Ils osent demander de la prison contre Damien Rieu et 75 000 euros d’amende contre GI !

Publié le 27 octobre 2020 - par - 8 commentaires

Cinq jours seulement après la décapitation de Samuel Paty se tenait à la cour d’appel de Grenoble (Isère) le procès en appel de Génération Identitaire pour l’affaire du Col de l’Échelle.

Pour mémoire, Génération Identitaire avait lancé, le 21 avril 2018, une vaste opération de communication dans le but d’alerter l’opinion publique sur le laxisme des pouvoirs publics face à l’immigration illégale, en dressant une barrière symbolique à l’emplacement de la frontière franco-italienne. Situé à 1 762 m d’altitude, c’est un point de passage bien connu et utilisé par de nombreux clandestins venant d’Italie.

   

Inutile de préciser que cette opération a fait l’objet d’une intense médiatisation qui n’a pu qu’irriter le ministre de l’Intérieur de l’époque, Gérard Collomb. Les représailles n’ont pas tardé : fermeture du compte Facebook de Génération Identitaire, ce dont s’est réjoui le préfet Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, puis une étonnante circulaire ministérielle, en date du 4 mai 2018, rappelant aux procureurs  l’existence – je cite – « d’infractions visant des comportements hostiles à la circulation des migrants ». Nicole Belloubet, garde des Sceaux, a bel et bien préparé le terrain pour pouvoir poursuivre les trublions !

La poursuite pénale n’a pas tardé, malgré des difficultés juridiques de taille : en effet, il n’y a eu ni victime, ni violence, ni dégradation, ni menace… Même le procureur de Gap, Raphaël Balland, avait publiquement reconnu que l’infraction n’était pas caractérisée.

Ainsi, certains juges qui ne manquent pas d’imagination, ont tenté de faire rentrer les faits dans un cadre juridique non prévu pour cela : Clément Gandelin (dit Galant), président de GI, Romain Espino, porte-parole de GI et Damien Lefèvre (dit Rieu) ont été poursuivis pour « activités exercées dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique » (article 433-12 du Code Pénal). Eh oui, il fallait y penser ! Les vêtements des militants de GI étaient bleus ! Quant au « public », c’est un euphémisme pour désigner…  les clandestins ! Car peut-on imaginer les agents des forces de l’ordre être assez sots pour confondre des militants politiques identitaires avec les leurs ?

 

Le jugement, tombé le 29 août 2019, fut proprement scandaleux : six mois fermes, 2 000 € d’amende pour chaque prévenu, privation des droits civils, civiques et de famille pour une durée de cinq ans. Plus 75 000 € d’amende pour Génération Identitaire.

https://unpeudairfrais.org/generation-identitaire-six-mois-de-prison-pour-avoir-denonce-limmigration/

 

 

Les prévenus n’ont pas hésité à faire appel du jugement : l’audience eut lieu le mercredi 21 octobre 2020 à Grenoble. Les agitateurs de la ville d’Éric Piolle, maire EELV, n’ont pas été de reste, en organisant une manifestation « contre le racisme et le fascisme », le jour même du procès. Il est vrai que dans cette ville où l’insécurité bat tous les records, où le laxisme est à tous les niveaux, les antifas n’ont guère de mal à se faire entendre !

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/elections-municipales-grenoble-lendettement-et-linsecurite-senvolent-mais-le-maire-prefere-sattaquer-aux-voitures-115497

https://www.bfmtv.com/politique/insecurite-a-grenoble-eric-piolle-repond-a-gerald-darmanin-apres-les-critiques-sur-sa-gestion-de-la-ville_AV-202008280328.html

Malgré la décapitation de Samuel Paty, malgré l’évidence du lien entre immigration massive, islamisation et multiplication des attentats, le parquet persiste et signe : à l’issue d’un réquisitoire qualifié de « délirant et inacceptable » par la défense, le procureur a osé demander la confirmation des peines, certes légèrement édulcorées, on se demande d’ailleurs bien pourquoi ! Mauvaise conscience du parquet, qui n’a pas voulu désavouer publiquement le procureur de Gap ?

On passe de six mois fermes à six mois avec sursis, on passe de 2 000 € d’amende à 1 500 €, on passe d’une privation de droits civiques et civils de 5 ans à 3 ans et l’on maintient l’amende à 75 000 € pour Génération Identitaire. La stratégie des magistrats du parquet est toujours la même : il faut frapper au porte-monnaie, en espérant l’asphyxie financière des opposants politiques.

Si le parquet justifie sa demande par l’existence d’un « trouble à l’ordre public durable dans le département », la défense, en la personne de maître Pierre-Vincent Lambert, n’a pas eu de mal à démontrer que « dans ce dossier, le caractère politique était partout », ce qui a amené la présidente du tribunal à rappeler que le rôle de sa juridiction se limitait à l’application du droit. Il plaida comme en première instance le fait que l’infraction n’était pas caractérisée.

https://www.bvoltaire.fr/me-pierre-vincent-lambert-sur-le-proces-en-appel-des-militants-du-col-de-lechelle-dans-ce-dossier-le-caractere-politique-est-partout/

Damien Rieu, dans son allocution finale, rappellera l’article 73 du Code de procédure pénale qui dispose que « dans les cas de crimes flagrants ou de délits fragrants puni d’une peine d’emprisonnement – c’est notamment le cas du passage illégal d’une frontière -, toute personne a qualité pour en appréhender l’auteur et le conduire devant l’officier de police judiciaire ».

L’arrêt de la cour d’appel est mis en délibéré et sera rendu public le 15 décembre 2020.

https://ripostelaique.com/ils-osent-demander-de-la-prison-contre-damien-rieu-et-75-000-euros-damende-contre-gi.html

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Ils osent demander de la prison contre Damien Rieu et 75 000 euros d’amende contre GI !”

  1. Avatar Gisèle dit :

    Ce qui prouve bien que quand l’Etat veut il peut ! Que l’on applique le même traitement à ceux qui sont rentrés illégalement sur le territoire sans aucun droit, et à tous ceux qui ont applaudit le terroriste qui a décapité Samuel Paty !

  2. Avatar Christian Jour dit :

    L’état collabo dans ses œuvres. Tout pour l’envahissement de la France. Pétain et sa bande de pourritures ne sont pas mort. Tout aussi néfaste et zélés, notre gouvernement aurait fait merveille en 40.
    Comment peut on mettre ça au pouvoir. Tous à juger et à pendre.

  3. Avatar Mountain dit :

    UNE HONTE DE VOIR CA CES HOMMES SONT DES PATRIOTES QUI N’ONT FAIT QUE DENONCER L’IMMIGRATION ILLEGALE ,ILS ONT TOUT MON SOUTIEN ,ET HONTE A CEUX QUI LES CONDAMNENT PEUVENT T ILS ENCORE SE REGARDER DANS UNE GLACE .ECOEURANT .

  4. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    ET tous les jours, des assassins, des vioeurs, des voleurs, des pilleurs, des agresseurs, même des DJIHADISTES qui RESSORTENT du tribunal, pénards, encouragés à recommencer et c’est entre autres pour cela que nous avons des gens défavorablement connus de la Police qui cumulent jusqu’à plus de cents « condamnations » ! La justice bienveillante et encourageante pour la racaille, les dangers pour la société, des ennemis des Français, impitoyable, injuste envers les patriotes qui ne dégradent rien, sont respectueux des personnes, ne faisant qu’exprimer pacifiquement leurs désaccords politiques, leur opposition gouvernement.

    Mais là aussi, il s’agit de résistants de la vraie Droite, des Patriotes, des Nationalistes ce n »est pas comme les extrêmes gôches, les anti-fas, les no bordrers, la FI, le NPA….

    La justice exerce SA préférence nationale républicaine en toute inégalité.

  5. Avatar bouillot marie ange dit :

    bravo et soutient à ces jeunes de génération identitaire. ce sont les vraies valeurs de la France .

  6. Avatar Christian Lesuffleur dit :

    Une revolution s impose

  7. Avatar bm77 dit :

    Cela veut dire que si on voit quelqu’un se faire tabasser par une bande de racailles , celui-ci doit tourner la tête et rentrer chez lui la queue entre les jambes ???

  8. Avatar bm77 dit :

    Il est vrai qu’au moment où malgré les restrictions coercitives de liberté de circulation ,et l’établissement d’une frontière virtuelle pour chaque français , macron persiste à laisser les frontières ouvertes, que des gens aient voulu les recréer, ne passera pas auprès de ces juges cornaqués par la CEDH !!!
    Voilà ce qu’est l’état de droit où la volonté du peuple est complètement ignorée . Vive les identitaires !

Lire Aussi