Un clandestin bangladais autorisé à rester en France car… son pays est pollué !

Photo : vue de Dacca, capitale du Bangladesh

Avis aux milliards de migrants potentiels – surtout musulmans – culs-de-jatte, sidaïques, cancéreux ou asthmatiques vivant dans la pollution de leur shithole countries : la France (enfin, ses juges) vous accueille à bras ouverts, vous et votre smala, pour vous chouchouter, vous nourrir, vous loger, vous former et, bien sûr, vous soigner gratuitement !

 


Un migrant malade autorisé à rester en France à cause de la pollution dans son pays

Les juges bordelais se sont prononcés contre l’expulsion d’un Bangladais, atteint d’une forme sévère d’asthme et visé par une obligation de quitter le territoire.

L’arrêt de la cour administrative d’appel de Bordeaux, daté du 18 décembre mais révélé par la presse en début de semaine, a déclenché une vague de réprobation dans la droite et l’extrême droite française.

[Ha bon ? Personne à gauche pour dénoncer une décision inique et lourde de conséquence ? – NDA]

Publiée au recueil Lebon – signe de son importance –, la décision « prend en compte la pollution atmosphérique dans le pays d’origine » pour s’opposer à une obligation de quitter le territoire français (OQTF)…

Aussitôt relayée par les médias, la décision a été très critiquée sur les réseaux sociaux, à l’instar de Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) du Sénat. « La France sera bientôt une terre d’asile climatique pour toute la planète. Mais les Français sont-ils d’accord ? Le gouvernement compte-t-il proposer un texte pour rectifier cette jurisprudence ? Ou acceptera-t-il le gouvernement des juges ? » a tweeté l’élu le 10 janvier.

Quand Nicolas Bay, député européen du Rassemblement national, évoque une « folie migratoire » : « Il est grand temps d’en finir avec ces décisions délirantes qui n’ont rien à voir avec le droit mais tout à voir avec l’idéologie de juges qui dévoient leur mission et la vocation réelle du droit d’asile. »

Pas de statut de « réfugié climatique »

La situation est en réalité plus compliquée, comme l’indique l’avocat du migrant, Me Ludovic Rivière. Et disons le d’emblée : la France est encore très loin de créer un statut de « réfugié climatique » sur son sol.

[Mais c’est pour bientôt. Voir document plus bas – NDA]

Sheel (son prénom a été modifié) habite la région toulousaine depuis de longues années, où il travaille dans un restaurant, paye des impôts et cotise à la sécurité sociale. « Il participe à la solidarité nationale », insiste Me Rivière. Lorsqu’il arrive en 2011, le migrant commence par demander l’asile, assurant avoir eu des activités militantes dans un parti d’opposition, et être en danger au Bangladesh où il dit avoir été emprisonné.

Ce statut lui est refusé par la France, mais les recours qu’il intente contre la décision et son état de santé lui permettent d’obtenir une carte de séjour en tant qu’étranger malade – Sheel est diagnostiqué asthmatique et souffre d’apnée du sommeil.

Sauf qu’en 2017, le collège de médecins de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) qui l’examine estime, contrairement à l’avis de son médecin traitant, que l’homme peut, « eu égard à l’offre de soins et aux caractéristiques du système de santé dans le pays dont il est originaire, y bénéficier effectivement d’un traitement approprié ».

Les décisions tombent alors en cascade : en juin 2019, le préfet refuse de renouveler son titre de séjour, s’oppose à sa demande de regroupement familial – il souhaitait faire venir son épouse en France – et lui signifie une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Deux décisions de justice favorables

Sheel saisit donc le tribunal administratif de Toulouse.

Il affirme, via son avocat, que l’offre de soin au Bangladesh n’est pas comparable à celle de la France, et produit une attestation de médecin, selon laquelle le réseau électrique rudimentaire de son pays d’origine ne lui permettra pas de faire fonctionner ses appareils d’assistance respiratoire.

Il précise aussi, documents à l’appui, que la pénurie des médicaments dont il a besoin au Bangladesh, qui ne sont pas tous disponibles en quantités suffisantes, le condamne à une mort certaine.

Or, le Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile, en son article L313-11, est assez clair : « Sauf si sa présence constitue une menace pour l’ordre public, la carte de séjour temporaire […] est délivrée de plein droit à l’étranger résidant habituellement en France, si son état de santé nécessite une prise en charge médicale dont le défaut pourrait avoir pour lui des conséquences d’une exceptionnelle gravité et si, eu égard à l’offre de soins et aux caractéristiques du système de santé dans le pays dont il est originaire, il ne pourrait pas y bénéficier d’un traitement approprié. »

Le tribunal va suivre l’argumentaire du migrant, annuler les décisions du préfet, lequel va immédiatement faire appel.

Pollution atmosphérique

En décembre 2020 se joue donc un second round devant la cour administrative d’appel de Bordeaux. Me Rivière va alors demander [à] la cour administrative d’appel de Bordeaux d’actionner le levier environnemental…

Le taux de particules fines dans l’air est au Bangladesh un des plus élevés au monde. « Sheel, dont le père est décédé d’une décompensation asthmatique à l’âge de 54 ans, se trouverait ainsi exposé à un risque d’aggravation de son état de santé et à une mort prématurée », peut-on lire dans la décision controversée…

Suite :

https://www.lepoint.fr/societe/un-migrant-malade-autorise-a-rester-en-france-a-cause-de-la-pollution-dans-son-pays-15-01-2021-2409715_23.php?M_BT=1272298818872#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20210115

Source : 7 à 7

.

Déjà favorable à l’accueil inconditionnel des réfugiés (comme la Justice ou les médias), l’Éducation nationale sensibilise les collégiens à la future invasion migratoire… climatique. Et anticipe, avec le réchauffement présumé, « un monde de migrants climatiques ».

 106 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Si la France a décidé d’accueillir toutes les maladies de la terre!Les Français vont se retrouver sous les ponts ?Avec tous les contaminés du » covid « au lieu de diminuer les lits dans les hopitaux il faut rapidement construire d’autre hopitaux!mais c’est du délire si l’on doit accueillir tous les asthmatiques de la terre!nos élus sont tombés sur la téte,je pense que notre disparition a été programmée!

  2. La France est bien polluée que le Bangladesh !

    Formez Appel contre cette décision stupide et hautement préjudiciable !

  3. on se demande pourquoi donc les collabos immigrationistes se donnent la peine de produire des excuses, le mépris du petit peuple qui produit et qui paye ne leur suffit plus ?

  4. Ces gens transforment leur pays en une gigantesque poubelle, puis viennent réclamer des droits ???
    ils feront la même chose ici, et plus ils seront nombreux, plus notre pays disparaitra

    • c’est peut étre le souhait de nos élus nous faire disparaitre au profit de gens plus malléables!
      Sinon pouquoi tout ce pataqués pour unr épidémie qui ne tue que les gens a pathologie lourdes et les personnes en fin de vie!

  5. Les associations et l’OFPRA gangrené de gauchistes leur préparent tous les dossiers en béton,
    Seuls, ils ne feraient rien de tout ça,
    il faut supprimer l’OFPRA? l’ OFII et le droit d’asile

  6. C’est un droit de l’homme, qui sommes-nous pour refuser ? Allons plus vite et prenons des mesures faisant honneur à notre dignité.
    Il y a urgence climatique : naturalisons le Bangladesh !

    Après le droit du sol , on en appelle au droit de l’air !
    Il respire en France l’air Français, il a le droit d’être Français !

  7. Et en plus chez nous ils vivent comme chez eux. Il y a qu’a voir ou ils passent, ils cassent tout et pourrissent tout, il faut tout nettoyer au karcher et tout repeindre, tellement ils sont dégueulasse. Et en plus ils nous coûte un pognons fou. Pour payer tout ça, on nous prend de plus en plus sur les retraites, les mutuelles, les salaires, les charges etc et la dette est abyssale. Alors dehors tout ces envahisseurs qui rappelons le ne peuvent pas nous blairer, et nous haïssent au plus au point. Alors ça suffit.

    • @Christian Jour

      La gauche pense que, dès qu’il met un pied sur le sol français, le « migrant » peut devenir un Français (ou un occidental) comme vous et moi. Et prend avec mauvaise foi l’exemple des immigrés italiens, espagnols ou polonais de jadis.
      Ainsi donc, baigné dans les « valeurs de la république », le migrant afghan, guinéen, bangladais, algérien deviendra un Français comme les autres.

      C’est d’abord oublier le rôle de l’islam et que « la quantité fait la qualité » (= la République et ses lois s’adapteront progressivement à la loi du nombre et non l’inverse). Mais aussi qu’une partie de la gauche rejette le principe même de l’assimilation, vue comme une négation de l’identité du migrant (en revanche, elle dénie au Français le droit de la revendiquer).

      Bref, en laissant des migrants submerger notre pays, celui-ci se transformera ici et là, en mini « shitole » afghan, guinéen, bangladais ou algérien. Il n’y a qu’à voir les tas d’immondices, les décharges, un cadre de vie abîmé et la pollution des camps de migrants ou des quartiers Nord de Marseille.

      • Personnellement je ferais voter une loi ou tous les partisans d’accueillir les immigrés soient obliga de les accueillir chez eux!Cela va les calmer!

        • Tres bonne idée on verrait qui vraiment le ferait y en a pas mal qui se debalonneraient

  8. La bas masque obligatoire pas pour le covid mais pour la puanteur et la pollution comment peut on vivre sur une telle décharge sans rien faire à part être fainéant et ne pas vouloir nettoyer ,quand on voit les camps de migrants en Grèce ou ils jettent leurs detritus partout comme à l’île de Lesbos, Si ils voulaient se bouger un peut plus leur pays serait sûrement plus habitable non mais la solution ils préfèrent venir nous envahir plutôt que se bouger chez eux .

    • Chez les muzzs, dès l’instant où un papier,un plastique, une boîte, une bouteille touche le sol il devient  » impur » et ne doit pas être ramassé !! On voit très bien le resultat.
      Ils sont des dizaines de millions de branleurs et de creve la faim, mais leurs gouvernants n’ont aucune initiative pour former des gens au NETTOYAGE et au recyclage.
      Quand au muzz qui veut rester chez nous, il a bien choisi sa région……Le Bordeaux c’est bon pour la santé.

  9. Tu parles leur réseau électrique rudimentaire ne permet pas de faire fonctionner normalement l’appareil , , bien sûr du con, ces biafrais quand ils ont quelques chose qui peut les aider ils le revendent pour du pognon , et pis que vient faire le climat la dedans.

    Notons le nom de son baveux , encore un qui favorise l’invasion de notre Patrie par des allogènes , et ces cons d’écolos ils ferment leurs gueules , on ne les entends pas .

    Combien il a produit de CO2 ce putain de clando pour venir nous envahir et avec tous ces cancrelas ?

    Hé les escrolos c’est bizarre votre clape merde reste fermer ,hein jadot vieux salopard d’escrolo vert pastèque on ne t’entend pas ,à par contre pour faire chier les Français avec tes conneries tu la ramène, nous les Patriotes nous n’allons pas vous oubliez , soyez en certains !

  10. Retour a l »envoyeur a coups de pompe dans le cul ! ils ont fait de leur pays une décharge car ce sont de gros dégueulasses et viennent ici pour reproduire le même schéma . dehors !

Les commentaires sont fermés.