Et c’est reparti pour le « Dry January » !

Identité française Manipulations médiatiques Publié le 9 janvier 2021 - par - 22 commentaires

.

Avec le Covid-19, la France semble être devenue un parc d’enfants avec un État-nounou grondant et sermonnant ses moutards turbulents.

Pire, nos responsables donnent l’impression de nous prendre pour des crétins irresponsables et des con-finis à confiner. Comme le chantait Alain Souchon, « il faut voir comme on nous parle ».

L’infantilisation des Français a commencé avec Sibeth Ndiaye et son « masque inutile » qu’elle ne savait pas mettre et continue avec des attestations en pagaille et le couvre-feu à 18h. Avec les mille recommandations-injonctions du journal télévisé admonestant au passage les Gaulois réfractaires à la vaccination (des complotistes !) se terminant avec l’irritant et quotidien « portez-vous bien » de la présentatrice météo.

Nous muselant avec le masque et nous interdisant de nous réunir, de faire la fête et de ripailler à plus de 6 à Noël et jour de l’An, le gouvernement et ses médias inféodés se lancent désormais en janvier dans un autre combat capital : combattre l’alcoolisme supposé des Français qui ne sont rien.

Comme en janvier 2020, vous allez donc entendre parler d’une mode anglo-saxonne : le « Dry January », autrement dit « Janvier sec » ou le « mois sans alcool ». Pour vous aider dans cette gageure, les médias vous biberonneront d’encouragements tout comme le site officiel (en écriture inclusive) #LeDéfiDeJanvier.

Paradoxalement, la gauche, hygiéniste avec l’alcool, encourage la dépénalisation du cannabis, pourtant tout aussi addictif et accidentogène. Oui mais voilà : un « mois sans beuh » s’avèrerait stigmatisant pour une certaine communauté censée, elle, ne pas boire d’alcool…

 

Opération « Dry January » : pourquoi instaurer un mois sans alcool ?

Les Français incités à ne plus boire d’alcool. C’est le credo de l’opération « Dry January », menée durant ce premier mois de l’année 2021. Une opération qui en est à sa deuxième édition [et] entend encourager les Français à ne plus boire une goutte d’alcool pendant un mois…

Un pas de plus vers l’hygiénisme ? Un coup dur porté aux épicuriens ? Un mois de janvier sans alcool, pourquoi se lancer pareil défi ?

https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/operation-dry-january-pourquoi-instaurer-un-mois-sans-alcool

https://dryjanuary.fr/pourquoi-participer/

Un mois sans alcool? Experte addictions, une infirmière explique les bienfaits du « Dry January »

https://www.nicematin.com/sante/video-un-mois-sans-alcool-experte-addictions-une-infirmiere-explique-les-bienfaits-du-dry-january-627448

Dry January : et si on faisait une pause avec l’alcool en janvier ?

Le défi du mois sans alcool, venu d’Angleterre, se popularise en France. Objectif : réduire de manière ludique notre lever de coude à la française.

https://www.leparisien.fr/societe/dry-january-les-associations-vont-lancer-leur-propre-mois-sans-alcool-21-11-2019-8198892.php

Dry january : quelques conseils pour réussir son mois sans alcool

Pour réussir son mois sans alcool, il est important de se fixer des objectifs à atteindre, et de noter les étapes réussies. Une application mobile anglaise permet aux utilisateurs de rester motivés en suivant au jour le jour les progrès réalisés.

https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/dry-january-quelques-conseils-pour-reussir-son-mois-sans-alcool-7800950597

.

Évidemment, le but de cet article n’est pas d’encourager la consommation d’alcool en opposition au « Dry January » mais d’interroger sur cette manie contemporaine des recommandations-culpabilisations-injonctions-interdictions, souvent issue de la gauche anglo-saxonne puritaine et communautariste : hygiénisme (« mangez 5 fruits et légumes »), culte du corps (musculation, fitness, blanchiment des dents…), véganisme, écologisme. Et aujourd’hui, en plus, le « Janvier sec »…

Tandis que la consommation de drogues explose en France face à un État toujours plus impuissant à juguler leur trafic et alors que la majorité des politiques, des médias de gauche et certains États américains œuvrent pour la dépénalisation… des drogues.

Cannabis : quel candidat de gauche promet une légalisation ?

C’est l’un des thèmes inattendus de la primaire de gauche : la légalisation du cannabis. La majorité des candidats prône en effet une légalisation de cette drogue, sur le modèle de la vente du tabac ou de l’alcool

Ainsi 4 des 7 candidats (Benoît Hamon, Sylvia Pinel, Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy) souhaitent une légalisation, encadrée par l’État. Vincent Peillon est, lui, plus modéré, en se disant favorable à l’ouverture d’un débat sur le sujet…

Sur le strict plan économique, une légalisation de ce business permettrait en tout cas de créer de nouveaux emplois et de doper les recettes fiscales. Une récente étude de Terra Nova chiffrait ainsi de 2 à 2,2 milliards d’euros le gain potentiel pour l’économie française.

[Paradoxal quand on sait que la gauche hygiéniste s’insurge contre le « lobby de l’alcool » – NDA]

https://www.capital.fr/economie-politique/cannabis-quel-candidat-de-gauche-promet-une-legalisation-1198124

Cocaïne, héroïne, méthamphétamine : l’Oregon dépénalise plusieurs drogues

https://www.lepoint.fr/monde/cocaine-heroine-methamphetamine-l-oregon-depenalise-plusieurs-drogues-04-11-2020-2399412_24.php

Print Friendly, PDF & Email
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Jacques
Jacques
il y a 19 jours

Hou là là, je viens de lire l’article, complètement déprimé !!!
Je vais de ce pas me saouler la gueule pour oublier.

François
François
il y a 18 jours
Reply to  Jacques

Moi je le fais le 32,33,34 Janvier ! Hi…..

Phil
Phil
il y a 19 jours

Et si au lieu de ‘dry January’ c’était plutôt ‘redémarre ton alambic’.

Fomalo
Fomalo
il y a 18 jours
Reply to  Phil

Pas mal l’idée.. mais il ne faut pas oublier que ça sent de très, très loin, et même aux narines basiques des pandores ou des voisins moins bien équipés! On peut toujours imaginer en sous-sol avec, « conjointement », une fabrication de purin d’orties, utile au jardin???

durandurand
durandurand
il y a 18 jours

Toujours à contre sens ces gauchiasses et autres saloperies du même acabit , ils prônent le mois sans alcool ,mais par contre sont pour la dépénalisation des drogues , de vrai baltringue ces bobos gauchiasse .

Dominique
Dominique
il y a 18 jours

Infantiles les gens et leur parler comme à des enfants est une technique efficace de manipulation.

Cat
Cat
il y a 18 jours

Ah mince ! Hier soir un apéro et ce soir rebelotte ! 🥳🍾🥂 Vous n’aurez pas mon verre !!! Je Suis Apéro !

PETIT
PETIT
il y a 18 jours

Janvier sans alcool
Février sans tabac
Mars sans chocolat
Avril sans fromage
Mai sans viande
Juin sans sexe
Juillet sans voiture
Août sans plage
Septembre sans raisin
Octobre sans pain
Novembre sans saucisson
Décembre sans Noël

2022 sans Macron comment image

Fomalo
Fomalo
il y a 18 jours
Reply to  PETIT

@PETIT, La dernière proposition est certainement la bonne!

daniel
daniel
il y a 18 jours
Reply to  PETIT

excellent lollll

lolita
lolita
il y a 18 jours
Reply to  PETIT

bravo, vous avez tout dit avec humour gaulois

Reconquista
Reconquista
il y a 18 jours

dry, mon Martini dry, svp garçon!!!!

Beate
Beate
il y a 18 jours

Un mois de janvier à sec??? C’est impossible parce que chez moi on fête de Noël jusqu’au 15 janvier au moins, et chaque dimanche, jusqu’au 31 janvier, je fais une galette des rois à la frangipane et une galette provençale. Or une galette se mange avec un bon vin blanc, ou un champagne ou un vin d’orange.

daniel
daniel
il y a 18 jours
Reply to  Beate

J’peux v’nir ?

Collabo
Collabo
il y a 18 jours

Avant la grippe imaginaire, j’avais (presque) lâché la bouteille et la clope.
Je m’étais remis au sport.
Mais là je vois plus trop l’intérêt, puis les structures sportives sont fermées définitivement.
Ya plus que chez mon kiné que je peux faire du vélo d’appart, à condition de porter une foutue muselière.
Alors je vais continuer la nicotine, parait que ça repousse le covid, mais c’est rare que des anciens de 85 ans fument encore.
Le gin tonique, parait qu’il y a de la quinine dedans.
Et la viande rouge parce que je suis pas ecolo vegan.
Pour l’herbe, je suis pas contre la dépénalisation, mais l’état fera en sort qu’on ne puisse pas faire pousser la sienne, ou on sera obliger de leur vendre à un prix de misère.
C’est toujours plus simple pour les forces de répression d’embêter le campagnard qui fait pousser quelques plans que les CPF qui font tout venir du Maroc pour financer le terrorisme.

daniel
daniel
il y a 18 jours

Qu’ils aillent se faire ……,
Tout devient acte de résistance, même boire un coup.
Qui l’eut cru lulu ?

Gillic
Gillic
il y a 18 jours

Ce midi nous allons boire une bonne bouteille ( peut être même deux ) de champagne à la mauvaise santé de tous les cons qui nous pourrissent la vie, leur souhaitant à tous une issue fatale et rapide !!

Dorylée
Dorylée
il y a 18 jours

L’occasion est trop belle de vous donner une excellente recette de daïquiri maison comme on le buvait en Guadeloupe et qui vous protègera l’intérieur contre le covid :
– 2,5 cl de jus de citron vert, 2,5 cl de sirop de canne et 5cl de rhum agricole de Guadeloupe – Bologne, Damoiseau, Séverin, Karukéra, Remonenq, Longueteau, Montebello, Bellevue, Père LABAT, (ou Martinique mais pas ailleurs !) ET SURTOUT PAS OLD NICK !!! (En ce moment, j’alterne entre Damoiseau 50° et Père Labat 59°). Bien agiter avant de servir très frais pour ne pas avoir à ajouter de glaçons (ça fait de l’eau !) avec des acras de morue et des petits boudins antillais, c’est un délice que ne connaîtrons jamais ces pisse-froid buveurs d’eau qui veulent nous mettre au régime sec !

Baribal
Baribal
il y a 17 jours
Reply to  Dorylée

@ Dorylée

Merci pour la recette que je vais mettre en pratique illico presto.

Cela tombe bien car mon frère m’a offert une bouteille de Longueteau qu’il a ramenée de la Guadeloupe…C’est trèèèèèèèès bon !

bm77
bm77
il y a 17 jours

Qu’ils nous laissent continuer les agapes avec bien sûr la galette des rois et le Crémant qui ne manquera pas de l’accompagner sans compter qu’une bonne choucroute avec une bonne bière ne seront pas de refus cela réchauffe par ce temps sec et froid . Cela donne le moral et c’est déjà la garantie d’une bonne santé! Ceux qui veulent nous imposer le régimes sec n’ont pas choisi le bon pays pour cela !

Baribal
Baribal
il y a 17 jours

Pour répondre au mot d’ordre du « janvier sans alcool », j’ai fait la bringue non-stop, du 30 décembre au 04 janvier avec une vingtaine de cousins, cousines et potes dans une station balnéaire du Var où nous avons nos habitudes. Nous avons abusé de bibine, de bouffe et de gros rires gras. Nous n’avons respecté aucun confinement, aucun couvre-feu, aucune distanciation sociale. Nous sommes allés chez les uns et les autres, sans crainte.

Nous avons vu les yeux morts et résignés des passants masqués, tout d’un coup s’illuminer devant ce spectacle de Gaulois irréductibles que nous leur offrions dans le bruit des verres, des bouteilles et des conneries que nous disions avec volupté.

Personne n’est mort et nous avons commencé l’année 2021 en fanfare, nous promettant de remettre ça tous les week-ends, ou presque.

Donc, mort aux croque-morts qui gouvernent le monde !

Lire Aussi