Trappes : une poudrière islamiste face à une France lâche et soumise

Trappes n’est que la partie émergée de l’iceberg. Car, si cette ville est le Molenbeek français, grosse pourvoyeuse de jihadistes partis combattre sous la bannière de l’EI, elle n’est qu’une ville parmi ces innombrables mini-califats qui gangrènent le pays.

Si rien n’est fait, Trappes sera la France de demain

Cette islamisation démentielle de la France, potentiellement mortelle, bien que largement dénoncée par le passé, a été systématiquement mise sous le tapis par un pouvoir démissionnaire, au cri de “pas de vague” à tous les niveaux.

Ce renoncement et cet aveuglement de l’État, le préfet des Yvelines Jean-Jacques Brot en est la parfaite illustration. Au lieu de soutenir l’enseignant Didier Lemaire, menacé de mort pour avoir dit la vérité sur l’islamisation de la ville de Trappes, le préfet l’enfonce, l’accusant de mettre de l’huile sur le feu !

Quand la victime devient coupable, cela a un relent de justice du “mur des cons”. Si ce n’est pas de la soumission, qu’est-ce que c’est ?

Voilà trente ans que nos politiques se contorsionnent sans savoir quelle attitude adopter face à cet islam conquérant qui détruit le pays.

En 1990, droite et centre déclaraient à Villepinte que l’islam était incompatible avec nos lois républicaines. Mais dès 1992, la droite retournait sa veste pour adhérer aux délires d’une Europe ouverte à toute la planète.

L’islam et le Coran, comme par magie, avaient soudain toute leur place au sein de la République.

La trahison de la droite dans toute sa splendeur !

En 1999, Nicolas Revol écrivait son best-seller,  “Sale prof”, dénonçant les ravages de l’immigration dans son établissement. Il parlait du lycée Eugène Sue de St-Rémy-sur-Seine. C’était en fait le lycée professionnel Louis Blériot de Trappes. Aussitôt, les médias se sont empressés de dénoncer une caricature de la réalité et de faire de ce prof courageux un raté et un frustré.

Et en 2004, c’est le rapport Obin qui dénonçait une dangereuse islamisation de l’école républicaine dans nos banlieues. Que fit le gouvernement ? Fillon, alors ministre de l’Éducation nationale de Chirac, s’empressa d’enterrer le rapport !! Soumission, soumission !!

Et c’est donc avec trente ans de retard, après avoir accueilli 10 millions de musulmans, que le pays semble découvrir l’eau chaude.

Évidemment, dire en 2021 que l’islam est incompatible avec nos lois, c’est plus difficile qu’en 1990 !

Nos politiques, mais aussi l’ensemble du pays, sont devenus les otages des musulmans. Même Zemmour ne dénonce pas l’islam.

Et s’il n’y a pas d’islamisme sans islam, chacun prend soin de ne pas faire d’amalgame.

Près de 60 % de nos jeunes musulmans préfèrent la charia à la République, mais on feint de croire à une intégration réussie.

Par conséquent, seule une fermeté républicaine sans états d’âme permettra de nous éviter le naufrage du pays.

Il n’y aura jamais de remigration. Cessons de rêver. En 1960, il y avait 500 000 musulmans en France, il y en a 10 millions et la plupart sont français. La donne n’est plus la même.

Nous devrons donc cohabiter avec l’islam. Mais faisons-le comme le font les Israéliens avec leurs 22 % d’Arabes israéliens.  Afin que force reste à la loi et à l’État.

C’est ainsi qu’à Trappes, quand le maire Ali Rabeh et plusieurs élus viennent distribuer des tracts à l’intérieur du lycée de Didier Lemaire, pour y blâmer l’enseignant, la République doit se montrer intraitable.

Pénétrer dans un établissement scolaire sans y être autorisé, qui plus est pour y distribuer des tracts politiques, est passible d’un an de prison et de 7 500 euros d’amende selon le Code pénal.

“Condamner fermement”, comme le font le ministre de l’Éducation nationale ou le rectorat, ne suffit pas.

La présidente de Région, Valérie Pécresse, ainsi que le président des Régions de France, Renaud Muselier, demandent “la suspension immédiate du maire et des adjoints de Trappes, et le déclenchement de la procédure pour leur révocation”.

En attendant, c’est Didier Lemaire qui vit sous protection policière pour avoir dénoncé l’emprise islamiste sur la ville.

Quand les islamistes, qui ne reconnaissent que les rapports de force, rencontreront une réelle volonté politique de ne rien leur céder, la peur changera de camp.

Mais tout reste à faire après des décennies de renoncement.

L’islam radical prospère sur les faiblesses et les lâchetés du pouvoir. Il est grand temps de reprendre le contrôle des cités islamisées.

Et ce n’est pas une énième politique de la ville qui y parviendra, mais une réponse pénale systématique envers tous ceux qui s’opposent à la République.

Encore une fois, comment font les Israéliens avec leurs 22 % d’Arabes ? Ces derniers sont 2 millions sur une population de 9 millions d’habitants, mais il n’y aucune zone de non-droit dans le pays.

Il n’y a qu’en France que les barbus et les caïds font la loi dans les cités.

À Trappes, comme dans les cités tombées sous le contrôle des barbus, nombreux sont les jeunes qui passent directement de la non-pratique religieuse à l’islamisme, sans passer par la case “islam”.

Que fait le gouvernement depuis 30 ans ? Rien. Des rapports, des commissions et autres expériences de déradicalisation sont restés sans effet.

Seule une ferme réponse pénale et la suppression des aides sociales peuvent éviter le désastre.

Ce sont des théocraties autonomes qu’on a laissé s’installer en France, donnant naissance à une contre-société parallèle qui disloque la nation.

À quand le réveil des élus ?

https://ripostelaique.com/trappes-une-poudriere-islamiste-face-a-une-france-lache-et-soumise.html

31 Commentaires

  1. non, mon bonhomme, n’essaie pas de nous faire croire que c’est irrémédiable et irréversible, tu as baissé les bras, mais pas nous !
    la REMIGRATION est nécessaire pour retrouver notre France.

    Ne resteront que les apostats ou les super tièdes qui se fichent de leur religion

  2. Trappes une ville qui a officiellement basculé dans le giron de l’Islam

    mais combien de villes de France qui sont officieusement sous la coupe de l’Islam ???

  3. ces enfoirés qui se permettent de s’augmenter leurs privilèges , alors il ne faut pas compter sur eux pour redresser le pays. ils va falloir faire une révolution et tous les virer

  4. et avec ce maire de Trappes qui pratique sa Taqîya à la perfection
    pour remettre une couche d’islamisation sur la ville de Trappes
    en jouant à son Républicain-laïque de l’Islam de France
    et si ça tombe le maire de Trappes a sur son bureau à la mairie de Trappes
    exposée comme emblème et comme trophée
    sa Marianne de la RF niqabée de la tête au pieds en passant par les mains !

  5. mais franchement c’est retour vers la préhistoire islamique
    avec toutes ces fantômettes Halal et ces Belphégor niqabées
    et avec tous ces pouilleux de barbus en djellabas-chèches-babouches
    à Trappistan-en-Islamistan

  6. Exactement, Trappes est le parfait exemple de ce que va devenir la France si on continue d’être aussi con. Le vrai courage est de dire que l’islam est un énorme problème en France et qu’il faut réagir de manière forte même si nous arrivons à de la casse car sinon demain les problèmes seront encore plus importants et peut-être irrécupérables. Le maire de Trappes est un faux cul, il ment comme il respire pour faire croire que tout va bien dans sa ville et se permet d’accuser la seule personne qui dit la vérité.

    • La France se retrouve dans une situation qui n’est pas nouvelle à l’échelle de l’Histoire du monde !
      Je m’explique. A chaque fois que deux peuples aux cultures religieuses très différentes se sont partagés un territoire, cela se termina toujours très,très mal !
      Exemple entre autres, sous l’Antiquité le Peuple d’Israël vaincu par les Hittites avait trouvé refuge en Égypte avec l’assentiment du Pharaon considéré comme une Divinité incarnée sur terre par son peuple.
      Au début tout marcha harmonieusement au point que certains Juifs furent accueillis à la cour pharaonique et chargés de conseiller Pharaon dans le cadre de ses fonctions de gouvernant. Or, les Égyptiens cultivaient les bords du Nil arrosés par les crues annuelles de ce grand fleuve une partie de l’année, tandis que le reste du temps ils travaillaient, tels des esclaves ( les salaires et charges sociales n’existaient pas), à la construction des temples et pyramides à la gloire de leurs nombreux Dieux et du Pharaon en poste. C’était la façon Égyptienne de voir le monde, de vivre et pour ces gens il était normal qu’ étant hébergés et protégés par Pharaon les Juifs participent à la construction des temples et pyramides comme eux ! Les Juifs monothéistes refusèrent cet asservissement qui revenait à reconnaître Pharaon comme Dieu associé de fait à leur Dieu Unique et Protecteur. Dieu qu’ils adorent et vénèrent encore dans les synagogues aujourd’hui…. C’est ainsi que les Juifs de réfugiés passèrent au rang de dissidents et furent logiquement réprimés par les Égyptiens et obligés de travailler à l’édification des temples et pyramides. La suite c’est Moïse, Juif élevé à la cour Pharaonique, le départ d’Égypte à la recherche de la Terre Promise, la Table des Lois, la Bible, ( l’Arche d’Alliance avec Yahvé ?) et bien plus tard le Temple de Jérusalem, etc…
      Leçon : Ne jugeons pas le passé avec les yeux d’aujourd’hui car c’est une insulte à la vérité !

  7. Mais rien ne sera fait comme d’habitude ils préfèrent se concentrer sur la dissolution de Génération identitaire et des saloperies du même genre ,et des villes comme Trappes il y en a beaucoup en France et Rien n’est fait ou pas grand chose.

  8. à l’émission de Morandini live le maire de Trappistan en Islamistan
    n’a été entouré que par ses Daechiens de garde et d’attaque
    et par ses narco-islamistes wesh-wesh-wallah

  9. Le Maire de Trappes est vraiment très inquiétant par son ambivalence face à l’islamisme ! Il nie tout des mosquées radicalisées, du voile dans l’espace public qui est plutôt la nicabe, de la langue française qui n’est pas favorisée, et l’absence d’assimilation.
    Heureusement Laurent Jacobelli a été très bon dans le débat face à lui.

  10. à Morandini Live à Trappistan en Islamistan
    le maire Ali au Rabeh n’était escorté que par ses
    gardes du corps rapprochés narcotrafiquants
    islamistes jihadistes rapatriés d’Iraq-Syrie en France

    • Fidèle de CNEWS , j’ai suivi l’intégralité du reportage de Morandini à Trappes.
      Il était évident que celui-ci « se faisait balader » par ce Maire fondamentalement roublard, expert en Taqiya !
      Complétement exaspérant comme reportage, mais cela ne m’étonne pas de Morandini que je n’apprécie pas trop.

  11. Il serait temps que les gazés et sacrifiés de la grande ressuscitent.
    Leurs descendants n’ont plus rien dans la giberne, et à la prochaine guerre mondiale, ils désertent tous à l’étranger, sans parler de ceux qui saboteront et assassineront de l’intérieur.
    Le « PLUS JAMAIS CA » a créé un peuple de larves. Et encore, les larves tentent d’échapper à la destruction.

    • Ce pays a agonie principalement peuplé de lâches pacifistes soumis à envahisseur ,a obtenu ce qu’il mérite son trépas, désormais le conflit civil est inévitable , où a terme seul les combattants aurons survécus ,les faibles ,,traîtres et collabos auront disparu en premier.

  12. J’ai bien entendu Zemmour dire que islam et islamisme étaient la même chose.

  13. Pour réveiller les élus pourquoi ne pas décréter une Loi Législative d’Exception qui consisterait à leur pomper 5% de leurs indemnités jusque le terme de leur mandat par acte attentatoire au respect de la France et de la République commis sur les circonscriptions concernées ?

    • Vous voulez rire, ils vont plutôt SE veauter une loi doublant tout. Tous des vendus au dieu pognon Les manants qui ne sont là que pour leur offrir la vie de pacha peuvent crever, ils n’en ont rien à battre.
      Seule la révolte prévue dans les anciens texte pourrait amener le changement et la fuite de tous les péteux.

      • Mea culpa, mea culpa ! Oui, vous avez raison; Vieux bidasse, je rêvais en fait, mais n’est-ce pas ce que nous faisons tous depuis bien longtemps à chaque fois que nous mettons notre bulletin dans une urne électorale ? Car les dés sont pipés au moyen des sondages d’opinions associés à la propagande rebaptisée « communication », et surtout au moyen de divertissements dits culturels apparemment distrayants ou des publicités anodines, alors qu’ils sont en vérité des véhicules idéologiques qui ont pour fonction subliminale le lavage quotidien des cerveaux !!!

    • je préfèrerais les rémunérer au »mérite » et confisquer leurs biens jusqu’à la fin de leur mandat………………………………..

Les commentaires sont fermés.