Etats-Unis : et si BLM, antifas et autres gauchistes étaient payés par la Chine communiste ?

International Publié le 12 janvier 2021 - par - 6 commentaires

In 1816, Napoléon aurait dit : « Laissez donc la Chine dormir, car lorsque la Chine s’éveillera le monde entier tremblera. »


Voici un article sur la Chine par D.W. Wilber, du 7 janvier 2021:

 


« La menace chinoise est réelle et sur nous. Le régime communiste est convaincu que la victoire est à sa portée »

Devons-nous être préoccupés par la Chine communiste ?
Commençons par une petite leçon d’histoire.

De 1966 à 1976, la grande « révolution culturelle » a eu lieu en Chine communiste.

Dirigé par le chef du Parti Mao Zedong, le résultat final a été que plus de vingt millions de citoyens chinois ont tout simplement cessé d’exister, tués par leurs maîtres du parti communiste chinois pour des crimes tels que la « pensée indépendante ».

Bien sûr, il y a eu de nombreux autres crimes contre les gens pour lesquels des citoyens chinois ont été accusés, torturés et exécutés, mais ils ont été principalement tués au gré des responsables locaux du parti dans leur petite communauté ou région.

Le sang coulait librement en Chine, le sang de citoyens chinois innocents.

.

En 1978, deux ans après la mort de Mao, le nouveau chef du parti communiste chinois Deng Xiaoping a commencé à démanteler la politique maoïste qui avait conduit à tant d’effusion de sang.

Il a commencé à mettre en œuvre des réformes qui ont aidé la Chine à se remettre quelque peu des dommages infligés par le gouvernement communiste pendant la Révolution culturelle.

.
Aujourd’hui, l’économie chinoise est l’une des plus fortes du monde et l’armée, fort bien équipée, est l’une des plus importantes au monde.

La Chine est allée à toute vitesse pour essayer d’obtenir tout avantage économique et militaire qu’elle pouvait en volant la technologie occidentale à un rythme sans précédent.

S’il existe une certaine valeur importante pour le gouvernement chinois et qu’elle n’est pas ancrée au sol, il y a de fortes chances que les services de renseignements chinois la voleront.

La Chine est même connue pour utiliser une paire de « coupe-boulons » afin de voler ce qui est boulonné au sol.

.

Les services de renseignements chinois ont infiltré tous les recoins de la vie américaine : politique, universités, médias d’information.

Ils sont très actifs sur les campus universitaires et, non seulement impliqués dans des activités académiques, mais également dans la stimulation de la dissidence et le recrutement de jeunes esprits impressionnables.

.


Nous savons déjà comment la Chine communiste s’est efforcée de recruter des politiciens américains, en commençant au niveau local et en soutenant les candidats qui semblent faire preuve de promesses et de potentiel pour des fonctions supérieures, et ceux qui présentent également des défauts de vulnérabilité et de caractère qui pourraient être exploités plus tard.

La sénatrice démocrate Diane Feinstein et le membre du Congrès Eric Swalwell (dont la petite amie chinoise s’est révélée être une espionne) ne sont que deux des exemples les plus récents.

Qui sait combien d’autres n’ont pas encore été découverts.

.


De nombreuses universités participent à des travaux de recherche gouvernementaux auxquels les Chinois ont réussi à accéder, grâce à des participants volontaires de la communauté scientifique et universitaire impliqués dans ces projets.


Quelques milliers de dollars dans la poche de quelqu’un, des avantages sexuels pour quelqu’un d’autre (comme dans le cas d’Eric Swalwell).

Une somme dérisoire par rapport à ce qu’il en coûterait aux Chinois pour financer la recherche et le développement de leurs propres poches.

Sans parler des années passées à faire le travail acharné que la Chine peut simplement ignorer en volant le produit fini.

Cela s’est produit régulièrement dans le passé et se poursuit encore actuellement.

.
Quand on considère la menace que la Chine communiste représente pour l’Amérique, il suffit de regarder dans les rues du pays ces dernières années.

Une grande partie des émeutes et des troubles civils que nous avons vécus et que nous continuons de vivre a les empreintes digitales de la Chine communiste partout.

Antifa, B.L.M. et toutes les autres organisations de gauche sont très certainement discrètement influencées, sinon carrément infiltrées, et obtiennent leurs ordres de marche de la Chine communiste.

.

La participation de la Chine peut être cachée, en utilisant des tiers tels que des personnalités politiques actuelles ou anciennes très connues, mais la main de la Chine est toujours là, et la Chine poursuivra ses efforts pour détruire notre pays de l’intérieur, sur la base du succès qu’elle a connu jusqu’à présent.


Ne vous y trompez pas, la Chine communiste est totalement impliquée dans cet effort. Elle a franchi une ligne et il n’y a pas de retour en arrière pour elle.

Agir ainsi serait admettre sa défaite et perdre la face.

 

La Chine pense qu’elle est en bonne position et que la victoire est à sa portée.
Avec un gouvernement Biden, les Chinois pourraient bien avoir raison.

 

Et un de ces jours, l’Amérique pourrait également connaître sa propre « révolution culturelle ».


Cet article a originellement paru sur Townhall.com

https://www.frontpagemag.com/fpm/2021/01/china-threat-real-and-upon-us-dw-wilber/

Traduit par Jack pour Résistance Républicaine.

Print Friendly, PDF & Email
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Lesuffleur
Christian Lesuffleur
il y a 16 jours

Moi je vois ça comme des termites qui grignote, sans bruit ,la charpente de votre maison

Baribal
Baribal
il y a 15 jours

@ Jack

A qui profite le crime de l’éviction (et non défaite) de Trump ? A la Chine, bien sûr. Les patrons et gouvernements occidentaux ont délocalisé en Chine depuis 20 ans. Ils ont laissé les Chinois piller nos technologies via de soi-disant étudiants qui ont envahi les universités américaines et européennes. Seul Trump remettait en cause le diktat chinois avec son slogan  » Make America Great Again ! « .

L’Allemagne nazie, avant la guerre, avait fait de même que la Chine des années 2000 en exportant ses « étudiants biens sous tous rapports » dans les démocraties occidentales. En fait, ces personnes n’étaient que des espions de l’Abwehr qui devaient cartographier, photographier et prendre le plus de renseignements possibles sur les armées, la logistique et l’économie de la France et de la Grande Bretagne où ils se baladaient en toute impunité.

De même, durant la guerre froide, tous les mouvements terroristes (Fraction armée rouge, OLP, Action directe, ETA, etc) étaient financés et entraînés par l’URSS et ses pays satellites dans le but de déstabiliser les pays occidentaux. Idem pour les écolos allemands « Die Grünen » dont est issue la majorité des écolos qui nous cassent les burnes aujourd’hui.

Donc, il ne serait pas étonnant que la Chine fût derrière ce marasme américain. Il est d’ailleurs révélateur qu’aucun journaliste ne se pose la question, alors que la pseudo-intervention russe dans l’élection de Trump en 2016 a fait l’objet de toutes les suppositions et accusations les plus complotistes de la part des Démocrates et de leurs sbires des médias internationaux.

jeanne
jeanne
il y a 15 jours

il est interessant de voir l’évolution du Canada à ce propos. Le Canada n’est pas l’ami de la Chine souvenons nous de l’arrestation d’une haute responsable de Huawei, Telecom chinois, Meng Wanzhou, arrêtée a Vancouver Canada. Le Canada avait aussi ralenti la venue des étudiants chinois voir expulsé certain d’entre eux. Il sera intéressant de voir le sens du virage du Canada dans les prochaines semaines. Nous aurons la réponse.
Et comme la Chine est frileuse au mélange mondialiste couple « femme chinoise et homme africain » même si beaucoup d’entreprises chinoises sont implantées en Afrique la Chine détruira tous ces mouvements le moment venu.

durandurand
durandurand
il y a 15 jours

N’oublions pas sous les simples sourires des dirigeants chinois qui veulent nous faire croire que ce sont des personnes pacifiques et bien intentionnées , il y a l’esprit de revanche sur les Occidentaux qui ont imposés leurs dictats aux Chinois pendant la guerre de l’opium .

La révolte des Boxers, ou révolte des Boxeurs, ou guerre des Boxers, fomentée par les Poings de la justice et de la concorde, société secrète dont le symbole était un poing fermé, d’où le surnom de Boxers donné à ses membres en Occident, se déroula en Chine, entre 1899 et 1901.

Les Chinois n’ont jamais oublié leur défaite et l’humiliation qu’ils ont subie de la part des Occidentaux .

Ils sont revanchards , ils utilisent la faiblesse des Occidentaux , l’arrogance dont les dirigeants occidentaux ne se rendent même pas compte que les Chinois l’utilisent contre eux .

Combien d’entreprises ont-elles délocalisé en RPC , en apportant la technologie occidentale par transfert ?

Que font les Chinois maintenant depuis plusieurs années ?

Ils investissent dans des entreprises à fort potentiels technologiques , rachètent des terres cultivables ,des vignobles des fermes agricoles en difficulté financière , installent des instituts Confucius dans les universités proches des bases militaires sensibles etc .etc.

Pour le moment leurs expansions ne sont que commerciales et financières , je vous laisse deviner quelle sera la prochaine étape de leur revanche …

Rinocero
Rinocero
il y a 15 jours

Oui, je ne suis pas franchement convaincu. Les théories indigénistes et racialistes sont présentes dans les universités américaines depuis de nombreuses années et avant que l’actuel dirigeant de la Chine soit au pouvoir. En outre ces courants de gauche radicale américains bénéficient probablement d’un soutien de fondations comme celle de Georges Soros. Ce financier proche du Parti démocrate qui a bâti sa fortune sur la spéculation et qui n’est en rien un philantrope lutte contre les états nations et veut un monde sans frontière de populations interchangeables et sans identité, propre. Son projet de société multiculturelle, d’immigration sans restriction et de promotion des minorités est aux antipodes de ce qu’est le régime chinois.On verra bien dans les mois qui viennent mais je doute que la politique américaine vis à vis de la Chine change fondamentalement de celle de Trump.

PETIT
PETIT
il y a 15 jours

Il ne faut pas rêver, la guerre virale qui est en train de décimer la planète va ouvrir en grand la porte du monde aux chinois, eux qui commence à crever de faim dans leur pays pas assez fertile pour nourrir bientôt deux milliards de têtes.

Lire Aussi