L’année des législatives, Merkel fait placer son opposition, l’AfD, sous surveillance des  services de sécurité

A ne pas manquer Liberté d'expression Publié le 5 mars 2021 - par - 10 commentaires

Le parti anti-immigration et anti-islamisation  Alternative für Deutschland est attaqué par Merkel.

Mise à jour vendredi 5 mars 18h00 : la décision infamante est suspendue en justice !

Le tribunal administratif de Cologne désavoue Merkel !

Le parti  Alternative pour l’Allemagne (AfD) n’a pas manqué de se réjouir. Vendredi 5 mars, le tribunal administratif de Cologne a suspendu sa mise sous surveillance par l’Office fédéral de protection de la Constitution (BfV), le service chargé du renseignement intérieur outre-Rhin.

Le jugement du tribunal administratif a été rendu deux jours après que plusieurs médias allemands ont révélé le classement de l’AfD comme « cas suspect » (Verdachtsfall) par le BfV. L’entrée dans cette catégorie signifie que les responsables locaux et nationaux du parti  – à l’exception des parlementaires et les candidats aux élections – peuvent être mis sur écoute, que leur correspondance peut être interceptée et que ses activités peuvent être espionnées par des informateurs rémunérés par le BfV.


Pour le tribunal administratif, c’est la façon dont cette décision a été rendue publique qui pose problème. Informés de la menace qui planait sur leur parti, les dirigeants de l’AfD avaient en effet pris les devants en déposant plusieurs recours, obligeant le BfV à ne pas communiquer tant que ceux-ci n’avaient pas été examinés par la justice.

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/05/en-allemagne-la-mise-sous-surveillance-de-l-afd-suspendue-par-la-justice_6072127_3210.html

Trois exemples d’affiches de l’AfD :

  • « Nouveaux Allemands ? On les fait nous-mêmes ! »
  • « Burka? Je préfère le Bourgogne ! »
  •  « L’islam ? Ça ne va pas avec notre cuisine ! »

 

Contre son peuple et sa culture, Merkel a choisi son camp.

En Allemagne comme en France, il s’agit de museler toute opposition voulant  défendre les frontières.

Pas question de demander son avis à la population.

Merkel panique devant la progression de l’AfD : le système ne veut surtout pas de changement.

Pour se maintenir au pouvoir, les mondialistes prennent donc  des mesures contre ceux qui s’opposent à leur politique.

Officiellement, pour « protéger » la démocratie.  Drôle de vision du pluralisme… Chez Merkel comme chez Macron, on a une démocratie de façade.

L’ensemble du parti nationaliste Alternative für Deutschland (AfD) serait un « cas suspect » d’extrémisme de droite et une menace pour la démocratie en Allemagne.

 Par conséquent, il a été décidé qu’il devait désormais être surveillé par le service de renseignement du pays, selon plusieurs médias.

Lors des élections de 2017, l’AfD est devenue le troisième parti allemand, et est aujourd’hui le plus grand des quatre partis d’opposition.

Le service de sécurité Bundesamt für Verfassungsschutz, BFV, a maintenant décidé que le parti nationaliste  pouvait constituer une menace pour le système démocratique libre.

La constitution allemande donne au service de renseignement des droits spéciaux pour mettre le parti sous surveillance – avec certaines restrictions, comme le rapportent le journal Der Spiegel et plusieurs autres médias.

L’AfD contestera au tribunal

La décision a été prise la semaine dernière et est basée sur un rapport de 1 000 pages. Elle contiendra entre autres des centaines de discours et de déclarations de membres de l’AFD à différents niveaux du parti qui seraient en conflit avec l’ordre de base démocratique libre, écrit Der Spiegel.

Les dirigeants et parlementaires de l’AFD Alice Weidel et Alexander Gauland (photo ci-dessus) disent qu’elle est « totalement injustifiée et sans fondement », et affirment que ce n’est pas un hasard si l’information a été divulguée à la presse la même année que les élections législatives.

L’une des principales raisons de la nouvelle classification serait la « Wing », une branche classée par les médias à l’extrême droite, aujourd’hui dissoute, du parti, qui est toujours considérée comme ayant une grande influence sur le parti.

« Une question cruciale »

Christer Mattsson est directeur de l’Institut Segerstedt de l’Université de Göteborg et spécialiste de l’ « extrémisme de droite ». Il dit qu’il n’est pas inhabituel pour l’Allemagne de protéger sa constitution contre les groupes, organisations et mouvements qui sont perçus comme menaçant la constitution.

– Cela a toujours été fait. Ce qui me paraît frappant ici, c’est qu’il s’agit maintenant d’un si grand parti.

Christer Mattsson pense que cela soulèvera un large éventail de questions et fera l’objet de discussions, non seulement en Allemagne, mais dans toute l’UE et dans le monde occidental.

– Lorsque les idées et les mouvements culturels pénètrent et deviennent des structures porteuses de pouvoir dans la société, toutes les conditions de la démocratie, des règles démocratiques du système, changent.

– C’est une question cruciale pour ce à quoi ressemblera notre démocratie de demain.

L’AfD est déjà sous surveillance dans les états est-allemands du Brandebourg, de la Saxe-Anhalt, de la Thuringe et de la Saxe. Le syndicat des jeunes est également surveillé.

L’Allemagne se rendra aux urnes le 26 septembre de cette année.

Pour Merkel et ses partisans, il s’agit de garder les mains libres pour continuer à faire entrer massivement des migrants.

Merkel fait venir des migrants en Allemagne, par avions entiers !

Les frontières avec les pays voisins sont fermées : les prolèmes des  frontaliers français n’intéressent pas Merkel.

Les Mosellans travaillant en Allemagne doivent désormais montrer un test PCR négatif toutes les 48 heures pour passer la frontière.

Mais la chancelière Merkel continue de faire venir ses migrants chéris en Allemagne.

1533 réfugiés de Grèce invités par Merkel en février, PAR AVION !

Des arrivages de migrants par avion, entre 120 et 150 à chaque fois, organisés par les associations  avec la bénédiction de Merkel.

 

Il est difficile de croire qu’alors qu’Angela Merkel ferme les frontières aux pays voisins, elle fasse à nouveau venir des migrants de Grèce en Allemagne.

Et pourtant, courant février, 130 migrants ont atterri à Hanovre.

Les clandestins viennent du camp de Moria sur l’île de Lesbos. Ils sont principalement originaires d’Afghanistan, d’Iran et d’Irak. Les 130 personnes font partie d’un contingent de 1533 réfugiés de Grèce qu’Angela Merkel autorise à entrer en Allemagne. 333 de ces migrants se trouvent déjà en Allemagne.

Le camp de Moria avait été détruit l’année dernière. Il a presque certainement été incendié par les détenus eux-mêmes pour les forcer à poursuivre leur voyage vers l’Allemagne. Après les protestations des pro-immigration, de nombreux migrants ont été amenés en Allemagne contre la résistance de nombreux politiciens et d’une grande partie de la population.

Ainsi, alors que les citoyens allemands se voient même interdire de se rendre dans leur village voisin par le gouvernement Merkel, les Afghans et les Iraniens, les Irakiens et les Syriens continuent d’entrer allègrement dans le pays. Il semble que des règles différentes s’appliquent à eux.

https://www.freiewelt.net/nachricht/merkel-holt-schon-wieder-migranten-nach-deutschland-10083926/

Détails des contingents  (122 puis 155 arrivants, par avion) :

https://politikstube.com/ruckzuck-letzte-woche-116-migranten-gestern-122-und-heute-155-nach-deutschland-eingeflogen/

Par voie maritime aussi, la filière « humanitaire »allemande tourne à plein régime

Le Sea-Watch 3, de l’ONG allemande, va chercher des migrants en mer pour les débarquer en Europe.

Le « Sea-Watch 3 » annonce l’arrivée en Sicile : les Africains applaudissent à bord !

3 mars 2021.

Les autorités italiennes ont assigné un port sûr au « Sea-Watch 3 », le ferry pour migrants est autorisé à accoster au port d’Augusta en Sicile et à débarquer ses 363 passagers, qui seront enfin en sécurité, c’est-à-dire débarqués en toute sécurité dans les systèmes de protection sociale européens.

Parmi les 363 personnes qui demandent des soins, un tiers sont des « mineurs ».

« Non accompagné » signifie que la famille les rejoindra plus tard.

Comme le montre la vidéo ci-dessous, une explosion de joie africaine a éclaté à bord du ferry pour migrants alors que l’équipage annonçait à ses 363 passagers leur arrivée imminente en Sicile.

Espérons que les téléphones étaient chargés pour envoyer la joyeuse exubérance à la maison.

https://politikstube.com/sea-watch-3-kuendigt-landung-auf-sizilien-an-afrikanischer-jubelsturm-an-bord/

Print Friendly, PDF & Email
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 1 mois

Quel revirement ! Il n’y a pas si longtemps, c’est son parti qui devait être sous surveillance !

Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 mois

Mais qu’est ce qu’ils ont tous à courtiser cette secte satanique prêt à détruire l’europe.
heil merkel veut elle finir le travail du sinistre hitler, avec la complicité des mondialistes.

Vieux bidasse
Vieux bidasse
il y a 1 mois

Ici, on aurait fait mieux:
-Une Dissolution, c’est pas mal aussi…

Paul ter Gheist
Paul ter Gheist
il y a 1 mois

« débarquer en toute sécurité » veut dire, ne pas être importunés par des gens qui n’aiment pas trop la situation, qui viendraient manifester en montrant une banderole pas amicale, au pire, qui demanderaient pourquoi ces dames gardent leur foulard en débarquant, sont-ilsécelles bien vaccinées, à tout le moins contrôlés etc…

ARGO
ARGO
il y a 1 mois

Curieuse conception de la démocratie : supprimer les oppositions qui dérangent .Giscard d’Estaing, qui n’est pas ma tasse de thé, disait qu’un pays était démocratique lorsqu’il possédait une opposition politique! Pas d’autres commentaires

personne
personne
il y a 1 mois

Elle connait la musique l’allemande de l’est elle a participé à l’écrire et à la chanter

AudeB
AudeB
il y a 1 mois

Zum kotzen !
A gerber !
Ah, cette femme est horrible et hélas son pays est peuplé de moutons .Pour eux, l’AfD est le parti des néos-machins(!!)
Surtoutil ne faut jamais dire qu’on est sympathisant de ce parti sinon on est complètement rejeté .

ARGO
ARGO
il y a 1 mois
Reply to  AudeB

Peut-être la nostalgie de l’avant -chute du mur de Berlin? (Elle est originaire de l’Allemagne de l’est.) Peut le regret de la STASI?

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Les vieilles méthodes de la STASI ne se perdent pas

Bouillot
Bouillot
il y a 1 mois

Quelle enfoiree cette taree de bonne femme. Déjà qu elle a foutu la merde en Europe. Elle continue sur sa lancée de détruire l occident.

Lire Aussi