Toulouse : à 88 ans, il se retrouve à la rue, viré de chez lui par des squatteurs

Un octogénaire a été chassé de son domicile par des squatteurs alors qu’il cherchait à vendre sa maison pour rejoindre son épouse dans un Ehpad.

Roland ne peut cacher son désespoir. Comme le rapporte La Dépêche du midi, cet octogénaire a été éjecté de son domicile par des squatteurs qui ont profité de son absence pour s’introduire dans le logement et changer les serrures. L’homme, âgé de 88 ans, avait pour projet de vendre sa demeure pour rejoindre son épouse placée dans un Ehpad. « Ils m’ont pris ma maison, celle où j’ai grandi et fondé ma famille », témoigne-t-il avec émotion dans les colonnes du quotidien régional. Selon les précisions de La Dépêche, l’octogénaire revenait chaque semaine à Toulouse pour entretenir sa maison, ayant loué un appartement dans un département voisin pour se rapprocher de sa compagne.

SUR LE MÊME SUJET

Des affaires de squats de plus en plus nombreuses

Ce genre d’affaires tend à se multiplier depuis plusieurs mois en France. Il y a quelques jours, Grégory, un particulier, lançait ainsi un appel sur les réseaux sociaux auprès de la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, alors que son appartement est squatté depuis deux ans. « Le 1er juin, ça fera deux ans que je suis dehors et c’est de votre faute. Je veux juste récupérer ma vie », s’émouvait-il. Invité de Jean-Marc Morandini sur CNews vendredi 5 février, Grégory a retracé toute l’affaire, soulignant que s’il avait l’appartement depuis 2018, les squatteurs étaient dedans depuis mai 2019.

https://www.europe-israel.org/2021/02/toulouse-a-88-ans-il-se-retrouve-a-la-rue-chasse-de-chez-lui-par-des-squatteurs-des-affaires-de-squats-de-plus-en-plus-nombreuses/

 110 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. La médiatisation dans un pays de non-droit pour les honnêtes citoyens a un double tranchant : elle peut aider à accélérer les choses pour les propriétaires, mais si rien n’est fait pour changer la loi et son application, les cas de squats se multiplient car ces rats voient qu’ils ne risquent rien ou presque.
    Quand les choses ne sont pas ébruitées; la meilleure solution reste de mobiliser du monde pour aller déloger les rats par la force.

  2. Il y a une pétition pour Roland.
    Mais le pire , c’est tout de même qu’ils ne sont pas fichus à PARIS de changer cette loi de GAUCHE, qui autorise les voleurs à s’approprier les logements des citoyens.
    Un jour , ça va mal finir, et le volé sera condamné, selon la logique gauchiasse.

  3. Lamentable, que fait la police ?? Ha c’ est vrai, elle est comme la justice du coté des délinquants !!!

  4. CVes racaille squi squattent ont elle fait une demande d’allocation logmeent ou d’aide por payer la facture d’électricité . Pourquoi ne pas couper l’eau e tl’électricité en cas d’occupation abusive ????

  5. Dans cette lamentable affaire qui démontre bien le favoritisme accordée aux racailles de toutes espèces, j’ai tout de même été interloqué par les propos de son voisin qui, bien que comprenant le désarroi de la victime (qui était son voisin), assure que les « nouveaux occupants » ne sont pas bruyants. Fermez le ban. Comprenne qui voudra.

  6. On en arrive à un stade où les français vont être obligés de faire régner la loi eux-même. Nous ne pouvons plus tolérer que des gens soient éjectés de chez eux par tout et n’importe quoi ! Il faut créer des groupes de soutien pour sortir manu militari les racailles qui squattent les habitations des citoyens. Le petit moussa Darmanin, n’est pas à la hauteur de son poste, et Dupont-Moretti aurait dû rester avocat. Celui-là non plus n’est pas à la hauteur de son poste.

  7. Les lois et la justice protègent la racaille. J’ai honte pour mon pays ! La faute à cette pourriture de politicards français qui se contrefichent des « petits blancs » qui ont travaillé dur toute leur vie pour ne rien demander en prestations et avantages sociaux contrairement à tous ces migrants qui se nourrissent sur la bête, le peuple français de souche.

  8. si cela m’arrive ,je préfère tuer et me retrouver logé et nourri en prison, que sous les ponts ou dans ma voiture devant ma maison !!

  9. Depuis que des zones de non-droit sont tolérées en France, la France n’est plus un Etat de droit.
    Cet octogénaire aurait du il y a longtemps s’acheter une arme de poing.

  10. on devrait y aller et les virer illico presto ces racailles qui se permettent tout.. quels salopards que ces squatters.

  11. Alors qu’ils suffirait d’y aller une dizaine et de virer sans ménagement tout ces cafards de ces lieux que ce pauvre homme a mit toute sa vie à acquérir !
    De plus il a encore toutes ses affaires personnelles dans cette maison !
    Le gvt se fout royalement de la gueule du monde mais il reste de la solidarité et de la compassion pour cet homme âgé, rien n’empêche d’aller l’aider puisque sa propre famille ne se bouge pas le cul,bien organisés ce serait vite fait et toute cette merde de racaille seraient en sang dans la rue avant que les flics arrivent !!!

    • Passez aux actes; vous aurez le soutien de tous les Français; vous êtes jeunes vous pouvez donc affronter cette lie de caniveau.

  12. Avez vous déjà vu l’état d’une maison « libérée »???
    Tous sanitaires cassés, plafonds et cloisons démolis…

  13. Tout ce que fait macron, c’est de la merde. Aucune lois pour les français, tout pour les étrangers. Le sort des français il s’en contrefout. Ce type est une honte.

    • Mais les neuneus vont se précipiter aux urnes, et je pense qu’il va nous faire payer des machines à veauter, histoire de bien bourrer …

  14. LAMENTABLE!!
    ces personnes devrait etre arreter sur le champs sans conditions et forcer a travailler pour rembourser ce pauvre monsieur

Les commentaires sont fermés.