Tentative d’attentat à la cathédrale de Clermont-Ferrand ?

Désinformation Journalisme Manipulations médiatiques Publié le 23 novembre 2020 - par - 7 commentaires

La montagne accouche d’une souris.

C’est en tous cas ce que le journal La Montagne tente de nous faire croire, ainsi que la police donc le ministère de l’Intérieur de Darmanin, à propos de la présence d’un musulman qui était entré dans la cathédrale de Clermont-Ferrand pour une raison bien obscure.

Que de zones d’ombre autour de ce « fait divers », nous assure le journal auvergnat. Fait de la diversité, inclassable, mettez vos cerveaux en mode veille et écoutez la chanson : « fais confiance, fais confiance… ».

Car trop gros à avaler : le musulman en question serait rentré dans un lieu de culte catholique parce que sa mosquée était fermée…

Mais de qui se paie-t-on la tête ???

N’est-ce pas le rôle d’un journal que de creuser un peu autour de ce fait divers : en quoi les édifices catholiques seraient-ils subsidiairement des lieux de culte musulmans ?

Et en cette période de confinement, pourquoi cet homme n’a-t-il pas été sanctionné ?

Les journalistes sont-ils censés avoir un esprit critique ou être seulement chargés de relayer la communication du gouvernement cherchant à étouffer ce qui est peut-être une tentative d’attentat ?

Faits divers

Il entonne des prières et des chants en arabe dans la cathédrale de Clermont-Ferrand

Publié le 19/11/2020 à 12h21

Il entonne des prières et des chants en arabe dans la cathédrale de Clermont-Ferrand

Les militaires de l’opération Sentinelle, en patrouille autour de la cathédrale, ont été intrigué par un chant qui n’avait rien d’un Ave Maria… © Thierry LINDAUER

 

S’est-il trompé de lieu de culte ? Les policiers sont intervenus, ce jeudi, en milieu de matinée, dans la cathédrale de Clermont-Ferrand alors qu’un homme en djellaba accomplissait des prières musulmanes.

La présence de forces de l’ordre autour de la cathédrale de Clermont-Ferrand a intrigué voire inquiété plus d’un passant, ce jeudi, en milieu de matinée. Rien de grave fort heureusement.

Les policiers sont intervenus, vers 10 h 30, pour un homme vêtu d’une djellaba qui entonnait des prières et des chants en arabe, dans l’enceinte sacrée catholique.

Ce sont les soldats de l’opération Sentinelle, en patrouille dans le secteur, qui les ont alertés, après avoir entendu, venant de l’intérieur du monument, une incantation religieuse qui n’avait rien d’un Ave Maria

L’homme en djellaba, qui ne manifestait aucun signe d’agressivité, aurait déclaré aux policiers être venu prier dans la cathédrale parce que la mosquée était fermée. Ces derniers ont vérifié son identité.  Son geste ne constituant pas une infraction, il a été laissé libre.

Olivier Choruszko

Print Friendly, PDF & Email
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
vatinel_bernard
vatinel_bernard
il y a 2 mois

lui ont il fourni un plan détaillé de la cathédrale ???? pour lui éviter d’autres déplacements avant l’action ???

durandurand
durandurand
il y a 2 mois

Oui bien sûr nous allons le croire que ce muzz est rentré dans la cathédrale pour prier, et mon cul c’est du poulet ? Je pense que cet allogène grand adorateur de momo le pédo est rentré pour repérer les lieux pour préparer un attentat allez savoir avec ces dégénérés du bulbe adepte de la taqîya, et ces journaputes qui enjolivent l’affaire en faisant passer l’allogène pour un gentil muzz venu prier sans arrière pensé dans un lieu de culte Chrétien !

angoulafre
angoulafre
il y a 2 mois

Ils seraient même capables de nous raconter qu’il étudiait sa future conversion…

bouillot marie ange
bouillot marie ange
il y a 2 mois

il faut les éradiquer au karcher ces tarés de muzz qui s’en prennent à nos églises

Annie Szabo
Annie Szabo
il y a 2 mois

Oui, vraiment bizarre cette histoire. On ne saura jamais la vérité

maury
maury
il y a 2 mois

Il a repéré les lieues et prier son dieu sanguinaire de « bénir son futur attentat »!! Ils ne sont pas finis ces cpf !!

Maxime
Maxime
il y a 2 mois

@ Maury :
on peut remarquer que l’article ne dit même pas si l’homme a été fouillé… avait-il un briquet, des allumettes ?
Ils l’ont relâché alors que sauf erreur, les lieux de culte sont fermés actuellement.

Lire Aussi