Révélations sur la stratégie de Trump pour être réélu !

International Trump Publié le 26 novembre 2020 - par - 6 commentaires

N’oubliez pas de lire nos 9 articles sur la fraude électorale massive dont les Démocrates se sont rendus coupables aux États-Unis, articles remplis d’informations que vous ne trouverez nulle part dans les médias français :

États-Unis : les fraudes électorales, spécialité des Démocrates !

États-Unis : la plus énorme fraude électorale de l’Histoire !

États-Unis : 32 infos capitales sur la fraude électorale !

États-Unis : Trump ne doute pas de la victoire !

États-Unis : 18 nouvelles infos capitales sur les fraudes électorales !

États-Unis : la contre-attaque judiciaire de Trump contre les fraudes électorales !

Fraudes US : incroyables révélations sur les machines à voter Dominion !

États-Unis : 27 infos supplémentaires sur les fraudes électorales massives !

Les médias français mentent : Trump n’a pas reconnu la “victoire” de Biden !

 

La situation actuelle de l’élection présidentielle

Malgré l’énorme propagande des médias, qui tentent de faire croire que le sénile Biden a remporté l’élection présidentielle, aucun vainqueur n’a pour le moment été certifié. Ce n’est que le 14 décembre prochain que les grands électeurs se réuniront à Washington pour élire le vainqueur de cette élection.

Actuellement, les résultats de l’élection présidentielle sont acceptés par les deux camps dans 44 États. Dans ces 44 États, le Président Trump a remporté 232 grands électeurs, et le sénile Biden en a remporté 227. Les 79 grands électeurs des 6 autres États (Pennsylvanie, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona) seront attribués à la fin des recomptages et des audits (examens) des bulletins de vote, et des nombreuses procédures judiciaires qui y sont en cours à tous les niveaux (local, fédéral, FBI, législatures).

 

Des révélations que tout le monde devrait connaître

En temps normal, les informations qui vont suivre auraient été reprises par tous les médias français, et ne seraient pas donc pas des révélations.

Mais, en raison de la censure mise en place par les médias français, concernant tout ce qui touche les fraudes électorales massives commises par les Démocrates lors de l’élection présidentielle, presque personne en France n’est au courant de ce qu’il se passe actuellement aux États-Unis.

Presque personne, en France, ne sait que les équipes d’enquêteurs, de juristes et d’avocats envoyées par le Président Trump dans les 6 États contestés ont déjà réuni plus de 1000 affidavits (témoignages sous serment), rédigés et signés par des témoins directs de fraudes électorales.

Presque personne, en France, ne sait qu’un affidavit est une “evidence” (preuve) utilisable en justice, donc qu’il y a plus de 1000 preuves de fraudes électorales, donc que les médias français mentent outrancièrement quand ils déclarent qu’il n’y a aucune preuve de fraude.

Enfin et surtout, presque personne, en France, n’a été informé de la stratégie choisie par les avocats du Président Trump pour lui permettre d’être réélu, comme il l’aurait été dès le soir du 3 novembre si les Démocrates n’avaient pas commis les plus énormes fraudes électorales de toute l’Histoire.

C’est pour cela que les informations qui suivent sont, en fait, des révélations.

 

La stratégie du président Trump pour être réélu

Chacun des 50 États qui constituent les États-Unis d’Amérique envoie un certain nombre de grands électeurs à Washington, où ces derniers votent pour élire le nouveau président américain. Ces grands électeurs sont au nombre de 538. Pour être élu président, il faut recevoir les voix de la majorité absolue de ces grands électeurs, soit 270.

Actuellement, comme nous l’avons rappelé, Donald Trump a remporté 232 grands électeurs et le sénile Biden, 227.

Dans chacun des 6 États contestés (Pennsylvanie, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona), le sénile Biden est en tête de peu (environ 280.000 voix au total), grâce aux fraudes massives commises par les Démocrates pendant la nuit des élections, et grâce aux milliers de bulletins de vote par correspondance frauduleux enregistrés dans les jours suivants dans les grandes villes de ces États, toutes gérées par les Démocrates.

1) Faire annuler des bulletins de vote par la justice

Pour que le Président Trump puisse doubler le sénile Biden dans ces États, il est nécessaire de prouver que les fraudes qui y ont été commises par les Démocrates portent sur un nombre de bulletins de vote plus important que l’écart entre les deux candidats.

C’est le but de la plainte déposée devant le tribunal fédéral (Troisième Circuit) en Pennsylvanie par l’équipe du Président Trump, qui allègue (entre autres) que, dans les deux grandes villes de cet État (Philadelphie et Pittsburgh), 682.770 bulletins de vote ont été enregistrés sans la présence d’observateurs Républicains, qui avaient été expulsés des salles de dépouillement par les Démocrates, ce qui entraîne l’annulation de tous ces bulletins.

Cette plainte a été rejetée la semaine dernière par le tribunal, mais l’équipe Trump a fait appel, et la Cour d’Appel du Troisième Circuit vient d’annoncer qu’elle va examiner en urgence cet appel. (Note 1)

Si cet appel est rejeté, la plainte ira directement devant la Cour Suprême des États-Unis, où elle a de bonnes chances d’aboutir, selon des spécialistes de droit constitutionnel. (Note 2)

L’avance du sénile Biden n’étant que de 80.555 voix en Pennsylvanie, l’annulation de ces 682.770 bulletins de vote (très majoritairement Démocrates) permettrait au Président Trump de remporter cet État.

2) Obtenir un examen des bulletins de vote et des signatures

Un autre moyen, pour que le Président Trump puisse doubler le sénile Biden dans les États contestés, est la réalisation d’un audit (examen) des bulletins de vote, avec une vérification des signatures, des adresses, des noms, des identités, des dates de réception, etc.

Un tel audit vient de commencer dans le Wisconsin, où les Républicains ont pu obtenir de bonnes conditions d’examen, avec un nombre suffisant d’observateurs à chaque table de dépouillement. L’un de leurs buts, dans cet État, est de faire annuler 100.000 bulletins de vote par correspondance (60.000 à Milwaukee et 40.000 à Madison), envoyés illégalement à des électeurs qui ne les avaient pas demandés (le Wisconsin interdit l’envoi non-sollicité de bulletins de vote). (Note 3)

En Géorgie, après un recompte bidon, car sans vérification des signatures, le gouverneur Républicain, Brian Kemp, après avoir été l’objet de vives critiques de la part des électeurs Républicains de cet État, vient enfin de demander un audit avec vérification des signatures sur les enveloppes des bulletins de vote par correspondance, comme l’équipe du Président Trump l’exigeait depuis le début. (Note 4)

En Arizona, le Représentant Républicain Paul Gosar vient d’exiger publiquement un tel audit, en raison des nombreuses “disparités” constatées. (Note 5)

3) Demander aux législatures de refuser d’envoyer leurs grands électeurs à Washington

Le dernier moyen, qui semble le plus efficace selon les spécialistes de la Constitution américaine (dont le célèbre professeur de droit constitutionnel Alan Dershowitz), est d’exiger que les législatures des 6 États contestés déclarent que l’élection présidentielle a été « irrémédiablement compromise » dans leur État, et refusent en conséquence d’envoyer leurs grands électeurs à Washington. (Note 6)

Ce moyen est le plus efficace, car les législatures (Chambre des Représentants et Sénat) des 6 États contestés sont contrôlées par les Républicains.

Or, on a appris, ce mardi 24 novembre, que les législatures de 3 de ces 6 États (Pennsylvanie, Arizona, Michigan) viennent d’annoncer qu’elles vont organiser des audiences publiques sur l’élection. (Note 7)

Dès ce mercredi 25 novembre, le Sénat de Pennsylvanie va organiser une audience publique, lors de laquelle l’avocat du Président Trump, Rudy Giuliani, va prononcer un discours, suivi par les témoignages des témoins qui ont rédigé des affidavits sur les fraudes électorales commises dans cet État.

Le lundi 30 novembre, c’est la législature de l’Arizona qui va organiser une telle audience publique, et le mardi 1er décembre, le Michigan va faire de même, alors que la certification de l’élection a été suspendue dans cet État.

Lors de ces audiences publiques, les témoins qui ont signé des affidavits vont pouvoir s’exprimer publiquement pour la première fois.

Dans les jours suivants, les législateurs (Représentants et Sénateurs) de ces États devront décider si, au vu des preuves de fraude massive, ils refusent d’envoyer leurs grands électeurs à Washington.

Si les législatures de Pennsylvanie (20 grands électeurs), du Michigan (16 grands électeurs) et de l’Arizona (11 grands électeurs) refusent d’envoyer des grands électeurs à Washington, aucun des deux candidats ne pourra atteindre la barre de 270 voix, lors du vote qui doit avoir lieu le 14 décembre.

4) Le 12e amendement de la Constitution américaine

Dans le cas où aucun des deux candidats n’atteint la barre des 270 grands électeurs, le 12e amendement de la Constitution américaine détaille la procédure à suivre :

– L’élection du Président est confiée à la Chambre des Représentants des États-Unis, et l’élection du Vice-président est confiée au Sénat.

– Dans la Chambre des Représentants (où les Démocrates ont la majorité actuellement), ce ne sont pas les Représentants qui votent pour élire le Président, mais chaque État, doté d’une voix unique. Or les Républicains contrôlent actuellement 27 des 50 États américains, et ont donc la majorité des voix, ce qui assurerait la réélection du Président Trump.

– Dans le Sénat, ce sont les Sénateurs qui votent pour élire le Vice-président. Or les Républicains ont actuellement la majorité absolue au Sénat, ce qui assurerait la réélection du Vice-président Pence. (Note 8)

5) Le calendrier du processus électoral

Le 14 décembre, les grands électeurs se réunissent à Washington pour élire le Président des États-Unis.

Si aucun des deux candidats n’atteint la barre des 270 voix, le choix du Président est reporté au 6 janvier 2021. Ce jour-là, la Chambre des Représentants et le Sénat se réunissent avec leurs nouveaux membres (élus le 3 novembre dernier), et élisent le Président et le Vice-président.

Si tout se déroule comme prévu, si les Représentants et Sénateurs des 6 États contestés ont le courage de ne pas céder à la pression des grands médias ni aux menaces de mort envoyées par les activistes Démocrates à toute personne qui s’oppose aux fraudes électorales massives commises par les Démocrates, le Président Trump et le Vice-président Pence seront réélus le 6 janvier 2021.

Le second mandat du Président Trump

Ainsi, contrairement à ce que les médias français prétendent en boucle depuis 3 semaines, le sénile Biden n’a pas remporté l’élection présidentielle.

Et le Président Trump, ce combattant exceptionnel, a toujours toutes les chances de remporter cette élection et être réélu le 6 janvier 2021, pour un second mandat bien mérité !

Maxime Lépante

Notes :

(1) Trump scores two wins as Michigan legislature, federal appeals court agree to election reviews

https://justthenews.com/politics-policy/elections/michigan-lawmakers-hold-hearing-election-irregularities-court-speeds

(2) Trump Will Win Pennsylvania Lawsuit on Ballots That Arrived After Election Day: Dershowitz

https://www.theepochtimes.com/trump-will-win-pennsylvania-lawsuit-on-ballots-that-arrived-after-election-day-dershowitz_3578674.html

(3) Wisconsin officials: Trump observers obstructing recount

https://www.newschannel10.com/2020/11/21/wisconsin-officials-trump-observers-obstructing-recount/

(4) In new twist, Georgia governor urges audit of ballot envelope signatures to look for fraud

https://justthenews.com/politics-policy/elections/new-twist-georgia-governor-urges-audit-ballot-envelop-signatures-look

(5) Dr Paul Gosar calls for an audit of the election in Arizona (Fox Business)

https://www.youtube.com/watch?v=3813Ux6zGh0

(6) Dershowitz: Biden Is Not the President-Elect

https://www.theepochtimes.com/dershowitz-biden-is-not-the-president-elect_3581931.html

(7) Pennsylvannia, Arizona, Michigan legislatures to hold public hearings on 2020 election

https://www.donaldjtrump.com/media/pennsylvania-arizona-michigan-legislatures-to-hold-public-hearings-on-2020-election/

(8) Rep. Mo Brooks: Congress Has ‘Absolute Right’ to Reject a State’s Electoral College Votes

https://www.theepochtimes.com/rep-mo-brooks-congress-has-absolute-right-to-reject-a-states-electoral-college-votes_3584562.html

https://ripostelaique.com/revelations-sur-la-strategie-de-trump-pour-etre-reelu.html

Print Friendly, PDF & Email
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
zoé
zoé
il y a 10 mois

Je n’attends qu’une chose, que le sénile Biden déclare forfait et reconnaisse qu’il a été élu grâce à une immense fraude. Tout ce qu’aura fait Trump aura été vain s’il n’est pas réélu et pour nous la France et l’Europe c’est indispensable. Bravo Trump c’est une pointure comme vous qu’il faudrait à la France

Anne-Marie G
Anne-Marie G
il y a 10 mois

Quasiment tout le monde semble avoir accepté le fait accompli des medias à la solde des milliardaires, y compris « les grandes consciences » de gauche qui feignent de n’avoir rien vu d’anormal aussi bien autour des urnes que dans les rues depuis des mois aux USA.
Qu’il en faut du courage dans un tel contexte de continuer le combat en quasi solitaire comme le fait l’équipe Trump autour du POTUS.
C’est terrible que le fair-play est totalement disparu de l’ancien pays des westerns. Trump est le dernier shériff qui se bat pour la droiture, la démocratie, la patrie, par sens de l’honneur. L’honneur, notion qui a déserté la classe « supérieure » en montrant une bassesse rare qui a dû décomplexer bien des dictateurs étrangers.
J’espère que le POTUS obtiendra gain de cause et qu’il mènera son combat jusqu’au bout, malgré toutes les tentatives de déstabilisation, de découragement actuelles menées par les medias « deplorables » comme dirait la Clinton.

coupendeux
coupendeux
il y a 10 mois

La gochiasse a toujours été pleine de merde, et ne changera pas.

calvo
calvo
il y a 10 mois

Il n’y a absolument aucune confiance à accorder aux journaputes de notre pays.
Tout ce dont ils sont foutus, c ‘est nous gonfler avec le décès de leur fouteux chéri, et réserver la rubrique « chiens écrasés » à toutes les autres gloires du sport.

Frejusien
frejusien
il y a 10 mois

j’ai vu hier aux infox que Biden avait emporté la Pennsylvanie ?

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 10 mois

Cela démontre une chose importante, c’est que le monde entier est prêt à tricher et à se lier contre Trump pour nous imposer une idéologie de pacotille, celle d’un universalisme de la pensée unique, comme si le bien était identifiable et qu’il fallait sauver tout être humain quel qu’il soit et quelle que soit son origine. En agissant ainsi, on va faciliter les sous-cultures et l’invasion du monde par ces sous-cultures essentiellement africano-musulmanes. Nous allons basculer dans la médiocrité humaine alors que la nature doit se réguler d’elle-même.

Lire Aussi