Au revoir et à bientôt, Donald Trump : ceux qui t’estiment te saluent

Les Résistants Trump Publié le 21 janvier 2021 - par - 14 commentaires

Donald Trump a traversé la pelouse de la Maison-Blanche, main dans la main avec son épouse Melania, toujours aussi élégante. Il marchait seul, car lâché par tous : en premier lieu son vice-président, qui sans Trump serait demeuré dans l’ombre de la politique américaine. À l’honneur, Mike Pence a préféré l’ambition et la servilité en se pliant au système. D’autres Républicains s’apprêtent à trahir Trump en contribuant à la curée, sans parler des accusations à venir. Pour mémoire, même Nixon – autrement plus roué que Trump – a été gracié par Gerald Ford, son successeur et ancien vice-président.

Donald Trump est donc monté dans l’hélicoptère Marine One en direction de la base militaire d’Andrews, dans le Maryland. Mais, avant de monter à bord d’Air Force One pour la Floride, Trump a tenu à faire un discours.

Dans ce discours, il a remercié ses supporters présents sur place, sa famille, ses proches et son équipe. « On a fait énormément de choses ensemble », a-t-il lancé. Toutes choses que le pédoprogressiste Joe Biden – si j’en crois les images abondantes montrant ses assiduités tendancieuses à l’égard des enfants et adolescents – se propose de détricoter dès aujourd’hui et les jours suivants.

« Nous n’étions pas un gouvernement typique », a ajouté Trump, saluant aussi l’armée et énonçant ce qu’il a effectivement fait pour les soldats américains. Il a aussi évoqué la réduction inédite d’impôts et fait entendre – à raison – que sans le Covid-19, il serait très certainement à la Maison-Blanche pour quatre autres années.

« Nous avons très fortement travaillé. Nous avons pu travailler dans tous les domaines […] On a dû dépasser un grand nombre d’obstacles. » Et quels obstacles ! On peut dire que le système a sorti l’artillerie lourde pour abattre Trump ! Parce que le système mondialiste exterminateur n’aime pas qu’on lui tienne tête. Le peuple serbe se souvient du sort qui lui a été réservé pour avoir prétendu défendre sa terre, en l’occurrence le Kosovo. Ainsi Trump, en perdant son immunité, sera traqué : on peut faire confiance aux Démocrates…

Dans la voix de Trump on sentait l’émotion sincère d’avoir servi le peuple réel américain : « Je me battrai toujours pour vous » ; « Nous reviendrons d’une manière ou d’une autre », a-t-il encore promis après une ovation. Sans rancune, il a remercié le lâche Mike Pence, puis, au son des Village People, applaudissant le public, Donald Trump s’en est allé en levant le poing en signe de combativité. Une combativité dont on attend les développements ultérieurs. Et s’il n’a pas toujours été élégant dans ses propos, il l’a souvent été dans ses actes, à commencer par ne pas provoquer de guerres meurtrières. Hélas, le troupeau retiendra le sourire séducteur et trompeur de Barack Obama. C’est ainsi dans l’Occident dégénéré…

En voyant Trump disparaître à l’intérieur d’Air Force One, j’ai soudain craint pour l’avenir. Surtout avec un Président entrant qui se propose d’écraser les Blancs hétérosexuels, comme il l’a signifié dans une vidéo publiée sur Twitter : « Notre priorité sera les petites entreprises appartenant à des Noirs, des Latino-Américains, des Asiatiques et des Amérindiens, des entreprises appartenant à des femmes et enfin un accès égal aux ressources nécessaires pour rouvrir et reconstruire […] Nous ferons un effort concerté pour aider les petites entreprises dans les communautés défavorisées […] qui ont fait face à des obstacles au secours systémiques. »

https://fr.sputniknews.com/amerique-nord/202101111045050147-les-hommes-blancs-seront-les-derniers-a-obtenir-des-aides-economiques-sous-joe-biden/

De leur côté, les journaleux français continuent de s’en donner à cœur-joie. Notamment un abruti – dont je préfère oublier le nom – sur France Info qui considère qu’avec Trump l’Amérique n’a jamais été aussi divisée que pendant la guerre de Sécession (1861-1865) ! Parce que ce sombre idiot semble ignorer l’Histoire des États-Unis, je lui rappelle que le peuple américain était nettement plus divisé, il me semble, dans les années 1960, sur fond de guerre du Vietnam et de droits civiques. Plus près de nous, la seconde guerre d’Irak a déchaîné les passions. Mais il faut bien alimenter ses fantasmes anti-Trump, n’est-ce pas ? Bientôt, la NASA nous affirmera que les Martiens ont eu très peur de Trump !

Pour quatre ans au moins, la Maison-Blanche va redevenir une House of Cards, du nom de cette série de Netflix mettant en scène un abject démocrate aux dents longues et tranchantes…

En manière d’espoir pour l’avenir, je livre ici cette citation d’Abraham Lincoln : « Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. »

https://ripostelaique.com/au-revoir-et-a-bientot-donald-trump-ceux-qui-testiment-te-saluent.html

Print Friendly, PDF & Email
14 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Rochefortaise
Rochefortaise
il y a 1 mois

Merci pour cet émouvant résumé de la situation.
Le texte + vidéo de son discours d’adieu (pré-enregistré) est à suivre avec le lien suivant :
https://www.conservativedailynews.com/2021/01/watch-president-trump-delivers-farewell-address-to-the-nation/

Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 mois

Bref, plus tu es pourri, plus tu es une ordure, un tricheur, un malhonnête, plus tu gagnes. C’est à gerber.

Christian Lesuffleur
Christian Lesuffleur
il y a 1 mois

Toujours pour parler d’idiots . l’UE a déclaré avoir enfin un ami à la maison blanche Rappelons leur emballement au sujet de leur soi-disant amis à la tête de l’Iran ils ont vite déchanté.

Mary
Mary
il y a 1 mois

Au revoir M. Trump et à bientôt j’espère.

Sam
Sam
il y a 1 mois
Reply to  Mary

Au revoir, mais IL est toujours là!

Sabrauclair
Sabrauclair
il y a 1 mois

Hier c’était ma fête (je me prénomme Sébastien). Hier le coup de poignard final me fut donné en cette occasion, après 2 mois et demi de rebondissements inouïs, après avoir découvert l’ampleur de la fraude et la mauvaise foi de tous ceux qui ont lâché Trump.
Si je n’étais pas son supporter le plus farouche avant les élections, je le suis devenu à mesure de ce que j’ai découvert.
Dieu vous bénisse, président Donald J. Trump et merci pour votre courage.
Je ferme cette page avec amertume et angoisse sur ce que le monde va devenir à présent.
Que Dieu nous vienne en aide.

Beate
Beate
il y a 1 mois
Reply to  Sabrauclair

Secrétaire d’État Mike Pompeo: Il y aura une transition en douceur vers une deuxième administration Trump  »
https://www.youtube.com/watch?v=yTfAu1XgaOs

Ce n’était pas une blague. Il rit parce que il sait quelque chose que nous ne savons pas, mais il est sérieux lorsqu’il dit qu’il y aura une transition en douceur vers une deuxième administration Trump.
Mike Pompeo n’est pas le type au comptoir du café du coin, mais le Secrétaire d’État. Je crois que je peux lui faire confiance.



Hermes
Hermes
il y a 1 mois

La partie pourrait bien être loin d’être terminée
Peut être même n’est ce que le commencement

https://x22report.com/aiovg_videos/ep-2382b-military-control-11-3-verifies-as-1st-marker-think-illegitimate/

Beate
Beate
il y a 1 mois
Reply to  Hermes

Oui. Ce n’est pas fini.

Les gens oublient que le 4 juillet 2020, le président Trump a signé la Nouvelle Déclaration d’Indépendance de 1776.
Cette Nouvelle Déclaration d’Indépendance doit sortir le pays de la gestion de la US Corporation et redonner le pouvoir au peuple, tel que l’ont écrit les Pères Fondateurs. Cette Nouvelle Déclaration d’Indépendance devait prendre effet le 20 janvier 2021. 

Dans un discours récent, le président Trump a parlé de sa nouvelle armée, on peut donc supposer que le 20 janvier 2021 l’armée est passée sous contrôle de la république des Etats Unis d’Amérique qui renaît par la signature du président sur la Nouvelle Déclaration d’Indépendance de 1776. Ce serait pourquoi les militaires ont tourné le dos au président illégitime qui n’est pas leur chef.

Le dernier discours du president Trump est clair.
https://www.youtube.com/watch?v=qEVyi19nxts

Il ne fait pas mention de l’administration Biden. Il dit qu’il a réussit ce pourquoi il était venu faire et il est heureux et confiant dans l’avenir de l’Amérique.
« Le meilleur est à venir. »
Il ne dirait pas cela, si Biden était vraiment au pouvoir. De fait Biden est président illégitime de la US Corporation, et Trump sera le président légitime de la république des Etats Unis d’Amérique.

Je pense encore que l’inauguration de Biden est du cinéma. Pourquoi? Je ne sais pas.

Baribal
Baribal
il y a 1 mois

Je suis aussi très triste et inquiet du départ de Trump. Ce type aime son peuple et son pays, mais il dérangeait les plans de la nomenklatura ultralibérale et antinationale qui veut dominer le monde. J’ai l’espoir qu’il va rebondir car les Américains qui ont voté pour lui ne sont pas dupes et représentent les vrais USA, un pays d’amoureux de la liberté, un pays de gens simples qui veulent travailler et prendre du bon temps dès qu’ils le peuvent. Pour y être allé plusieurs fois, je peux témoigner de la similarité entre ces Américains du cru et les patriotes français. Nous partageons beaucoup de valeurs avec ce peuple que la France a aidé à devenir indépendant.

La tricherie démocrate aux USA n’est que le début d’une chasse planétaire aux populistes et souverainistes. D’ailleurs, il suffit d’analyser la sémantique de Biden pour comprendre. Il a la même façon d’utiliser le vocabulaire que Macron; on dirait que les mêmes cabinets de communicants travaillent dans l’ombre pour façonner les discours et messages de ces mondialistes sans foi ni loi.

Je ne doute pas que les prochaines élections présidentielles françaises auront une forte similarité avec l’arnaque américaine. Il faut s’attendre à un déchaînement des indigénistes, de l’extrême-gauche et des LGBT, le tout soutenu par des médias staliniens aux ordres du pouvoir en place.

Le Covid n’est que la justification de l’emprisonnement général de la population en cassant le lien social et empêchant tout rassemblement protestataire sous prétexte sanitaire. Ceux qui osent remettre en doute le bien-fondé du confinement, du couvre-feu et des « vaccins » sont traités d’égoïstes et de criminels; bientôt, ils seront accusés d’être des ennemis de la nation et du peuple, tout comme sont traités les dissidents dans les dictatures communistes.

Paul ter Gheist
Paul ter Gheist
il y a 1 mois

La seule chose que j’ai regardé le 20 c’est le départ du président Trump avec Mélania. Emouvant….Quant à Biden, Macron et les deux de l’UE je ne regarde pas, pas besoin des désinfos officielles, il y a assez de canaux pour s’informer.

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 1 mois

Trump était un espoir pour le monde mais les forces du mal étaient trop nombreuses et perfides. On espère quand même que son action aux Etats-Unis ouvrira les yeux de cet Occident paresseux et laxiste qui cherche la facilité mais qui tombe dans le vice d’un universel bien utopique et faussement humaniste.

Vieux bidasse
Vieux bidasse
il y a 1 mois
Reply to  PASCAL LEVEQUE

Certains préfèrent être en esclavage des colonisateurs.

Folavoine
Folavoine
il y a 1 mois

Préférer ce fond de bidet au Soleil !👹
Il y en a qui aime se rouler dans la fange et respirer la merde….
J’ai le coeur secoué, mais non brisé, je commence à faire mon paquetage de survie . Il est plus que temps, pensez y sérieusement.

Lire Aussi