Brillantissime analyse d'Eric Zemmour sur l'occupation de République par les migrants

C’était Face à l’info du mardi soir 24 novembre. Transcription ci-dessous, à conserver et relire pour les prochaines discussions amicales ou familiales….

Migrants évacués, qui manipule qui ?

Ces gens-là ne devraient pas être là, pour commencer. Ils viennent d’un camp qu’on a dispersé en Seine-Saint-Denis… Au lieu de les prendre pour les renvoyer dans des avions pour les renvoyer chez eux quand on les avait sous la main, ben non, on les laisse libres… et ils reconstituent le camp à la République ! 

Une nouvelle fois la police évacue et disperse, elle n’en profite pas pour les mettre dans le premier avion…

Opération menée de main de maître par des associations qui font ça depuis 40 ans…. Opérations de mise en scène pour montrer la brutalité de la police.

Jadot de parler de dérive liberticide, Mélenchon de barbarie… Je ne sais pas si Mélenchon sait ce qu’est la barbarie, la barbarie c’était Auschwitz, c’était les camps…

Là on voit la faiblesse du pouvoir macédonien, ou plutôt le double discours du pouvoir macédonien. Darmanin demande à ses policiers de faire évacuer la place et EN MEME TEMPS il s’en prend aux policiers.

Lâcheté indigne du pouvoir.
« Et les migrants dans tout ça ?  » demande Christine Kelly.

Les migrants dans tout ça, c’est simple. C’est un business victimaire. Ce n’est pas du tout les damnés de la terre, ce n’est pas du tout ce qu’on nous présente.

Parenthèse : dans les années 90 on les appelait sans-papiers, en 2015 on les a appelés migrants, et maintenant ce sont des exilés…  

En fait c’est des businessmen ces gens… Ils sont très malins, très organisés.La famille se cotise, le village se cotise pour payer le passeur. Ils sont en contact avec leur famille ou leur village par le téléphone, ils sont en contact tout le temps. Ils arrivent en Europe et ensuite ils vont là où il y a plus d’avantages et de laxisme, chez nous. On est les meilleurs, on est les champions du monde Ils arrivent et ensuite il faut trouver la méthode pour ne pas être expulsé. Et là ils rencontrent les associations…

Les ex-associations historiques prestigieuses sont à présent noyautées par l’extrême-gauche, avec son idéologie sans frontières. Pour eux, frontières, peuple, nations… sont les représentants du diable. Ce sont des fascistes, ce sont des nazis. Ces gens estiment que chacun a le droit de vivre où il veut dans le monde entier. Les 7 milliards d’humains ont le droit de vivre où ils veulent, ça veut dire chez nous, car ils ne se frottent pas avec des pays qui les recevraient mal, Japon, Arabie saoudite… 

Derrière l’idéologie il y a le business. Les dirigeants de ces associations c’est des professionnels. Ils sont payés par nous, par les subventions avec nos impôts, pour leur permettre d’empêcher l’application de la loi de la République. Certaines sont même financées par de grands milliardaires américains comme George Soros…

Et il y a aussi les grands organismes mondialisés, parce que ces gens-là vont souvent finir comme livreurs pour Delivero, Uber… Il ne faut pas oublier non plus les avocats… qui vivent de notre argent. Pour empêcher l’application des lois de la République ! Ils sont payés soit par les associations soit par l’aide judiciaire, c’est encore notre argent.

C’est avec notre argent qu’on finance notre invasion. Et tous ces gens-là, ensuite, vont voir les juges, pour leur demander de libérer les migrants parce qu’il y aurait un défaut de procédure, ou alors ça va monter aux grands juges, au Conseil d’Etat… qui va dire, au nom des droits de l’homme, que c’est scandaleux d’appliquer la loi. C’est ce qui s’est passé avec une association, Gisti qui a obtenu l’annulation d’une décision de Raymond Barre de suspendre le regroupement familial…

Zemmour  analyse ensuite le rôle des politiques de gauche, engagés dans le phénomène d’invasion et dans le refus que l’Etat qui a le monopole de la violence légitime puisse faire appliquer la loi.  Pour la gauche et les Macroniens, la République signifie « l‘Etat est en-dessous et doit se soumettre à tous les desiderata. ».. c’est le contraire de la République.

Avant on disait que les nouveaux venus devaient s’intégrer, s’assimiler, « à Rome fais comme les Romains ». Or, j’ai eu la surprise de voir l’une de ces associations, Utopia 56 qui a annoncé que les femmes bénévoles devraient s’habiller selon les moeurs des migrants…. A Paris, fais comme à Alger ou à Islamabad.

Question de Christine Kelly : « certains disent que ces migrants ne font pas de mal, ils ne font pas de mal à personne, ils  sont juste un problème de logement »..
Je répète : ils ne devraient pas être là. Ils ne respectent pas la loi française.
Ils sont là, dit C Kelly

-ben on les renvoie. Si on ne veut pas respecter la loi, pourquoi en faire ?  Il faut dire que le monde entier a le droit de venir à Paris et qu’on va les loger ! Avec notre argent, avec les impôts des Français. Est-ce qu’on a demandé leur avis aux Français ? Ils demandent qu’à être logés, ces gens-là. Mais moi aussi je demande qu’à être logé, je vais aller à New York, je vais dire « voilà, je veux être logé là… »

Question de Christine Kelly : « Ce sont les policiers qui ont été violents ou bien ce sont les associations qui utilisent les migrants ? »

Bien entendu, les associations manipulent et les migrants se laissent manipuler, car à la fin ça leur rapportera le gros lot, les allocations sociales… Et les pays d’où ils viennent ont fermé les yeux, les ont laissés partir, car l’envoi d’argent par les migrants est le premier poste de rentrée d’argent dans ces pays. Argent qui vient de notre poche.

Et on ne parle pas des imams… on voit bien que tout cela permettra à terme l’islamisation de l’Europe. C’est prévu et annoncé depuis longtemps, par Boumediène, par Erdogan…
.
Début à 1’37, fin à 20’40, suivi d’un petit échange entre Eric,  Marc Menant et Dimitri Pavlenko à propos des violences policières

Réponses de Eric Zemmour : il n’y a pas de violences policières, il ne peut pas y avoir d’expulsion de ces gens sans violences puisqu’ils résistent. Il faut donc assumer la violence. D’autant que ce n’est pas de la violence, c’est, à la limite, de la brutalité. D’autant que ces gens ne sont pas des damnés de la terre, ils ont un pécule, tout cela est organisé. Ils n’ont pas le droit de venir chez nous, on n’en veut pas. Ça légitime la brutalité… On a droit à la légitimité face à des gens qui sont brutaux avec nous, que ce soit les migrants, les associations, les avocats…

Darmanin a montré ses limites et la qualité de son double langage. C’est Macron, c’est le « en même temps ». Et le « en même temps » est rejeté par la population qui le comprend et le décrypte, c’est de la tactique politique. Et les gens en ont soupé parce que c’est le destin de la France qui est en cause.

Duplicité du Conseil constitutionnel qui a légitimé l’aide aux migrants au nom de la fraternité. La fraternité ce n’est pas avec le monde entier, juste avec les Français…

La perversité du gouvernement c’est de ne pas renvoyer immédiatement ces gens-là chez eux… et de les laisser s’installer ailleurs, sans cesse. Et les gouvernements étrangers doivent être renvoyés à leurs responsabilités, car pour preuve de leur complicité avec les clandestins, ils ne signent pas les laissez-passer consulaires qui permettraient au gouvernement français de les renvoyer.

 174 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Y a qu’a nommer Taubira ministre de l’intérieur et équiper les forces de l’ordre de sachets de bonbons et de bouquets de fleurs qu’ils offriront aux délinquants et casseurs et hop fini les violences policières.

  2. C’est le petit trouduc de « m.o.f. » qui en fait une maladie de voir enfler l’audimat de Cnews …
    Hé oui petit chose, le ringard aujourd’hui c’est toi !
    Plus personne n’a envie d’écouter BFMacron .
    Vive le bon sens populo-francouillard et dans ce domaine, Cher Eric, tu excelles !
    Mais de grâce, sois prudent ! S’ils te refusent une protection policière, réclame au moins une autorisation de port d’arme. En cas de refus, 82% des français étant de ton avis, et souhaitant t’écouter encore pendant de nombreuses années, ils te recommandent et t’autorisent à t’équiper comme nous aurions le droit de le faire en Israël (pays qui n’est pourtant pas envahie par des centaines de milliers de migrants pourvoyeurs de djihadisme ! )

  3. Exact, dans la devise le mot fraternité ne concerne que les français et en aucun cas les illégaux, de plus ce n’est pas un droit mais de la moralité. Le gouvernement se retrouve de plus en plus face à ses contradictions et ménage la chèvre et le choux. Pourquoi ne pas tout simplement appliquer la loi, c’est ça le problème, le gouvernement lui-même ne respecte pas la loi. Un migrant qui passe la frontière illégalement à 10 fois plus de chance d’être accepté en France que de passer par la voie légale ?

  4. Interpellation du producteur David Michel, sur les images je vois des policiers agressés par un individu excité, qui sont obligé de se défendre en le neutralisant. Réaction sur Twitter de griezman qui à mal à sa France, quand il s’agit de protéger ses belles bagnoles, il ne crache pas sur les flics ce trouduc. A voir sur le Figaro: le producteur david michel violemment mise en cause au tribunal de Metz.

  5. Je complète mon commentaire : je suis inquiet pour la sécurité de Zemmour.
    En effet ceux qui disent la vérité, ceux qui dénoncent les supercheries, les enfumages s’exposent à la rage du camp de ceux qui se considèrent comme les seuls détenteurs de la vertu…Il n’y a pas plus intolérants et haineux que les gauchistes qui se parent de toutes les qualités…

  6. J’ai vu (comme presque tous les soirs) cette émission. Zemmour dit des choses justes, mais il devrait mieux structurer et préparer son discours, pour qu’il soit plus fluide. Ces derniers temps il est souvent brouillon dans son expression, ce qui nuit à son efficacité. Ce qui se conçoit bien, etc.
    Quelques réflexions qui me viennent à la volée:
    – ce ne sont pas des « exilés », personne ne les a forcés à partir : ce sont des expatriés présents illégalement dans notre pays. De notre point de vue, des immigrés illégaux
    -nous n’avons aucun prétendu « devoir d’accueil ». S’ils sont à la rue chez nous, c’est de leur propre fait, de leur faute. Nous n’en sommes ni responsables, ni coupables.
    – le fait d’être présent illégalement sur NOTRE territoire ne leur donne aucun droit, bien au contraire : c’est ce que veut dire « illégalement ».
    Ils n’ont que le droit de décamper, de dégager le plus vite possible de chez nous, et avec un coup de pied au cul (à défaut de croc-en-jambe) si nécessaire.
    – en passant, ces immigrants illégaux qui installent un campement sur la voie publique ne font pas « rien de mal » : ils font au moins deux choses de mal en commettant au moins deux délits [présence illégale sur le territoire et occupation illicite d’un espace public]. Jusqu’à preuve du contraire, et sauf dans l’esprit fumeux et tordu des gauchos, un délit c’est un acte mauvais et répréhensible.
    – il n’y a pas de violence policière (sous-entendu anormale) au sens que les associations de gauchos pourris veulent lui donner en rendant cette expression synonyme « d’exactions ». Il n’y a que l’usage nécessaire et proportionnée de la force par la police.
    – La « violence policière » est en fait légitime, puisque l’État a le monopole de la violence légitime. Ce qui signifie bien que la police est en droit d’en user lorsque cela est rendu nécessaire pour mettre fin à un trouble manifeste de l’ordre public, un délit ou un crime.
    Si le terme « violence » est mal compris, appelons cela « l’usage légitime de la force et de la contrainte ».
    – Le fait de résister, de désobéir aux ordres de la police, de se rebeller et de se débattre violemment ne confère pas l’inviolabilité, le droit d’être traité sans violence, et d’échapper à l’usage de la force : jusqu’à preuve du contraire, c’est ce qui la justifie.
    – S’en prendre physiquement aux policiers est en soi un délit, ou un crime suivant la gravité de l’attaque (valable aussi pour le coquin Coquerel) et justifie l’usage de la force policière.

  7. Merci Eric Zemmour , actuellement très peu de gens dans ce pays ont le courage de dire ce que vous dite dans vos analyses , notre pays est en danger de mort et devant une telle situation une loi d’exception s’impose de toute urgence . Bien entendu tout ces politiques qui se disent responsables ne feront rien ,ils continueront de toucher leur bon salaire et notre pays subira ce fléau sans fin jusqu’à sa destruction et le flottement du drapeau islamique au sommet de la tour Eiffel estimé a dans moins de quarante ans .

  8. Encore une fois Zemmour ne fait que dire la vérité et évidemment il y en a beaucoup que ça dérange ,à un moment il faut quand même qu’ils voient la vérité en face et arrêter l’hypocrisie.

  9. Comme d’habitude Eric Zemmour parle clairement et prend le risque d’avoir de nouveaux ennuis…
    Notre « démocratie » est devenue un immense bordel où les « migrants », financés par leurs villages, s’invitent.
    E la plupart des gens sont des veaux disciplinés qui se masquent docilement et voteront de nouveau pour Minus en 2022.

  10. ils n’ont rien à foutre chez nous car ce sont des illégaux. point barre.

  11. NE vous laisser pas aveugler par Christine Kelly😉 elle est très belle ,certes,mais SURTOUT très professionnelle.
    ,dans un contexte télévisuel delicat dont nous connaissons tous les enjeux.

  12. Je ne dirais pas  »brillantissime » pour une analyse claire posée et objective des faits .Du bon sens ,rien de plus ,rien de moins .Il est vrai que les débats autour de ce fait divers tournent à la farce sur tous les plateaux Télé et les radios,reflets de la médiocrité ambiante.Même Florian Philipot s’y laisse prendre.Chacun y va de sa publicité C’est lassant.Decathlon se fait de la pub avec ses tentes à migrants,pardon, »exilés.es » ,les associations idem (La France Insoumise aussi, )et Macron rafle la mise avec le valet-fusible Darmanin.Tout le monde est content….Sauf la police qui doit enregistrer un taux de schizophrénie sans précédent.La France est un billard; chacun veut y placer ses boules…

  13. Un guet apens anti flic grossièrement tendu par un collège de traitres, composé d’associations, avocats et journalistes pro migrants. Tandis que le président et ses ministres nous martèlent la dangerosité de l’épidémie qui fait rage, les traitres tentent d’imposer par la force et en violant toutes nos règles de lois, la présence d’étrangers venus essentiellement profiter du laxisme entretenu depuis plus de 40 ans, au détriment des citoyens Français les plus faibles et démunis, comme les personnes âgées où les personnes en situation de handicap. Je crois néanmoins que la plupart de nos compatriotes qui ont vu ces images choisies, n’en sont pas dupes. Je félicite à nouveau les forces de l’ordres qui à l’occasion ont encore fait preuve de sang froid et de fermeté totalement légitime.

  14. Zemmour a fait preuve d’un courage époustouflant dans le climat émotionnel qui régnait sur le plateau, il parlait dans un silence de plomb, la gêne était palpable, j’observais la gêne de son voisin, Eric de Riedmatten qui ne savait où se mettre, Marc Menant dont le visage était pétrifié, seul le jeune Dimitri gardait un visage calme quoique un peu rouge trahissant une émotion vive. Moi qui ai beaucoup cassé du sucre sur Christine Kelly, je dois dire qu’elle a été parfaite, impeccable, qu’elle a contribué à alléger l’atmosphère avec une attitude de neutralité que je n’ai jamais observé sur aucun plateau autre que cette émission… depuis qu’elle a changé.
    Zemmour a dû percevoir cette atmosphère, mais il a continué imperturbable, combien de personnes seraient capables de continuer leur discours en pareille circonstance ?
    Non seulement il a développé longuement son point de vue dans un silence de plomb, un silence de peur qui avait l’air d’un silence de désapprobation totale et de future condamnation de « toute la rédaction », mais aucun de ses arguments n’ont été critiqués sur le fond hormis « la violence policière », à cause du croche-patte, ou plaidant pour le droit à s’installer dans les pays riches quand on aspire à « une vie meilleure ».
    On a pu voir la trouille à l’oeuvre, corrélat du terrorisme intellectuel de l’idéologie mondialiste. C’était saisissant, le pauvre Eric de Riedmatten se révélant le plus « émotif » des participants.
    Vraiment cette émission a été un grand moment, et si on le doit évidemment au grand Zemmour au courage phénoménal, on le doit aussi à Christine Kelly qui est devenue une animatrice parfaite, toute en finesse, rigueur, et intelligence. J’ai l’impression qu’elle a changé d’attitude quand elle a constaté à quel point Zemmour était une personnalité profondément sincère, mue par un amour passionné pour la France qui se traduit par une connaissance rare dans la profession pour son histoire et que cet amour lui donnait la force de son courage exceptionnel pour défendre son point de vue malgré le terrorisme intellectuel en vigueur.

  15. Quand un policier me demande d’obtempérer, je le fais, et il n’emploi pas la force. Les FDO font leur boulot, c’est aussi ça l’ordre républicain. Ces gens se rebellent et s’étonne ensuite des réactions, au bagne tous ces gauchistes!

  16. Les Français doivent écouter Zemmour, c’est vital. Toute cette semaine, il a très bien expliqué les dangers des gouvernements actuels sur toutes les questions : les migrants, l’U.E, la relation Etats-Unis et Allemagne… Il faut que de plus en plus de Français regardent cette émission et qu’ils ouvrent les yeux.
    Et le petit bonbon en plus : Marc Menant sur l’Histoire. Il en faudrait des comme lui dans les écoles, pour faire aimer notre histoire.

  17. Je n ai pas vue de gens eborgnes ? Qu ont arrete de nous prendre pour des jambons .Qu ils aillent en iran faire cela .vous verrez le resultet

  18. les femmes bénévoles devraient s’habiller selon les mœurs des migrants.
    Le témoignage complet en question :
    https://www.breizh-info.com/2016/07/05/46103/utopia-56-calais-grande-synthe-migrants-femmes-cologne/
    Très courageux les passeurs d’Utopia :
    Adresse : notre local se situe dans le XVIIIe
    arrondissement, entre Porte de la Chapelle et Porte d’Aubervilliers. L’adresse du local n’est pas publique, elle vous sera précisée après avoir adhéré à l’association. N’apportez pas de dons au local sans l’avoir validé en contactant utopia56.collecte@gmail.com
    Et soutenus par AXA : http://www.utopia56.com/fr
    Allô darmanin ? Pas de dissolution de cette organisation de passeurs pour trouble à l’ordre public ?

Les commentaires sont fermés.