Consentement des vieux au vaccin : 30% des sondés du Figaro sont des nazis

On peut se réjouir que, à l’heure où j’écris cet article, il y ait quand même 70 % des sondés qui trouvent normal de ne pas vacciner les vieux sans consentement…


https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-faut-il-demander-un-consentement-ecrit-avant-de-vacciner-les-personnes-agees-20201220
Mais 30%, soit un sondé sur 3 qui trouverait normal d’imposer le vaccin aux personnes âgées sans consentement c’est abominable, c’est terrifiant…

Et encore le terme consentement est très ambigu, le leur de consentement ? Celui de leur famille ? Celui de leur médecin traitant ? Qui, en cas de démence sénile et autres Alzheimer, décidera, si tant est qu’on demande le consentement à qui que ce soit ? 

Quelques commentaires de lecteurs du Figaro qui font froid dans le dos, notamment le premier, mais le dernier n’est pas mal non plus :



Des nazis, vous dis-je ! Pas étonnant que l’on se retrouve avec un Macron à l’Elysée !
A contrario beaucoup de bon sens et d’amour de la liberté pour les autres :
    
Effectivement, le vrai scandale est que l’on puisse se poser la question… et il semble que le gouvernement se la pose ! 
Le titre du Figaro (encore lui) est explicite… le consentement au vaccin est un obstacle, parce que l’obtenir est délicat…. Où l’on apprend au passage que, déjà, les personnes âgées en Ehpad sont vaccinées sans leur consentement !

[…]

 Cette population à risque sera donc la première à se faire vacciner, dès la dernière semaine de décembre, a annoncé le gouvernement. Reste à savoir si les aînés des 7400 Ehpad du territoire seront volontaires?

[…]

«Ce vaccin a été fait très rapidement»«Je me ferai vacciner quand ce sera un vaccin “Pasteur”, fabriqué en France», «À quoi ça sert si ça n’empêche pas d’avoir le virus?»… Autant de questions ou de blocages exprimés par les pensionnaires des maisons de retraite, selon la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs (Fehap), qui a mené une enquête interne sur l’acceptation de cette campagne vaccinale. 53% des résidents seraient candidats à la vaccination, selon cette étude réalisée entre le 30 novembre et le 7 décembre. Le pourcentage de réfractaires culmine à 76 % chez les 1 992 soignants en Ehpad interrogés.

[…]

Plus sensible encore est la question du consentement des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs. C’est le cas de 57% des résidents d’Ehpad et de 70% de ceux qui sont accueillis dans des unités de soins de longue durée. Après les vives critiques sur l’isolement des aînés en Ehpad pendant le premier confinement, leur libre choix à recevoir cette injection est scruté à la loupe. Cette précaution éthique est d’autant plus cruciale qu’il s’agit de la première phase de vaccination. «Personne ne sera vacciné contre sa volonté. Le consentement des personnes sera systématiquement recherché», a rassuré, jeudi, Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l’Autonomie, lors d’un séminaire virtuel du cercle Vulnérabilités et Société. Les résidents d’Ehpad bénéficieront d’une consultation médicale de prévaccination qui permettra de les informer et de recueillir leur consentement. Un travail préparatoire aux airs de marathon, en pleines vacances de Noël.

Mais comment s’assurer que ceux qui ont du mal à s’exprimer donnent leur accord? Comment expliquer le rapport bénéfice/risque à une personne à un stade Alzheimer avancé? Comment parler des effets secondaires sans être anxiogène? Face à ce casse-tête, les professionnels du grand âge ont appelé le gouvernement à clarifier, d’un point de vue juridique, la prise de décision de la vaccination chez les personnes atteintes de troubles cognitifs. «Quand elles n’ont pas de tuteur ni de personne de confiance désignée, on est dans une zone grise. Nous avons besoin de savoir qui va prendre cette décision. Tous les ans, on vaccine des personnes âgées contre la grippe sans leur consentement. Aujourd’hui, on se rend compte que c’est intenable. Il y a un déni de justice sur ce sujet qui doit être réglé en urgence», insiste Pascal Champvert, président de l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA).

Pour les patients qui ne bénéficient pas d’une tutelle avec une représentation en matière de santé – la majorité – ou encore d’une personne de confiance, Dominique Monneron, directeur de la fondation Partage & Vie, préconise «une procédure spécifique de décision collégiale». Celle-ci réunirait la personne de confiance ou la famille et impliquerait le médecin traitant, le médecin coordonnateur, voire un psychologue. Elle pourrait de surcroît être supervisée par un magistrat. Le Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées (Synerpa) juge pour sa part que la rédaction d’un consentement à la vaccination par écrit est indispensable. Ce document officiel permettrait à la fois de formaliser le consentement et de parer les risques juridiques.

[…]

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/vaccination-en-ehpad-le-delicat-recueil-du-consentement-20201220

Mais comme ils envisagent sereinement de ne demander le consentement à personne en rendant le vaccin obligatoire pour travailler, voyager, se cultiver, aller au resto… Les nazis sont au pouvoir.

 49 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Où sont planqués ces millions de doses de vaccins?
    A chaque toubib qui veut vous piquer lui mettre le poing dans la figure et son vaccin dans le cou.

  2. Les nantis sont prêts à passer alliance avec n’importe qui du moment que ça va dans le sens de leurs intérêts. Ces mordus du dividende sont les ennemis de la Patrie. La Droite Figaresque n’a pas de conviction et n’a qu’une devise: L’Euro.

  3. Dans le procès des Médecins (Nuremberg, 1946-1947), les médecins nazis ont été accusés de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Entre les accusations on voit la vérification forcée sur les prisonniers des vaccinations contre le paludisme (https://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_des_M%C3%A9decins) et contre le typhus (regarder la version en russe de cet article, plus complete).
    Les vaccins de Pfizer et Moderna sont basés sur la technologie d’ARMm (ARM messenger). Selon Valeurs Actuels : « Cette technologie à base d’information génétique était jusqu’à présent interdite. . . . vaccins encore mal connus pourraient créer des agents mutagènes, ou une réaction contre les bonnes cellules et créer des maladies auto-immunes, des cancers ». Donc, la France participe à une expérimentation très dangereuse et à l’échelle planétaire. Le monde occidental est devenu fou et, a lieu d’utiliser les vaccins traditionnels (chinoise, comme au Maroc), la France utilise les vaccins avec les graves effets secondaires. Les conséquences de cette expérimentation seront visibles dans quelques années.

  4. Minc et Attali étaient plutôt favorables à l’élimination des vieux qui coûtent et ne rapportent rien. Mais maintenant qu’ils en sont, ils sont moins enthousiastes. Forcément…

    • non Attali n’a jamais été pour l’euthanasie on peut lui reprocher beaucoup de choses mais pas ça

  5. C’est ce qu’on pourrait appeler le « fascisme ordinaire ». Et tous iront se précipiter pour faire « obstacle à l’extrême-droite » aux prochains scrutins, incarner « le front républicain » sous l’égide du prochain chouchou des médias, lobbys et grands capitaux…

  6. On ne sait même pas si le vaccin empêchera de contaminer puisqu’on pourra transporter le virus…. même vacciner l’entourage de nos vieux ne les protégera pas plus que de les vacciner !! Faut réfléchir un peu ! C’est sûr que le gouvt, lui, a pensé, calculé tout ça !

  7. Ils ont déjà décidé qu’en cas de problème, ce n’est pas le laboratoire qui sera incriminé ! Quel vieillard en EPAD est au courant de la qualité de ces vaccins ? Comment penser qu’ils puissent décider ? Et la famille ? Certains seraient peut-être contents de se liberer de la charge, et même d’hériter plus tôt ? Qui pense à tout ça ?nos vieux sont ils protégés ?..non! Ce ne sont plus que des victimes !

  8. Il y a 30 % de connards qui croient qu’ils seront toujours jeunes ou bien comme dans le film Benjamin huton avec Brad pitt qui rajeunit au lieu de vieillir ,ça doit être les mêmes qui trouvent normal d’interner quelqu’un sans son consentement ecoeurant et revoltant .

  9. Et bientôt ces 30% de nazis diront qu’il faut envoyer les vieux à la chambre a gaz car ce sont des bouches inutiles….

  10. De toute façon ces 30% de connards finiront par être vieux un jour !
    Pourquoi ne pas les vacciner dès maintenant (pour voir) et si ils rencontrent des problèmes de réactions sévères, qui les fassent atrocement souffrir ce sera bienfait pour leurs gueules d’irrespectueux nazillons !!!

  11. Bonjour, exigeons des futurs vaccinés qu’ils assument eux-aussi pécunièrement les frais de soins suite aux effets secondaires prévisibles des « vaccins » puisque Big pharma en a été dédouanée par nos états mafieux !

  12. La solution pour les  » vieux « , elle est dans le film États Unien d’anticipation « SOYLENT GREEN »
    (soleil vert)…..sorti en 1974
    Le recyclage de Papy et Mamy….. Pas d Ehpad pour eux, mais ils seront utiles une dernière fois…..
    L’horreur absolue

  13. Le peuple de France à réussi à se sortir des griffes de l’église catholique, (qui était le moindre mal) puis a échappé au nazisme, puis au communisme mais il n’échappera pas à la dictature des abrutis incultes qui sévissent sur les réseaux sociaux et à l’islam qui incruste ses métastases partout Europe.

  14. Les commentateurs qui préconisent que les réfractaires aux vaccins assument socialement et pécuniairement les soins en cas d’infection sont-ils prêts eux-mêmes à assumer les mêmes conséquences sociales et pécuniaires en cas d’éventuels effets secondaires graves.

  15. Est-il bien certain que Mengelé ne sois plus de ce monde…. même s’il a fait de nombreux petits…

Les commentaires sont fermés.