L’abbaye Notre-Dame de Miséricorde de Rosans et son histoire en 3 minutes !

Histoire Monuments historiques Publié le 25 février 2021 - par - 3 commentaires

L’abbaye de Rosans est située dans les Hautes Alpes  © Divine Box

C’est dans les Hautes-Alpes que sont installées les 28 bénédictines de l’abbaye de Rosans, dont l’histoire a commencé il y a presque 65 ans ! Les sœurs vivent selon la règle de saint Benoît, ora et labora, avec 7 offices (dont le premier à 7h du matin), et la production de leurs miels et leurs compotes ! Allez, c’est parti, Divine Box vous fait découvrir cette jeune abbaye très dynamique !

Les origines de la communauté de Rosans

Remontons dans le temps, en 1967. A cette époque, un groupe de bénédictines de l’abbaye Saint Louis du Temps est envoyé dans le joli village de Jouques, non loin d’Aix-en-Provence. Les sœurs fondent alors une nouvelle communauté, et décident de s’installer au milieu des vignes et des oliviers provençaux : c’est l’abbaye de Jouques ! À cette période, les bénédictines de Jouques se lancent dans de grands travaux pour adapter l’environnement fermier à la vie monastique ! La communauté grandit alors rapidement, et le monastère est érigé en abbaye dès 1980. Les sœurs sont alors bientôt cinquante sur place, un peu à l’étroit dans cette ancienne ferme… Il faut songer à trouver un endroit pour accueillir tout ce petit monde !

De Jouques à Rosans

En 1992, un groupe de bénédictines quitte l’abbaye de Jouques pour s’installer à Rosans dans les Hautes-Alpes, à une centaine de kilomètres au nord de Jouques. Encore une fois, les sœurs réinvestissent une ancienne ferme.

D’ailleurs, sur place, le lieu-dit s’appelle « Baudon », ce qui signifie « Benoît ». Drôle de coïncidence pour des bénédictines !

Pendant sept ans, les sœurs retapent alors le lieu, pelles et pioches à la main, et grâce à la générosité de nombreux donateurs. La vraie vie monastique peut enfin commencer en 1999 !

L’abbaye de Rosans rayonne alors rapidement, et la communauté s’accroît de jour en jour. D’abord par les venues régulières des sœurs de Jouques, mais aussi par des vocations extérieures. Ainsi, en 2002, l’abbaye de Rosans devient officiellement une abbaye : la communauté élit sa propre abbesse et ne dépend plus de Jouques.

Les sœurs ont leur propre potager, qu’elles cultivent tous les jours © Abbaye de Rosans

L’abbaye aujourd’hui

Aujourd’hui, en plus de leurs 7 offices quotidiens, les 28 bénédictines de l’abbaye de Rosans travaillent dur de leurs mains pour subvenir à leurs propres besoins :

  • entretien des terres de l’abbaye, et récolte notamment de petit épeautre
  • cueillette de fruits pour en faire des bocaux ou des compotes : poires au vin, mirabelles au naturel, compote d’abricots… Voilà une de leur spécialité en terme deproduits monastiques
  • récolte de miel (pour les quelques ruches qu’il reste encore… !)
  • fabrication d’hosties (leur véritable spécialité)

Ah tiens d’ailleurs, pourquoi ce nom de Notre-Dame « de Miséricorde » ? En fait, il s’agit d’une dévotion particulière des premières sœurs arrivées sur place, tout simplement. Alors pour montrer leur attachement concret à cette vertu, les sœurs font brûler en permanence un cierge au pied de la statue de Notre-Dame de Miséricorde, qui représente toutes les intentions de la communauté. De plus, les sœurs de l’abbaye de Rosans fêtent tous les ans le dimanche de la Miséricorde. Tiens, vous faites quoi le 11 avril 2021 ?

Les soeurs préparant les fruits pour les confitures © Abbaye de Rosans

Faire une retraite à Rosans

Les bénédictines de Rosans accueillent volontiers dans leur hôtellerie des pèlerins, qui cherchent à se reposer physiquement et/ou spirituellement entre 1 et 8 jours, et sont toujours ravies de partager leurs offices avec les visiteurs de passage ! Les repas sur place y sont possibles… en silence bien sûr ! En dehors de la période Covid, on vous recommande d’y aller faire un saut : Abbaye bénédictine de Rosans, 05150 Rosans

Et maintenant, pour découvrir les produits de l’abbaye de Rosans ?

Comme on l’a dit, les sœurs de l’abbaye de Rosans fabriquent de nombreux produits avec les fruits de leur travail au verger : confitures, compotes, petit épeautre… Cliquez ici pour acheter en ligne les produits de l’abbaye de Rosans(vous serez redirigés vers la boutique monastique en ligne de Divine Box).

 

Print Friendly, PDF & Email
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bouillot
Bouillot
il y a 7 mois

Nos sœurs montrent l exemple en s investissant dans le travail.

TEMPLIER
TEMPLIER
il y a 7 mois

c est une abbaye que j ai eu l occasion de visiter en septembre 2019 du retour des gorges du verdon…je me souviens avoir acheté plusieurs pots de confiture avec du miel…
avec ma compagne nous avons meme l intention d y faire un petit séjour spirituel….peut etre cette année si c est possible….
ce qui semblait etre la mere supérieure nous a dit a propos de macron….
les francais ne se rendaient pas compte qu ils avaient placé lucifer au pouvoir!!.
venant d albertville en savoie lui disais je,elle me fit savoir qu elle connaissait bien l abbaye de tamié tenu par des moines trappistes situé au col de tamié au dessus de la cité savoyarde…
par contre le paysage a rosans….c est semi-désertique….et rosans c est avant tout aussi une cité médiévale…
merci pour l article COME BESSE…

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 7 mois

Toujours aussi intéressant et passionnant que de découvrir toutes ces magnifiques abbayes.
Ne t’arrête pas, on y prend trop de plaisir !
Merci Côme.

Lire Aussi