défendant notre liberté et nos valeurs.

    • Tout à fait d’accord, c’est une forme de sélection en quelque sorte, celui qui se fait vacciner prend la responsabilité de le faire et en assume toutes les conséquences mais le gouvernement et l’Etat sont aussi responsables car ils ont incité la population à le faire en sachant qu’il existait des risques.

  3. J’aimerais bien savoir où sont les avantages car je n’y vois que des inconvénients pour le moment mais la suite va nous réserver des surprises, j’en suis certain.

  4. Crasstex sera, avec un peu de chance, le 3ème !
    Il aurait eu une picouse mal-faite ?!
    Mais ce con c’est pas un vaccin qu’on lui a fait mais c’est juste un peu de sérum ph, ça peut pas faire de mal !

  5. Raison de plus de se faire doser les anticorps anti-coronavirus dans son sang avant de choisir de ce faire vacciner. Moi j’ai choisi de me faire contagier, j’ai fait cette Covid, j’ai fais des anticorps et mon immunité naturelle s’en porte beaucoup mieux que celle de ceux assez sots pour se faire vacciner à la hâte avec un « vaccin » fait et étudié à la hâte.

  6. Au lieu de vacciner à l’aveugle, pour ceux qui y tiennent, ne vaudrait-il pas mieux de faire un bilan sanguin avant de piquouzer à tort et à travers. Quant à la balance bénéfice-risque, comme disait Pierre Desproges, je pouffe, si tu es sur le mauvais plateau de la fameuse balance, hop! passez muscade!

    • si c’était fait calmement, oui. mais comme tout est fait dans la précipitation…………….imaginez ce que ce serait si tous les gens qui se font piquer devaient passer par la case « prise de sang obligatoire ». et là, il en faudrait des laborantins !!!!!!!!!!!!!!!

  7. Quand ils auront exterminé une bonne quantité de Français, ils se disent qu’ils seront d’autant plus libres de continuer à pourrir davantage la vie de tous ceux qui resteront… Ainsi encore plus de Pouvoir sur les « Restants »…!!!!

    • Faut faire de la place, pour l’immigration invasive, venue d’Afrique ! Ce pays, est appelé à devenir musulman, dans la torpeur générale !

      • certaines populations pourtant prioritaires sur tout , on ne les voit pas beaucoup se faire vacciner.

  8. Les sinistres mengele dans leurs œuvres. Ils leurs faut encore plus de cobayes.

    • toutes les ordures de ce « con-glomérat » oligarchique doivent être conduits à la lanterne !!! et au chanvre ! pas Indien mais la corde …

  9. Voici jusqu’ou va le dévouement pour la cause mondialiste , qu’elle conne cette journaleuse !
    Une journaliste déclare qu’elle “aimerait mourir” du vaccin d’AstraZeneca si cela aide d’autres personneshttps://www.aubedigitale.com/une-journaliste-declare-quelle-aimerait-mourir-du-vaccin-dastrazeneca-si-cela-aide-dautres-personnes/#comment-2385

    • alors que le « patron » de « Pfazer » a déclaré qu’il ne se ferait jamais vacciner !!!

    • Ca parait plus que clair.. et en bandes organisées qui plus est..

Les commentaires sont fermés.