Les magouilleurs refusent la proportionnelle, par crainte du RN

Macron Publié le 27 janvier 2021 - par - 7 commentaires

Les Français sont favorables à la proportionnelle. Le référendum s’impose.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/bayrou-reclame-un-referendum-a-macron-sur-la-proportionnelle_fr_600fbd6dc5b604d2cc866b3d

Jamais je ne revoterai pour cette droite parlementaire pourrie qui a toujours trahi ses électeurs.

LR, c’est le parti des ennemis de la démocratie et du peuple. Les ennemis du pluralisme et de l’équité.

En 2007, Nicolas Sarkozy a siphonné les voix du FN, pour mieux trahir cet électorat dès le lendemain de son élection.

Et une fois de plus, les Républicains s’opposent à toute réforme introduisant une dose de proportionnelle aux élections législatives.

Tous les leaders de cette droite molle y sont opposés, pour mieux combattre la droite patriote et identitaire. Tous sont terrorisés par le RN.

Gérard Larcher, le président du Sénat, qui oublie que les 3/4 des sénateurs sont élus à la proportionnelle. Mais aussi Jacob, Retailleau ou Ciotti, qui  crachent sur la démocratie en invoquant des arguments bidon.

LR, un parti qui ne pèse plus que 8% dans un scrutin à la proportionnelle intégrale à un seul tour comme les européennes, impose sa loi pour interdire à un parti, qui pèse trois fois plus, de siéger à l’Assemblée.

 

Rappelons qu’avec la proportionnelle intégrale à un seul tour, le mode de scrutin le plus juste et le plus honnête, le RN a obtenu 23 députés européens sur les 79 attribués à la France. Soit 29% !!

Le même mode de scrutin pour les législatives donnerait au RN 167 députés sur 577 à l’Assemblée nationale.

Les mêmes qui réclament davantage de représentation pour les minorités qui pèsent 15% de l’électorat, jugent normal que le RN qui pèse 30% des électeurs n’obtienne que 1% des sièges de députés.

Nous sommes le seul pays d’Europe à refuser la proportionnelle au peuple, alors que celui-ci y est favorable à 76% !!

Et on prétend donner des leçons de démocratie à la terre entière.

 

En France, la démocratie représentative est violée en permanence, avant tout par la droite parlementaire qui a peur de se faire laminer par le RN.

En 1986, le FN avait obtenu 35 députés grâce à la proportionnelle instaurée par Mitterrand. Mais à peine élu, Chirac l’a supprimée.

Tous les arguments avancés par les ennemis de la démocratie sont fallacieux.

La proportionnelle n’interdit pas la stabilité politique. Comment font nos voisins européens ? Est-ce le règne de l’anarchie en Europe ? Non !

Macron avait promis une réforme constitutionnelle dès 2017, avec 214 sénateurs au lieu de 348 et 380 députés au lieu de 577. Ainsi qu’une dose de proportionnelle autour de 20%. Tout est enterré.

Voilà des années que le sujet est sur la table et, aujourd’hui, la droite et son alliée LREM nous disent qu’il est trop tard pour mettre en place une réforme à un an des élections.

Mais comme le dit Bayrou, il suffit de passer par un référendum pour accélérer la procédure.

76% des Français sont favorables à la proportionnelle. Va-t-on leur dire non, une fois de plus ?

Macron ne cesse de créer des comités Théodule avec des citoyens tirés au sort. Est-ce cela la démocratie ? Court-circuiter le Parlement avec des comités bidons sortis du chapeau ?

Assez de boniments et d’arguments mensongers.

La vérité est que les 11 millions d’électeurs de Marine Le Pen ne sont pas représentés au Parlement.

L’hégémonie du parti présidentiel à l’Assemblée, qui rafle la mise avec seulement 28% des voix, tout en ignorant le premier parti de France, cela s’appelle une dictature.

Bayrou a raison. La parole doit être donnée aux Français par voie de référendum.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/les-magouilleurs-refusent-la-proportionnelle-par-crainte-du-rn.html

Print Friendly, PDF & Email
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gouverneur Pierre
Gouverneur Pierre
il y a 1 mois

La proportionnelle est en soi le système démocratique le plus logiquement approprié, sauf si elle devient un frein pour réformer. C’est pourquoi, une dose de proportionnelle suffisamment imortante devrait s’imposer, surtout à notre époque marquée par la montée des idéologies et tendances totalitaires. Par ailleurs, depuis le départ de De Gaulle, le système présidentiel est à revoir du fait que rares sont les présidents qui ont le souci de servir la France, comme lui.

bouillot marie ange
bouillot marie ange
il y a 1 mois

de toute façon , il faudra bien qu’un jour ils s’y soumettent car le temps fera certainement bien les choses et des têtes tomberont.

Anne-Marie G
Anne-Marie G
il y a 1 mois

Je partage l’avis de Zemmour (dans l’émission Face à l’info hier soir) : il est trop tard, proportionnelle ou pas, les vrais décideurs sont les juges et l’UE. Les juges qui jugent en fonction de lois supérieures en droit à celles des codes juridiques des Etats et des pouvoirs législatifs nationaux. La Cour européenne des droits de l’homme et par exemple pour la France, le conseil d’Etat ou le conseil constitutionnel sont supérieurs à nos lois et codes.
Tout est verrouillé par l’UE et les traités internationaux tels que le Pacte de l’ONU pour des migrations sûres, même si ce dernier n’est pas impératif, c’est néanmoins un engagement librement consenti qui lorsqu’il est entré dans la jurisprudence le devient.

durandurand
durandurand
il y a 1 mois
Reply to  Anne-Marie G

Bonjour , rien n’est irréversible ,ni verrouiller surtout quand il s’agit des lois liberticides , et antinationale et immigrationniste ,un soulèvement populaire ou une révolution peuvent changer les choses et de supprimer tout ce qui est liberticide , faut il que le peuple souverain veuille le faire , la c’est une autre question !

ALEXIS
ALEXIS
il y a 1 mois
Reply to  durandurand

C’est bien là notre faiblesse d’élire des descendants du mitterrandisme fossoyeur de la France qui n’ont comme intérêt que d’être élu. Le double septennat assassin est loin d’avoir produit tous ses méfaits, les petits quinquennats que nous allons subir si un changement radical n’intervient pas, scelleront notre déclin pour de très longues décennies.

Jean-Paul Saint-Marc
Administrateur
Jean-Paul Saint-Marc
il y a 1 mois

Il y a des excès dans les pratiques des deux systèmes, la majoritaire uninominale et la proportionnelle.
Une association majoritaire-proportionnelle 50/50 serait pas mal, avec la majoritaire à 1 tour…
La majoritaire à 1 tour évite les coalitions délétères…

Et surtout, à ne pas oublier, la restitution du référendum !!!

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

C’est évident, on se fait bananer depuis des années, par la droite molle qui veut garder sa position, la fausse droite alliée de la gauche contre le parti français

Lire Aussi