Vidéo-choc censurée par YouTube : les fraudeurs démocrates pris sur le fait !

Fraude gigantesque, absolument incroyable. Cette vidéo ci-dessous, totalement censurée, vous ne la verrez pas dans les médias.
C’est tout simplement ahurissant de voir la plus grande démocratie du monde tomber si bas. Ces images sont pires qu’en Afrique !
Accrochez-vous, c’est du très lourd, preuves à l’appui !
https://odysee.com/@Vivresainement:f/fraude-massive-aux-elections-americaines-censure-youtube:2?r=CcH1vqSghsmMvtNqfHrowvxEgp5H3VAC
Ensuite, lisez ça. Vous y trouverez toutes les méthodes de fraude utilisées par les démocrates. Comment la Cour suprême peut-elle accepter ces méthodes criminelles ?
https://www.bvoltaire.fr/fraude-electorale-mode-demploi-le-temoignage-rapporte-par-le-new-york-post-accable-le-camp-biden/?
En 1975, la France supprimait le vote par correspondance pour en finir avec la fraude électorale, en le remplaçant par un vote par procuration.
C’est bien la preuve que le vote par correspondance autorise toutes les magouilles et turpitudes.

https://www.lemonde.fr/archives/article/1975/11/13/pour-reduire-la-fraude-electorale-le-vote-par-correspondance-est-supprime_2584876_1819218.html

Et ce sont les mêmes qui, en France, ont refusé de rétablir temporairement le vote par correspondance lors de la crise du Covid-19 en mars, en invoquant le risque potentiel de fraude, qui nous disent aujourd’hui qu’il est légitime de compter les bulletins de Pennsylvanie ou du Nevada, plusieurs jours après la date du 4 novembre !

Qu’on ne vienne pas nous dire qu’aux États-Unis, la fraude électorale ne dépasse pas 0,001 %  ! La plus grande démocratie du monde conserve en réalité un système mafieux digne de l’Afrique.

On sait que Kennedy a fraudé, que Bush junior a fraudé.

https://www.zemmour.fr/video/face-a-linfo/face-a-linfo-4-novembre-2020/

Une plaie démocratique largement connue, dont on a encore vu les méfaits en Autriche, où la fraude aux bulletins par correspondance avait permis d’écarter le leader FPÖ  Norber Hofer, pourtant en tête des élections. 

Toute l’UE voulait empêcher qu’un leader populiste devienne le chancelier d’Autriche.

Et dans la nuit suivant les élections, les 14 % de bulletins par correspondance avaient permis de voler la victoire à Norber Hofer. Un grand classique donc… Renverser une élection avec 14 % de votes restants, c’est possible !

Rien n’arrête les ennemis du peuple.

On nous avait bien entendu resservi l’éternel refrain des citadins bobos votant systématiquement à 90 % contre le FPÖ !

https://www.leparisien.fr/international/presidentielle-en-autriche-le-candidat-d-extreme-droite-au-coude-a-coude-avec-l-ecologiste-22-05-2016-5819067.php

Aux États-Unis, il faut croire que les 100 millions de bulletins par correspondance sont tous pour Biden, seuls les ploucs pro-Trump se déplaçant jusqu’aux urnes.

Quand il s’agit d’écarter un leader populiste antisystème, il n’est plus question de démocratie. Le bourrage des urnes devient la règle. Ce qui n’empêche pas les progressistes de tous bords d’accuser Trump de vouloir bafouer la démocratie en se déclarant vainqueur au soir du 4 novembre !!

Trump savait très bien ce qu’il en serait avec un système américain qui permet de compter les bulletins par correspondance jusqu’au 12 novembre pour le Nevada ou le 6 novembre pour la Pennsylvanie.

Par conséquent, ceux qui affirment que Trump délire en dénonçant sans preuve la monumentale fraude électorale dans les États clés sont des menteurs et des tricheurs, complices de la fraude.

Car mercredi matin à 9 h, heure française, le milliardaire faisait la course en tête dans tous ces États et pouvait espérer totaliser 300 grands électeurs.

En Pennsylvanie, il avait 12 points d’avance avec 64 % des bulletins dépouillés. Toute cette avance a fondu en quelques heures. Ce qui veut dire que Trump est très largement majoritaire chez 64 % des électeurs, mais minoritaire chez les 36 % restants, au point de perdre l’État ! C’est mathématiquement impossible.

Trump et les républicains se sont bien fait voler la victoire par une machination diabolique des démocrates, lesquels ont savamment orchestré la fraude à grande échelle.

Faux bulletins, morts et non-résidents qui votent au Nevada,  bulletins antidatés en Pennsylvanie selon des postiers, observateurs républicains interdits de surveiller le dépouillement, bulletins Trump invalidés sans raison,tout a été bon pour renverser la situation alors que Trump caracolait en tête contre toute attente.

Tout cela a été manigancé de longue date et Trump le savait. Le sénile Biden s’est même fendu d’un aveu de fraude, que tous les médias s’empressent de nier.

https://www.valeursactuelles.com/monde/video-biden-se-vante-davoir-mis-en-place-lorganisation-de-fraude-electorale-la-plus-vaste-et-la-plus-inclusive-de-lhistoire-124993

Les responsables républicains sur le terrain ne font aucune confiance aux démocrates pour gérer le dépouillement en toute transparence.

Oui, Trump a bien gagné cette élection et non sans raison.

Il a mobilisé 7 millions de votants supplémentaires en sa faveur par rapport à 2016. Et surtout, il a gardé le Sénat ! Il a même progressé à la Chambre des députés.

Il est où ce rejet massif du trumpisme ? Il est uniquement dans les médias gauchistes et chez les mondialistes immigrationnistes. Un ramassis d’escrocs.

J’ai lu récemment dans la presse française que Trump avait tout raté et n’avait pas tenu ses promesses. Un anti-Trump, ça ose tout !

En fait, tous les sondages ont été truqués et le bilan économique de Trump totalement passé à la trappe.

Le monde entier veut déboulonner Trump, qui est le seul leader occidental à avoir le courage de combattre le politiquement correct qui détruit l’Occident.Pour la gauche américaine ou française, c’est donc un crime impardonnable que de vouloir sauver l’identité du peuple américain et sa civilisation.

Toute cette fraude électorale n’a d’autre but que d’assoir la dictature mondialiste.

Comme dit Zemmour, on accuse Trump de diviser l’Amérique, mais c’est la gauche américaine qui est à l’œuvre depuis 40 ans pour liquider le rêve américain et imposer le mondialisme.

Quant au bilan économique du milliardaire, parlons-en !

Trump a libéré l’économie, baissé massivement les impôts, vaincu le chômage, amélioré la condition des Noirs et des Latinos dans des proportions inégalées et a offert à son pays une inestimable indépendance énergétique pour 100 ans, en faisant des États-Unis le leader mondial de la production de pétrole et de gaz.

Impôt sur les sociétés baissé de 35 % à 21 %

Création de plus de 5 millions d’emplois avec un taux de chômage tombé à 3,5 % en février 2020.

Ce taux, qui était remonté à 14 % au deuxième trimestre, est retombé à 4 % au troisième trimestre ! C’est dire la réactivité de l’économie américaine, débarrassée de ses carcans administratifs et règlementaires grâce à Trump.

Et quelques minables journalistes français, totalement ignares, se permettent de dire qu’il n’a rien fait !

En 4 ans, la Bourse a fait un bond de 52 %, pendant que les Bourses européennes se traînent misérablement depuis la crise de 2008 !

Le pouvoir d’achat s’est considérablement accru, avec un revenu médian de 50 000 dollars par an.

Les Noirs ont donc voté à 17 % pour Trump, alors qu’ils votent habituellement à 90 % pour les démocrates.

Les latinos ont voté à 37 % pour Trump, ce qui lui a permis de rafler la Floride.

Il a refroidi les ambitions chinoises dans tous les domaines.

L’Amérique importait 500 milliards de produits chinois et n’exportait que 130 milliards en retour. Trump a diminué ce déficit de 100 milliards en 4 ans !

Ce n’est donc pas un hasard si Trump a été massivement soutenu et a gardé son socle électoral.

Et n’oublions pas qu’il a écrasé l’État islamique, avec l’aide de la coalition.

Sans la Covid-19, mais aussi sans la triche monumentale, il écrasait Biden, qui n’a aucun programme crédible.

Pour l’instant, les bobos se réjouissent après avoir tiré une gueule d’enterrement aux premières heures des résultats électoraux.

Mais ça ne durera pas.

Jamais Biden ne tiendra le choc de la fonction présidentielle. Totalement dopé pour monter sur l’estrade au cours de la campagne, il va vite céder la place à la Vice-Présidente.

En attendant, Trump lance de multiples recours.

“Nous allons déposer des recours légaux pour fraude électorale dans tous les États récemment attribués. Un tas de preuves, vérifiez-les dans les médias. Nous allons gagner, L’AMÉRIQUE D’ABORD !”

Côté rue, la tension est vive et des violences sont à prévoir. On a vu des électeurs se présenter devant les urnes avec un fusil d’assaut en bandoulière.

Quand on sait qu’en France une simple bombe lacrymo est considérée comme une arme dangereuse, ça laisse rêveur…

Et contrairement à ce qu’affirme la presse française, en citant quelques figures chez les républicains qui ont désavoué Trump, tout le Parti républicain est soudé derrière son charismatique leader.

Avec la Cour suprême très majoritairement pro-Trump et le Sénat restant républicain, nous verrons bien ce que décideront les juges au niveau des États ou au niveau fédéral.

En octobre 2020, une demande des républicains pour interdire le dépouillement des votes durant 72 h après l’élection dans l’État de Pennsylvanie avait été rejetée par la Cour suprême fédérale, faute de majorité. Mais avec la nomination d’Amy Barret par Trump, qui porte le nombre de juges républicains à 6 contre 3 démocrates, tout peut changer. Voici la réponse des juges :

“La Cour suprême des États-Unis a refusé, lundi 19 octobre, d’intervenir pour bloquer une décision de la Cour suprême de Pennsylvanie autorisant les responsables électoraux à compter les bulletins de vote jusqu’à trois jours après le jour de l’élection. Les républicains de l’État avaient demandé à la Cour suprême d’annuler cette décision. Quatre juges conservateurs – Clarence Thomas, Samuel A. Alito Jr., Neil M. Gorsuch et Brett M. Kavanaugh – se sont prononcés en faveur de leur requête. Quatre s’y sont opposés : le président de la Cour John Roberts a rejoint les trois juges libéraux Stephen G. Breyer, Sonia Sotomayor et Elena Kagan. Résultat, en l’absence de majorité, le recours des républicains a été rejeté.”

Affaire à suivre… Comme quoi ces dépouillements post-élection ne sont pas innocents et Trump le sait !

Mais même si Biden rafle la mise, il restera le minable tricheur de 2020 pour la moitié des Américains, et le trumpisme survivra à Trump.

Car ce réveil populiste que Trump a suscité contre l’idéologie mondialiste et le politiquement correct est parti pour s’installer durablement.

Jamais les peuples occidentaux, en Amérique comme en Europe, n’accepteront de disparaître en sacrifiant leur identité et leur culture.

Écarté ou réélu, Trump restera dans l’Histoire comme  le premier Président occidental qui a osé affronter la dictature dévastatrice du politiquement correct. Chapeau l’artiste !

https://ripostelaique.com/video-choc-censuree-par-youtube-les-fraudeurs-democrates-pris-sur-le-fait.html

 296 total views,  2 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Fraude massive de l’Etat profond, c’est clair, si nous laissons faire nous irons vers un monde socialo-communiste multiculturel irréversible pour les nations et l’identité des individus. Ce n’est pas aux pays évolués de payer les erreurs d’une Afrique et d’un islam rétrograde qui ne font que pondre des individus inadaptés à la civilisation.

  2. Quelques commentaires :
    – Cette vidéo n’est pas censurée sur Youtube (en tous cas hier quand je l’ai cherchée). Je crois que c’est juste écrit pour attirer les clics et l’attention
    – « En Pennsylvanie, il avait 12 points d’avance avec 64 % des bulletins dépouillés. Toute cette avance a fondu en quelques heures. Ce qui veut dire que Trump est très largement majoritaire chez 64 % des électeurs, mais minoritaire chez les 36 % restants, au point de perdre l’État ! C’est mathématiquement impossible. »
    En fait, c’est mathématiquement possible, mais réalistiquement hautement improbable.
    – Biden n’a pas avoué de faute mais a fait un lapsus révélateur je dirais plutôt (il est davantage sénile que débile). On notera que ABC, NBC et CBS censurent le discours de Trump et justifie ceci en considérant qu’il dit des mensonges en parlant de large fraude (sans avoir les éléments pour en juger), mais ne censure pas Biden qui dit « Nous avons mis en place, je pense, l’organisation d’une fraude électorale la plus vaste et la plus inclusive de l’histoire de la politique américaine ». De là à considérer que pour les médias, il a dit la vérité, il n’y a qu’un pas 🙂
    En attendant, Trump a été un excellent président et l’un des rares dirigeants à avoir appliqué son programme rigourousement, à la construction du mur près, ayant été parasitée par les Démocrates.
    Il reste donc 2 cas de figure. Au pire, la justice confirme la victoire de Biden et les Démocrates vont sacrément ramer à faire passer leur programme avec les Républicains au sénat et à la Cour Suprême. Au mieux, Trump est réélu et, cerise sur le gâteau, la tricherie industrielle des Démocrates est mise à jour avec toute l’humiliation qui l’accompagne.

  3. Il faut rendre compte et diffuser le dernier post d’Alexis Cossette. sur radio-quebec.
    à propos du général Nakasone et Steeve Pieczenik

  4. C’est clair, il y a eu de nombreuses fraudes dans tous les Etats d’Amérique et ces fraudes portent sur des centaines de milliers de voix, on ne peut pas accepter ça vis à vis du peuple américain.

  5. c’est dire que ces merdias se prennent pour le trou du cul du monde.

  6. La Démocratie est en Occident devenue le système de la magouille instituée, parée du masque de bons sentiments humanistes dévoyés.
    Elle est comparable à la duplicité des jésuites sous l’ancien régime. Les nobles sentiments dont elle témoigne à l’égard de peuples qui jusque le début du XX ème siècle n’étaient bien souvent que des barbares attardés en comparaison des occidentaux, sert de lubrifiant pour mieux nous faire accepter l’ inacceptable civilisationnel au bénéfice des intérêts de la Finance Mondiale.

    • SVP, ne vous contentez-pas de mettre l’adresse de cette émission très longue, prenez le temps de donner un aperçu de ce qu’elle contient. De quoi s’agit-il ?

Les commentaires sont fermés.