Autant en emporte le vent : la flotte d’avions Dinky Toys de l’Oncle John (épisode 1)

Histoire Modélisme Publié le 2 novembre 2020 - par - 12 commentaires

En écrivant cet article, l’Oncle John espère que les plus jeunes d’entre vous (on est jeune de 7 à 77 ans) reconnaîtront au travers de cette modeste présentation quelques-unes des gloires qui ont pu enchanter leur enfance.

La collection de jouets anciens est une activité qui peut s’avérer onéreuse surtout lorsque l’on désire acquérir et rassembler des objets « neufs en boites ». Une bonne façon de réduire les coûts consiste à acheter des objets usagés, voire à restaurer. Il s’agit d’un choix personnel qui dépend des goûts et des finances de chacun. Ainsi un objet usagé et éventuellement à restaurer peut coûter jusqu’à dix fois moins cher qu’un objet en état neuf muni de sa boite d’origine.

Pour sa part, l’Oncle John prend plaisir depuis de nombreuses années à acheter des objets neufs en boites (lorsque l’occasion fait le larron), mais surtout des jouets à restaurer. En effet, la restauration, lorsqu’elle est réalisée dans les règles de l’art, procure d’immenses satisfactions et permet même parfois d’obtenir un résultat supérieur à celui de l’objet d’origine et de parvenir à se constituer des collections exclusives de part leur caractère unique.

Sur la photo suivante, vous pouvez reconnaître 36 des 40 avions Dinky Toys qui constituent à ce jour la collection de l’Oncle John. Sa collection s’étend de 1935 jusqu’au début des années septante. Tous ces avions ont été produits par Dinky durant l’existence réelle de ceux-ci ce qui apporte une incontestable valeur historique à celle-ci. Vous pourrez y reconnaître un avion et un hélicoptère neufs avec leurs boites d’origine. Plusieurs avions restaurés ou en cours de restauration ainsi que toute une série d’avions en état d’usage.

L’état d’usage, comme son nom l’indique, désigne des objets qui ont joué mais qui sont encore dans un état convenable et dont une restauration affecterait aussi leur valeur. La décision d’une éventuelle restauration doit tenir compte de certains critères. Lorsqu’un objet est très rare il vaut mieux ne pas y toucher, sauf s’il risque de se dégrader très rapidement. Chaque cas est différent. Par contre, lorsque certains jouets sont encore disponibles sur le marché vous pouvez vous offrir sans complexe une épave à restaurer pour remplir vos longues soirées d’hiver (surtout en période de confinement …). Ces jouets sont tellement prisés des amateurs, que des fabricant reproduisent de nombreuses pièces de rechange pour leur redonner leur splendeur d’antan, telles des roues, des hélices, des flotteurs, des cockpits, des antennes, des décalcomanies etc … La collection de l’Oncle John est modeste et ne représente environ qu’une petite moitié de tout ce que Dinky Toys a produit en matière d’objets volants.

La collection de jouets anciens réserve parfois des surprises qui peuvent même produire des émotions fortes et inattendues. Ainsi par exemple, le Douglas DC3 des deux photos suivantes est une pièce particulièrement intéressante. S’il s’agit de la reproduction de l’un des avions les plus célèbres (si ce n’est le plus célèbre?) de l’histoire de l’aviation, en revanche il s’agit de la pièce la plus rare de celles qui vous sont présentées ici. Dinky Toys a produit celui-ci en 1938 et il porte l’immatriculation PH-ALI qui était celle du premier DC3 qui fut livré à la compagnie KLM. En effet, Dinky Toys était soucieux de reproduire des avions qui portaient des marques d’identifications réelles qui nous permettent, grâce à la toile, de pouvoir retracer aujourd’hui leur véritable histoire.

Et lorsque l’Oncle John a voulu retracer la carrière du DC3 PH-ALI, quelle ne fut pas sa surprise ! En effet, au début de la seconde guerre mondiale cet appareil a intégré la compagnie anglaise BOAC et, en 1943, il fut abattu au dessus du Golfe de Gascogne par la chasse allemande entraînant la mort de tout son équipage et d’un acteur célèbre, Leslie Howard, qui tenait le rôle de Ashley Wilkes dans le film « Autant en emporte le vent » paru en 1939. Ainsi ce jouet a été produit par Dinky Toys avant que l’avion réel ne rencontre son destin ! Dans ce cas ci, aucune restauration ne se justifie (sauf lui rajouter une roue manquante qui n’altère en rien son état d’usage).

L’histoire de ce zinc au destin tragique nous est relatée en cliquant ici (nouvel onglet = fenêtre), et celle de Ashley Wilkes en cliquant ici (nouvel onglet = fenêtre).

Voici ci-après une agréable présentation de mon ami Philippe Danjou de quelques-uns des DC3 reproduits en miniatures. Je signale en passant que Philippe Danjou est un spécialiste français émérite qui possède plusieurs collections de miniatures exceptionnelles et qu’il a une connaissance très pointue des sujet que nous abordons dans nos articles sur les jouets anciens. N’hésitez pas à lui poser des questions dans les commentaires. Je suis sûr qu’il se fera un plaisir d’y répondre. L’Oncle John se considère comme son élève, le professeur c’est lui. Cliquer ici (nouvel onglet = fenêtre).

Et, cerise sur le gâteau et noblesse oblige, voici une vidéo qui vous présente la collection exceptionnelle d’avions Dinky toys du professeur Philippe Danjou. Pour la voir, cliquer ici (nouvel onglet = fenêtre).

N’hésitez surtout pas à nous raconter les aventures de

vos avions Dinky Toys (ou Heller, Airfix, C.IJ ou encore Solido …)

La semaine prochaine, l’Oncle John vous parlera de la suite du feuilleton réservé aux avions Dinky Toys de sa collection avec encore plein de surprises. D’ici là, faites de beaux rêves …

Oncle John

Print Friendly, PDF & Email
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Philippe DANJOU
Philippe DANJOU
il y a 1 année

Merci cher Oncle John.
Sur le plan de la connaissance de l’histoire des navires de commerce et des avions, l’élève que tu prétends être a largement surpassé le maître ( que je ne suis pas !). Tu pourrais ajouter que l’Avro York, un autre bimoteur antique, bien reproduit par Dinky Toys Liverpool, a joué en compagnie du DC 3 un rôle considérable en assurant le pont aérien vers l’aéroport de Tempelhof durant le blocus de Berlin au lendemain de la guerre.

Philippe DANJOU
Philippe DANJOU
il y a 1 année

Ouuuppps ! J’ai écrit trop vite bimoteur, mais l’Avro York était en réalité un quadrimoteur, dérivé des célèbres bombardiers Lancaster, version anglaise des Forteresses Volantes B-17.

gigobleu
Oncle John
il y a 1 année

@ Philippe Danjou. Oui, l’Avro York Dinky était fort bien réalisé et bien proportionné et a rencontré un franc succès auprès des gamins que nous fument. Il me semble aussi que c’était le premier modèle Dinky qui avait une plaque en métal qui recouvrait le dessous du fuselage. Auparavant, les modèles Dinky avaient leur fuselage inférieur creux et ouvert. Par la suite, beaucoup plus tard, Corgi a aussi produit un magnifique Avro York tout métal à l’échelle du 1/144ème. A part ces deux marques, je ne vois pas d’autres fabricant ayant reproduit ce zinc?

Baribal
Baribal
il y a 1 année

@Oncle John et P.Danjou

Encore merci pour ces avions doublement chargés d’histoire par leur qualité de jouets disparus, et celle de représentants d’avions d’une autre époque ! Les jouets anciens, et particulièrement les modèles réduits, sont trop souvent méprisés dans l’apprentissage de l’histoire des technologies.

Vous êtes des gardiens de la mémoire d’un monde révolu où la planète n’était pas régie par le virtuel et la financiarisation, et vous avez su garder une âme d’enfant, gage d’humanité.

gigobleu
Oncle John
il y a 1 année

@ Baribal. Vous avez raison. Du reste l’Oncle John qui a enseigné les petites têtes blondes durant des années en Belgique ne s’est pas privé de leur apprendre plein de choses grâce à ses modèles réduits qui séduisaient aussi nombre de ses collègues … Et ses élèves l’avaient baptisé « Indiania Jones » lorsqu’il arrivait à l’école avec sa valise en cuir remplie de modèles réduits et son long manteau et chapeau de cow boy australien.

alain peulet
alain peulet
il y a 1 année

Le rêve absolu …. ! J’en ai quelques uns en mauvais état …. mais là , chapeau !!!

gigobleu
Oncle John
il y a 1 année

@ alain peulet. Si ceux que vous avez en mauvais état ont seulement des pièces manquantes, pas de panique, on trouve presque tout en pièces de rechange (roues, hélices, cockpits, antennes, flotteurs, décalcomanies etc …). Par contre, lorsqu’il manque des morceaux de structure (ailes, fuselage), c’est plus compliqué mais pas toujours impossible à restaurer. La semaine prochaine, je vous présenterai des pièces entièrement restaurées telle le Super Constellation qui illustre cet article et qui était une véritable épave et que l’Oncle John a entièrement restauré (pour son plaisir et le vôtre).

Cachou
cachou
il y a 1 année

Oncle John nous révèle là encore quelques-unes de ces merveilleuses maquettes. On se demande comment il fait pour les avoir en aussi bon état et provoquer autant de plaisir à les regarder ?
Que d’anecdotes d’Histoire nous apprend Oncle John par ces récits à partir de ses maquettes.
Et puis, comme d’autres l’ont dit avant moi, de revoir toutes ces années passées qui correspondent à notre période de jeunes adultes, c’est une somme d’émotion et de nostalgie qui ressortent.
Merci Oncle John de nous faire revivre tout ce passé qui était un passé où la France existait.

gigobleu
Oncle John
il y a 1 année

@ cachou. Merci Cachou. C’était aussi le passé ou existaient la Belgique, l’Italie et tant d’autres pays qui faisaient notre fierté. Et concernant les petites voitures, puisque les commentaires sont fermés sur l’article de l’Oncle John consacré à la Jeep Willys, voici un article tout chaud consacré à celles-ci publié aujourd’hui: https://www.dreuz.info/2020/11/02/au-secours-ils-sont-fous-le-ministre-de-leconomie-veut-interdire-aux-garcons-de-jouer-avec-leurs-petites-voitureshttps:

Baribal
Baribal
il y a 1 année

@Oncle John

Merci pour le lien chez Dreuz.info, mais impossible d’y accéder…Une censure de plus ?

gigobleu
Oncle John
il y a 1 année

@ Baribal. Si vous allez directement sur leur site vous devriez pouvoir consulter l’article. Cordialement,

gigobleu
Oncle John
il y a 1 année

@ Cachou. Bonjour Cachou. Beaucoup de mes zincs ont été restaurés par mes soins sur la base d’épaves. C’est ainsi qu’ils ont retrouvé une nouvelle jeunesse. Souvent, lorsque je restaure un jouet, je consulte une abondante documentation pour essayer de me rapprocher le plus possible de l’aspect réel de ceux-ci. Ainsi tu peux, par exemple, comparer mon Super Constellation avec l’original Dinky. Par souci d’économie, souvent les fabricants de miniatures omettaient de reproduire certains détails des avions réels pour réduire leurs coûts de production. Pour voir le Super Constellation original Dinky, c’est ici:
https://www.google.com/search?q=les+avions+dinky+toys+france&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=f9ezqb29LTtd-M%252CJ0T99MLglvuPqM%252C_&vet=1&usg=AI4_-kSSrwDZ_XlGxCVRr8qQBt1NMxj2fQ&sa=X&ved=2ahUKEwisqteRhOfsAhVCsaQKHVA0Co8Q9QF6BAgOEC0#imgrc=f9ezqb29LTtd-M

Lire Aussi