Que s’est-il passé lundi, avec le vote de contestation des grands électeurs de 7 Etats ?

International Trump Publié le 16 décembre 2020 - par - 7 commentaires

Voici ci-dessous plusieurs éclairages sur les suites possibles  pour Trump, l’Amérique… et nous

Note de Jack

Ratcliff doit déposer son rapport ce vendredi 18. Sydney Powell attend ce rapport avec anxiété. Une déclaration venant de Serbie confirme les dires de Sidney Powell sur l’ingérence étrangère (voici le lien pour ceux qui lisent l’anglais : https://www.frontpagemag.com/fpm/2020/12/serbian-connection-joseph-hippolito ) D’autres recours sont en cours à la Cour Suprême (dont 4 par Sydney Powell), qui va avoir bien du mal à les rejeter systématiquement. Quelques 50 millions d’Américains avouent ne pas vouloir reconnaître Biden comme président et les ventes d’armes battent tous les records… Je ne sais pas comment cela va finir mais je suis convaincu que Trump ne va pas céder facilement… Il personnifie notre sauvegarde et il le sait.

.

Note de Karl der Hammer

Voici le titre d’un article de Pamela Geller:
‘HISTORIC AND UNPARALLELED’: ALL CONTESTED STATES – PA, GA, MI, WI, AZ, NV, NM GOP Electors cast ALL Cast Votes For President Trump
(Historique et sans précédent: tous les Grands Electeurs Républicains des états litigieux – Pennsylvanie, Georgie, Michigan, Wisconsin, Arizona, Nouveau Mexique ont tous voté pour le Président Trump.
Cela suffira-t-il à convaincre la Cour Suprême de condamner les fraudes et invalider « l’élection » de Biden ?

.

Note de Beate

NON, ce n’est pas fini. Les médias mentent.
https://twitter.com/BlueSky_Report/status/1338577946982936576
Ils disent que le Nevada a voté Biden, alors qu’ils ont voté Trump. Idem pour l’Arizona.

N’écoutez pas les médias. Je cherche mes infos à la source: Ici RealDonaldTrump https://twitter.com/realDonaldTrump

Et ici https://twitter.com/ArchKennedy/status/1338508971645263873

De plus, Obama a démissionné de son siège au Sénat en novembre 2008. Nous sommes en décembre 2020, pourquoi Kamala Harris n’a-t-elle pas démissionné de son siège ?
https://twitter.com/ksorbs/status/1333441180030349315

Je pense toujours que Biden et Harris vont finir en prison, et non à la Maison Blanche.

Les médias le savent maintenant, mais ils continuent la propagande afin de faire croire aux « masses » que Trump sera illégitime et provoquer une guerre civile en 2021.

.

Note de Edmond Le Tigre

Si j’ en crois Pierre Rehov (voir ci-dessous article de Dreuz ) les enveloppes SCELLÉES NE SERONT OUVERTES QUE LE 6 jANVIER !!! Comment nos chers médias peuvent-ils connaitre les résultats le 15 DÉCEMBRE ??? Alors 1er Rendez-vous le 6 Janvier. 2ème Rendez-vous: Vendredi 18 Décembre, le rapport de John Ratcliff le chef de TOUS les services secrets US qui déclarait
1) que les gens seraient stupéfaits et
2) qu’ il n’ était pas sûr du tout que Biden serait président. Alors les amis attendons ces deux RV sans désespérer.

.

Article RT France

Joe Biden désigné Président élu. De quelles cartes dispose encore Donald Trump ? 

Des représentants républicains qui présentent leur propres électeurs lors du Collège électoral, un décret de 2018 contre l’ingérence extérieure : les options de Donald Trump, qui refuse de concéder, s’amenuisent mais existent encore.

«Nous avons juste commencé à nous battre !» : le président américain l’avait annoncé le 12 décembre, après le rejet par la Cour Suprême du recours présenté par l’Etat du Texas, il n’entend pas concéder. Et ce n’est pas le vote du Collège électoral en faveur de Joe Biden le 14 décembre qui devrait faire évoluer sa position, quand bien même le chef de la majorité républicaine au Sénat américain Mitch McConnell a reconnu la victoire du démocrate.

L’équipe juridique du chef d’Etat l’a dit à de nombreuses reprises : estimant que le scrutin a été marqué par une fraude de grande ampleur (ce que nie son rival), elle entend contester le résultat de l’élection jusqu’au bout, à savoir la date butoir du 6 janvier. C’est en effet à cette date que le Congrès se réunira pour ouvrir et comptabiliser officiellement les votes du Collège électoral sous l’autorité du vice-président Mike Pence.

Or, dans cette élection décidément chaotique, un événement singulier s’est produit le 14 décembre : les représentants républicains de sept Etats (l’Arizona, la Pennsylvanie, le Michigan, la Géorgie, le Wisconsin, le Nouveau Mexique et le Nevada) ont envoyé leurs propres grands électeurs lors du Collège électora

Arguant que des procédures judiciaires sont toujours en cours et que les résultats certifiés ne représentaient donc pas le choix des électeurs, ils ont envoyé leurs propres grands électeurs qui ont voté pour Donald Trump. «La législature de l’Etat d’Arizona a l’obligation constitutionnelle et légale de veiller à ce que les grands électeurs de l’Etat représentent véritablement la volonté des électeurs de l’Arizona», expliquent par exemple les représentants républicains de cet Etat dans une résolution. Dans leur texte, ils demandent au Congrès soit de prendre en compte leurs propres électeurs, soit de n’en comptabiliser aucun jusqu’à ce qu’un audit sur le scrutin soit mené et que toutes les irrégularités soient résolues.

Ces sept Etats se retrouvent donc avec deux «jeux» de grands électeurs distincts, les uns en faveur de Joe Biden, les autres en faveur de Donald Trump. Une situation improbable mais pas inédite : en 1876, sur fond de pratiques électorales douteuses de la part des démocrates, les républicains avaient envoyé leurs électeurs dans trois Etats officiellement remportés par leur adversaire, comme le rappelle l’agence de presse Reuters. S’en était suivi un imbroglio juridique au terme duquel une commission avait finalement donné raison aux républicains, permettant au candidat Rutherford B. Hayes de remporter l’élection.

En l’état actuel des choses, il demeure toutefois hautement improbable que le Congrès prenne en considération le vote des électeurs envoyés par les républicains au détriment des grands électeurs officiels. Pour qu’il se résolve à cette solution drastique – qui constituerait un séisme politique sans précédent outre-Atlantique – il faudrait que l’équipe juridique de Donald Trump parvienne à démontrer sans l’ombre d’un doute que les résultats certifiés par ces Etats ne sont pas valides.

Dominion voting system dans le collimateur

Sur ce point, et en dépit des multiples rejets des procédures judiciaires visant à dénoncer des irrégularités dans le scrutin, l’équipe de Donald Trump ne s’avoue pas vaincue. Elle vient même de remporter une petite victoire à la suite de la publication d’un auditdemandé par un juge des machines à tabulation des votes Dominion voting system dans le comté d’Antrim, dans le Michigan. Les conclusions du rapport sont formelles : «Dominion Voting System est intentionnellement et délibérément conçu avec des erreurs inhérentes [au système] pour créer une fraude systémique et influencer les résultats des élections». D’après ces analyses, le taux d’erreurs dans ce comté est étourdissant, 68,05%, alors que le taux d’erreur admissible établi par les directives de la Commission électorale fédérale est de… 1 bulletin sur 250 000 (0,0008%).

[…]

https://francais.rt.com/international/81784-joe-biden-designe-president-elu-quelles-cartes-dispose-encore-donald-trump

.

Article Dreuz

Ce n’est pas sur BFM qu’on vous expliquera le pourquoi du vote de contestation des grands électeurs Républicains du Wisconsin, du Michigan, du Nevada, de la Pennsylvanie, de la Georgie, de l’Arizona, et du Nouveau-Mexique qui s’est produit hier. Il n’y a que sur Dreuz, et sous la plume de Pierre Rehov. 

Aujourd’hui, les votes du collège électoral seront scellés et envoyés par transporteur spécial à Washington où ils resteront scellés jusqu’au 6 janvier, date à laquelle la Chambre et le Sénat se réuniront en séance commune pour ouvrir les votes. Les médias vont vous faire croire que tout est fini et que Joe Biden est maintenant officiellement président…

Le 6 janvier, Nancy Pelosi s’assiéra avec le reste des membres de la Chambre car elle n’a aucun pouvoir ou autorité spéciale sur l’audition… Le vice-président Mike Pence aura toute l’autorité en tant que président du Sénat pour cette journée et acceptera ou rejettera les motions de l’assemblée pour décider des prochaines étapes.

Mike Pence est en pleine autorité ce jour-là, comme le stipule la Constitution. Les bulletins de vote seront certifiés aujourd’hui mais cela ne veut rien dire…

Les votes seront ouverts et à ce moment-là, un membre de l’Assemblée pourrait, et va très probablement, lever la main pour s’opposer au vice-président sur l’état des votes des électeurs. Cette objection peut porter sur une fraude ou toute autre raison, et avec l’appui de cette objection, tout change. Tout !

La Chambre et le Sénat se diviseront pendant deux heures (au moins) pour débattre, puis voter. Le vote se fera par sénateur, le vice-président étant la voix décisive si nécessaire au Sénat, tandis que le vote à la Chambre ne sera qu’une voix par délégation, par État, et non par membre de la Chambre ! Les Républicains ont 30 voix de délégation contre 20 pour les Démocrates.

Si ce scénario se réalise, le président Trump sera réélu.

Les démocrates, les médias, les réseaux sociaux et les mondialistes du monde entier seront déstabilisés et le chaos éclatera. Il y aura des morts. Ce sera une petite guerre civile. Il faut faire le ménage.

Le président Trump essaie de faire ce qu’il faut et de passer d’abord par les tribunaux, de dénoncer toutes les fraudes, mais nous savions tous qu’aucun des tribunaux, même la Cour suprême, ne voulait toucher à cette question avec une perche de 10 pieds !

C’est pourquoi les pères fondateurs étaient si brillants, car ils savaient que quelque chose comme ça pourrait arriver un jour. Alors, n’écoutez pas les médias et toutes leurs tromperies et mensonges. Il suffit de lire la Constitution et vous saurez que la loi, les politiques et les procédures, en fin de compte, sont de notre côté.

Trump restera POTUS… avec l’aide du ciel.

Texte inspiré par les travaux de Jenna Ellis et de l’équipe d’avocats du Président Trump

Les amendements de la constitution américaine:

https://mjp.univ-perp.fr/constit/us1787a.htm

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Pierre Rehov pour Dreuz.info.

https://www.dreuz.info/2020/12/15/que-sest-il-passe-lundi-avec-le-vote-de-contestation-des-grands-electeurs-de-7-etats/

Print Friendly, PDF & Email
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
bouillot marie anges
bouillot marie anges
il y a 7 mois

encore des magouilles

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 7 mois

Des grands électeurs votent Trump dans 5 États-clés; Dominion a créé la fraude? Barr démissionnehttps://www.youtube.com/watch?v=0dvKCfbOES0
12h40

1/ Le président Trump a annoncé que le procureur général William Barr a quitté son poste. Trump a fait cette annonce sur Twitter, en joignant une copie de la lettre de démission de Barr. 2/ L’expertise scientifique de Dominion remettrait-elle en question les résultats de l’élection dans tous les États qui ont utilisé le système de vote ? Le cabinet de données qui a publié le rapport affirme que Dominion est volontairement conçu pour influencer les résultats des élections. 3/ Dans une interview accordée à l’émission American Thought Leaders, l’avocate Sidney Powell a déclaré que les gens mentent ou sont délibérément aveuglés lorsqu’ils disent qu’il n’y a aucune preuve de fraude électorale. Quelles nouvelles preuves Powell affirme-t-elle détenir ? 4/ Près de 4 000 non-américains auraient voté lors des élections de novembre dans le Nevada. C’est ce qui ressort d’un examen des dossiers de permis de conduire de l’État. 5/ Les États-clés devraient conserver leurs preuves liées aux élections – c’est ce qu’exige un groupe juridique non partisan, suite à la publication des résultats de l’expertise des machines de Dominion dans un comté qui révèlent un taux d’erreurs de 68% et des indications de fraude potentielle. 6/ Les 538 grands électeurs se sont réunis pour élire le prochain président des États-Unis. Mais des électeurs républicains dans les États en ballotage ont fait marche arrière. 7/ Deux sénateurs ont déclaré qu’ils pourraient s’opposer aux votes électoraux pour la présidence en janvier. Trois députés prévoient de déposer des objections. Une objection peut être déposée, mais elle doit être appuyée par au moins un sénateur et un député.

Christophe L
Christophe L
il y a 7 mois

Rien n’est perdu Trump suit son propre agenda !
https://youtu.be/jdwlHLqSR1I

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 7 mois

USA : Elections 2020
6 États contestés : des grands électeurs alternatifs ;
Michigan : des électeurs républicains exclus
16 déc. 2020 21h

1/ Le PDG de Dominion devait répondre aux questions des députés du Michigan hier suite à la publication d’un rapport criminalistique sur les machines de votes électronique de la compagnie dans un comté du Michigan.

2/ Les membres du Collège électoral du Texas demandent à quatre États-clés de nommer des électeurs alternatifs pour voter pour le président Trump.

3/ Lundi, les électeurs républicains du Michigan ont été empêchés d’accéder au siège de l’État alors qu’ils essayaient de transmettre leur vote présidentiel au Sénat.

4/ Un groupe de 30 législateurs de l’Arizona demande au Congrès de prendre en compte une liste alternative de grands électeurs. Ils affirment que l’État ne peut pas attribuer officiellement les voix de ses grands électeurs à Joe Biden.

5/ L’équipe de campagne de Trump a introduit une nouvelle action en justice en lien avec les élections. Cette fois ,dans le Nouveau Mexique. L’équipe de campagne accuse cet État d’utiliser des boîtes de dépôts de votes qui pourraient susciter des irrégularités.

michel hbu de la colo
michel hbu de la colo
il y a 7 mois

j’allume des cierges… on sait jamais.
je pense à La Fayette.

R.E.D.
R.E.D.
il y a 7 mois

démocrates contre républicains , la chienlit bien pensante opposée a ceux qui travaillent créent ,paient. Artistes ,intellos, antifasciste, racistes, genristes sexistes, sportifs, stars, rappeurs, BLM, etc. ne font pas le poids devant ouvriers, paysans, hommes d’affaires, etc Une guerre civile non souhaitable qui a déjà eu lieu dans ce Grand pays amènerait des troubles mondiaux ou les envahisseurs s’engouffreraient . Il est temps que chez nous ,les gens prennent conscience que l’avenir de leurs enfants est gravement menacé. Dette, chômage, désindustrialisation, soumission, crise sanitaire, économique; mais comment un être doué de raison peut il se battre pour gérer cette tartine de merde que va laisser Micron ? depuis 1981 nous nous marchons a reculons. Sarko avait fait une tentative vite muselée par les partis, et la presse . Hollande, et son dauphin , pas d’embellie a espérer au contraire . Y a T’il encore des idiots qui vont supporter cela? Quatre années de plus? le cauchemar . avec la droite la plus conne du monde, incapable de réunir les patriotes de tous poils et. de présenter un gouvernement rassemblant une force capable de redresser …

Lire Aussi