Quelle sera leur prochaine cible ? Les djihadistes c’est l’armée de Daesch qui veut conquérir l’Occident

A ne pas manquer Djihad Publié le 12 novembre 2020 - par - 4 commentaires


Il ne faut pas croire, comme les médias pourraient le laisser entendre, que les attentats commis sur le sol français soient le fruit d’acteurs isolés, de « loups solitaires » se réclamant d’un État Islamiste au gré de leurs exactions à la petite semaine.

Bien à rebours, ces terroristes sont l’armée de l’ombre dûment formée, téléguidée par cet État Islamiste dont le but avoué est la conquête de l’Occident pour y imposer la charia.

Tous ces terroristes sont les innombrables fantassins d’une impitoyable horde qui n’ont qu’un seul but : faire chuter notre civilisation afin d’y substituer la loi islamique.
L’EI recrute ses soldats parmi les paumés des banlieues, mais forme également des troupes qui viendront comme « réfugiés » s’installer dans notre pays.



Il ne faudrait pas croire que l’EI est moribond depuis qu’il n’a plus de territoire à la suite de la chute du califat.

Au contraire, il est devenu plus insaisissable car ses responsables sont soit installés dans des pays complices, soit clandestins dans les autres pays qu’ils s’apprêtent à conquérir.

Ce ne sont pas des têtes brûlées prêts à se faire sauter avec une ceinture d’explosifs, ni des amateurs improvisant un jihad au rabais, mais des stratèges ayant une vision à long terme pour imposer leur hégémonie.



Ils ont théorisé leur prise de pouvoir. Abu Bakr Al-Naji, stratège de l’État Islamiste a publié un manuel de guerre:

L’administration de la sauvagerie : l’étape la plus critique à franchir par la Oumma ».

Wikipédia nous apprend que cet ouvrage « a un succès particulièrement important parmi les mouvements djihadistes. L’auteur détaille la stratégie grâce à laquelle les groupes djihadistes seront selon lui en mesure de s’imposer territorialement face aux régimes arabes et musulmans, d’une part, face aux Américains et aux Occidentaux, d’autre part » 


La librairie Décitre qui a publié cet ouvrage le résume ainsi :
« Sous le titre Études stratégiques, les théoriciens du jihad communiquent leurs consignes terroristes aux islamistes du monde entier. Publiés en Orient et en arabe, ces textes ne sont pas connus du public et n’attirent pas l’attention des dirigeants occidentaux. Au premier rang des stratèges islamistes, Abu Bakr Naji, recherché par toutes les polices, diffuse le traité de la Gestion de la barbarie, sous-titré « L’étape par laquelle l’islam devra passer pour restaurer le califat ». Abu Bakr Naji détaille, exemples à l’appui, les instructions à suivre pour démoraliser et détruire l’Occident. Ce document hallucinant, Mein Kampf des islamistes, donne un sens aux informations de la presse. Il faut le lire et le faire connaître, pour qu’il ne soit pas dit :  » Nous ne savions pas ! «  »


Donc, gardons présents à l’esprit que nous avons à faire à une véritable organisation tentaculaire œuvrant sur le long terme en pratiquant l’entrisme dans nos démocraties, en recrutant et en formant les futurs terroristes, ainsi qu’en surfant sur l’invasion migratoire pour infiltrer ses combattants.
Ils s’appuient également sur la 5ème colonne bien implantée dans notre pays, infiltrée partout jusque dans le renseignement ou dans l’Armée.

Ce ne sont pas des amateurs, mais des professionnels aguerris, déterminés et habiles.

Comment ne pas les craindre quand on observe l’inertie criminelle des gouvernements occidentaux ?
Même si ceux-ci condamnent les attentats, ils s’en tiennent à une rhétorique jamais suivie de mesures concrètes.

Pire, ils maintiennent les populations dans l’ignorance.

Les attentats ne cesseront pas. Ils vont bien au contraire continuer et prendre des formes encore plus diverses.

Nabil Mouline, historien chargé de recherches au CNRS écrit :

Le plan d’Abu Bakr al-Naji obéit à trois étapes ; la première, harceler l’ennemi continuellement, notamment par le biais d’attentats, pour l’affaiblir moralement et matériellement. La deuxième, « l’administration de la sauvagerie », est la plus importante, elle doit avoir lieu après la chute d’un ou de plusieurs États, et de la période de chaos qui suit.

Je gage que les stratèges de l’EI jubilent quand ils voient les réactions des dirigeants français, se déclarant islamophiles à qui mieux-mieux en défendant l’indéfendable concept : « Ne confondons pas islam et islamistes ».

Alors quel sera leur prochain mouvement ?

Il est à craindre qu’ils ne passent à d’autres formes d’action, ce qui est courant dans les guerres asymétriques.

Le déploiement des forces de surveillance dans les grandes villes leur complique (un peu) la tâche.
D’autre part, leurs actions ne terrorisent actuellement que les citadins.

Il me paraît évident que pour bénéficier d’un état de terreur généralisé à tout le territoire tout en prenant un minimum de risques, ils sont susceptibles, un jour ou l’autre,  de s’en prendre à nos campagnes. Imaginez un petit village pris pour cible par une dizaine de moudjahidines surarmés à la façon « Oradour sur Glane »…

Que diront alors nos gouvernants ?

« Nous ne pouvions pas savoir » !


Print Friendly, PDF & Email
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gisèle
Gisèle
il y a 3 mois

Bien sûr qu’il n’y a pas de loups solitaires. C’est une organisation très rodée et il y a toujours des complices même quand un seul passe à l’acte ! Ces barbares veulent faire de la France un État Islamique, parce qu’ils sont bien implantés sur notre territoire et ne craignent pas grand chose !

calvo
calvo
il y a 3 mois

Il est vrai qu’il vaut mieux les avoir sur place…. ça fait moins de mandats à envoyer…

durandurand
durandurand
il y a 3 mois

Ce gouvernement de sinistres bouffons sont complices d’assassinats , ils ne font rien pour expulser tous les clandestins alors qu’ils savent pertinemment qu’il y a une majorité de djihadistes parmi ces raclures de demandeurs d’asile .Tout ce paie un jour ou l’autre bientôt gageons de les voir de se diriger en file indienne en place de Grève et de monter vers la bascule à Charlot ou leurs têtes tomberont dans un panier en osier, c’est le sort réservé aux Traîtres à la Patrie .

frejusien
frejusien
il y a 3 mois

Avez-vous remarqué qu’on n’entend plus parler des chevaux et autres animaux de ferme mutilés ?
Il me semble que ces actes exécutés sur tout le territoire peuvent être interprétés comme un avertissement, histoire de montrer qu’ils peuvent frapper partout, sans même que la police ne voit quoi que ce soit. Ils peuvent frapper et ils sont partout!
Car, on ne nous informe pas non plus des résultats de l’enquête.
Ces menaces ayant été administrées, il aurait été judicieux de fermer nos frontières, les attentats ont eu lieu juste après, c’était peut-être pour faire pression pour obtenir de nouveaux accommodements ,
on ne nous le dira pas

Lire Aussi