USA : les routiers en grève nationale pour protester contre le confinement et les élections le 29 novembre

Ils ont l’impression de s’être fait cracher dessus mais entendent bien riposter.

L’Amérique de Trump est bien vivante et ne compte pas se laisser faire.

Cette Amérique-là pourrait bien envoyer un joli message à Biden et à tous ceux qui les ont méprisés en votant contre l’industrie du transport.

Dans des  vidéos virales  diffusées sur les réseaux sociaux, des routiers  aux États-Unis discutent de la possibilité d’une grève nationale le 29 novembre pour protester contre les mesures de confinement qui les touchent directement et l’élection présidentielle.

 

« A partir de maintenant, le mot d’ordre, c’ est le 29 novembre », déclare un routier. « Le 29 novembre, on se gare et on ne bouge pas… Le 29 novembre, c’est le jour où on reprend ce pays. Faites passer le mot. C’est notre heure. Nous disons ce qui se passe », ajoute-t-il, avant de prévenir, « ça va être le b… pour de bon « .

Une deuxième vidéo montre un autre routier qui explique les raisons de la grève : les mesures de confinement du coronavirus qui ont injustement touché les conducteurs ainsi que le résultat de l’élection présidentielle.

Celui qui parle sous le nom de  @brickpaad sur TikTok, dit qu’à une époque les routiers étaient considérés comme importants parce qu’ils s’assuraient que les gens recevaient du papier toilette et du gaz pour chauffer leurs maisons.

« Nous sommes restés ici au milieu de cette pandémie pendant tout ce temps à vous apporter vos trucs et comment nous remerciez-vous ? » demande-t-il.

« Vous fermez les restaurants où nous mangeons… puis vous fermez nos aires de repos. Maintenant, dans le Wyoming, ils parlent de ne même pas traiter les autoroutes cet hiver parce qu’ils ne peuvent pas se le permettre », ajoute-t-il.

« Et pour couronner le tout, 70 millions d’entre vous ont voté contre l’industrie du transport, contre les premiers intervenants, contre le pétrole et le gaz – nous n’allons pas oublier cette saleté, vous l’avez fait mais nous ne le ferons pas. »

Un article du Counter détaille comment plus de 100 chauffeurs de camions à New York « menacent de faire grève et de fermer les chaînes d’approvisionnement des supermarchés Whole Foods et Stop & Shop dans la zone des trois États ».

« Les chauffeurs disent que leur employeur, le distributeur United Natural Foods, plus connu sous le nom d’UNFI, ne leur a pas donné leur équipement de protection de base (Covid) et n’a pas désinfecté leurs camions depuis des mois », indique l’article.

https://summit.news/2020/11/09/viral-videos-feature-truck-drivers-discussing-nationwide-strike/

 162 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Toujours les mêmes veautants ! Décidément que ce soit de ce côté de l’Atlantique ou Outre-Atlantique, les mêmes imbéciles qui ne réfléchissent pas aux enjeux économiques et leurs conséquences :  » (…) 70 millions d’entre vous ont voté contre l’industrie du transport, contre les premiers intervenants, contre le pétrole et le gaz – », cela me rappelle les crétins écolo-bobo de chez nous mais pas que.

  2. A ceci près que les chauffeurs poids-lourds aux USA sont beaucoup plus persuasifs que les nôtres. Tout mon soutien en espérant qu’ils fassent beaucoup, beaucoup de bruit.

Les commentaires sont fermés.