Un oral d’agrégation, c’est de la rigolade par rapport à certains procès !

Justice Publié le 10 mars 2021 - par - 41 commentaires

Les procès se suivent et ne se ressemblent pas. Ni par l’atmosphère, ni par le fond, bien sûr, même si, pour ce qui me concerne, il est toujours question d’islam, ni par l’attitude des juges, des procureurs… et même par celles des parties civiles !  On se contentera aujourd’hui de parler des juges, notamment des Présidents qui mènent les interrogatoires, il y a déjà beaucoup à dire 

J’ai la chance inouïe de ne pas angoisser, de ne pas paniquer, de ne pas vivre l’annonce d’un prochain procès dans l’angoisse, le stress… parce que je sais que j’ai raison. Tout simplement. Je suis sûre que si j’étais au tribunal pour un crime odieux que j’aurais commis, pour une saloperie que j’aurais commise, j’en serais malade, psychologiquement et physiquement. Je suis donc aussi à l’aise à la barre devant mes juges que dans mon salon. C’est un atout indéniable qui apparemment déplaît à certains, comme mes vieux amis du CCIF qui sont allés jusqu’à affirmer, toute honte bue, à la barre, hier, que je fréquentais tellement les tribunaux que je maniais bien la parole et que j’étais à l’aise devant le micro. Traduction : « la salope, on ne réussit même pas à la faire trembler, à la faire pleurer, à la faire s’excuser platement, et elle parle trop bien, elle se défend trop bien, c’est un atout devant les juges c’est un scandale« . Ils m’ont offert sur un plateau l’occasion de rappeler que quelques décennies passées à faire la classe ça donne juste un peu l’habitude de s’adresser à un public ! 

La plupart des procès se passent dans une ambiance correcte. Les juges sont clairement là pour comprendre et juger, en toute impartialité. Sinon  bienveillants, ils ont une attitude très neutre, osant même un sourire devant une boutade, et faisant leur travail avec conscience ; on sent et on voit qu’ils ont énormément travaillé le dossier, qu’ils ont lu et relu toutes les pièces, et qu’ils ont préparé « l’interrogatoire » de la prévenue pour faire apparaître la vérité en sondant non seulement les textes poursuivis mais aussi les reins et les coeurs. J’ai particulièrement le souvenir de 2 présidentes, l’une de la 17ème Chambre, l’autre de la cour d’appel. C’était un bonheur que les procès menés par des femmes hors du commun, qui écoutaient avec attention, qui prenaient tout en compte, sans rigidité, sans hostilité. De vrais juges, là pour comprendre et, ensuite, dire la loi. La première, c’était Madame Fabienne Siredey-Garnier, la seconde Madame Sautereau (orthographe non garantie). Il était évident que Madame Siredey-Garnier ne partageait pas mes engagements, je me souviens de son sursaut de protestation quand j’avais dit que les migrants étaient mieux traités que les SDF, mais elle parvenait à rester neutre. Je crois que j’ai eu 2 procès avec elle, relaxée dans un cas, condamnée dans l’autre. Mais ce sont des souvenirs exceptionnels, quelle qu’en soit l’issue. Neutralité bienveillante, recherche de la vérité sans  questions inquisitoriales… Du bonheur. Pareil avec Madame Sautereau, partie en retraite l’année dernière, après m’avoir relaxée du chef d’incitation à la haine pour les autocollants « islam assassin » (bon l’affaire est en cassation néanmoins, grâce à nos amis de la Licra, ce qui va nous coûter 5000 euros d’avocat spécialisé, bien qu’ayant gagné en appel !!!!). Madame Sautereau, elle aussi, prenait le temps d’écouter, vous permettait de parler de votre parcours de votre engagement de faire des digressions pour comprendre d’où vous parliez et qui vous étiez. Neutralité, impartialité, bienveillance… Que du bonheur. 

A  côté j’ai croisé plusieurs présidents et juges qui ne m’ont pas laissé de souvenir particulier, des gens qui faisaient leur boulot, même si on sentait, face à certaines paroles sur l’islam des sursauts scandalisés ; même si on subissait des questions du genre « mais pourquoi vous dites ça de l’islam, toutes les religions sont pareilles« , questions qui n’étaient pas vouées à faire éclater la vérité mais à démontrer l’engagement politique de ces juges. Chassez le naturel, il revient au galop. Bref, quand vous sortiez de ces procès « normaux » il était impossible de faire des pronostics, ne sachant pas pour la plupart des juges, qui avaient l’air de faire  honnêtement leur travail, s’ils étaient objectifs ou pas. 

Des horreurs ? J’en ai vu 2 en action. Deux présidents. La première c’est Madame Kuhnmunch, ancienne du cabinet de Taubira quand celle-ci était Ministre de la Justice (bravo et merci Hollande), devenue vice-Présidente de la 17ème. Je n’ai eu affaire qu’une seule fois à elle jusqu’à présent, le procès a été sanglant et perdu dès les premières minutes, quand je me suis permis de l’interrompre -je sais je n’aurais pas dû mais ça a été plus fort que moi- quand elle a attaqué sur le définition de l’islam selon Larousse et que je lui ai dit que la référence n’était pas valable, puisque Larousse appartenait à Lagardère dont l’actionnaire principal est le Qatar. J’ai eu clairement l’impression que ses cheveux se levaient au-dessus de sa tête, elle est devenue très rouge et très agressive, tout au long du procès. En sortant je savais que je serais condamnée… J’ai été relaxée pour cette affaire quelques mois plus tard par Madame Sautereau…

L’autre c’était un homme, Président de la Chambre d’appel, je n’ai jamais su son nom. Avec lui aussi, très agressif, très arrogant, l’affaire était perdue dès le début du procès. Je me souviens de l’éclat de ce drôle de juge prétendument impartial lorsque, à l’une de ses objections j’ai dit  « islam assassin ne veut pas dire que tous les musulmans sont des assassins et que c’est aussi ridicule que dire « communisme assassin » signifiait « tous les communistes sont des assassins, même le petit vendeur de l’Huma le dimanche matin ». Là il a explosé littéralement : « si, ça veut dire ça, d’ailleurs tous les communistes sont des assassins ». La messe était dite. J’ai donc été condamnée en appel, la Cour de cassation a carrément refusé d’examiner mon recours et l’affaire est à la CEDH. 

Et hier, me direz-vous ?  J’étais accusée d’apologie du terrorisme, rien que ça !!!!

https://resistancerepublicaine.com/2021/03/09/quitte-ou-double-pour-christine-tasin-a-la-cour-dappel-de-paris/

Hier, c’est un des exemples des procès dont je n’ai pas encore parlé, où la Cour, bien que ne laissant pas voir de quel côté elle pencherait a priori a une attitude tellement inquisitoriale, rigide, que le procès est bien plus difficile et lourd qu’un oral d’agrégation, foi d’agrégée ! 😉

Je n’avais jusque-là jamais rencontré une Présidente très à cheval sur le règlement, qui refuse toute intervention de mon avocat pendant qu’elle m »interroge. Je ne sais pas, d’ailleurs si c’est le règlement ou si c’est sa façon à elle de faire, mais elle a, sans ménagements, renvoyé Maître Pichon à son siège quand il a voulu ajouter quelque chose à l’une de mes réponses. Vous parlerez quand ce sera le tour des question ou que vous ferez votre plaidoirie. Je n’ai jamais vu ni entendu cela au cours de mes dorénavant très nombreux procès vécus… la norme ? le règlement ? Je ne sais, mais c’est déroutant. 

Cette Présidente avait elle aussi bien travaillé le court texte pour lequel j’étais poursuivie. Elle m’a « cuisinée » pendant 1h15 presque  sur chaque mot. Beau travail d’explication de texte, elle a fait son boulot, mais j’ai eu l’impression d’une enquête à charge. Là où d’autres m’auraient permis d’expliquer d’emblée, chaque mot était presque « accusatoire ». Vous avez écrit cela, donc vous voulez bien dire…  J’ai eu beau répéter ad nauseam cent fois que ce texte, brouillon publié par erreur, resté jusque quelques heures en ligne, était un condensé d’arguments d’un défenseur imaginaire de l’auteur d’un attentat contre des musulmans et que l’autre partie n’avait pas encore été écrite, j’ai entendu 100 fois « vous avez écrit cela… donc vous le pensez » et j’ai répété 100 fois que ce n’était pas moi mais un personnage imaginaire auquel j’avais prévu de répondre pour lui montrer que le modèle oeil pour oeil-dent pour dent n’était pas la solution, au contraire. Thèse que je défends depuis 10 ans, nos lecteurs et adhérents peuvent en témoigner mais ils n’étaient pas conviés à la fête. Et quand la Présidente m’a demandé de prouver que je défendais cette thèse je lui ai dit avoir versé lors de la première instance un article écrit dans ce sens. Elle ne l’a pas retrouvé dans le dossier, j’ai proposé 3 fois d’aller voir dans mon sac, 10 mètres plus loin si j’en avais un double… elle n’a jamais répondu à ma proposition. D’où cette impression de sécheresse, voire d’opposition préalable. Déjà, lors de la première audience, en décembre, audience reportée à la demande du CCIF dissous (sic!) quand elle avait proposé une date de report j’avais naïvement demandé si je pouvais aller à ma place voir mon agenda, elle m’a envoyé paître, me disant en 2 mots que moi je n’étais pas consultée, c’était les avocats qui décidaient…  Bref, une Présidente peu amène, et il faut dire que le port du masque n’aide pas qui ne permet pas de voir les petits sourires qui humanisent quand même les juges, fussent-ils implacables, même quand ils sont à charge.

Bref, un procès de près de 3 heures, où j’ai été sur le grill sans cesse, sans complaisance (je ne la demande pas, les juges font leur boulot), mais sans humanité perceptible de la Présidente, elle qui m’a interrompue lors de ma prise de parole finale.. ce que je n’avais jamais vu pour m’interdire les citations… Par ailleurs j’ai malgré tout fait d’autres citations en lui expliquant qu’elles étaient nécessaires à mon propos, notamment celle de Zekri disant que Mila avait bien cherché ses menaces de mort et celle de Nick Conrad qui pour « pendez les blancs » n’avait eu qu’une amende avec sursis de 5000 euros… Les deux autres juges ont fait leur travail, posant des questions quand il le fallait, mais intervenant peu, difficile de savoir ce qu’ils pensaient. On ne parlera pas ici du représentant du Parquet, l’avocat général, qui a mis un temps fou à cracher sa valda avec des explications et circonvolutions préalables longues comme un jour sans pain… il y aurait un article complet à faire sur lui, comme sur les 2 zozos du CCIF qui ont au moins compris qu’il était inutile de me poser des questions, puisque j’avais signifié en première instance que je ne répondrais pas, dans la Cour de Justice de la République, à un tribunal islamique. 

.

Bref, un procès difficile et épuisant physiquement, même si le moral n’est pas atteint puisque je me sais innocente des accusation qui me sont faites. Plus difficile qu’un oral d’agrégation je vous dis ! Hier soir j’avaisun mal de tête terrible qui perdure encore ce matin. Et je me sens encore épuisée ! 

La suite le 6 avril… Pochette surprise ! 

Print Friendly, PDF & Email
41 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 1 mois

Franchement, le récit de ces procès donne envie de s’exiler. La France devient un vrai paradis pour les islamistes.

Christine semble « blindée » mais j’ai dû mal à imaginer le citoyen lambda, mal préparé à l’oral, mal outillé, face à cette caste « supérieure » de magistrats.

De cette « justice », il en ressort une terrible froideur, inhumanité, arrogance et un parti-pris idéologique certain. Comme dans le monde journalistique et universitaire. Bref, c’est aussi la partition entre le peuple d’en-bas et « l’élite », acquise au progressisme, à l’immigrationnisme et à l’islam.

Question à Christine : la magistrate avait-elle le droit d’interdire des citations lors de la prise de parole finale ? J’ai l’impression de me retrouver en Corée du Nord !

Paco
Paco
il y a 1 mois

Bonjour François.
… » le récit de ce procès donne envie de s’exiler. »… Et bien non, justement. Il doit nous donner envie de serrer les coudes, de sentir contre son épaule une autre épaule, d’échanger encore plus qu’avant les mots qui portent les valeurs, les mots consacrés, les mots sacrés même ! Je ne pense pas que Christine soit blindée, d’où son énorme mal de tête qui s’est poursuivi ce matin. Mais elle est portée, soulevée, par une légitimité dont nous sentons tous le Naturel et le bien fondé. De ce sentiment il semble survenir, lui advenir une énergie un peu hors du commun. Et c’est à nous, encore plus que nous le faisions auparavant, de lui faire sentir l’énergie, la nôtre, elle aussi, réelle, existante, de notre soutien , de notre enthousiasme, de notre détermination. L’aspect virtuel de la chose, n’empêchera pas que nous lui communiquions la vérité, la véracité, la fermeté de notre engagement à ses côtés !
Pour finir. Christine, nous sommes ensemble !

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 1 mois
Reply to  Paco

Je soutiens évidemment Christine de tout mon cœur et avec mes petits moyens, comme celui d’écrire quelques modestes articles.

Cela dit, si Macron est réélu en 2022, parallèlement à l’invasion migratoire et à l’islamisation, la censure et l’oppression augmenteront . Une situation qui rappellera la RDA ou l’URSS et qui poussera certains à l’exil.

Je ne peux pas non plus les condamner (je pense à Mila, par exemple).

Paco
Paco
il y a 1 mois

Il est triste et désespérant de comprendre que c’est la multiplication des méfaits, des errements, de tous ces crimes et délits commis par…les gens dont nous parlons, qui poussera ou qui aidera à pousser le maKron, vers un siège éjectable !

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois
Reply to  Paco

ceaucescu , non ?

Hollender
Hollender
il y a 1 mois

Bonjour François,

On y pense tous les jours à l’exil…… et même nous lorgnons vers le pays Basque espagnol et le nord de l’Argentine. Mon épouse est originaire du fin fond de la Patagonie…. Mohamerde Macron ne sait pas où c’est………OUFFF ; il cherche encore l’l’île de Guyane. Mais il nous traite d’incultes….
Aller ….. je tire la chasse d’eau …….Adieu Manu.

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 1 mois
Reply to  Hollender

Ha la Patagonie, cela me fait rêver ! Les grands espaces scandinaves, du Canada, de Russie, d’Australie aussi.

Bon, les Grands Causses ou l’Aubrac également… Pas encore de barbus ou de voilée à l’horizon !

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

C’est la machine à broyer !!!

julie
julie
il y a 1 mois

Je vous admire. A votre place, je serais tellement en colère de voir ces moutons dhimmis et les agresseurs se poser en victimes que je casserais tout dans le tribunal.

Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 mois

Et il y a des gens qui s’étonnent pourquoi l’islamisation avance à grand pas dans notre pays. Moi je ne suis pas étonné, faut juste regarder du côté de cette gauche collabo, qui pactise avec un envahisseur, qui ne tolère pas la critique de son coran tueur de juifs et de chrétiens, et de son prophète assassin et pédophile. Bref laissez vous islamiser et fermez vos gueules. La France est tombée bien bas, c’est vrai qu’on est dans une dictature, complice du pire.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 1 mois

Tout le monde le sait que, désormais, en France, la justice sur les questions de politique est instrumentalisée par le pouvoir, à gauche et extrême gauche.. Dirons-nous à 90 %.L’école nationale de la magistrature formate bien ses élèves dans ce sens-là.
Il y a de nombreux opposants qui ont compris que cette justice n’en est plus une. Par exemple il en est ainsi pour un célèbre site d’opposition qui commence par un D et qui finit par un Z, ou les Français qui l’ont construit et l’alimentent ont émigré aux États-Unis afin de ne pas passer devant un tribunal pour chaque phrase écrite dans leur site.
Oui, là aussi j’enfonce encore des portes ouvertes, les associations islamiques font désormais la loi dans les tribunaux.
Tu dis, François, que tout cela donne des envies de s’exiler. C’est une évidence totale. Mais il arrive un certain âge où les choses deviennent pratiquement impossibles. À titre personnel, constatant le suicide irréversible de mon pays, si j’avais 30 ans dans ce contexte je m’exilerai c’est une certitude absolue. À 67 ans c’est beaucoup plus difficile et de plus avec une épouse qui ne supporterait pas.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 1 mois

François a « vendu la mèche » 😃 mais je te réponds par e-mail d’ici 30 minutes en te donnant quelques détails sur ce site que je connais très bien pour y avoir participé durant de nombreuses années et y avoir même écrit quelques articles ce qui est très difficile.
Quelques précisions dans ta boîte à e-mail d’ici 30 minutes.

Edmond le Tigre
Edmond Richter
il y a 1 mois

C’est DREUZ infos, chère Christine. a part cela je comprends ton mal de tête, ayant vécu deux procès pas du tout politiques (rupture de contrat de travail) et le stress afférent. Les discussions avec l’avocat, la préparation du dossier, l’indignation pure à la lecture de ce que l’avocat de l’autre partie osait écrire sur moi, les insomnies, le réveil à trois heures du matin avec une crampe à l’estomac: « Ai-je oublié de rajouter tel argument, vérification fiévreuse, Ah non! Dieu merci! Je l’ai bien rajouté… » Impossible de me rendormir…Et pourtant le juge n’était ni arrogant, ni contre moi, j’ai même gagné mon procès…Mais je n’oublierais jamais la tension extrême car c’étaient mon honnêteté et mon intégrité qui étaient vicieusement attaquées. Et mon corps se défendait comme s’il s’agissait de survivre…Alors chapeau, Christine, tu es sacrément forte! Recupères tes forces, reposes-toi, laisses-toi chouchouter et si mon dernier article est un peu trop risqué, fous-le à la poubelle. Je t’embrasse mon amie. Edmond le Tigre

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 1 mois

👍

Edmond le Tigre
Edmond Richter
il y a 1 mois

Ta nouvelle photo me plait beaucoup, beaucoup!

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 1 mois
Reply to  Cachou

Il n’est pas interdit de citer Dreuz Info ! 🙂

Personnellement, je n’ai pas envie que mes enfants soient harcelés, à l’université, par les hyènes islamo-gauchistes, qu’ils se prennent gratuitement un coup de couteau par une meute de racailles mahométanes, dans la rue, en revenant du travail, que la « Justice » laisse faire et qu’on leur impose (avec leurs impôts) le métissage obligatoire, la diversité, la repentance et la discrimination positive qui les grand-remplaceront bientôt pour les mettre au chômage et au rencart.

Pour moi, malgré ma relative jeunesse 🙂 c’est peut-être un peu tard mais je ne les blâmerais pas s’ils décidaient de s’exiler en Islande, en Australie ou en Patagonie.

En tous cas, le récit de cet énième procès me fait rêver à un ailleurs où l’air est plus respirable.

Paco
Paco
il y a 1 mois

Bien sur François. Mais en examinant de plus près, foutre le camp quand ça pue, c’est précisément le ressort qui fait bouger toutes ces populations en route vers un eldorado et dont nous ne voulons plus sur notre sol. Je sais de quoi je parle. Je suis marié à une africaine.
Pour l’anecdote, en lien indirect avec le sujet. Je suis arrivé à lui faire admettre ce matin que si dans son pays d’origine, les gens voyaient à la télé, des pubs, l’une derrière l’autre, dans lesquelles la proportion de blanc est anormalement élevée, d’une disproportion outrancière donc, un grand nombre ferait la gueule. Et faire la gueule la-bas, la machette n’est pas loin… Elle en a convenu ! Ouf ! Sans crier, sans élever la voix, seulement avec des mots ! Mais mon épouse est un modèle spécial, elle a même été dispensée, à l’époque, par la préfecture de démontrer, par obligation administrative, sa maitrise de la langue française.

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 1 mois
Reply to  Paco

La différence, c’est que l’on nous pousse dehors. Les Africains se poussent, eux, tout seuls vers l’Occident (bon, avec l’aide de la famille, du village et des immigrationnistes européens).

Sympa votre couple ! 🙂

Paco
Paco
il y a 1 mois

La différence, nuance, c’est que « l’on voudrait » nous pousser dehors ! Il y a un fossé à franchir, entre le désir et sa réalisation. La résistance, sous toutes ses formes concevables est une obligation, un devoir. Quel que soit le prix à payer !
Mon épouse est intelligente et suffisamment pour avoir compris la place que pouvait « naturellement » prendre sa part de culture sur notre sol, sans se sentir estropiée et sans porter atteinte aux valeurs du pays qui l’a accueilli. Elle a parfaitement admis que mon rejet n’était pas racial, mais culturel. Nous vivons en assez belle harmonie !

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 1 mois

« …je ne les blâmerais pas s’ils décidaient de s’exiler en Islande, en Australie ou en Patagonie…. ». Pour ma part, je les y encourage depuis plusieurs années……sans succès.

Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 1 mois

Colère à la lecture de ces lignes. Et détermination renforcée, à faire tout ce qui sera possible à mon petit niveau.

Stephane
Stephane
il y a 1 mois

Récit glaçant pour un ignorant comme moi. Courage Christine. Bravo pour votre engagement. Toujours le deux poids deux mesures qui nous révolte tant. Il semble que l excuse, le droit à l’erreur et l’effacement des poursuites ne sont réservés qu’aux racailles dans ce pays.

Hollender
Hollender
il y a 1 mois

Quel courage et quelle ténacité….. si seulement un dixième des imbéciles émasculés qui dirigent ce pays avaient autant de clairvoyance que vous, la partie serait différente. Mais là, je crains le pire.
Merci pour votre article qui regonfle  » l’organe du courage »
Ca me rappelle un « procès » que les allemands de M.A.N. m’avaient fait sur l’île de la Réunion alors qu’ils voulaient tout changer des procédures de lubrification des machines chez EDF pour imposer leurs produits. Des moteurs  » made in Germany » dont les vilebrequins arrivaient du Japon à St Nazaire et les moteurs étaient fabriqués sur le même site FRANCAIS
Mon père résistant et mes grands pères poilus dans les tranchées en 1914 veillaient sur moi….. depuis le ciel……….et ils ont perdu ! Mais un Boche reste un Boche …

J’attends des nouvelles du fisc français qui me cherche des poux dans la tête après s’être aperçu que je n’ai jamais travaillé en France et que mes retraites complémentaires frôlent les mille Euros par mois…
Avec le peu qui nous reste de nos économies, nous allons faire un petit voyage vers le Nord du Portugal et du pays Basque espagnol pour y chercher une petit terrain avec un ruisseau où poser trois conteneurs aménagés. Si nous trouvons ce terrain, notre maison avec 3600M2 de terrain en Champagne à 1h15 de Paris sera à vendre.
J’attends le résultat des élections Pestilencielles….. pour passer à l’action et charger deux camion. Adieux la République Islamique Française. ( Bougnoulistan)

Manohar
Manohar
il y a 1 mois

Bon courage on vous soutient

Raoul Girodet
Raoul Girodet
il y a 1 mois

Christine!
On est de tout coeur avec toi.
On croise les doigts en attendant le 6 avril.
Raoul Girodet

Baribal
Baribal
il y a 1 mois

@ C.Tasin

Les procès de Moscou version France du 21ème siècle. Staline est de retour !

Vous avez un self-contrôle de moine bouddhiste, ce qui énerve les excités du bulbe et roquets hargneux qui veulent vous mettre à mal. Je vous assure de mon soutien indéfectible.

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 1 mois

Bonjour,

Merci Christine pour ce compte-rendu.

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 1 mois

Christine ,si je peux aider !

Lolotte de Modigliani
Lolotte de Modigliani
il y a 1 mois

Tout cela est ahurissant ! Triste.

Pierre Obein
Pierre Obein
il y a 1 mois

Bravo Christine et Merci !

claude t.a.l
claude t.a.l
il y a 1 mois

La complainte du partisan ( Emmanuel d’Astier de la Vigerie – Anna Marly )

 » Les Allemands étaient chez moi,
Ils m’ont dit « Résigne-toi »,
Mais je n’ai pas pu
Et j’ai repris mon arme..…  »

Un mot à changer, peut-être, maintenant ……

La version par Leonard Cohen : https://www.youtube.com/watch?v=Y4H9XP2qnjM&ab_channel=Allobrogia

Robert Le Priellec
Robert Le Priellec
il y a 1 mois

Chère Christin Tasin, vous écrivez que vous n’avez jamais su le nom du guignol qui présidait une quelconque mosquée d’appel. Son nom devait pourtant bien être mentionné en tête du torchon qu’il a eu le culot d’appeler « arrêt de cour d’appel ». D’une façon générale, les magistrats sont les les rebuts de la société, des cons qui n’ont jamais été capables d’apprendre le moindre métier.

Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 1 mois

Cela est ubuesque ! La justice française se ridiculise au plus haut point ! Tout ce qu’il vont gagner : attiser la haine contre les musulmans ! Pareil pour ces merdes de migrants !

Travis
Travis
il y a 1 mois

Bravo à Christine pour son courage !
Le sujet de la Justice est crucial car ce sont ses acteurs ( procs,avocats généraux,avocats de défense,juges,etc.) qui fixent, au delà des textes, les appréciations du bien et du mal et instaurent les modalités du « vivrensemble ».
Le souci principal est que ces acteurs semblent formés par les mêmes éducateurs que ceux qui sévissent dans les écoles de journalisme. Du coup, leurs préoccupations idéologiques passent avant l’analyse globale des faits et orientent leur jugement et leurs décisions dans le sens de leurs préjugés immatures. L’ensemble de ces corporations fonctionne en vase clos et nécessitera une bonne séance de rééducation pour sortir de ses aprioris confinés et exercer à nouveau honnêtement ses fonctions au service du Peuple.
P.S. Dreuz: Excellent site !

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Courage Christine ! vous êtes formidable !

Lire Aussi