Djihad ! crient les Azéris à Washington ; sur le terrain, ils décapitent leurs prisonniers arméniens

Publié le 21 octobre 2020 - par - 18 commentaires

Erdogan en 2018, faisant le signe des  « Loups gris »…

Au son d’une une musique forte, des manifestants Azéris  appellent clairement au « djihad » et font  le signe des  « Loups gris »…

L’équivalent turc du salut nazi.

Source vidéo Instagram.

Le Karabakh est peuplé majoritairement par des Arméniens mais fut  attribué par l’URSS à Bakou en 1921 :  MAIS CE N’EST PAS UN « TERRITOIRE OCCUPÉ » SIMPLEMENT PARCE QUE STALINE A DÉCIDÉ DE TRACER UNE LIGNE SUR SA CARTE !

Quand le monde verra-t-il le mal qui est produit par l’Azerbaïdjan et la Turquie ?

Erdogan envoie des djihadistes et des supplétifs syriens en Azerbaïdjan.

Photos : VoxNews

Dans la région de combats  entre Arméniens chrétiens et Azéris musulmans, les soldats de la milice turque envoyés par Erdogan  décapitent leurs prisonniers arméniens et montrent les têtes coupées comme des trophées.

Les milices sont d’ailleurs les mêmes qui avaient déjà fait cela  en Syrie… Erdogan envoie des djihadistes et des supplétifs syriens en Azerbaïdjan.

Les milices poursuivent essentiellement le génocide commencé en 1915, mais l’UE et l’OTAN s’en désintéressent.

Le conflit qui dure depuis  quatre semaines et le soutien actif d’Ankara à Bakou rouvrent les profondes blessures du génocide arménien.

Un problème civilisationnel

Les Européens n’ont pas encore compris que le cas du Karabakh, c’est Charlie-Hebdo à l’échelle de deux nations, puisque un despote impulsif épaulé par des fanatiques de la pureté s’en prend à un petit pays du bout du monde habité par l’esprit du monde libre.

Ce qui se passe aux frontières du Karabakh est un problème civilisationnel (…). Cette frontière où s’affrontent avec acharnement deux éthiques, deux philosophies absolues du monde et de son expression, deux humanités où l’une ne peut ni ne veut se dissoudre dans l’autre, sans manifester, comme on le prétend, les relents d’une guerre de religion, n’en demeure pas moins une limite où se disputent deux manières d’être au monde, pour ne pas dire deux perceptions de la gestion politique d’un pays.

Une limite entre une démocratie pleinement établie et respectée, et une non-démocratie qui étouffe, qui écrase, qui ment et qui tue.

Denis Donikian

 

« Ils rasent tout pour effacer toute trace de civilisation arménienne »

« Je sais que cette stratégie de bombardement intensif est turque. » 

Une femme dans sa maison détruite, au Nagorno-Karabakh, le 13 octobre.

 « Ne marche jamais devant un Turc, il pourrait te poignarder dans le dos. C’est un dicton arménien. » Cette phrase, c’est Jasmin Khatchadoryan, directrice d’une école maternelle de Goris, ville frontalière du Nagorny-Karabakh, qui la prononce. 

« Un dicton qui n’a normalement pas sa place dans une cour de récréation » précise-t-elle. Aujourd’hui, pourtant, la formule court dans les rangs des salles de classe où des réfugiés fuyant les combats des villes de Stepanakert, de Chouchi ou de Hadrout, ciblées par les forces azéries, se sont substitués aux enfants habituellement installés aux bureaux colorés.

Depuis le 28 septembre, au lendemain du début de la guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, plus de 200 personnes ont été recueillies dans cet établissement scolaire. Quatre familles attendent de partir vers un logement  plus pérenne. Elles viennent, pour la plupart, de Hadrout, une ville stratégiquement située au sud du Nagorny-Karabakh, que les deux camps se disputent âprement depuis le samedi 10 octobre.

 « D’abord, ils ont bombardé. Puis les mercenaires syriens d’Erdogan sont entrés. Ils ont tué des civils et beaucoup de nos soldats » témoigne une habitante de Hadrout.

 

« JE SAIS QUE CETTE STRATÉGIE DE BOMBARDEMENT INTENSIF EST TURQUE »

Lilit Grigoryan est venue rendre visite à ses deux fils mobilisés : « On a passé que quelques jours là-bas, mais à force d’entendre toutes ces armes, on a commencé à les reconnaître. Maintenant on sait différencier le son des drones, des bombes et des lance-roquettes. Ils rasent tout pour effacer toute trace de civilisation arménienne », explique cette mère de famille très croyante qui ne doute pas de l’identité du commanditaire : « Je ne crois pas, je sais que cette stratégie de bombardement intensif est turque. » 

Une analyse partagée par Asmik Stepanian, 15 ans, qui s’active entre des montagnes de bouteilles d’eau et des paquets de pâtes aux couleurs de l’Arménie et du Nagorny-Karabakh estampillés du message : « On va gagner. » Après les cours, la jeune fille aide à trier les vivres envoyées de toute l’Arménie jusqu’à Goris, sa ville natale.

 Faire face à la détresse des réfugiés est une épreuve pour une adolescente : « C’est un peu lourd. Quand je reviens chez moi, je  me couche et je commence à repenser à tous ces gens qui ne savent pas ce qu’ils vont devenir, où ils vont aller. Ce qui leur arrive m’affecte beaucoup. » 

Elle n’a pas connu la guerre de 1992, lorsque l’Azerbaïdjan et l’Arménie se sont affrontés pour l’indépendance du Nagorny-Karabakh. Au nom, de leur fraternité culturelle et linguistique, la Turquie soutenait déjà les revendications territoriales azéries sur ce territoire peuplé majoritairement par des Arméniens mais attribué par l’URSS à Bakou en 1921. Aujourd’hui, la lycéenne en est convaincue. « La Turquie est à la manœuvre. Tout est entre ses mains. Sans Ankara, jamais l’Azerbaïdjan ne serait entré en guerre. » 

Cette implication turque a plusieurs fois été évoquée par Artsrun Hovhannisyan, le représentant du ministère de la Défense arménien, lors de points presse organisé à Goris et quotidiennement retransmis par la télévision publique. Depuis le début du conflit, Erevan dénonce la présence d’avions de combat F-16 turcs en Azerbaïdjan : « L’armée azérie n’a pas de pilotes qualifiés pour ce type d’appareil. Ce qui signifie qu’Ankara  mène les opérations de  bombardements » assure Grigor Balasanian, professeur de relations internationales à l’Université d’Erevan.

https://www.marianne.net/monde/proche-orient/a-la-frontiere-du-nagorny-karabakh-la-peur-de-vivre-un-nouveau-genocide

Print Friendly, PDF & Email

18 réponses à “Djihad ! crient les Azéris à Washington ; sur le terrain, ils décapitent leurs prisonniers arméniens”

  1. La décapitation, on la connait. Est-il possible de se libérer de ces décapiteurs, en France comme ailleurs ? Seule, la force peut nous en libérer.

  2. François des Groux François des Groux dit :

    Merci Jules pour ce rappel.

    Les médias oublient complètement cette guerre et, en réalité, s’en foutent complètement. Alors que si les Azéris aidés par la Turquie et ses mercenaires islamistes gagnent, on aura sans doute un nouveau nettoyage ethnique.

    Il faut voir ce qu’ils ont fait de Chouchi en 1920 :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacres_de_Chouchi

    J’espère que la Russie interviendra à un moment… jouant son rôle de protectrice des chrétiens orthodoxes.

  3. Avatar Machinchose dit :

    et la « chrétienneté » qui s’ en tape éperdument de la petite Arménie qui fut la première nation au monde a adopter le christianisme comme religion officielle

    et qui sait l’ histoire prodigieuse de cette Nation , comme de ses Rois ?

    entre les Turcs et les Arméniens, mon coeur n’ a jamais balancé

    comme entre la civilisation et la barbarie abjecte de ces nazis et leur traitement des prisonniers

    j’ ai connu il y a longtemps une vieille dame arménienne , Evguéniya, a Marseille, rescapée des pogroms ottomenteurs, qui boitait
    les Turcs lui avaient coupé le tendon du pied;
    seuls ceux qui connaissent la sauvagerie turque peuvent deviner ce que celà signifie…

  4. Avatar Phil dit :

    Les arméniens sont majoritairement des chrétiens apostoliques.

  5. Avatar Malou30 dit :

    Bien la peine de faire tout un cinéma en reconnaissant le génocide arménien de 1920 ,et de les laisser se faire massacrer par un dictateur fou qui se prend pour Dieu !
    Quand donc la Russie va t elle mettre de l’ordre et stopper le dingo ?

  6. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Dans la nuit du 6 au 7 août 2014, les djihadistes de l’Etat islamique entraient dans Mossoul. C’est alors le début d’un long cauchemar pour les chrétiens de la seconde ville d’Irak. Après avoir vu leurs maisons marquées de la lettre ن, signifant « Nazaréen » en arabe, les chrétiens de Mossoul – environ 10 000 personnes – reçoivent un ultimatum de 24 heures : d’ici là, ils ont le choix entre fuir, se convertir, ou mourir.

    …/…
    Mgr Najeeb, archevêque de Mossoul : “Je suis très inquiet pour la France et pour l’Europe. Partout où la culture et les racines reculent, c’est la civilisation qui est menacée”
    :::: https://www.fdesouche.com/2020/10/21/mgr-najeeb-archeveque-de-mossoul-je-suis-tres-inquiet-pour-la-france-et-pour-leurope-partout-ou-la-culture-et-les-racines-reculent-cest-la-civilisation-qui-est-menacee/
    21/10/2020

  7. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    ======================
    Opérations militaires dans le Haut-Karabagh et évolutions futures possibles
    par Valentin Vasilescu > Expert militaire. Ancien commandant adjoint de l’aéroport militaire d’Otopeni.

    L’attaque azerbaïdjanaise de l’Artsakh a été conçue en anticipant le secours de l’Arménie. Elle est pour le moment victorieuse et se prépare à la seconde étape de son plan. Cependant le Premier ministre arménien, Nikol Pashinyan, espérant être défendu par l’Otan et non pas par l’OTSC, risque de voir son pays abandonné et son peuple mourir.

    >OPÉRATIONS MILITAIRES dans le HAUT -KARABAGH et évolutions futures possibles
    :::: https://reseauinternational.net/operations-militaires-dans-le-haut-karabagh-et-evolutions-futures-possibles/

  8. Avatar jojo ( le plombier ) dit :

    L’occident est mort , la chrétienté le pape François l’a tuée, le Bizness règne et permet à l’islam de prospérer et aux pourritures de l’islam de faire absolument tout ce qu’ils veulent . Il n’y a plus de valeurs qui gouvernent l’occident sauf le fric, l’athéisme, et les valeurs de l’islam . Macron feint de s’agiter il se croît encore vivant l’idiot .

  9. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    1°).- Les enjeux de l’échiquier Arménie-Azerbaïdjan
    Ramener la Russie dans le marasme du Haut-Karabakh signifie une plus grande liberté d’action pour la Turquie sur d’autres théâtres de guerre.
    :::: https://www.mondialisation.ca/les-enjeux-de-lechiquier-armenie-azerbaidjan/5649861

    2°).- Conflit du Haut Karabakh
    :::: https://www.mondialisation.ca/conflit-du-haut-karabakh/5650129

    3°).- 1 – Quel est le plan militaire de l’Azerbaïdjan ?
    L’opération de l’armée azerbaïdjanaise vise à occuper toute la région du Haut-Karabakh.
    :::: https://reseauinternational.net/operations-militaires-dans-le-haut-karabagh-et-evolutions-futures-possibles/

  10. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Selon le « Kommersant » { https://fr.wikipedia.org/wiki/Kommersant } du 16/10/2020 { https://www.kommersant.ru/doc/4537733 }
    600 militaires turcs sont restés en Azerbaïdajan après les exercices militaires joints de cet été.

    – un groupe tactique de bataillon de 200 personnes,
    – 50 instructeurs à Nakhijevan,
    – 90 conseillers militaires à Bakou,
    – 120 personnels de bord à l’aérodrome de Gabala ;
    – 20 opérateurs de drones à la base aérienne de Dollyar,
    – 50 instructeurs à l’aéroport d’Evlakh,
    – 50 instructeurs du 4e corps d’armée et 20 autres à la base navale et à l’école militaire Heydar Aliyev de Bakou.

    L’Azerbaïdjan abrite également
    – 18 véhicules de combat d’infanterie turcs,
    – 1 système de lance-roquettes multiples,
    – 10 véhicules
    – 34 aéronefs (dont 6 avions de combat, 8 hélicoptères, et 20 drones)

    Le quotidien estime également qu’au cours de la première semaine d’octobre jusqu’à 1 300 jihadistes turkmènes syriens et 150 jihadistes libyens ont été déployés en Azerbaïdjan pour lutter contre les orthodoxes arméniens.

  11. Avatar Jolly Rodgers dit :

     »erdogan faisant le signes des Loups Gris » ,  »des manifestants azéris appelant clairement au jihad et font le signes des Loups Gris » . comment ce fait t’il qu’il y’a moins de 10ans , j’ai pus lire dans un magazine  »nationaliste » français une interview d’un nationaliste turc et un article faisant l’apologie de ces fameux Loups Gris (sic) ?
    voila pourquoi je suis très sélectif dans mes fréquentation , voilà pourquoi j’essais de me renseigner un maximum avant de m’engager , voila pourquoi ont ne devient pas ami avec moi facilement …
    protégez moi de mes  »amis » , mes ennemis je m’en charge!

  12. Avatar Jolly Rodgers dit :

    PS: pourquoi Trump , laisse t’il faire se genre de manifestation dans les rues de Washigton ? pourquoi n’en profite t’il pas , pour bloquer ces manifestant islamique et les renvoyer dans leurs pays ? c’est pour ça que les américains ont votez Trump , pour qu’il les débarrasse de cette vermine . alors acte Mister Trump !

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Trump n’a pas ce pouvoir chaque gouverneur a le pouvoir, le président décide pour certaines choses mais pas pour la police

  13. Avatar Jolly Rodgers dit :

    [email protected] Christine ,
    autant pour moi , je ne savais pas que le pouvoir du président aux usa été tant limité. ça me fait penser au lands en Allemagne .
    merci pour l’info .

  14. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Pascal Gollnisch, directeur d’Œuvre d’Orient : « Ce sont les mêmes qui ont décapité ce professeur et qui ont chassés mes frères en Orient »
    :::: https://radionotredame.net/2020/actualite/pascal-gollnisch-directeur-doeuvre-dorient-ce-sont-les-memes-qui-decapites-ce-professeur-et-qui-ont-chasses-mes-freres-en-orient-291536/

    Mercredi 21 octobre 2020, Mgr Pascal Gollnisch, directeur d’Œuvre d’Orient, était au micro de Louis Daufresne dans Le Grand Témoin. Il est revenu sur le meurtre de Samuel Paty, professeur d’histoire à Conflans-Sainte-Honorine, et sur le conflit au Haut-Karabakh.
    […]

    §.- Promouvoir la laïcité comme lutte pour la cohabitation des religions
    §.- Faut-il revoir le droit d’asile en France ?
    §.- L’engagement de l’Œuvre d’Orient dans les conflits du monde

    BANDE SONORE : https://radionotredame.net/wp-content/uploads/2020/10/legrandtemoin_20201021.mp3?_=1

  15. frejusien frejusien dit :

    Chez nous, c’est simple, comme le dit ZEMMOUR, il faut stopper net toute immigration,
    donc je propose de supprimer l’OFPRA et l’OFII, ces deux administrations qui nous font envahir au nom du droit d’asile,
    ou bien supprimer le « droit d’asile » , grand boulevard d’invasion

  16. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    La France doit clairement montrer son soutien aux arméniens car c’est une agression indirecte de la Turquie envers l’Europe chrétienne et laïque. La Russie sera de notre côté alors qu’attendons-nous pour entrer dans la danse ?

Lire Aussi