Biden nomme à la santé une transgenre pour « guider les gens à travers cette pandémie »

A la vue de la photo de madame Rachel Levine, première ministre adjointe de la Santé transgenre nommée par Biden, on imagine les futurs commentaires gras et moqueurs sur les sites de réinformation.

Bon, en même temps, il faut avouer que le physique de la dame interroge. Mais après tout, il en va de même pour tout ceux qui ne ressemblent pas à Apollon ou à une sylphide.

Sûrement qu’au delà de son genre, a-t-elle les qualités propres à sa fonction. Notamment de faire passer ceux qui émettraient la moindre remarque désobligeante pour d’odieux anti-LGBTQ+ c’est-à-dire des « beaufs » proches de l’extrême-droite populiste-raciste-sexiste-complotiste (même si ce sont, simplement, des gens mal à l’aise avec le « progressisme »imposé d’une gauche communautariste).

Car, précise Joe Biden, Me Levine «apportera le leadership ferme et l’expertise cruciale dont nous avons besoin pour guider les gens à travers cette pandémie, peu importe d’où ils viennent, leur race, religion, orientation sexuelle, identité de genre ou leur handicap»…

Bien sûr, on peut craindre la généralisation de cette stratégie durant son mandat : à quand un cul-de-jatte homosexuel ministre de la Défense, une voilée végan au ministère de la femme et de la famille ou un juif noir antisioniste propalestinien aux Affaires étrangères ? En attendant 2024-2025 et une future présidente musulmane obèse prêtant serment sur… le Coran.

L’Obs ou Libé, pourtant très islamophiles (combien de pays musulmans acceptant et défendant les minorités sexuelles ?), applaudissent évidemment à ce coup de com’.

Rachel Levine, une pédiatre transgenre au ministère américain de la Santé

Directrice de la Santé de l’État de Pennsylvanie depuis 2017, elle va devenir la première personne transgenre à occuper une telle fonction fédérale aux États-Unis.

Un «choix historique», s’est autocongratulé Joe Biden au moment d’annoncer sa nomination. Juste avant son entrée en fonction mercredi, le 46e président élu a proposé de nommer Rachel Levine, une pédiatre transgenre actuellement à la tête de la Santé en Pennsylvanie, en tant que ministre adjointe de la Santé de sa future équipe gouvernementale.

Cette dernière est donc sur le point de devenir «la première responsable fédérale ouvertement transgenre à être confirmée par le Sénat américain», indique l’équipe de Joe Biden, qui précise qu’elle «apportera le leadership ferme et l’expertise cruciale dont nous avons besoin pour guider les gens à travers cette pandémie, peu importe d’où ils viennent, leur race, religion, orientation sexuelle, identité de genre ou leur handicap»...

https://www.liberation.fr/planete/2021/01/20/rachel-levine-une-pediatre-transgenre-au-ministere-americain-de-la-sante_1818033

.

A rebours de l’administration Trump

 

Le président sortant Donald Trump a été critiqué pour ses politiques à l’encontre des personnes transgenres.

Il avait notamment annoncé en 2017 sa décision d’interdire aux personnes transgenres de servir dans l’armée, mettant en avant « le fardeau des coûts médicaux énormes » et des « perturbations ».

Le Pentagone avait finalement autorisé début 2018 les personnes transgenres à s’enrôler, à condition de remplir certains critères physiques et médicaux.

[Où est le problème alors ? En sachant que, dernièrement, des membres de la Garde nationale ont été écartés pour leurs sympathies « trumpistes-extrèmistes » supposées (Le Figaro) – NDA]

https://www.nouvelobs.com/elections-americaines-2020/20210119.OBS39071/nommee-par-biden-rachel-levine-devient-la-premiere-ministre-transgenre-adjointe-de-la-sante.html

 235 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. De plus en plus débile. Notre civilisation est détruite par le crétinisme gauchiste, dont la nomination du cabinet de Biden est une sinistre illustration. Car il n’y a pas que ce « Rachel » Levine.

    Le pproblème, ce n’est pas d’avoir un ministre de la Santé qui soit transgenre.

    Le problème, c’est d’avoir nommé un transgenre au ministère de la Santé, PARCE QU’IL EST TRANSGENRE, et uniquement pour cela.

    Et tout le reste est à l’avenant : le vice-président « noire » (même pas complètement) et femme, deux « compétence » apparemment indispensables pour bien faire son travail. Et ça continue avec une amérindienne, un hispanique, etc.

    On a même nommé un vieillard sénile tout au sommet, pour faire bonne mesure.

    Selon l’auteur du « Principe de Peter », un des signes les plus évidents d’incompétence, c’est quand on commence faire des choix et prendre des décisions selon des critère fantaisistes sans aucun rapport logique-rationnel avec le sujet, genre embaucher quelqu’un d’après la couleur de sa cravate ou son signe astrologique.

    Les gauchistes ne sont pas stupides: ils savent parfaitement que c’est inepte. Mais cela satisfait à leur objectif réel: détruire la société. Quoi de mieux pour cela que de choisir des abrutis, des guignols pour occuper les postes clés?

    Les idiots ce sont ceux qui applaudissent à cela en gobant les justifications débiles mises en avant. En première ligne, on trouve les journalistes, ces demeurés incultes qui se prennent pour des intellectuels savants et qui s’extasient bêtement devant ces absurdités (modèle Aphatie).

  2. je dois avouer que je suis hors « bien pensance » car à l’énoncé des membres du gouvernement de Bidet. j’étais mort de rire .

  3. Et pourquoi pas, si cette personne a les compétences requises? Il est vrai qu’elle ne doit pas être la seule… Mais attend-on autre chose de Biden?

  4. Une transgenre ? Moi, je vois un travelo. Même maquillé, on voit bien que c’est un mec.
    Enfin, avec sa paye de ministre, il va pouvoir avoir recours à la chirurgie esthétique. Et là, y a du boulot. Et vite en plus, 4 ans ça passe vite.

  5. Alors un ou une transgenre dans l’armée doit prendre ses hormones tous les jours même en mission, en territoire difficile, sous le feu de l’ennemi? C’est comme la musulmane voilée dans l’armée américaine qui a intenté un procès à l’armée parce que machin a vu une mèche de ses cheveux. Elle aura des problèmes quand l’ennemi va lui « crêper le chignon ». Mais bon, elle ne craint pas l’ennemi car le seul ennemi universel actuel mondial est l’islam et qu’elle compte probablement bien signifier sa véritable allégeance qui est à l’islam et non à l’Amérique pas encore islamisée.

  6. Biden a nommé un homme qui se déguise en femme et qui n’a aucune compétence en virologie, infectiologie et encore moins en biologie pour gérer une épidémie virale… .

  7. Cette chose est pédiatre. Pédiatre.
    Je veux bien être tolérante mais faut pas pousser. Les LGBTQXYZ deviennent dangereux. Et ils discréditent les personnes homosexuelles qui ne demandent qu’à vivre en paix.

  8. Trump n’a pas remis la malette nucléaire à Biden. Pour la première fois, le président sortant ne remettra pas l’étui en cuir noir au président entrant… https://www.nbcnews.com/politics/donald-trump/trump-won-t-hand-biden-nuclear-football-here-s-how-n1254825
    Il semblerait que le pays soit sous la loi Marshal parce que les drapeau derrière Trump sont des drapeaux militaires avec une bordure jaune or. Si le pays est sous loi Marshal, alors le serment et tout le reste sont sans valeur.
    A suivre…

  9. Il doit être content le Soros ; mais comme Biden ils vont tous crever bientôt !

  10. un transgenre est par essence un paumé ne sachant même pas ce qu’il est. Trump aura été comme un traitement antibiotique, commencé, abandonné en route les germes survivants seront encore plus virulents. Que je voudrais avoir tort!

  11. Ce Rachel Levine ? un vrai canon qui doit faire bander Joe Biden ! L’horreur qui va faire jouir les démocrates Américains !! Quelle décadence !! Pauvre Amérique !!!!

  12. Alors là, on touche le fond ! Provocation du sénile Biden ! Ses jours sont comptés…

Les commentaires sont fermés.