Branleurilléros !

On a un président qui prêche et qui pérore !

Le roi du baratin et du confiteor !

Son opération vaccinale,

demeurera dans les annales…

Il a branleurillé moins de 200 pécores…

PACO. Ollé !  

31/12/2020

https://www.lindependant.fr/2020/12/30/covid-19-moins-de-200-vaccines-en-france-depuis-dimanche-nous-ne-sommes-pas-prets-la-strategie-de-vaccination-sous-le-feu-des-critiques-9285172.php

Note de l’auteur. N’empêche ! Pour me vacciner, faudra me garrotter !

 151 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Pauvre animal, torturé avec des banderilles. Faut avoir un esprit diabolique pour imaginer de telles atrocités.

  2. Peut-on résumer la situation de cette manière ?

    Ce vaccin n’en est pas un ! Appeler ça un vaccin est un gros mensonge car un vaccin, jusqu’à maintenant, consistait à inoculer un microbe ou un virus très atténué pour que les défenses naturelles s’entraînent à identifier l’intrus et à le neutraliser en produisant des anticorps susceptibles de le détruire. Or ici, il s’agit d’une thérapie génique. C’est de l’ARN messager qui est injecté avec pour mission de transporter un gène sur l’ADN des cellules pour qu’elles résistent au virus concerné. Cela ne s’est jamais fait et les conséquences à long terme sont inconnues. Il se peut que cela se passe bien comme il se peut que cela soit catastrophique. Et pour les jeunes soumis à ce traitement (personnel médical des hôpitaux), cela sera transmis à leur descendance. Or un gène n’est pas seulement spécifique d’une propriété particulière, il a aussi une influence (actuellement inconnue) sur les autres gènes et modifie leur action. Il faut faire l’expérience pour en connaître les effets et conséquences, mais à très petite échelle d’après un principe de précaution. A remarquer que nos personnages politiques ne se précipitent pas pour servir de cobayes ! Par contre, avec les vieux, on peut y aller, les héritiers seront contents !   

  3. J’adore la photo… brave bête, j’espère qu’elle aura la médaille rouge coco…

Les commentaires sont fermés.