J’ai vécu la guerre d’Algérie en métropole, mon père était militaire ; je me souviens…

Histoire Publié le 2 mars 2021 - par - 39 commentaires

Témoignage : j’ai vécu la guerre d’Algérie, en… Métropole. Mon père était militaire de carrière. Nous habitions alors en banlieue.

Je me souviens du jour où un habitant de notre immeuble est tombé sous les balles des terroristes, alors qu’il traversait Paris. Tout l’immeuble était en émoi, la peur gagnait tout le monde. Quand les maris partaient le matin, les épouses tremblaient de peur jusqu’au soir.

Je me souviens de cet après-midi où notre directeur d’école reçut un appel téléphonique l’avertissant qu’une bombe allait exploser dans notre établissement. Il a fallu évacuer en toute hâte les locaux. La police, des artificiers ont envahi le site et ont fouillé partout. Il n’y avait pas de bombe, bien heureusement, mais ce fait souligne la lâcheté de ceux qui voulaient établir une atmosphère de terreur.

Je me souviens des matins lorsque mon père se rendait à sa caserne, un 7,65 mm placé dans la poche de son veston ; on lui avait conseillé de se vêtir en civil pour ne pas attirer l’attention. Il revêtait son uniforme une fois arrivé à destination.

Je me souviens des recommandations des parents à leurs enfants de ne pas accepter de bonbons et de gâteaux de la part de tout ce qui ressemblait à un Nord-Africain, au cas où on leur donnerait des friandises empoisonnées. Le bruit courait alors que c’était le cas.

Je me souviens de l’attitude de certains habitants des environs qui se passaient la main en forme de couteau sur la carotide et de leurs enfants qui nous déclaraient que nos pères seraient tués en Algérie et qu’ils s’occuperaient de nos mères et de nos sœurs après.

Je me souviens du jour où mon père est parti rejoindre son affectation en Algérie ; jamais je n’ai autant pleuré que ce jour-là.

Je me souviens de ma mère qui attendait de ses nouvelles, tremblant de peur le jour où le facteur grimpait l’escalier. Et des pleurs de cette dame qui avait appris que son fils avait été tué et torturé par le FLN. Mon père nous avait mis à l’abri en province. Heureusement pour nous.

Certains voudraient que l’on oublie, moi, JE N’OUBLIERAI JAMAIS! JAMAIS!

Print Friendly, PDF & Email
39 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
UN GAULOIS
UN GAULOIS
il y a 1 mois

D’anciens parachutistes ayant fait l’Indochine dont Dien bien Phu puis l’Algérie ont témoigné d’une guerre immonde dans ce dernier pays. Les immigrés algériens nous parlent de racisme à leur encontre mais ils oublient à quel point ils ont bafoués les droits de l’homme durant cette période.
On a critiqué Jean Marie Le Pen pour l’usage possible de la torture, mais les exactions du FLN méritaient son usage pour sauver beaucoup de vie, par des actions lâches n’épargnant pas femmes et enfants.
La guerre, c’est toujours sale, mais là a été atteint le comble de la bestialité humaine.

A vomir

Pierre Obein
Pierre Obein
il y a 1 mois
Reply to  UN GAULOIS

Il est établi que la torture a permis de déjouer plus de cent attentats rien qu’à Alger.

calvo
calvo
il y a 1 mois

Moi, je me souviens surtout qu’à l’époque où le miteux errant (Sinistre de l’Inférieur sous COTY) avait envoyé le contingent se faire étriper, les morts étaient rapatriés et enterrés la nuit. C’était encore la fabuleuse 4ème…celle qu’on avait pas le temps d’enregistrer les noms des bien payés à faire les beaux, et un Méchancon voudrait remettre çà?

Joël
Joël
il y a 1 mois

Et ce sont ces mêmes assassins et leurs descendants qui nous demandent repentance et réparations avec la bienveillance de nos propres chefs d’état.

vieux patriote
vieux patriote
il y a 1 mois
Reply to  Joël

la reponse : du plomb il n’y a que ca qu’ils comprennent

andre
andre
il y a 1 mois
Reply to  vieux patriote

Oui du plomb et beaucoup !!!

Zipo
Zipo
il y a 1 mois
Reply to  palimola

Macron n’est pas féru d’histoire et ne connait que ce qui ne froisse pas les Muzz!
C’est un lèche babouche comme holland !D’ailleurs les livres scolaires ont été falsifiés pour donner tous les torts aux français alors que c’est nous les Français qui les avons sorti de la domination turque ,leur avons amené la civilisation les hopitaux etc ils étaient 2 millions a notre arrivée et 20 millions lorsque nous sommes parti et les anciens le disaient quand les français repartirons nous retournerons dans la misére et tous les jeunes sont pendus aux grilles le l’ambassade de France pour avoir un visa ,c’est vous dire ils ne peuvent pas se passer de notre civilisation et la charia les empèche de vivre !Ils ne veulent plus se soumettre aux imams!voyez la civilisation qu’ils préfèrent ,c’est la notre pas la leur!
Mais il ne le disent pas pour ne pas se faire couper la tète!

Mary
Mary
il y a 1 mois

Moi non plus je n’oublierai pas, notre père, jeune militaire, était stationné en Algérie. Notre maman était partie le rejoindre, puis revenue en France pour ma naissance. Plus tard nous avons eu les récits de notre père sur le sort réservé aux militaires français lorsqu’ils etaient capturés pat le FLN. J’ai lu les héros oubliés d’Erwan Bergot, car notre père avait aussi été stationné en Indochine. On ne peut ni oublier ni pardonner de telles atrocités.

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 1 mois

Bonjour,

Un grand merci pour ce témoignage !

Mona
Mona
il y a 1 mois

Imagines toi un peu la situation du troufion Allemand en poste en France dans les années 40 ,qui n’y pouvait rien à cette guerre organisée par d’autres décideurs,alors qu’il se faisait tirer dessus par des résistants de la dernière heure ou pas ?
Ne trouves tu rien d’analogue à tous les conflits dans le monde ? Quand au courageux peuple vietnamien qui a payé un très lourd tribu pour son indépendance à cause des fonctionnaires de Paris refusant tout pourparler avant le déclenchement des hostilités ?
Ne faut il voir que midi à sa porte ?

ARGO
ARGO
il y a 1 mois
Reply to  Mona

La situation du soldat allemand n’est pas à mettre sur le même plan. La France était un pays conquis par la guerre. Les Français étaient affamés par l’occupant : pillage des ressources alimentaires et autres, cartes de ravitaillement, etc. Les gens crevaient de froid, tout était rationné. Le marché noir n’étant qu’un pis-aller pour arriver à se nourrir et à se vêtir. Certains en ont profité hélas. Il ne faudrait pas arriver à comparer l’idéologie nazi avec la démocratie française, si imparfaite soit-elle. Quant aux résistants, ils ont risqué leur peau et c’est bien facile d’ironiser sur ceux de la dernière heure, bien assis et bien au chaud dans son divan. Quant à l’Algérie, c’était un territoire français, divisé en départements à l’époque. La France n’a pas installé des camps d’extermination en Algérie, avec chambres à gaz et fours crématoires, ni décidé d’un génocide, que je sache. Quant aux tortures imputées à l’armée française, voir celles de l’autres camp, qui ne cédaient en rien à celle de la Gestapo, peut-être avec un plus de cruauté quelquefois, souvent. Il est bizarre de constater que les pays qui hurlent à la colonisation d’antan ont fait un copié-collé de nos institutions : présidence, assemblées parlementaires, etc. Et la France n’a pas dû être une mauvaise mère pour ces peuples car beaucoup de leurs ressortissants veulent s’y installer. Je n’ai qu’un regret, c’est que l’on soit allé se fourvoyer dans ces contrées, cela nous aurait évité bien des déboires, et de voir cette multiplication de repentances et de pardons qui ne font que nous enfoncer un peu plus chaque jour, et ouvrir la porte à une sorte d’immigration compensatoire.

ARGO
ARGO
il y a 1 mois
Reply to  Mona

Les Français que je sache n’ont pas déporté des gens, construit des camps de concentration et d’extermination, et n’ont pas affamé des populations entières par le pillage de leurs ressources alimentaires et le biais des cartes de ravitaillement. L’Algérie à l’époque était un territoire français composé de trois départements, alors que les Allemands étaient en territoire conquis, par la force!

ARGO
ARGO
il y a 1 mois
Reply to  Mona

Mon commentaire a été en partie effacé : mauvaise manip. L’armée allemande avait conquis la France par la guerre. Les nazis pillaient les ressources alimentaires et autres. les gens crevaient de faim, de froid. Il est vrai que certains ont profité du marché noir, honte à eux! Quant aux résistants, même de la dernière heure, ils risquaient leur peau, et je trouve malsain d’ironiser à leur propos. Surtout qu’ils ne se livraient pas à la torture comme Barbi et ses copains, même si hélas des Français y ont participé. Quant à l’Algérie, c’était un territoire français, même si nous l’avons conquis à une certaine époque. On reproche à l’armée française d’avoir torturé, mais à ce sujet, voir celles de l’autre camp, qui ne cédaient en rien à celles exercées par la gestapo. Il est bizarre de constater que les institutions de pays colonisés sont un copié-collé de nos propres institutions : régime présidentiel, parlementaire, etc. Ils ne sont pas revenus à l’état clanique ou tribal antérieurs. Et la France n’a pas dû être une mauvaise mère, puisque nombre des ressortissants de ces pays n’aspirent qu’à venir s’installer chez nous. Je n’ai qu’un regret, c’est que l’on soit allés se fourvoyer dans ces contrées, nous n’aurions pas aujourd’hui à nous repentir et à demander sans cesse pardon (ça, c’est la posture de nos dirigeants).

Moktar
Moktar
il y a 1 mois

Ton témoignage cher compatriote me ravit. Pourquoi? tout simplement parce qu’il est la suite et rejoint dans son intégralité le témoignage de Régis Guillem relatant le mois de mars 1962 en Algérie. Constat avouons le qui ne semble sensibiliser personne:  » c’est tellement loin l’Algérie!!!!! ».
Aussi ce témoignage en est une suite logique qui va peut-être…oui peut-être faire prendre conscience que la guerre d’Algérie n’est pas du tout finie. Bien au contraire car je puis vous affirmer que ce que la France va connaitre sera bien au-delà de l’imagination. Et peut-être…oui (encore une fois) peut-être les bons Français qui ont occulté cette époque, qui ont rejeté même leurs compatriotes d’outre-méditerranée, qui ont traité d’assassins les résistants à l’abandon de cette terre française. Je pose une interrogation: Aujourd’hui n’aurait t’on pas besoin d’une résistance?
Je te réitère donc mes remerciements pour ton témoignage.

ALEXIS
ALEXIS
il y a 1 mois

Il ne faut rien oublier de ce qu’on a subi, le pardon ce n’est pas pour moi, c’est une philosophie gauchisante qui prétend que le temps efface la douleur. Faux la douleur s’atténue mais ne disparaît jamais.
Plus jeune j’ai connu un ancien qui avait fait la guerre d’Algérie, il y a une « anecdote » qui m’a marqué dans son récit.
Lorsque les jeunes militaires appelés étaient confrontés à leurs premiers combats, ils se montraient cléments envers les femmes et les enfants. Malgré les avertissements des anciens certains se sont laisser piégés ainsi, des enfants leur apportaient des paniers de provisions dissimulant des engins explosifs.
Après avoir vu leurs camarades déchiquetés il n’y avait malheureusement plus de place pour la complaisance lors des combats.

Moktar
Moktar
il y a 1 mois
Reply to  ALEXIS

Et « on ne nous dit pas tout »; peut-être qu’un jour je narrerais l’embuscade qui a coûté la vie à 21 jeunes tout frais émoulus à Palestro. Vous verrez chers amis ce que les femmes musulmanes ont fait à ces jeunes trouffions trop naïfs. Personnellement j’ai vu ces femmes hystériques et je peux assurer qu’elles me faisaient plus peur que les hommes.

ALEXIS
ALEXIS
il y a 1 mois
Reply to  Moktar

Ne vous gênez pas, seul les faits vécus ont une réelle portée. Il est bien aisé des décennies plus tard, le cul confortablement vissé sur un fauteuil de porter un jugement insultant sur les jeunes hommes à qui ont n’avait pas demandé l’avis pour se faire égorger au nom d’une cause qu’on omettait sciemment d’en révéler le vrai motif.

Lolotte de Modigliani
Lolotte de Modigliani
il y a 1 mois

Eh bien, je l’ai vécue en vrai la guerre d’Algérie, mon père, policier, avait été muté à Mostaganem et toute la famille est partie là-bas. Nous y avons vécu de 1957 à 1962. Alors des souvenirs j’en ai, des bons et des mauvais évidemment. Et même des très mauvais…
Et maintenant je me sens pied-noir et je suis hyper malheureuse de la France qu’on nous impose.

Moktar
Moktar
il y a 1 mois

@Lolotte; et bien j’en apprends de belles (sic). Si votre père était policier à Mostaganem il a du sans aucun doute me rencontrer (enfin c’est surtout l’inverse) car de 60 à 62 j’ai du visiter une demi-douzaine de fois le commissariat. Aussi je peux en faire une description parfaite. J’rigol…à l’époque c’était plutôt le rire asiatique…jaune.

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 1 mois

Déjà les Algériens en France avaient le culot de manifester alors qu’ils étaient sur notre sol et profitaient de la nationalité française, comment pardonner à ce peuple ingrat, jaloux, fourbe, traitre, vil, infâme, s’il doit y avoir une vengeance je pense qu’elle doit venir de nous et certainement pas de ces dégénérés, incapables de reconnaitre tout le mal qu’ils ont pu faire à notre pays et en même temps à l’Algérie qui méritait un autre destin.

Lolotte de Modigliani
Lolotte de Modigliani
il y a 1 mois

Merci les modérateurs pourquoi mon message n’est-Il pas là ? Je ne comprends vraiment pas. Je disais que mon père étant policier et muté en Algérie toute la famille l’avait accompagné et donc personnellement j’ai vécu la guerre d’Algérie sur place. Maintenant ce n’est pas la première fois que vous me supprimez mes commentaires qui ne sont ni agressifs ni insultants !
Merci de me répondre.

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 1 mois

je découvre votre message je ne vois pas où est le souci, peut-être que tout simplement votre message n’a pas encore été modéré ! Nous avons un souci de ralentissement du site qui rend difficile l’ouverture des commentaires et ralentit la modération… si je trouve votre message initial je vous fais signe

Lolotte de Modigliani
Lolotte de Modigliani
il y a 1 mois

Merci de me répondre car je suis très en colère ! J’ai remarqué que vous avez sélectionné les commentaires de gens qui se réfèrent de l’expérience de leur père !
Personnellement je peux vous certifier que j’ai vécu la guerre d’Algérie, j’ai appris à lire à Mostaganem plus précisément à la Salamandre petit village de pêcheurs à l’époque ce qui aujourd’hui n’est plus le cas.

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 1 mois

Pourquoi êtes-vous en colère Lolotte ? Votre message est incompréhensible. Quel est le problème ? De quel commentaire parlez-vous ?

Moktar
Moktar
il y a 1 mois

@Lolotte de Modigliani; j’intercède envers Christine à qui j’adresse encore mais c’est toujours insuffisant mon admiration pour ce qu’elle fait.
Cela étant et puisque vous évoquez La Salamandre, j’y ai habité et je crois avoir connu tout le monde, ce qui n’était pas difficile compte tenu du nombre d’habitants dont la majorité était pêcheurs. Si vous souhaitez que nous l’évoquions en dehors de RR permettez à Christine de me transmettre vos coordonnées. J’habitais très précisément sur le front de mer après le bar des Flots Bleus.

ancientemps
ancientemps
il y a 1 mois

Il semble être oublié beaucoup de choses de cette guerre : les actes ignobles des arquis payés 450 francs par mois pour se battre auprès des troupes francaises ou le soldat francais était payé 19 francs par mois avec une cratouche de cigarettes !! Voyez la différence.
Lors des passages dans les villages algériens c’était les arquis eux mêmes qui faisaient des choses vraiment pas très belles à leurs propres concitoyens pour éviter d’employer des mots forts. Les femmes et enfants en ont subi les conséquences.
Les soldats français tués dans les camps retrouvés avec leurs couilles dans la bouche.. cela semble être oublié. Ces camps ou seulement deux-trois francais et une quarantaine d’arquis…
Ceux qui sont restés à Alger n’ont pas connu toutes ces batailles meurtrières à voir ses camarades se faire abattre, tenter de se remonter le moral avec ce qu’on avait.
Les brassards récupérés par les algériens pour se faire passer pour des soldats lointains et tendre des embuscades, cela semble être oublié aussi.
Les algériens ont assassiné des français et leurs propres concitoyens et on nous reproche à nous anciens soldats d’être des assassins ? Nous n’avons pas tué pour le plaisir et surtout pas mis les couilles des morts dans leurs bouches !
Les pieds noirs sont tranquillement rentrés en france en gros et nous jeune de 20 ans partirent faire la guerre sans connaître les raisons en étant formé 3 mois et direction l’Algérie qui nous reproche à nous beaucoup de choses.
Le gouvernement a donné aux pieds noirs, terres, maison et pas des petites. Ils ont été pour la plupart au chaud sans rien payé et à continuer à vivre très bien. Toutes ces terres, exploitations maison achetées par l’état pour eux.. Ils se rappellent de cela ?
Dans cette guerre, qui a envoyé ces jeunes se battre ? le gouvernement qui aujourd’hui nous traite d’assassins, surtout par un qui n’était pas né pour savoir ce qu’il s’est passé pendant que sa chérie devenait professeur.
Maintenant, en France, des égorgements, des rixes, des meurtres… Que fait-il ? mettre des PV à ceux qui ne respectent pas le couvre feu et ?
Nous nous sommes battus pour rien et maintenant on n’est même plus chez nous si je puis dire.

Baribal
Baribal
il y a 1 mois
Reply to  ancientemps

@ancientemps

« Les pieds noirs sont tranquillement rentrés en france en gros »… » Le gouvernement a donné aux pieds noirs, terres, maison et pas des petites. Ils ont été pour la plupart au chaud sans rien payé et à continuer à vivre très bien. Toutes ces terres, exploitations maison achetées par l’état pour eux.. Ils se rappellent de cela ? »

Bonjour,

vous avez une vision idyllique et totalement erroné du retour des PN en France. Au risque de vous décevoir, cela ne fut pas  » La petite maison dans la prairie » pour les réfugiés d’Algérie.

Je suis un des derniers PN nés en Algérie, et je peux témoigner de ce que d’innombrables PN ont subi lors de leur retour en métropole car j’ai vu ce qu’ont subi mes parents et proches, sans parler de mon expérience personnelle durant laquelle de « bons Français » me traitaient de « sale bougnoul  » parce que né à Alger. Contrairement à ce que la propagande gaullo-communiste a répandu, et que vous répétez à l’envi, l’immense majorité des PN a dû se battre pour vivre dignement en France.

Quant aux jeunes Français partis se battre en Algérie, je vous rappellerai simplement deux faits.

Le premier est que l’Algérie était constituée de 3 départements français, donc l’armée française se devait d’intervenir, souvent très mal au début à cause de la méconnaissance du terrain et d’ordres stupides de l’Etat major, d’où des pertes terribles parmi les appelés.

Le second est que ces PN que vous méprisez ont aussi envoyé leurs fils se battre pour la France en Crimée, en 1870 contre les Prussiens, en 1914-1918, en 1940-1945, en Indochine…et en Algérie ! Ma mère a perdu deux oncles, âgés de 20 ans, à Gallipoli et à Verdun, et je ne parle pas du reste de la famille et des familles de PN endeuillées depuis des générations pour « sauver la Patrie » comme le clame si bien « Le chant des Africains ». Avez-vous entendu les PN se plaindre de s’être battus pour la métropole ? Jamais ! Au contraire, c’est un honneur pour nous que d’avoir des ancêtres tombés pour la France, qu’elle soit métropolitaine ou d’outre-mer. En 1945, l’Armée d’Afrique, composée à 75% d’Européens, est l’armée qui a eu le plus fort taux de pertes de toutes les forces françaises.

Je pourrais continuer pendant des heures sur ce sujet car cela fait des décennies que j’entends et subis de telles sornettes sur les PN. J’espère que j’aurai pu éclairer votre lanterne sur ce sujet.

Claude
Claude
il y a 1 mois
Reply to  Baribal

Avez vous fait la guerre ? Non
Nos parents, grand parents etc l’ont fait. Votre discours est bidon.
Le PN ont majoritairement eu le retour en France pénard pendant que nous nous battions.
Je peux vous en citer à la pelle.
À cause de qui on est allé la bas? Les PN coloniaux non?
Rien à rajouter.

Olivier
Olivier
il y a 1 mois
Reply to  Baribal

Quand un ancien raconte ce qu’il a vu et qu’il peut vous citer des faits que ce soit sur les PN etc.. C’est assez clair non? Tous les PN n’ont pas tout eu mais c’est sur que beaucoup ont eu plus de chances que vous peut-être.
La guerre c’est pour vous sortir delà quand même en gros.
Après on ne fait pas le débat que sur les PN.
Votre discours est long et n’a ni queue ni tête car tous nos anciens ont connu des guerres.

Dorylée
Dorylée
il y a 1 mois

Macron se comporte comme une petite merde terrifiée par des racailles. Chef des Armées n’ayant jamais porté l’uniforme, il parle bêtement de choses dont il ignore tout et reconnaît en notre nom des torts qui ne sont pas. La guerre n’est jamais jolie et tout est permis pour épargner des vies innocentes, même brutaliser les ordures ! Et on n’a pas à s’excuser pour cela d’autant qu’en face, ils ont fait mille fois pire et ne s’excuse de rien. Pas même d’un bébé cloué sur une porte avec une pioche !

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois
Reply to  Dorylée

Voilà qui est bien dit, le petit amiénois , qui a grandi bien à l’abri dans son cocon bourgeois de province et qui a connu fort tardivement la population importée , qui n’a jamais lu un livre d’histoire, se conduit comme un chien dans un jeu de quilles, il n’est vraiment pas à la hauteur, il n’arrive pas à surnager dans son océan d’ignorance

andre
andre
il y a 1 mois

Non, jamais nous oublierons la lâcheté la perversité le sadisme de ces Nord’af !C’est pour cela qu’aucun n’a le droit d’être en France ! et c’est aux français (les vrais pas ceux qui viennent des déserts d’Arabie)de décider !les Rotschilds n’ont pas à dicter la loi aux gaulois.

bm77
bm77
il y a 1 mois

Ces « héros » de l’indépendance de l’Algérie ont été pour beaucoup des terroristes qui n’hésitaient pas à tuer des enfants ou des vieux, ou couper les parties de soldats , pour marquer les esprits! On m’avait raconté que des « héroïnes » FLN balançaient au jugé dans les salles de cinéma d’Alger des patates avec des lames de rasoir à l’intérieur !
Dans une dizaine d’années, au train où vont les choses on fêtera en martyrs , les terroristes du bataclan ou ceux de charlie hebdo!!

ARGO
ARGO
il y a 1 mois

Je complète mon propos, afin de dissiper toute ambiguïté : lorsque je parlais de mon regret de s’être fourvoyés dans ces contrées, j’évoquais la période dite précoloniale, au 19ème siècle et non de l’intervention de 1957 à 1958. Pour finir je serais curieux de de savoir qu’elle aurait été le degré de développement économique, social, politique, technologique de ces pays dits colonisés s’il n’avaient eu aucun contact avec les affreux colonisateurs!

ARGO
ARGO
il y a 1 mois

Bon, encore mille excuses, j’ai, vulgairement dit, merdé ; mon commentaire a bien été validé dans son ensemble et j’ai dû en valider une partie une deuxième fois. Aujourd’hui, ce n’est pas mon jour ; le vent de l’informatique est pour moi mauvais et la marée contraire! Amitiés à tous!

ARGO
ARGO
il y a 1 mois

Encore moi : il faut lire quel aurait été le degré et non qu’elle : malédiction rien ne va pour moi aujourd’hui!

MORET
MORET
il y a 1 mois

Le FLN a toujours représenté les vermines et les barbares islamistes hier comme aujourd’hui !

LANGLOIS
LANGLOIS
il y a 1 mois

il serait bon que TOUS les FRANCAIS se souviennent que l’ennemi était le FLN.
Ces gens sont des ASSASSINS !!!!
Et que maintenant leurs descendants ou eux-mêmes envahissent notre Pays est INACCEPTABLE … Il faut renvoyer toutes ces vermines en afrique; ils ont de la place!!

Lire Aussi