De retour du djihad en Syrie,  la femme n’a « rien vu » : sur elle, des photos de ses enfants posant armés avec des têtes coupées…

A ne pas manquer Djihad Publié le 5 février 2021 - par - 33 commentaires

Photos des enfants prises en Syrie, posant devant des armes. 

Avertissement : nous ne publions pas les photos de mise en scène montrant les têtes coupées et des corps sans vie. Aucun lien vers ces photos n’est communiqué dans le présent article.

La femme était partie  faire le djihad en Syrie.

Rapatriée en Suède, elle prétend avoir été « une simple femme au foyer ».

Elle n’a « rien fait », n’a « rien vu ».

Pourtant, des médias suédois révèlent des photos « familiales » où l’on découvre une autre version des choses.

Des photos prises en Syrie à l’époque du djihad.

On y voit ses enfants,  posant avec des armes.

On voit également des têtes coupées. Deux têtes sont plantées sur les piques de la grille du balcon.

Une troisième tête coupée est placée sous le pied d’un des enfants qui pose tout fièrement, arme à feu à la main. En bons petits djihadistes, les enfants ont le doigt levé.

Egalement, en arrière-plan, on aperçoit  deux corps décapités et désarticulés, attachés à la grille.

Les enfants sont tout sourire devant les trophées de la journée.

A gauche la femme et à droite deux de ses fils, en Syrie. 

La femme,  aujourd’hui âgée de 48 ans, s’est rendue en Syrie en 2013 avec ses cinq enfants mineurs et a rejoint le groupe terroriste Daesh. Ce même été, son mari de l’époque,  connu sous le nom d’ « Abu Omar al Kurdi », a été tué lors des combats en Syrie.

Aujourd’hui, la femme est de retour en Suède et a emmené avec elle deux de ses filles, qui ont aujourd’hui quatorze et trois ans. Les filles ont été prises en charge par les services sociaux conformément à la loi sur la protection des mineurs comme il ressort d’une décision rendue il y a deux semaines par le tribunal administratif de Göteborg.

Sur les cinq enfants, trois garçons ont été tués en Syrie. La  femme a également deux autres filles qui restent à Idlib dans le même pays.

 À son arrivée en Suède, la femme a déclaré qu’elle ne voulait pas revenir en Suède et qu’elle ne l’a jamais voulu.

Elle n’a pas appris le suédois à ses enfants, malgré le fait qu’elle-même parle couramment le suédois et a eu une éducation suédoise.

La femme nie être une islamiste pro-violence. Elle dit qu’elle a été amenée à se rendre en Syrie par son mari de l’époque et qu’elle n’était qu’une femme au foyer qui n’était pas autorisée à s’immiscer dans les activités du groupe terroriste.

Pas une larme pour ces monstres que les médias essayent d’humaniser pour banaliser l’islam.

Cette histoire n’est évidemment pas relayée en France.

Chez nous, les médias passent leur temps à essayer d’apitoyer l’opinion publique sur les « mamans », leurs enfants et leurs familles « françaises » pour plaider le rapatriement des femmes parties faire le djihad et de leur progéniture.

Ces derniers jours, nous avons assisté à un matraquage médiatique pour parler d’une « pauvre Française partie faire le djihad ».

Avec comme d’habitude, l’insupportable appel au bon coeur des Français pour demander le rapatriement à Macron.

 Pascale Descamps pose devant des photos de sa fille, le 25 novembre.

Pascale Descamps a alerté le Quai d’Orsay, le ministère de la Justice et l’Elysée. Elle leur a fait suivre les messages alarmants que sa fille de 32 ans, détenue en Syrie, lui envoie depuis l’automne. Elle souffre d’un cancer du côlon et son état se dégrade. Elle vit dans une tente du camp de Roj avec ses quatre enfants, âgés de 2 ans et demi à 11 ans. Pascale Descamps n’a jamais reçu aucune réponse, juste des promesses que ses demandes de rapatriement seraient transmises. Lundi, la jeune grand-mère qui vit à Boulogne-sur-mer a entamé une grève de la faim. «Il ne se passe rien. Je suis obligée d’en arriver là, explique-t-elle à Libération. Ma fille est épuisée, elle souffre de plus en plus. Elle a sans arrêt des nausées et perd beaucoup de sang. Elle est épuisée.»

La fille de Pascale Descamps est partie en 2015 en Syrie rejoindre l’Etat islamique avec son compagnon et leurs trois enfants. Lorsqu’il a été tué, elle s’est remariée et a eu un autre enfant.

https://www.liberation.fr/planete/2021/02/01/une-mere-francaise-en-greve-de-la-faim-pour-faire-rapatrier-sa-fille-detenue-en-syrie_1818967/

Print Friendly, PDF & Email
33 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Lesuffleur
Christian Lesuffleur
il y a 1 mois

des chiens à éliminer sans aucune arrière-pensée

caiusbonus
caiusbonus
il y a 1 mois

Que tout ce monde là crève, sans pitié. C’est exactement ce qu’ils et elles veulent pour nous.

vade mecum
vade mecum
il y a 1 mois

Un mur et quelques balles : pas d’autres frais !

raslebol
raslebol
il y a 1 mois

Venez venez chez nous, la France est une bonne terre d’accueil, le gvt est très « con »patissant, venez venez les bâchées avec vos chers petits vos grds parents vous réclament !
Et plus vous serez nombreux, plus vos chers et tendres petits jihadistes pourront dans les pires conditions, « s’amuser » à tuer des Français dans quelques années !!!
Comme le prévoit momo macron !!!
Elle est pas belle la vie…

palimola
palimola
il y a 1 mois

Pourquoi rapatrie-t-on ces merdes chez nous ? C’est des tarés on peut rien en faire a part les zigouiller .

Van Dunord
Van Dunord
il y a 1 mois

A couper le souffle. C’est tellement beau. On a la chance de rapatrier des chances comme ceux-là. Quelle intelligence quand même d’avoir des gens si compétents à la tête d’une nation qui se dévoue à importer de tels énergumènes.
Nous sommes vraiment gâtés.
Le seul pays au monde à vouloir se remplir de déchets.

MOI DE FRANCE
MOI DE FRANCE
il y a 1 mois

La FRANCE ou plutot le peuple de france n a pas a rapatrier des assassins et ennemis du pays et qui plus est les loger nourrir et autre

Paco
Paco
il y a 1 mois

C’est une bonne idée, la « Crève de la faim ! »

Monique
Monique
il y a 1 mois
Reply to  Paco

Pourquoi s ‘ etonnoner qu ‘ un torchon comme Libé fasse la promotion de l ‘ islam nauséabond.

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 1 mois
Reply to  Monique

Bonjour,

Si Monique, moi ça m’étonne toujours et de plus en plus : que des libéraux-libertaires qui ont envoyé toute « entrave » (sic) bouler se prosternent devant les principaux vecteurs du sexisme, de l’homophobie, du racisme, de l’antisémitisme etc, je ne comprends pas.

Même constat pour TOUS les islamo-gauchistes.

durandurand
durandurand
il y a 1 mois

Nous n’en voulons pas de ces chiens et chiennes enragées chez , il y en à déjà énormément qui sont arrivés avec le flot de clandestins , sa dégénérée de fille est prisonnière en Syrie qu’elle y reste , on n’en veut pas sur le territoire national , qu’elle y crève en Syrie !

Dominique
Dominique
il y a 1 mois

Réciprocité réciprocité.
Autrement dit fusillez ces traîtres comme en 14-18

Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 1 mois

Il faut ressortir la Veuve !

Filouthai
Filouthai
il y a 1 mois

La nature est à l’œuvre. Les écololos devraient été contents !

Laurent P
Laurent P
il y a 1 mois

Faites savoir CONCRÈTEMENT à Pascale DESCAMPS que vous partagez pleinement l’opinion exprimée par Jules Ferry dans cet article au sujet du rapatriement des femmes djihadistes, dont sa fille :
IMPRIMER l’article et l’ENVOYER par La Poste à l’ADRESSE POSTALE PUBLIQUE de Pascale DESCAMPS (il est précisé dans l’article de Libération qu’elle « vit à Boulogne-sur-mer ») que vous trouverez sur la page
https://www.pagesjaunes.fr/particuliers/036131873800000000C0002
(une adresse… pour le moins ironique ! 🙂 )
Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
(ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/EXxbZ9 )
Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 100% et la taille d’image 75%.
Pour obtenir une mise en page impeccable en 4 pages (deux feuilles imprimées recto-verso), il est nécessaire de supprimer deux images, qui sont de toute façon redondantes, à savoir la photo juste avant la phrase « On y voit ses enfants, posant avec des armes. » et celle juste après la phrase « Les enfants sont tout sourire devant les trophées de la journée ».
Pour supprimer une image, positionner le curseur de la souris dessus : l’image passe en jaune et un symbole «Poubelle» apparaît en noir. Cliquer pour effacer.
Ceci fait, cliquer sur l’icône PDF.
Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur (ou bien cliquer sur Imprimer, et choisir Destination = Enregistrer au format PDF).
Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF de 4 pages, en deux feuilles : la première feuille imprimée recto-verso avec les pages 1 & 2 et la deuxième feuille imprimée recto-verso avec les pages 3 & 4.
Signer au bas de la dernière page, dans l’espace resté blanc, avec votre prénom et ville (inutile de bêtement donner vos coordonnées complètes à une plus ou moins sympathisante de DAESCH…) puis poster.
Voilà, faire acte CONCRET de résistance en expliquant que quoi qu’il arrive à une djihadiste volontairement partie en Syrie y faire le djihad, hé bien elle l’a cherché et c’est parfaitement mérité, ça commence en investissant un timbre.

bouillot marie ange
bouillot marie ange
il y a 1 mois

qu’elle crève la bas. qu’elle assume et y reste cette pouf. quand à la mère, dommage pour elle, elle n’avait qu’à mieux l’éduquer sa morveuse…

denise
denise
il y a 1 mois

très très embêtant cette affaire, de retour en France, avec des enfants déjà embrigadés, comment se comporteront ils ? la question ne se pose même pas, sinon que les services de sécurité devront « surveiller » toute cette famille et les autres , la vie durant !! il faut aussi penser au 2eme mari qui est encore vivant , rapatrié lui aussi ? il faut croire , si elle est rapatriée, que notre pays cherche vraiment les ennuis , les graves ennuis !

Pawletta
Pawletta
il y a 1 mois

Je suis désolée pour la maman mais sa fille en partant en Syrie savait exactement en quoi elle s’attendait de plus son mari étant mort elle aurait pû revenir mais elle à choisi de se remarier avec un autre terroriste et n’oublions pas que pour eux ns sommes des mécréants ! Donc elle reste dans le pays qu’elle à choisi !

palimola
palimola
il y a 1 mois
Reply to  Pawletta

Tout a fait !

Michel Lapaix
Michel Lapaix
il y a 1 mois

Je ne cesse de penser à la prophétie de Marthe Robin au sujet de la France, en vous lisant, de temps à autre, et le pire est devant nous.

Dubalai
Dubalai
il y a 1 mois

Si la mère est aussi conne Faut vite jeter ce dossier au fond d’une poubelle et laisser les choses suivre leur cour Inch allah

Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 27 jours

La fille a choisi, elle n’y avait pas été forcée ; veuve, elle s’est aussitôt remariée, dans la foulée elle a eu un autre enfant… what else ?

gege
gege
il y a 27 jours

prison a vie en haute sécurité et tout le reste de la vermine reste la bas !!!!

Frejusien
frejusien
il y a 27 jours

Une pondeuse de djihadistes ! rien à attendre de ces fanatisées qui sont irrécupérables,
qu’elles restent là où elles ont choisi d’aller

Maurice de Brignac
Maurice de Brignac
il y a 27 jours

Mais madame, pourquoi ne pas rejoindre votre fille chérie et la soigner sur place ?

ARGO
ARGO
il y a 27 jours

Qu’aurait-on dit si nous avions, juste après -guerre, en 1946, décidé de ramener chez nous des nazis réfugiés en Amérique du sud ou autres lieux, ou des combattants de la SS? Eh bien, c’est la même chose que nous pratiquons aujourd’hui! Citation du jour : « Entre tous les ennemis, le plus dangereux est celui dont on est l’ami. » Alphonse KARR.

Travis
Travis
il y a 27 jours

Un danger bien réel à éliminer sans aucun scrupule : pull !!!

LANGLOIS
LANGLOIS
il y a 27 jours

il ne faut pas ramener ces bombes à retardement en FRANCE !!!!
ces saloperies ont voulu partir, qu’elles restent à crever en afrique ….

bm77
bm77
il y a 27 jours

Celles qui vont revenir de Syrie ne collaboreront jamais avec la justice. Mentir aux mécréants est un devoir pour ces gens !!

agathe
agathe
il y a 27 jours

Son « instinct materne »l (?) est donc plus fort que l’HORREUR que sa progéniture devrait lui inspirer ? Elle ignore le danger qu’elle ferait courir à ds innocents en France ? Quel EGOISME !
Si « l’amour » est si fort , qu’elle les rejoigne en Syrie, là est sa place, avec eux, au fond de leur abîme.
Pas chez nous.

MORET
MORET
il y a 26 jours

Toutes les pourritures françaises islamisées qui sont partis faire le djihad en Syrie ou en Irak peuvent crever là où ils sont allés !
Les ordures de parents et ceux qui les soutiennent également !

Phantomask
Phantomask
il y a 25 jours

Madame la maman
il ne fallait pas laisser votre fille traîner tard le soir
avec des Daechiens de l’Enfer

Lucien
Lucien
il y a 20 jours

Pourquoi voir toujours le mal chez ces pauvres rescapé se ne sont pas des têtes mais des ballons, quant aux armes elles sont factices , des jouets pour musulmans…soyons heureux bientôt ils joueront de la même façon ici…

Lire Aussi