Mahomet a falsifié la Bible mais l’inversion accusatoire fait partie des fondements de l’islam

Désinformation Islam Publié le 16 novembre 2020 - par - 15 commentaires

Nous sommes familiarisés avec la notion d’ « inversion accusatoire ».

Elle consiste à prêter à son ennemi ses propres turpitudes.

L’islam emploie constamment l’inversion accusatoire.

L’inversion accusatoire est même au fondement de l’islam.

Ainsi le Coran est principalement un ramassis d’imprécations.

Mais, il s’y glisse aussi des « références »  bibliques très mal digérées.

Comme pouvaient être digérés des textes souvent très subtils par des Bédouins incultes du VIIème siècle de la péninsule arabique.

C’est à une véritable « falsification » de la Bible que  se livre Mahomet dans le Coran.

Marie, mère de Jésus devient, dans le Coran,  la soeur d’Aaron (1300 ans avant JC !) et autres délires du même type.

Et pourtant, inversion accusatoire, ce sont les musulmans, par la bouche de Mahomet le premier, qui accusent juifs et chrétiens d’avoir « falsifié » leurs textes.

Revenons sur un terrain solide: certains textes de la Bible précédent le Coran de peut-être  plus de  2000 ans.

Un abruti total, Mahomet, reprend ces textes,  en fait une bouillie pour les chats 2000  ans après  donc,  et les musulmans de 2020 nous donnent des leçons sur l’authenticité de nos  textes !

L’inversion accusatoire est la tactique favorite des musulmans pour nous déstabiliser.

Toujours pour se limiter à  ce problème  de la « falsification » par les juifs et les chrétiens de leurs textes, nous subissons  une deuxième inversion accusatoire.

On peut lire couramment sous la plume des musulmans que cette falsification aurait pour source l’ « avidité de puissance et de richesses » (sic) des juifs et des chrétiens.

Comme ici :

https://oumma.com/retour-sur-le-documentaire-de-tom-holland-des-questionnements-infondees-sur-les-debuts-et-les-origines-de-lislam/

Venant des sectateurs de Mahomet, qui a commencé sa sinistre carrière dans le pillage de caravanes, l’accusation est comique.

A comparer avec le communisme primitif pratiqué par les premiers Apôtres, tel que décrit dans les « Actes des Apôtres ».

L’ inversion accusatoire toujours : Mahomet est d’abord un pillard mais ce sont  les premiers chrétiens qui seraient « avides de puissance et de richesses » et qui falsifient pour cette raison les Evangiles.

On pourrait multiplier les  inversions accusatoires chez les musulmans.

On en revient toujours à la même base : les musulmans ignorent la honte, ils ignorent la « honte judéo-chrétienne »…

Print Friendly, PDF & Email
15 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Paco
Paco
il y a 2 mois

Bravo ! Merci ! Depuis le temps que j’attendais un texte tel que celui ci ! Bien sur que le chamelier et ceux qui s’ensuivirent sont les champions du plagiat !

Christian Jour
Christian Jour
il y a 2 mois

Le coran est un ramassis de conneries, débiles écrit par un psychopathe satanique bon à enfermer. On a pas à regarder de près ou de loin si il y a quelque chose à sauver dans l’islam. Les muzs lisent tous un bouquin criminogène qui explique qu’il faut tuer, par décapitation le plus souvent tous ce qui n’est pas musulman.
Donc incompatible avec nous, avec notre culture, avec notre société, avec nos meurs, avec notre république, alors l’islam et tous les muzzs dehors.
Quand aux traître, à juger et à pendre haut et court?

Wallace
Wallace
il y a 2 mois

A force de disserter à n’en plus finir sur les religions du moyen orient à savoir, le judaïsme, les religions chrétiennes et mahométanes, on finirait par croire que tout cela est issu d’une vérité patente et incontournable. Mais non, ces croyances aux origines sectaires ne sont que l’héritage de croyances antérieures qui puisent leurs origines dans le chamanisme primaire. Au lieu de croire en lui même, et d’y puiser sa force, l’homme par manque de courage a préféré s’en remettre à un mythe, à une entité responsable de ce qu’il ne peut contrôler. Au lieu d’affronter, il prie dieu…
On dira : »quelle importance! » si cela l’aide. Oui, cela l’aide, mais à être soumis.

Reconquista
Reconquista
il y a 2 mois

La carrière de Momo dont il n’existe par ailleurs aucune preuve d’existence se résume à être un pédophile (il a marié Aïcha quant elle avait 6 ans et l’a violée alors qu’elle en avait 9 et le cochon 54): chef de guerre pilleur de caravanes, misogyne, assassin notoire d’opposant(e)s par lui-même ou par délégation, esclavagiste, massacreur de juifs, polygame barbare (sa 13eme épouse était juive et il est parti massacrer sa famille après l’avoir épousée…

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 2 mois

Oui tout à fait le comble, c’est que les fondements religieux de l’islam reposent principalement sur la bible chrétienne et le Talmud juif, sans lesquels l’islam ne pourrait exister, le reste n’est plus que de l’apport islamique, c’est à dire la doctrine de Mahomet et sa vie qui sont loin d’être une référence dans le monde occidental.

Hectopascal
Hectopascal
il y a 2 mois

@Wallace

« Au lieu d’affronter, il prie dieu… » . Durant la 2nde GM des chrétiens avaient prié et durant la nuit le temps avait complètement changé ce qui a permis aux alliés de remporter le lendemain une importante bataille. A étudier.

Armand Lanlignel
Administrateur
Armand Lanlignel
il y a 2 mois
Reply to  Hectopascal

Profiter d’une coïncidence favorable naturelle pour en tirer une conclusion renforçant ses croyances n’est pas nouveau ni glorieux.

Marcher sur des oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 2 mois

À L’ATTENTION de

(***)

Machinchose
Machinchose
il y a 2 mois

Sourate 9 -dite du Repentir…

verset 28/29

29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies .

30. Les Juifs disent : « Uzayr est fils d’Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d’Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse! Comment s’écartent-ils (de la vérité)?

xxxxxx

tiens il disent toujours « fils de Marie ….quand a « ozeir » il m’ a fallu des années avant de decouvrir qu il s’ agissait de Ezra, l’ exilé a Babylone, qui put enfin ramener son Peuple en terre hébraique

le Fauxphète, initié par des moines Nestoriens a tout assimilé de travers dans sa pauvre tête malade au point qu on finirait par se demander s’ il a existé….

Marcher sur des oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 2 mois

MAHOMET le PARACLET ?
_________________________
παράκλητος
παράκλητος parakletos (pa-ra’-klee-tos) n.
an intercessor (one who entreats of behalf of another)
παράκλυτος
Paraclet traduction musulmane du mot arabe : « Mohammed », qui signifie « loué ». Mais ils ont confondu avec παράκλητος. – [Voir plus bas le vrai sens de παράκλυτος et le motif de la confusion.]
_________________________
παράκλητος est le terme biblique, qui signifie l’avocat, l’intercesseur, l’assistant.
Il ne s’agit pas forcément d’une personne.Dans les Ecritures on trouve des exemples de personnification de quelque chose qui n’est pas réellement une personne. Par exemple: la « SAGESSE » dans le livre des Proverbes (1:20-33 ; 8:1-36).
Enfin le dictionnaire à propos du « PARACLET biblique » dit :
1.- Les emplois dans le N.T.
Le substantif gr. paraklētos n’est employé que dans les écrits johanniques (Jn 14,16.26; 15,26; 16,7.13-15; 1 Jn 2,1). Bien que l’on rencontre souvent dans le N.T. le verbe parakalein (“supplier, avertir”, parfois: “consoler”) et quelques fois le substantif paraklēsis (consolation, avertissement), ces mots ne se présentent pas dans les écrits de Jean ; dans le N.T. le terme “Paraclet” est donc caractéristique de Jean. Primitivement il semble bien avoir eu un sens passif (celui qui est appelé à l’aide , ad-vocatus), mais dans les textes cités de Jn et de 1Jn le mot a un sens actif (“aide, défenseur, protecteur”) mais non “consolateur” (paraklētōr). Le titre de “Paraclet” n’est pas un nom propre du Saint-Esprit, car dans 1 Jn 2,1, il désigne Jésus en tant qu’intercesseur des fidèles devant le tribunal céleste ; dans Jn 14:16 l’Esprit est appelé “un autre p.” par comparaison avec Jésus (W. Michaelis qui traduit: “un autre, un Paraclet”, méconnaît le sens évident de la phrase); enfin l’auteur éprouve chaque fois le besoin (sauf dans Jn 16,7) de préciser le nom de Paraclet en y ajoutant: l’Esprit de vérité ou le Saint-Esprit. Le titre de “Paraclet” n’indique donc pas le nom, mais la fonction de l’Esprit, conçu comme une personne ou de Jésus.

t pour en revenir à « la Providence divine » qui a inspiré Mahomet, l’islam en fait non pas un « Paraclet » – παράκλητος mais un homme « παράκλυτος » « infâme, perdu de réputation ».

« παράκλητος» et « παράκλυτος » se pronoçant de même, on serait tenté de prendre l’application de cette expression à Mahomet pour un mauvais calembour.
REFERENCES
1°).– Dictionnaire universel historique et comparatif de toutes les religions du monde… / rédigé par Bertrand, François-Marie (1807-1881)
2°).– Dictionnaire Encyclopédique de la Bible (DEP) – Brepols
3°).– La Bible

Victoire de Tourtour
Victoire de Tourtour
il y a 2 mois

Mahomet n’a aucune historicité. Il est censé avoir vécu au VIIe siècle Or les Empires en face, l’Empire perse et l’Empire byzantin, ne manquent pas d’historiographes, qui, si le « prophète » avait réellement existé, en auraient écrit. Le Coran , d’après des érudits islamologues, aurait été rédigé par divers scribes aux ordres des califes, afin de légitimer la violence des conquêtes de l’islam et de leur donner une coloration religieuse.

Pikachu
pikachu
il y a 2 mois

merci Antiislam, très bon rappel.

Robert Le Priellec
Robert Le Priellec
il y a 2 mois

Le coran est la plus parfaite illustration de l’expression « travail d’arabe » . C’est un très mauvais, très fumeux et très approximatif « copier-coller »de religions pré-existantes, en se contentant d’allusions lointaines aux textes d’origine du judaïsme et du christianisme. C’est ce qui arrive quand on a pris une sévère insolation dans le désert et qu’on a trop « fumé ».

Benalla Belattar Debbouze
Benalla Belattar Debbouze
il y a 2 mois

l’Islam est une fausse religion adoubée
d’un faux prophète de malheur qui se fait appelé Muhammad et qui en bon faussaire a écrit avec la main gauche de Satan le coran qui n’est qu’un grimoire de sorcellerie pour vielles biquettes en niqab et au QI de chèvre et pour ces barbus enculeurs
de chèvres au QI de bouc

Lire Aussi