Ne manquez pas le « sprock » d’Anastacia Newkirk : la rage de vaincre communicative

Les Résistants Musique Publié le 19 décembre 2020 - par - 6 commentaires

Ce formidable petit bout de femme d’un mètre cinquante et des poussières et âgée aussi de quelque cinquante années et des poussières  est aussi incroyable qu’injustement méconnue.

Bien sûr, tout le monde ou presque connaît les « tubes » planétaires qu’elle a chantés il y a une vingtaine d’années…

« I’m outta love » l’a fait connaître. Oui, c’était cette splendide blonde aux tenues excentriques et aux lunettes colorées qui a une voix de « black ».

Le thème de l’amour déçu ou de la solitude amoureuse est certes très fréquemment abordé mais il n’est pas le seul qu’explore son répertoire.

 

 

On y croit à peine quand on réalise que ce « coffre » sort de ces entrailles rebelles, habituées à lutter et… à vaincre.

Car Anastacia Newkirk, ou Anastacia tout court, a traversé 2 cancers, deux mastectomies et vit avec la douloureuse maladie de Crohn. Une souffrance où elle a su puiser son énergie créatrice pour ne pas sombrer. Mais aussi un frein considérable à sa carrière qui bat de l’aile depuis une dizaine d’années.

.

Amis résistants, lorsque tout semble s’écrouler, voici une branche à laquelle s’accrocher ! Son « sprock », comme elle l’a baptisé, est un mélange de soul, de pop et de rock.

.

Il est inutile de s’attarder davantage sur son travail des années 2000, qui lui a valu un succès commercial mérité. Encore que j’aime particulièrement son « Paid my dues » où elle revendique son sentiment d’avoir suffisamment payé de sa personne, « payé ses dettes » et ne plus avoir à se justifier, ne plus rien devoir à personne…

J’ai parfois envie de le chanter quand on me serine la chanson de la repentance, mais la particularité des chansons d’Anastacia, c’est qu’elle est la seule à pouvoir réellement les chanter et les artistes qui peuvent s’en vanter sont rares.

 

 

Et c’est une voix authentique, jamais trafiquée, une grande voix « en or » comme le prouvent aussi ses concerts, ses « live » selon l’expression consacrée (désolé pour l’anglicisme) souvent encore meilleurs que ses somptueux enregistrements.

Chez Anastacia, le cri maîtrisé ponctue le chant vigoureux, et il en ressort une incroyable énergie dont on ne peut saisir les mystères qu’en déconstruisant, en réécoutant, tout en étant fasciné par l’impression de spontanéité qui se dégage de l’ensemble.

Anastacia pourrait bien être une icône de la résistance face à l’épreuve difficile, au combat minoritaire, un symbole de la rage de vaincre.

Ecoutez Anastacia et vous n’aurez plus peur d’être le seul dans un groupe à penser autrement, à être « left outside alone ».

 

.

Quant à la traversée du désert, elle la réalise sans complexe sur la vidéo de son titre « Stupid little things » en 2015 dans le superbe désert californien.

Elle y évoque les « petites choses insignifiantes », les petites trahisons, les désillusions qui rendent dingue si on ne peut s’en débarrasser en trouvant un exutoire qui peut être simplement le chant et même, le cri.

Car le cri peut être artistique, esthétique, beau tout simplement. Le cri de la rage de vaincre, de l’envie de dire : « moi aussi, j’existe ».

 

 

.

Tous ces trucs qui nous font crever à petit feu au quotidien, toutes ces choses qui nous rendent malades, fatigués, tristes, la voix d’or d’Anastacia nous aide à les recycler en énergie positive… en voilà de la belle écologie 😉

En 2012, elle eut la bonne idée de reprendre des chansons interprétées par des hommes pour en proposer sa version, féminine plutôt que féministe. Les femmes ont aussi le droit de s’aventurer sur le terrain des hommes, de transmettre le même message, de chanter les mêmes chansons d’amour, l’univers des femmes et celui des hommes ne sont pas cloisonnés comme dans la civilisation islamique. L’idée est belle…

Et le résultat est superbe, notamment quand elle reprend « Best of you » de Foo Fighters, avec toujours l’ambition d’essayer de donner le meilleur de soi-même.

 

 

Voici donc un petit aperçu du travail d’une chanteuse américaine qui ne mérite pas de sombrer dans l’oubli, un grand talent de mon point de vue injustement méconnu en France.

 

Print Friendly, PDF & Email
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
bm77
bm77
il y a 1 mois

Oui ! Je ne savais pas cela de cette chanteuse, c’est même une découverte pour moi , même si je connais bien les airs qu’elle interprète pour les avoir entendu à l’ époque du renouveau du R’N’B avec Mary J Blige ou TLC .

Paco
Paco
il y a 1 mois

Quel beau cadeau nous fais tu la Maxime. Grand grand merci ! De la Pop de très haut vol. J’adore !😍

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 1 mois

Un immense merci à Maxime pour m’avoir fait découvrir cette perle, c’est beau, c’est punchy, c’est effectivement un encouragement à se battre, à rester debout quoi qu’il arrive.

Anne-Marie G
Anne-Marie G
il y a 1 mois

Elle me rappelle la grande Tina Turner !

Ah bon
Ah bon
il y a 1 mois
Reply to  Anne-Marie G

Exact! Ce sont toutes les 2 de grands talents.

Maxime
Maxime
il y a 1 mois

Ah, ravi que cela vous plaise !
J’ai hésité car je craignais que d’aucuns me reprochent le choix d’une chanteuse américaine, une de plus, mais il me semblait bien qu’elle pourrait vous intéresser quand elle demande en interprétant « the best of you » : « where you born to resist or be abused ? ».
Je voulais la présenter sous l’angle « la rage de vaincre communicative », mais ses ballades sont aussi poignantes.
« Lifeline », par exemple, écrite pour exprimer son besoin de voir se dessiner un chemin de vie quand elle pensait que la maladie l’emporterait :
https://www.youtube.com/watch?v=p0GVeJmGIrQ&pbjreload=101
Son prénom ne signifie-t-il pas « résurrection » en grec ? C’est d’ailleurs ainsi qu’elle a intitulé son album de 2014.
Anastacia est aussi une artiste drôle, simple et légère parfois. Elle présente plusieurs facettes.
Bonne découverte 😉

Lire Aussi