Le monument de la semaine est un arbre, le chêne d’Allouville !

Publié le 29 octobre 2020 - par - 12 commentaires

Depuis un mois, en milieu de semaine, notre ami Claude nous gratifie de balades à la  découverte de nos monuments,des connus, des inconnus, qui nous font vibrer et qui nous redonnent espoir et courage. Oui notre histoire, notre France, nos monuments sont si beaux, si riches… que l’on ne peut pas baisser les bras et abandonner la lutte en renonçant à ce que nous sommes, à ce que nous aimons.

Et puis, allez vous promener, prenez possession de nos richesses… pendant qu’il est temps encore !

Merci à vous tous de lui donner un coup de main et de nous proposer vous aussi le plus souvent possible la visite de monuments que vous aimez, que vous connaissez (n’oubliez pas aussi de nous envoyer de quoi enrichir nos « adresses gourmandes », nos rubriques musique et cinéma... ) [email protected]


Tous les ploucs – et pour moi, ce mot n’est pas péjoratif – vous le diront :  » si tu coupes les racines d’un vieil arbre, l’arbre meurt « .

La France est un vieil arbre dont trop veulent couper toutes les racines.

Alors, aujourd’hui, je vais vous parler… d’un arbre !

Cet arbre se situe tout près de Bolbec, sur la route qui mène de Rouen au Havre.
C’est un chêne et il est à Allouville.

C’est le Chêne d’Allouville. Allouville est en Seine Maritime.

Âge : entre 800 et 1200 ans. Hauteur : 18 mètres. Tour de taille : 15 mètres.
Il est réputé être le plus vieux chêne de France. 

 

.

Les troupes de Guillaume le Conquérant en route vers l’Angleterre ( 1066 ) seraient passées devant lui.
Le roi Charles II d’Angleterre s’est déplacé pour le voir ainsi que Louis XV.
Il a connu la Révolution, bien sûr.

Au début du 18 ème siècle, l’arbre devenant creux, 2 chapelles avaient été installées à l’intérieur de l’arbre par un curé. Cliquer sur l’image pour lire la pancarte… 



Ces deux chapelles ont failli coûter la vie au chêne : pendant la Terreur, les révolutionnaires ont voulu l’incendier .
Il a été sauvé par… l’instituteur du village ! ( le  » corps des instituteurs  » venait d’être créé par une loi de décembre 1792 )

Par la suite, il sera l’objet de toutes les attentions possibles : 

– site classé en 1932.
–  » En 1988, une structure métallique est installée pour soutenir l’arbre qui menace de s’abattre.
Deux ans plus tard, le chêne est restauré à cause de son état de santé et des dégradations dues au tourisme.
Les travaux furent longs et les directives strictes, afin d’éviter au mieux toute atteinte au végétal : protéger les racines, limiter le tassement du sol, éviter toutes blessures et protéger le reste de bois encore sain des actions des pathogènes. « 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus :

http://www.franceregion.fr/le-chene-d-allouville-defie-le-temps-art505

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%AAne_d%27Allouville
.

Certains diront : un arbre ne peut pas être monument.
 
Ils ont tort : tout ce qui est chargé d’histoire – et aussi de légende – est un monument.

Le chêne d’Allouville figure depuis 2009 à  » l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France  » de l’UNESCO.

Les pays qui veulent vivre s’efforcent de conserver leur histoire, leur mémoire et leurs légendes, sinon ils sont foutus.

.

Au pays de Galles, à Carmarthen ( c’est entre Swansea et Fishguard ) , il existe aussi un chêne ( et je l’ai vu aussi ), c’est le Chêne de Merlin.

Il est beaucoup plus jeune et beaucoup plus riquiqui que le chêne d’Allouville mais il est consolidé de toute part parce que la légende dit que :

 » When Merlin’s Oak shall tumble down,
Then shall fall Carmarthen Town « .

Quand le chêne de Merlin s’écroulera,
Alors  tombera la ville de Carmarthen

Vive les légendes !


Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Le monument de la semaine est un arbre, le chêne d’Allouville !”

  1. Avatar Baribal dit :

    @claude t.a.l.

    Merci pour ce coup de projecteur sur ce respectable vieillard, témoin de siècles de notre histoire. S’il pouvait parler…

    En 1982, il fut même le personnage central d’une comédie de Serge Pénard avec toute une ribambelle d’acteurs de talent que l’on retrouvait comme seconds rôles dans moult productions françaises.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Ch%C3%AAne_d%27Allouville

  2. Avatar Cachou dit :

    Comment ça « Certains diront : un arbre ne peut pas être monument. » Où sont-ils que je leur torde le coup ? 😂
    Qu’y a-t-il de plus beau qu’un très vieil arbre ? Des châteaux ? Des abbayes ? Des palais ? Oui bien sûr tout cela est splendide.
    Mais un arbre, un vieil arbre, c’est vivant, c’est la nature, c’est presque les ancêtres de notre famille. Ça boit, ça grandit tout seul, ça se modifie, ça change de couleur, ça vit quoi !
    Et c’est si beau…
    Comme le dit Baribal : « S’il pouvait parler… ».On en apprendrait des choses sur l’histoire de notre pays.
    Merci claude t.a.l. de cette idée très originale, sentimentale et affective. Je ne connaissais pas du tout le chêne d’ALLOUVILLE et viens de tout apprendre sur lui.
    Je connais beaucoup mieux un chêne de la forêt de Compiègne, ville dans laquelle j’ai habité pendant 25 ans. C’est le chêne de Saint-Jean. Tous les Compiégnois amoureux de la nature le connaissent bien.
    Il aurait été planté sous le règne de Saint Louis par les moines de l’abbaye de Saint-Jean. Et bien entendu, dans la région, il circule amplement le bruit que Saint-Louis aurait rendu la justice sous ce chêne. Bon…
    Son âge présumé serait de 750 à 800 ans et il est considéré comme le plus vieux chêne de la forêt de Compiègne et du département de l’Oise.
    Un grand merci pour m’avoir fait connaître ce magnifique chêne d’Allouville ainsi que son histoire.

  3. frejusien frejusien dit :

    Belle histoire !
    Ce n’est certainement pas chez les musulmans qu’on pourrait trouver un arbre si respecté , si choyé », si bien entretenu, eux qui ne respectent rien de la nature.
    Cet arbre a accompagné la vie des Français au long des siècles, et nous avons des traditions concernant les arbres , suivant nos régions, comme par exemple planter un arbre à la naissance d’un enfant, ce qui nous lie à la nature qui nous a faits.

  4. frejusien frejusien dit :

    [email protected],
    merci pour cette proposition qui montre votre confiance à mon égard, j’en prends bonne note, et je vais voir ce que je peux faire.
    Bonne journée

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      J’en serais ravie et Claude aussi qui aimerait de temps en temps passer à d’autres le bâton du monument de la semaine !

  5. Avatar claude t.a.l dit :

    Salut aux quelques-uns qui ont lu mon article,

    Si j’osais, je demanderais bien
    – à Victoire de Tourtour d’écrire un article sur le platane de Lamanon que je ne connais pas.
    – à Cachou de faire de même pour les monuments de Compiègne, qui en est plein, et des environs
    ( Pierrefonds, etc.. ).

    Allez, j’ose demander, et merci d’avance 😉
    claude

  6. Avatar Cachou dit :

    claude t.a.l du 30 octobre 2020 à 9 h 37 min
    *****
    Bon, si Claude me prend par les sentiments…..
    Je m’engage à faire un article sur le château de Compiègne dont je suis fou amoureux. Château de 1.300 pièces, et à son apothéose par les fêtes somptueuses régulières que donnait Napoléon III. Ainsi que son imposante allée taillée en une nuit (paraît-il…) pour l’impératrice Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III.
    Bon, vous saurez tout, tout, sans jamais avoir osé le demander, lorsque l’article sera fait !!!…

  7. Avatar Dorylée dit :

    Il nous reste à espérer que les glands qui nous gouvernent ne deviennent pas des chênes centenaires…

  8. Avatar claude t.a.l dit :

    Magnifique, cher Cachou
    Cette rubrique ne doit pas être uniquement la mienne.
    claude

Lire Aussi