Jérémie Bréaud, maire de Bron, menacé de décapitation : il ose imposer l’ordre et la loi dans sa ville !

Publié le 23 octobre 2020 - par - 10 commentaires

La décapitation devient à la mode dans la France de Macron. Des adeptes de Momo, à chaque fois. Ils  jouent du couteau pour poignarder, décapiter, tuer… 

Tu me regardes de travers ? Et hop un coup de couteau.

Tu ne me donnes pas ton numéro de téléphone ? Et hop un coup de couteau.

Tu montres à tes élèves une caricature de Mahomet ? Et hop un coup de couteau.

Tu refuses de recevoir dans ta Mairie des racailles, tu interdis les rodeos, tu ordonnes des opérations contre les dealers… et hop on te prévient, tu vas y laisser ta tête.

Comme c’est charmant…

On me dira que ce sont des menaces, que rien ne prouve que les auteurs sont décidés à passer à l’acte, qu’il s’agit peut-être juste d’avertissements, histoire de faire comprendre au nouveau Maire – et – la police municipale également menacée -qu’il aurait intérêt à faire comme le précédent, socialiste et à laisser les racailes faire la loi. Peut-être. Mais en ces temps de tarés en liberté rêvant de jouer du couteau, tout est toujours possible.

Tout cela c’est le djihad… La conquête de  notre pays par l’islam, les menaces, les vols, les viols, les coups, les décapitations ne sont là que pour imposer, par la terreur et la force, le pouvoir de musulmans à tous… Evidemment, la décapitation ça marque encore plus les esprits, ça terrorise encore plus…

Je ne suis pas sûre du tout que Macron, Castex et Darmanin fassent le poids…

 

Bron : Le maire de la ville menacé de décapitation et bientôt placé sous protection

Jérémie Bréaud, le jeune maire LR de Bron ( Rhône) menacé de décapitation. Des tags interpellant directement l’élu ont été découverts jeudi sur trois sites de la ville. «Jérémy Breaud on va te décapité !» (sic) et «nik la mumu», en référence à la police municipale, ont été inscrits sur une palissade ou encore sur la médiathèque de la ville, moins d’une semaine après l’assassinat par décapitation du professeur d’histoire Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine.

Gérald Darmanin a apporté son soutien à Jérémie Bréaud en tweetant dès le début d’après-midi. Le ministre de l’Intérieur a ainsi annoncé que le préfet du Rhône allait saisir la justice à sa demande et qu’il avait pour mission de prévoir « une protection » du maire.

Les tags de menaces de décapitation auraient été inscrits entre minuit et une heure dans la nuit de mercredi à jeudi par une vingtaine d’individus selon Europe 1. La police municipale était également visée par les tags. « Opérations stups qui dérangent, refus des dérives et rodéos lors de mariages… La fermeté ne plaît pas », indique le syndicat Synergie-Officiers sur son compte Twitter.

« Je ne cèderai pas »

« Ces violents écrits sont inqualifiables mais ne m’impressionnent pas. Je ne céderai pas dans la lutte contre la délinquance et l’insécurité car la sécurité est la première des libertés » a réagi Jérémie Bréaud dans un communiqué, précisant qu’il avait porté plainte. Et d’ajouter : « À l’heure où notre pays est victime de la barbarie de l’Islam radical, où les valeurs de la République sont quotidiennement bafouées, je ne peux accepter de tels menaces et propos à mon égard et envers tous les élus de la République, des forces de sécurité, des sapeurs-pompiers, des enseignants ou le corps médical dans son ensemble ».

« Les sanctions pénales contre les atteintes aux personnes exerçant, ici un mandat, doivent plus que jamais être renforcées par des vraies sanctions pénales et non par un simple rappel à la Loi », plaide l’élu.

Le 20 septembre dernier, Jérémie Bréaud avait refusé de laisser entrer plusieurs dizaines d’invités à un mariage, en raison de leur demi-heure de retard et des rodéos effectués auparavant dans la ville. Il avait par ailleurs été déjà victime de menaces de mort le 9 octobre selon le site Lyonmag.fr.

https://www.20minutes.fr/societe/2891219-20201022-bron-maire-ville-menace-decapitation-bientot-place-sous-protection

Print Friendly, PDF & Email

10 réponses à “Jérémie Bréaud, maire de Bron, menacé de décapitation : il ose imposer l’ordre et la loi dans sa ville !”

  1. Avatar bouillot marie ange dit :

    les racailles n’ont pas peur, mais la peur va changer de camp.

  2. Avatar Hollender dit :

    Les fous decapitent…… La solution c’est le col de veste en Kevlar et le gilet pare balles.
    Pour compléter, un étui sous l’aisselle avec un Glock 17, 9mm, chargé.
    Bien sûr, on peut commencer par un  » rappel à la loi  » pour ces connards.
    On pourrait envoyer nos FDO en Russie chez les Spetnasz pour apprendre à ne pas tendre l’autre joue….

  3. Avatar Gisèle dit :

    La preuve que c’est la racaille qui veut prendre le pouvoir dans les banlieues avec des menaces de mort à la méthode islam radical : la décapitation. J’espère que Jérémie Bréaud a porté plainte, et que les auteurs seront traduit en justice pour menaces de mort sur un représentant de l’Etat. Que l’on attendra pas le passage à l’acte.

  4. Avatar Hagdik dit :

    Il va avoir du boulot le nouveau maire, 50 ans que ça glisse vers le trou de l’islam la ville de Bron !

  5. Avatar denise dit :

    Bon ! nous allons avoir bientôt chacun notre nounou ! je veux dire protection ! cela a aussi un coùt ,Macron ; etc ce que cela sera compris dans le budget de la France ! il y a plusieurs solutions, dont une à ce stade, incontournable, est de proposer (avec un peu de fermeté, un petit peu ), largement, la remigration à ceux notamment qui critique la France, qui n’y sont pas bien ! ils sont maso ou quoi ?

  6. Avatar Rogers dit :

    Bonjour , je n’ai pas voté pour ce Président , mais je lui fais confiance pour nous sortir de ce cauchemar sanitaire et sécuritaire , n’oubliez pas que M. Macron a son arrivée a trouvé un pays sinistré , les vrais coupables sont ceux qui l’on précédé depuis 30 ans ,, facile de critiquer mais marine, melanchon et les autres ne feraient mieux fasse au fléaux actuels .

  7. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Il y a quelques années, une CPF caractérisée par son grand courage, avait eu l’audace de menacer, lors d’une dispute où elle croyait me soumettre, de s’en prendre à mon BB ; en réponse, je lui avais fait très clairement et très calmement comprendre qu’elle avait elle aussi un enfant. Cela l’avait calmée derechef et depuis ce jour, croyez-moi, elle ne me regardait plus de la même manière et, sans aller jusqu’à faire amie-amie avec moi, avait adopté une posture différente à mon égard.
    Comprendra qui voudra et ce qu’il voudra la moralité de mon propos…

  8. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Excellent et c’est comme ça qu’il faut agir, ne rien laisser passer et devenir combatif, le grand ménage va pouvoir démarrer. On commence par être intimidé mais ensuite on finit par reprendre la main et le phénomène s’inverse, ce sont les délinquants qui vont se retrouver en mauvaise position à rendre des comptes. Il faut maintenant encourager les maires à libérer leur ville de toute cette faune sauvage.

  9. frejusien frejusien dit :

    La médiathèque taguée n’a pas dû être très fréquentée par ces illettrés, vu leur orthographe digne d’élèves des nouveaux profs des écoles

  10. frejusien frejusien dit :

    On n’a jamais su qui étaient les deux qui avaient écrasé le maire de Signes,
    c’est plutôt louche !

Lire Aussi