Le très modéré président du CFCM espagnol, Aymen Adlbi, suspecté de financement des djihadistes !

Ayman Adlbi – actuel président de la Commission islamique d’Espagne (CIE)

En ces temps modernes des Supermen et Superwomen, on n’arrête pas le progrès, à moins que ce ne soit un retour à la barbarie. Le Supermodéré espagnol se révèle être un présumé menteur islamique comme le lui demande le Coran sourate 3 verset 28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants*. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux**. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour« .
* : que les non-musulmans n’espèrent pas avoir des relations sincères avec les musulmans, le coran les leur interdit !
** : toujours le principe que les autres sont des menaces (par contre pour les non-musulmans, interdit de stigmatiser !) !

La police arrête le chef de l’islam en Espagne pour terrorisme

Article traduit d’ « El Confidential ».

Par José Maria Olmo. Le 24/03/2021.

L’arrestation d’Ayman Adlbi, président de la Commission islamique d’Espagne, est liée à l’opération Wamor, qui a démantelé en juin 2019 un réseau qui envoyait des fonds en Syrie.

La police nationale a arrêté Mohamad Ayman Adlbi Adlbi , actuel président de la Commission islamique d’Espagne (CIE)*, le plus haut organe officiel de l’islam sur le territoire national, dans le cadre d’une opération antiterroriste Le dispositif est dirigé contre un prétendu plan de financement djihadiste aux ramifications internationales, comme l’ont confirmé des sources proches de la procédure à El Confidencial.
* : CIE l’équivalent espagnol du CFCM

Outre Ayman Adlbi, deux autres personnes ont été arrêtées. Les actions sont liées à l’opération Wamor , qui a démantelé en juin 2019 un réseau dédié à l’envoi de fonds en Syrie et dans d’autres zones de conflit pour soutenir des actions armées de groupes radicaux. À cette occasion, l’essentiel de la procédure a concerné une famille syrienne installée à Madrid, les Kutayni , qui avait utilisé diverses entreprises pour canaliser les mouvements irréguliers d’argent.

Ayman Adlbi, 74 ans, médecin de profession et aussi syrien de naissance bien qu’installé en Espagne depuis les années 1970*, est devenu président de la Commission islamique d’Espagne en juillet dernier après avoir obtenu à peine quelques semaines avant la direction de l’une des associations les plus influence parmi les fidèles musulmans et le plus de poids dans la CIE, l’ Union des communautés islamiques en Espagne (UCIDE).
* : Depuis 50 ans en Espagne, doit pourtant être bien intégré !

Suite à son arrestation, Adlbi a été remis en liberté. L’opération a été menée par le Commissariat général à l’information de la police nationale. Les personnes suspectées dans le cadre de cette procédure le sont de crimes d’appartenance à une organisation criminelle, de collaboration avec une organisation terroriste, de financement du terrorisme, de blanchiment d’argent, de fraude fiscale, de falsification de documents et de promotion de l’immigration clandestine*.
* : Que cela, une peccadille, de braves gens en somme, comme vous et moi (quoique pour le « moi », on ne sait jamais !) !!!

Mercredi après-midi, Adlbi a publié une déclaration sur le papier à en-tête officiel de la CIE. « Je dois exprimer notre confiance dans l’administration de la justice, quels que soient les soupçons, que nous considérons infondés, bien que nous comprenions qu’ils fassent l’objet d’une enquête », a déclaré le représentant religieux. En outre, il a exprimé sa colère face à la manière dont les événements se sont produits. « Nous devons également exprimer notre grand mécontentement, et le mien, que ces événements se soient ainsi produits, jusqu’à l’arrestation, alors qu’ils auraient pu être menés par un entretien au siège de la présidence ou du poste de police. Nous devons transmettre à notre communauté religieuse et aux institutions et administrations espagnoles, la tranquillité et la confiance dans les Tribunaux de Justice, en réaffirmant notre travail de représentation et de pratique religieuse, dans la paix et la coexistence. De la même manière, nous devons exprimer notre rejet du contenu des soupçons accusateurs, distants et sans rapport avec les sentiments et le travail religieux islamiques. »

La CIE est le principal organe de dialogue avec le gouvernement et les communautés autonomes sur toutes les questions liées à la croyance musulmane, de la gestion des mosquées à l’enseignement de l’islam dans les écoles , en passant par les programmes de protection sociale liés aux immigrés des pays où cette religion est la majorité*. Elle a également une dimension internationale, étant donné l’importance que certains pays musulmans attachent à ces organismes pour leur aptitude à agir sur leur population immigrée à l’étranger.
* : Immixtion des pays islamiques en Espagne

L’arrestation d’Adlbi a provoqué la surprise dans les milieux proches de l’islam. Il a pris la tête de la CIE* avec l’approbation du Centre National du Renseignement (CNI) et du ministère de la Justice. Son arrestation remet désormais en question l’opportunité de son élection.

* : Yabiladi commente : Même s’il a bénéficié d’une liberté provisoire, cette arrestation relance la course pour prendre les commandes de la Commission islamique d’Espagne. Les contacts ont d’ores et déjà commencé entre les leaders de la communauté musulmane en Espagne pour préparer la succession d’Aymen Adlbi. Des Espagnols d’origines syrienne et marocaine et dans une moindre mesure les Pakistanais lorgnent le poste. A moins que Madrid n’opte pour la solution d’un Espagnol converti à l’islam et familier des rouages de la CIE.

 

15 Commentaires

  1. et puis d’abord c’est qui au juste ce gugusse ?

    c’est le géniteur de Jamel Debbouze la mascotte de Macron !

  2. Ayman Adlbi le Syrien pas Espagnol
    c’est comme
    Dalil Boubakeur l’Algérien pas Français
    l’Islam ce n’est pas une race ni une nationalité
    mais ce sont les deux à fois arabe et musulman

    • impubliable sans que et vous et moi nous retrouvions au tribunal… merci de faire attention, quand on dit « on ne peut plus rien dire » ce n’est pas une figure de style

      • Vous avez raison Christine ,c’est vrai que par moment je vais fort sur les mots , et que par inadvertance cela peut nous amener des problèmes .

  3. pour un musulman l’islam se consomme sans modération
    et donc il n’y a pas de de musulmans modérés
    pas plus qu’il n’y a d’islam de France
    tout cela c’est de la propagande des :
    immigrationnistes-mondialistes-europhiles et anti-France
    qui sont les complices et les acolytes
    d’un l’islam planétairement invasif et hégémonique

  4. Un musulman modéré c’est quoi ? c’est un musulman qui ne pratique pas de manière normale donc les normaux, ce sont les islamistes, modéré est donc une exception qui ne veut rien dire.

  5. ruses, fourberies, mensonges, manipulations, simulations, dissimulations, traîtrises
    font partis du panel coranique en plus des hadiths et des sourates
    et qui pour le Muzz s’appelle la Taqîya
    et qui se doit d’islamiser de gré ou de force ou/et par la terreur
    la France …

  6. C’est une évidence on le répète assez il faut se méfier des musulmans dits modérés voir très modérés humm hummm TAKIYA

  7. Il a fait ça parce qu’il était victime de discriminations. Je blague, évidemment!

    • Une bonne chose de faite, que des BARBARES ISLAMISTES RADICAUX TERRORISTES DJIHADISTES fous furieux , formatés POUR TUER PEUPLES ET PAYS, MACRON , LE DRIAN , U E , COMPLICES , ET , LAISSENT FAIRE.
      DÉTRUISONS LES À NOTRE TOUR.

  8. Ai-je l’air étonné?
    Cette chienlit ne veut qu’éradiquer le monde entier et le reconstruire à sa façon, après retour aux cavernes.

  9. Comprendront jamais les espagnols et des siècles de conquête islamique ne leur ont pas ouvert les yeux. Il n’y a pas d’islam modéré, il n’y a pas de musulmans modérés. Un musulman est un soldat d’allah, et son but est d’islamiser le monde entier, point barre.

Les commentaires sont fermés.