Aux islamistes abattus nous offrirons dorénavant le « baiser cochon » pour l'éternité…

Il s’agira d’une inhumation en pleine terre, conformément au rite musulman, de façon à ce que le corps, couché sur le côté, soit orienté vers La Mecque, mais avec deux petites dérogations : le corps tournera le dos à La Mecque, lui présentant son cul, et une tête de cochon sera enterrée contre sa propre tête dans un baiser éternel.

Ces deux petites dérogations interdiront à jamais à l’âme du prétendu chahid, martyr, l’accès au Firdaous, le Paradis d’Allah, en le vouant au feu éternel du Chitane, Satan.

Adieu les 72 vierges promises, adieu veau, vache… mais pas le cochon ! Une photo du « déséquilibré » en cette situation amoureuse sera publiée pour en témoigner. Mais le lieu de l’enterrement demeurera naturellement inconnu afin qu’il ne puisse être délivré de son châtiment.

Ainsi le « baiser cochon » devrait dissuader les islamistes de passer à l’acte, tant ils vivent dans la phobie du cochon et dans la terreur de leur dieu et de leur enfer.

En règle générale les musulmans vivent dans la peur, peur d’Allah pour les croyants contaminés, qui vivent prosternés et psalmodient leurs prières à en perdre la raison, tant il est évident que l’islam rend fou, peur les uns des autres pour les sceptiques et les athées, qui sont contraints à faire semblant sous menace de mort – ces derniers représentant certainement la majorité des musulmans car ces derniers ont un cerveau et s’en servent parfois pour accéder à l’information.

Terroriser les terroristes est donc l’objectif du « baiser cochon », qui devrait mettre un terme aux attentats partout où il serait appliqué.

Comme il semble peu vraisemblable qu’un chef d’état puisse le proposer, il devra, s’il a vraiment l’intention de mettre un terme à l’assassinat de ses concitoyens, avoir recours aux services spéciaux, voire à certaines organisations dites « islamophobes » qui se feraient une joie de mettre en pratique cet affectueux « baiser cochon »...

 179 total views,  1 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. C’est tout à fait cela ! Nous, les Occidentaux, notre valeur suprême est la sauvegarde de la vie humaine alors que le musulman rêve de mourir en martyre pour retrouver les 72 vierges du paradis d’allah (et les femmes les 72 chippendales ? ) L’obstacle suprême c’est le cochon. Si chaque terroriste est assuré d’être inhumé dans une caisse, le cul tourné à La Mecque avec des déchets de cochons dans sa boîte, il ira faire la bombe ailleurs.
    Personnellement je préconisais de le faire ramasser par l’équarrissage et, mélangé à d’autres déchets de boucherie, d’en faire des granulés pour nourrir les cochons. Eux n’aiment pas les cochons mais les cochons aiment tous le monde. Avec un peu de céréales…

  2. @ Cachou et @ Edmond Richter
    Faut-il chercher qui s’inspire de qui, puisque j’ai moi-même eu cette idée en 2012 ? C’est tellement évident que d’autres balancent des têtes de cochon devant les mosquées… L’important aujourd’hui n’est pas de s’attribuer une recette mais de trouver le moyen de l’appliquer

  3. Les grands esprits se rencontrent… J’ai développé cette idée il y a 8 ans (publié le 28 mars 2012) : https://ripostelaique.com/musulmans-pourquoi-ne-pas-enterrer-merah-en-terre-infidele-dos-tourne-vers-la-mecque-le-privant-ainsi-du-paradis-dallah.html
    Je connais bien l’âme musulmane : cette thérapie est infaillible. Comme le dit Abdelkhallouf, le chef d’état qui désire vraiment éradiquer le terrorisme islamiste trouvera une solution (à moins qu’il ne soit corrompu) pour mettre en pratique ce fameux baiser cochon.

  4. Excellente proposition, qui ferait réfléchir les candidats-terroristes. Mais je vois déjà les levées de boucliers : LDH, LICRA, et consorts… .

  5. Avez-vous pensé un instant à la pauvre âme de ce cochon mort enterré face à la sale gueule merdique d’un mahométan pour l’éternité ?

  6. Excellent, il faut utiliser des armes psychologiques puisque ces barbares ne semblent pas effrayer par la mort elle-même.

  7. Je l’ai déjà écrit ici : tout terroriste islamiste ayant commis un assassinat devrait être enterré enfermé dans une peau de cochon au milieu d’excréments de cochon. Ça dissuaderait ces barbares de venir égorger de paisibles citoyens français. Mais Macron le dhimmi et sa bande d’islamo-collabos n’aura jamais les c****les de mettre ça en pratique

  8. @ Edmond Richter du 4 novembre 2020 à 9 h 55 min
    *****
    Je viens de lire ton article du 22/12/2017 avec l’interview de Nahlah Salmeh et tes nombreuses propositions concrètes.
    Après une telle lecture, il semblerait effectivement que notre ami patriote Abdelkhallouf Al-Kafiri s’en soit inspiré, ou bien alors qu’il ait eu l’idée d’écrire un article équivalent avec un texte très ressemblant, car présentant quelques petites différences.
    Bon, nous sommes entre patriotes, et nous devons tous nous rassembler pour lutter contre l’envahisseur.
    Cela dit, sur la façon de se débarrasser de l’islam, sujet de l’article, la chose est très facile. Il existe des dizaines de façons de se débarrasser de ce cancer sociétal. Il suffit simplement d’avoir un président de la République (qui a tous les pouvoirs en France) qui souhaite se débarrasser de l’islam, et tout le reste découlera comme un ruisseau.
    Ce n’est pas les moyens qui manquent, mais la volonté politique. Celle-ci est même, comme tout le monde le sait, totalement opposée puisqu’elle souhaite une disparition totale de notre pays par l’envahisseur islamique.
    Parmi les moyens, n’oublions pas la peine de mort, largement méritée par de nombreux traîtres, collaborateurs, et islamophiles qui œuvrent depuis des décennies pour que notre pays soit détruit et envahi par l’islam.
    Il est des trahisons de très haut niveau, même réalisées par les gens les plus modestes, qui ne méritent que la peine de mort, cela est une évidence.

  9. En attendant de leur offrir un baiser de cochon pour l’éternité.
    Le 1/11/ 2020 ARMENPRESS la principale agence de presse d’état en Arménie rapporte :
    « 100 dollars pour chaque infidèle décapité : ont été promis à un mercenaire syrien détenu dans le haut Karabakh ».
    EREVAN, 1/11/2020 ARMENPRESS.
    Le second djihadiste syrien capturé par l’Armée de défense du haut Karabakh à été identifié comme étant Yusuf Alaabet al Haj, né en 1988, dans le village de Ziyadiya de l’Idlib en Syrie. Il est employé comme mercenaire par l’Azerbaïdjan.
    Le porte-parole du ministère de la défense, Shushan Stepanyan, a diffusé une vidéo de l’interrogatoire et déclare : « Le mercenaire relate avoir eu l’assurance d’un salaire mensuel de 2000 dollars pour lutter contre les « kafirs » et un supplément de 100 dollars pour chaque « kafir » décapité » https://armenpress.am/eng/news/1033500.

  10. Enfin, le réalisme réapparait…
    Il a juste oublié qu’il faut y ajouter 72 tickets avec l’inscription « BON POUR UNE VIERGE ».

  11. Et les droitsdelhommistes viendront s’offusquer du non-respect des morts. Ceux-là, faudrait les jeter dans un volcan.

  12. Et bennnnn la boilà, la soluce !
    « Bon Dieu ! Mais c’est bien sûr ! » comme disait notre inspecteur (puis commissaire en 1965) Antoine Bourrel.
    Et il m’a fallut tout juste 5 minutes pour lire l’article.

Les commentaires sont fermés.