L’UE verse 6 milliards à Erdogan pour les migrants… un petit air de Munich !

Oubliée la  parade contre l’Arménie une semaine plus tôt !

Erdogan peut cracher  impunément à la figure du monde non-musulman, l’UE lui paye un beau cadeau de fin  d’année ! 

Un petit air des accords de Munich, entre deux provocations turques.

Il faut croire qu’Erdogan fait vraiment peur aux Européens qui préfèrent (encore une fois) payer pour être tranquilles à court terme. 

Jeudi dernier, Erdogan paradait à Bakou : il célèbrait la victoire des musulmans  contre l’Arménie chrétienne.

Pour cet événement célébré en grande pompe et retransmis en direct sur la télévision progouvernementale TRT, rien n’avait été laissé au hasard: ni l’hymne national turc, joué avec l’hymne azerbaïdjanais, ni le drapeau de son pays qui flottait fièrement au-dessus de la parade militaire à laquelle participaient, aussi, les forces turques impliquées dans le conflit. «Aujourd’hui est un jour de gloire et de fierté», a fanfaronné le président turc. Invité d’honneur du défilé, auquel assistait également son ministre de la Défense, Erdogan a également tenu à «féliciter le président azerbaïdjanais (Ilham Aliyev), son armée ainsi que l’armée turque». Les drones «made in Ankara» étaient évidemment de la partie: c’est notamment grâce à ces puissants petits engins volants que le conflit a tourné en faveur de Bakou. Le Figaro

Que fait l’EU, jour pour jour une semaine plus tard ?

Pas rancunière, l’UE sort le chéquier et lui verse 6 milliards au titre des migrants hors-Europe !

Plutôt que de défendre ses frontières, l’Europe choisit d’engraisser un dictateur.

Récit : 

 

(AFP) L’Union européenne a alloué jeudi la totalité de l’aide de six milliards d’euros promise à la Turquie en contrepartie de son accueil des réfugiés, marquant selon Bruxelles une “étape clé” du pacte signé entre Ankara et Bruxelles en 2016 au sujets des migrants.

Un accord avait été conclu entre la Turquie et l’UE à la suite de la crise migratoire sans précédent que l’Europe avait connu depuis la Seconde guerre mondiale en 2015, avec l’arrivée de plus d’un millions de personnes. Avec cet accord, la Turquie a accepté le renvoi vers son territoire de tous les nouveaux migrants arrivant aux îles grecques, y compris les demandeurs d’asile comme les Syriens fuyant la guerre. En contrepartie, le versement d’une aide de six milliards d’euros avait été promise à la Turquie pour améliorer les conditions de vie des quelque 3,6 millions de réfugiés qu’elle accueille. L’aide ne sera pas versée au gouvernement turc mais allouée aux projets spécifiques au profit des réfugiés.

“Aujourd’hui nous finalisons l’allocation de six milliards d’euros d’aide de l’Union européenne pour soutenir les réfugiés et leur accueil par la Turquie”, a annoncé l’ambassadeur Nikolaus Meyer-Landrut, chef de la délégation de l’Union européenne en Turquie. Pour M. Meyer-Landrut, Ankara et Bruxelles ont ainsi accompli “une étape clé” et devraient s’assurer du fait que “les projets bénéficient aux réfugiés”.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait accusé dans le passé l’UE de ne pas tenir ses promesses financières à ce sujet. Ankara jugait insuffisante l’aide octroyée pour la prise en charge de près de quatre millions de migrants et de réfugiés, principalement Syriens, qu’elle accueille depuis des années.

 

Sur 6 milliards d’euros d’aide prévue, 4,7 milliards avaient été engagés en mars, dont 3,2 milliards qui avaient déjà été décaissés, selon la Commission européenne. Le président turc avait cependant affirmé en septembre que la Turquie avait dépensé 40 milliards de dollars pour l’accueil des réfugiés.

[Hypocrisie diplomatique]

L’annonce de l’allocation par l’UE de la totalité de l’aide intervient une semaine après les sanctions décidées par Bruxelles contre Ankara.

Les dirigeants de l’Union européenne réunis en sommet à Bruxelles avaient décidé jeudi dernier de sanctionner les actions “illégales et agressives” de la Turquie en Méditerranée contre la Grèce et Chypre. Les travaux d’exploration gazière menés par la Turquie en Méditerranée orientale, dans des zones maritimes disputées avec la Grèce et Chypre, étaient depuis des mois au centre de tensions. Malgré les sanctions, l’UE a affirmé sa volonté pour “continuer à fournir une aide financière aux réfugiés syriens et aux communautés d’accueil en Turquie et à coopérer dans le domaine de la gestion responsable des flux migratoires”.

 463 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Cet article me donne la nausée.
    L’ U.E. est dirigée par une bande d’ordures.
    Herr erdogan agresse Chypre, la Grèce la Lybie, massacre les Arméniens, détruit leurs maisons, leurs lieux de cultes en Azerbaïdjan, massacre les Kurdes, aide les salopards de daesh, etc… et cette nazi de merkel lui donne 6 milliards !!!
    La turquie est une passoire ; les migrants la traversent avec l’aide des turcs;
    Mais qui va avoir le courage dans ce foutoir de Bruxelles de pousser une gueulante pour que cesse cette gabegie ?
    Il faudrait une union de tous les européens demandant la dissolution de ce tonneau des Dannaïdes.

  2. Ce con, il accueille des migrants nord africains et il nous demande de payer pour les entretenir, ce con. Et nous, cons comme nous sommes, nous payons. Mais la turquie n’est pas en Euriope et NE SERA JAMAIS dans l’Union de l’Europe Occidentale.

  3. Effectivement comme le souligne le chef de la délégation de l’UE en Turquie Mr Meyer-Landrut c’est une étape clef puisque le ramassis de lopettes qui dirigent l’UE confirme ainsi sa soumission par le versement de cette redevance qui correspond en somme à l’impôt (Jizah) payé par les non-musulmans européens,les gueux et les personnes non-essentiels au sultan Erdogan !

  4. A voir la dilapidation de l’argent des cotisants, la réserve à FRAUDER s’amenuise. . . et le pire est que ce sentiment est légitime !

  5. Herr Dogan n’a pas que des amis…..Il ne se doute pas qu’un missile de croisière tiré d’un SMNLE pourrait-on rendre visite et rentrer par la fenêtre de son palais.
    Il a 35 millions de Kurdes à l’est qui rêvent de lui donner une fessée et toute la diaspora arménienne qui n’a rien oublié du génocide de 1917.
    Encore un effort Recep…Et tu auras 500 millions d’européens sur le dos, prêts à pulveriser tes infrastructures y compris tes superbes ponts qui mènent à l’Europe de l’ouest…..
    Prends garde Recep Tayip, ne réveille pas le géant qui dort à côté de toi.
    La

  6. quelle honte. vivement qu’on sorte de LUE car stop à toute cette gabegie . on paye pour des salopards comme Erdogan le musulman taré

  7. ça fait 20 ans que Merkel avec l’argent de l’UE, engraisse l’ogre Ottoman. Nul ne regimbe à Bruxelles, tout le monde se plie aux desiderata de celle qui a succédé à Hitler.
    le 18/12/2020 11.59

  8. Quand allons-nous sortir de ce machin qui nous coule ? un des nombreux cadeaux de giscard, l’être super intelligent
    FREXIT avec Philippot !
    le 18/12/2020 11.13

  9. Une extraordinaire occasion ratée:
    Lors de la bataille du détroit des dardanelles, nos militaires ne se sont pas rendus compte que l’ennemi n’avait plus de munitions…

    • Bonjour,
      Il y a plein d’occasions manquées dans cette Histoire.
      Quand la France se retire, par exemple, alors qu’en 1918, un démembrement total de l’empire ottoman, héritier de 1000 ans de crimes abominables, était en vue …
      Je ne remonte même pas à la stupidité de la guerre de Crimée …

  10. Désastreux. Pour ne pas changer ils jouent avec l’argent du contribuable comme avec des billets de Monopoly. Le tout encore une fois pour financer des assassins anti-Occident.
    L’ethno-masochisme n’a pas de limite, plus encore quand il s’agit de protéger les “intérêts économiques” allemands.
    Ils n’ont de zèle que pour taxer racketter le peuple et verser des cadeaux rançons aux dictateurs.

Les commentaires sont fermés.