Les Arabes encore et toujours, par Kamel Daoud

Les Arabes ont eux aussi fait le voyage vers la Lune
Mais ils ne sont jamais revenus
Les Arabes sont le meilleur des peuples
Surtout quand ils sont assis
Les Arabes ont une histoire commune
Elle fait toujours rire à la fin
Les Arabes ont du pétrole
Mais ils n’en gardent que le désert qui va avec
Les Arabes sont de fiers guerriers
Ils se battent avec la langue
Les Arabes ont inventé le chameau
Le chameau a inventé le chewing-gum
Le chewing-gum a inventé l’éternité
Et l’éternité a réinventé les Arabes pour passer le temps
Les Arabes soutiennent les palestiniens
En faisant les morts pour que les morts meurent plus facilement.
En échangeant les cailloux contre les balles
Les Arabes aiment l’union et la fraternité
Et s’ils rompent entre eux, c’est pour mieux la recommencer
Les Arabes sont en vérité une détresse
Ils ont tous raté le train qu’ils n’ont pas construit
Sur des rails qui ne passent pas près de chez eux
Alors ils racontent leur généalogie pour mieux s’accrocher à la terre
Les Arabes aiment monter le chameau
Mais ils aiment mieux monter le dos d’un autre Arabe
Et puisque les deux sont paresseux, les deux n’arrivent nulle part
La monture parle de ses droits et le cavalier de son avenir
Les Arabes aiment les rois. Car ils aiment les coups
Les Arabes aiment aussi leurs présidents
Car ils n’ont pas le choix. Et c’est moins fatigant que les révoltes
Mais aussi les Arabes aiment la poésie
Car elle permet de se laver sans utiliser de l’eau
Et après l’on se sent toujours mieux que d’être
l’Arabe empaillé de manuscrits des temps présents
En vérité le monde a un bout.
Et c’est là que vivent les Arabes.
Vivants gouvernés par leurs morts
Mais les Arabes aiment aussi l’authenticité
La modernité
La nationalité
L’arabité
La fécondité
Tout ce qui commence par un café et se termine par un thé
Et les réponses toutes faites pour être avalées
Chaque jour les Arabes vont au ciel.
Et en reviennent
Sans rien apporter
Et dans leur mémoire traînent les choses brisées
Les Arabes sont malheureux et souffrent jusqu’aux ongles
Mais il faut être Arabe pour savoir de quoi il s’agit
L’horreur d’avoir été un anneau d’or
Et ne pas avoir le courage de se le dire pour guérir
Les Arabes souffrent tant pourtant qu’il faut le leur dire tout haut.
C’est un devoir d’Arabe

Kamel Daoud
Ecrivain et journaliste algérien
Le Quotidien d’Oran
(Source : http://smf.il7ad.org/smf/index.php?topic=47253.0;wap)

 166 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. En ce moment, on voit à la TV les arabes du golf s’intéresser à Mars comme si ces gens avaient quelque chose à voir avec la conquête spatiale ? En réalité, ils se servent de la technologie Occidentale pour acheter une vitrine publicitaire mais derrière il n’y a que du vide cosmique cette fois-ci. Du pétrole oui mais aucune idée.

    • Peut-être qu’ils veulent coloniser la Lune ou Mars? Faudrait peut-être leur dire qu’il n’y a que du sable et des cailloux.

  2. Merci Monsieur Daoud. C’est très courageux de votre part
    Une suggestion : Imprimons et diffusons autour de nous !

  3. laurent !!

    je viens de publier ce texte sur RR il y a un ou deux jours !!!

    que se passe t il ??

    je n’osepas croire a unplagiat tout de même

    merci de t expliquer

    • Oui, vous avez publié le même texte en commentaire le 17 février à la suite de l’article

      https://resistancerepublicaine.com/2021/02/17/la-dissolution-de-gi-un-scandale-de-plus-au-passif-de-la-dictature-macron/

      Pour être publié, il fallait l’envoyer à

      contact@resistancerepublicaine.com

      Dans un commentaire, ce texte est passé inaperçu, les personnes publiant des articles ne peuvent pas lire tous les commentaires, il y en a des centaines tous les jours.

      • JE NE CHERCHAIS PAS A ETRE PUBLIE SINON LE TEXTE AURAIT ATTERRI CHEZ cHRISTINE

        JE TROUVE JUSTE GONFLE QUE MON BILLET COMMENTAIRE SOIT ELEVE AU RANG D’ UN BILLET SANS QUE L’ AUTEUR DE CE GESTE NE SE SOIT MANIFESTE POUR S EN EXCUSER

        ET SI MOI J AI PUBLIE DEUX JOURS AVANT UN « COMMENTAIRE « LE PLAGIAIRE A BIEN MARQUE SA VOLONTE DE COPIEUR EN LE PROPOSANT A LA PUBLICATION

        il a d ailleurs bien pris soin de ne plus se manifester aprés que je l’ ai pris la mains dans le sac

        vous vous proposez comme son avocat ??

        • Je t’ai déjà expliqué que je ne sais ce qui s’est passé, soit le hasard a fait que vous avez été deux à penser au même texte, soit Laurent a vu ton commentaire et a pensé à en faire un article pour le faire davantage connaître, qu’est-ce que ça peut faire puis qu’il s’agit non pas de tes paroles, de ton article, mais de celles de Kamel Douad!

        • Non, je ne suis pas le même personnage. Avec ma formation scientifique, je ne m’étonne pas que des coïncidences existent. C’est ce que j’ai cru dès le début. Certains évènements sont indépendants et à priori, Laurent n’a pas eu connaissance de votre commentaire. C’est plausible.

    • Non ils palabres beaucoup et surtout avec la langue!Transpirer au travail ce n’est pas pour eux !j’aie travaillé dans le bartiment et je peux vous le dire je n’en aie pas croisé beaucoup !
      Quand on en voit un c’est une exception qui confirme la règle!Lui son devoir c’est de profiter de ces cons de djimis comme lui demande l’islam!Et cela ne le gène pas au contraire c’est valorisant !

  4. Il a PU publier ce texte en Algérie?? BRAVO en tout cas pour ce poème qu’on ne risque pas de voir apparaître dans la presse française!

Les commentaires sont fermés.