20 à 30% des policiers en IDF ne sont pas au niveau… c’est les commissaires qui le disent

Immigration Police Publié le 29 décembre 2020 - par - 19 commentaires

Je ne sais pas pourquoi mais il me semble que cette situation catastrophique s’explique de 2 façons.

La première c’est que, forcément, les meilleurs de nos enfants qui seraient tentés par le métier de policier s’en détournent, voyant comment ils sont traités, leurs interdits, et la difficulté du métier à cause de la délinquance majoritairement d’origine étrangère qui hait la police et est d’une violence insoutenable. 

La seconde est que, par faute des premiers, les places disponibles au concours de police échoient à des médiocres avec, forcément, de plus en plus de CPF…

Les officiers ont beau parler de « formation insuffisante », nous savons bien, nous, que le problème n’est pas celui-là ! On apprend d’ailleurs incidemment que certains de ces nouveaux policiers ont connu les gardes à vue  avant leur recrutement. Et ce n’est plus l’époque de Vidocq ! Quant à ceux qui ne maîtrisent même pas le français… Que dire ?

 

Plusieurs commissaires et officiers franciliens que nous avons interrogés constatent un niveau de plus en plus faible de certaines recrues et regrettent une formation insuffisante selon eux.

Par Florian Loisy

Le 28 décembre 2020 à 12h11

Ils ne tiennent pas les comptes. Mais, interrogés sur le niveau des recruesqu’ils ont reçues dans leurs services ces dernières années, quatre commissaires franciliens sont unanimes : « Entre 20 et 30 % de ces jeunes policiers ne sont pas au niveau », affirment ces gradés. « C’est devenu très faible depuis trois ans », s’emporte l’un d’eux, à la tête d’un service dans le Val-de-Marne.

« Le filtrage n’est pas bon, on a même des recrues qui ne maîtrisent pas le français », renchérit un autre, qui dirige un commissariat en grande couronne. « Ils font presque des faux en écriture sans le vouloir », soupire son collègue à Paris. « Au quotidien, ça se traduit par des procédures qui sont cassées pour cause de nullité, lâche l’autre commissaire parisien. Certains, avec du travail, pourraient rattraper ce retard, mais pas tous. Et dans notre métier, on doit être capable de tout rédiger, c’est la base. »

Des commissaires jugent que «20 à 30% des jeunes policiers ne sont pas au niveau» en Ile-de-France

L’autre commissaire sur Paris a surtout noté que, sur le terrain, une partie de ces « bleus » n’était « pas capable d’appréhender les situations, de prendre les bonnes décisions ou de montrer suffisamment d’éloquence pour apaiser une situation ». Même bilan dans le 94 : « Certains veulent aller dans une brigade anti-criminalité (Bac) jouer les gros bras, mais n’ont aucune empathie… »

«Certains étaient là pour casser du terroriste»

En 2015, après les attentats, ces gradés et officiers ont vu arriver des recrues motivées. « Mais certains étaient là pour de mauvaises raisons, pour casser du terroriste, soupire le commissaire parisien. Ce n’est pas ça notre quotidien. C’est louable d’être patriote, de vouloir sauver les gens. On est tous comme ça. Mais souvent derrière il y avait des envies de violence, de vengeance. »

« De toute façon, on ne paye pas bien et on a une mauvaise image, qui voulez-vous attirer dans ces conditions? reprend le commissaire de grande couronne. Et encore, si jamais Paris arme ses policiers municipaux, ça va être une nouvelle hémorragie dans nos rangs. »

Une bonne frange des recrues trouve tout de même grâce à leurs yeux. « On a aussi des gens très érudits, lâchent trois des quatre commissaires. Ils sont précieux, ils ont les bases juridiques. » « Mais s’ils ne grimpent pas rapidement les échelons, ils se démotivent vite car le boulot ne leur plaît pas, poursuit le commissaire de grande couronne. Pourtant, eux savent mettre une contravention, savent qu’il faut une motivation pour procéder à un contrôle. D’autres ne comprennent même pas ce BA-ba du métier. »

La formation remise en cause

Tous reprochent un manque de travail lors de leur formation. « Il n’y a pas assez de boulot sur les procédures, les PV, pour apprendre les articles de loi », avance un commissaire parisien. « Et ils ne travaillent pas assez les techniques d’interpellation, ils ne passent pas tous en exercice pratique, affirme le commissaire de grande couronne. Il ne faut pas s’étonner, ensuite, quand certains se retrouvent à tabasser un mec dans un couloir parce qu’ils ont peur pour leur sécurité et ne savent pas maîtriser un homme dans un espace clos. » Une réflexion qui fait inévitablement penser à ce qui est arrivé au producteur de musique Michel Zecler.

Mais dans le Val-de-Marne, ce qui gêne le chef de service, ce serait plutôt l’attitude de certains, ce qu’il appelle la « culture des cités » : « Quand on voit la 258e promotion à Nîmes qui fait la fête pendant le confinement, qui fume des joints, c’est incroyable! On leur confie une arme quand même… »

 

Et certaines situations confinent à l’absurde. Ainsi, une recrue qui voulait être affectée au commissariat d’Etampes (Essonne) a finalement été redirigée dans une autre circonscription : elle avait déjà été placée deux fois en garde à vue par ses futurs collègues lorsqu’elle était plus jeune…

https://www.leparisien.fr/paris-75/des-commissaires-jugent-que-20-a-30-des-jeunes-policiers-ne-sont-pas-au-niveau-en-ile-de-france-28-12-2020-8416339.php

Print Friendly, PDF & Email
19 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Samia
Samia
il y a 8 mois

C’est y pas beau la France !!!

Gerard Emile
Gerard Emile
il y a 8 mois

Rien d’étonnant ! Ecoutez ce reportage de 2 syndicalistes de la police démissionnant par écoeurement :
https://www.thinkerview.com/alexandre-langlois-et-noam-anouar-la-police-en-deconfiture/

Stephane
Stephane
il y a 8 mois

La degringolade de la France dans tous les classements internationaux mesurant le niveau scolaire se retrouve forcement partout decliné sous forme de non maitrise de la lecture, des mathematiques, du raisonnement, de la conjugaison… Le systeme scolaire est effaré par le constat mais ne s’ en sort qu’en bradant ses diplomes. En ce qui concerne l’acces a l’ emploi tout est egalement perverti par la necessité de recruter des minorités visibles, de respecter la parité, d’embaucher des personnes issues des quartiers sensibles… bref tout une societé qui a perdu tout discernement et va le payer cher.

Eric Jousse
Eric Jousse
il y a 8 mois

j’ai bossé a la RATP c’est pareil, j’ai vu en 25 ans passer de maitrise du français et du calcul et creme de la creme par concours et visite médicale avec IMC maximum a écriture en phonétique oral en wesh et calculatrice pour faire une soustraction a 2 chiffres et obèse avant de commencer son 1er jour de boulot , faut pas stigmatiséééééééééé

claude t.a.l
claude t.a.l
il y a 8 mois

Est-ce une conséquence de l’arrivée d’espèces invasives ?

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 8 mois
Reply to  claude t.a.l

CHUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUTTTTTTT
la tu en dis un peu trop !!!!!

Bayard
Bayard
il y a 8 mois

Ces chifres me laissent perplexe… Si j’ai bien compris, avec 70% de bacheliers plus 30% plus 30% de bac+quelque chose, 20 à 30% ne sont pas au niveau ! J’en déduis que le concours est à revoir …

zipo
zipo
il y a 8 mois
Reply to  Bayard

Le bac actuel est inférieur au BEPC de mon époque ,je suis né en 1949,et avec le bEPC et le concours de l’école normale l’on était instit a 18 ans ,maintenant il faut BAC +4!soit sept ans de plus d’études ,ce n’est pas une catastrophe,c’est la Bérésina!!

claude t.a.l
claude t.a.l
il y a 8 mois

En revanche, le niveau des joueurs de foutre ( je déteste le foot ! ) semble augmenter considérablement selon cette photo de l’entraînement des joueurs de l’USO ( l’équipe de d’Orléans ) que nous montre La République du Centre :

https://www.larep.fr/orleans-45000/sports/football-l-us-orleans-touchee-par-un-cas-de-covid-19-a-repris-l-entrainement-ce-mardi-matin_13897230/

Sarisse
Sarisse
il y a 8 mois

Ancien militaire , je préfère la gendarmerie, notre maréchaussée héritée de Philippe -Auguste.
Et leurs retraités au conservé leur sens de l’honneur et la lucidité.
Cela dit elle non plus n’est pas épargnée par la décadence, elle résiste mieux , c’est tout.

http://www.profession-gendarme.com

jean luc
jean luc
il y a 8 mois
Reply to  Sarisse

Elle résiste mieux ,peut être voulez vous parler de la supériorité de la Gendarmerie dans le maintient de l’ordre (Affaire Sirvens, un mort) ,la façon d’interpeller un délinquant récalcitrant (affaire traoré,un mort ),la supérioirté de la hièrarchie et du commandement ( deux Gendarmettes seules en patrouille; tuées à Collobrières var),la supériorité des gendarmes au cours d’une intervention de Police Secours ( trois gendarmes tués à Ambert ) ,la liste est loin d’être exhaustive ,mais dans ces cas là ,vous battez la Police à plate couture ,qu’est ce que cela va être le jour où les Gendarmes interviendront dans les Quartiers Nord de Marseille ,ou la Cité Berthe à La Seyne sur Mer Var.,Ce que je peux affirmer ,c’est qu’il regretteront leurs missions à la campagne . .

jean luc
jean luc
il y a 8 mois

!!!!!!

Christophe L
Christophe L
il y a 8 mois

20/30% ça correspond au pourcentage de colons afro maghrébins musulmans sur le territoire donc rien de surprenant !😉

LBM
LBM
il y a 8 mois

Alors là vous m’épatez, oui oui car il m’épate, il m’épate ce papier, mais voyons la police est de plus en plus à l’image d’une grande partie de la population, c’est pourtant clair, inadaptée, inapte, stupide, ignare, jouisseuse, informe, confondant la vie avec les jeux vidéos… Des musulmans plutôt intégristes entrent dans la police et l’armée, certains travaillent dans les aéroports et leurs collègues voient très vite ce qu’ils sont, alors quid de la hiérarchie, pourquoi ne s’élèvent-ils pas comme un seul homme ? Le BAC faites-moi rire, un torchon, un morceau de PQ pour être claire, qui ne veut plus rien dire, que l’on donne comme on lâche un os au chien. Tout cela est bien triste, j’ai vu rentrer dans l’Administration des gens qui écrivait tellement mal, grammaire, syntaxe, quant au vocabulaire, n’en parlons pas, que l’on se demandait si on ne leur avait pas donné des bombes à graffitis pour faire des tags lors du concours ou de l’entretien. Je suis écoeurée par ce système qui au fond veut la fin de notre peuple.

Alexcendre62
Alexcendre62
il y a 8 mois

A mon modeste avis de contribuable : Dans un pays où il est coutume chez les hauts responsables de l’État d’avoir d’excellents salaires et très peu de comptes a rendre ce genre de constat ne devrait étonner personne , le drame est que nous pouvons le constater dans de nombreux domaines cela veut dire pas seulement dans la police mais dans toutes les branches de notre Etat. Nos grandes écoles fabrique des gens peu courageux sans rigueur et sans conscience professionnelle seul le fric qui va tomber a la fin du mois les intéressent , au bout de trente ou quarante ans il suffit de regarder par la fenestre pour voir le résultat et nous le voyons ! les boutades de Clemenceau sur les fonctionnaires son toujours d’actualité . Posons au moins la question tous ces gens qui ne sont soit disant pas au niveau ont bien été embauchés par quelqu’un et ont bien reçus un minimum de formation puis cela a bien été vérifié et contrôlé par quelqu’un ? alors remontons l’échelle et coupons des têtes , lorsque vous aurez fini allez voir le mammouth là aussi il y en a besoin au regard des résultats comparés aux autres pays .

palimola
palimola
il y a 8 mois

Y a pas que la police qui part en couilles ! La poste pareil , l’école , les agences bancaires , les entreprises pareil etc…….depuis que ……….chut !

juste
juste
il y a 8 mois

Niveau… intellectuel ? c’te bonne paire ! voudraient ils être flics autrement ?

Dorylée
Dorylée
il y a 8 mois

Un homme politique abruti adepte de la discrimination positive (pas facile de deviner lequel, hein ?) a décidé de recruter des policiers parmi les racailles de banlieue pour  » faire entrer la Police dans les quartiers  » . Résultat, ce sont les quartiers qui sont entrés dans la Police. Ajoutez à cela une ambiance de merde, paye minable, heures sup non payées, matériel usé jusqu’à la corde, véhicules antédiluviens et inadaptés au métier, entraves administratives et judiciaires et manque de soutient jusqu’au plus haut échelon de la hiérarchie, je suis surpris qu’ils trouvent encore autant de volontaires.
Combien de cartouches chaque policier tire-t-il annuellement en entrainement au tir ? 5 ? 10 ? D’un autre côté, comme ils n’ont pas le droit d’usage de leur arme sous peine de se retrouver en cour d’assises, l’entrainement au tir ne semble pas être indispensable…

zipo
zipo
il y a 8 mois

De toute manière le niveau de notre éducation nationale est passé en 50 ans du meilleur au pire !Grace a Mitterand et a toute sa clique!D’ailleurs l’on n’enseigne plus mais l’on éduque ,tout un programme le nivellement par le bas ,c’est plus facile que par le haut!

Lire Aussi